5 exercices pour garder la forme pendant les mesures de confinement

5 exercices physiques pendant les mesures de confinement

5 exercices pour garder la forme pendant les mesures de confinement

5 exercices physiques pendant les mesures de confinement. Pourquoi réaliser des exercices pour garder la forme par temps de distanciation sociale.

Nous sommes tenus de rester chez nous afin de ralentir la propagation du Covid-19, virus extrêmement contagieux connu également sous le nom de coronavirus.

L’association des nouvelles informations et fausses informations incessantes sur le sujet qui se répandent sur les réseaux sociaux suscite panique, angoisse et/ou dépression. Heureusement, nous sommes nombreux à observer très sérieusement les mesures de distanciation sociale imposées par le gouvernement.

Et, si l’inconnu et le changement dans nos vies peuvent constituer des facteurs de stress important, Herbalife vous propose de rester vigilants pour ne pas prendre le risque de propager cette maladie et de profiter de ce temps chez vous pour prendre soin de vous et vous concentrer sur (ou enfin adopter) une routine fitness.

Les bienfaits de l’activité physique et des exercices pour garder la forme

Pendant une activité physique, le corps sécrète naturellement des endorphines ou hormones du bonheur, qui stimulent l’humeur, la confiance et participent à la diminution du stress et de l’anxiété.

Et oui, notre alimentation, notre environnement, la qualité de notre sommeil et même nos conjoints ne sont pas les seuls à jouer sur notre santé. L’exercice physique provoque lui aussi des réactions chimiques capables de jouer sur notre état de santé.

Ainsi, il a été démontré que la pratique régulière d’une activité physique était liée à l’amélioration de la santé du cœur, de la mobilité articulaire, des capacités cognitives, de l’humeur, de la fonction métabolique, une augmentation de la masse, de la tonicité et de la force musculaire.

La liste des bienfaits est longue, mais en ces périodes de stress, l’un des plus gros avantages à pratiquer une activité physique régulière est que les activités journalières paraissent plus faciles.

5 exercices physiques pendant les mesures de confinement. Faire des exercices en écoutant son corps

Le « stress de l’exercice », s’il est bien géré, est un stress bénéfique qui avec le temps pousse votre corps à s’adapter, à devenir plus fort et plus efficace. Certaines études suggèrent que la pratique régulière d’une activité physique est bénéfique pour stimuler l’immunologie puisqu’elle peut avoir un effet positif sur la capacité du corps à rester en forme et à lutter contre les maladies courantes. D’autres études ont démontré que pendant la saison des grippes, l’augmentation temporaire de la température peut décourager le développement de certaines bactéries et les bienfaits du sport sur le stress vous aident à vous sentir bien dans votre corps.

Si vous choisissez de faire du sport alors que vous êtes malade, il vous faut un système immunitaire à pleine puissance. Vous devez donc gérer avec attention la durée, le degré d’intensité et le volume global de vos routines fitness. Le fait de gérer votre routine fitness, d’équilibrer votre alimentation et de vous reposer suffisamment ne sont que quelques exemples parmi tous ceux que vous pouvez suivre pour obtenir un maximum de résultats d’un point de vue physique et émotionnel, et éviter le surmenage lorsque vous êtes malade.

Comment faire du sport à la maison ?

La bonne nouvelle, c’est que le fait d’être à la maison ne signifie pas que vous devez arrêter le sport. En fait, faire du sport pourrait même vous aider à garder cette sensation de normalité et ainsi protéger votre esprit alors que vous êtes confiné·e chez vous. L’activité physique vous aide à centrer vos pensées et rester rationnel·le.  Vous pouvez faire du sport partout, peu importe l’espace dont vous disposez. Tout ce dont vous avez besoin, c’est du poids de votre corps et d’idées de mouvements nécessitant un minimum d’équipement.

5 exercices physiques pendant les mesures de confinement. Exercices de sport à faire à la maison

Vous pouvez à tout moment faire des mouvements qui sollicitent tous les groupes musculaires pour étirer et renforcer votre corps.

Nous vous proposons cinq exercices pour réaliser votre entraînement sportif au sein d’un circuit training qui vise à tonifier l’ensemble de votre corps.

  • Répétitions : Effectuez chaque mouvement 10 à 12 fois. Répétez chaque exercice 4 fois pour une séance complète.
  • Durée : Environ 20 minutes.

1. Travaillez l’arrière des bras et des épaules avec les triceps dips

Cet exercice cible l’arrière des bras et les épaules.

  • Asseyez-vous au sol, genoux légèrement fléchis.
  • Placez vos mains derrière vous, vos doigts dirigés vers vous.
  • Décollez le bassin du sol. Vous ne tenez alors que sur les bras et les pieds.
  • Pliez les coudes jusqu’à ce que vos fesses touchent le sol puis poussez à nouveau sur les bras pour revenir à la position de départ.
  • Si ajouter un peu de difficulté vous tente, lorsque vous levez la jambe gauche, tendez le bras droit dans sa direction.

2. Intégrez des pompes à votre circuit

Les pompes sont un exercice très complet. En effet, elles sollicitent de nombreux groupes musculaires et permettent de travailler son gainage.

  • Allongez-vous sur le ventre et placez vos mains à plat sur le sol. Elles doivent être écartées de la largeur approximative de vos épaules et proches de ces dernières.
  • C’est l’avant-pied qui touche le sol et les pieds sont légèrement écartés l’un de l’autre.
  • Soulevez-vous du sol en utilisant vos bras.
  • Formez une planche de la tête aux talons et contractez les muscles abdominaux pour empêcher les hanches de s’affaisser. Cette position intervient au départ et à l’arrivée de chaque pompe. Descendez la poitrine vers le sol sans le toucher en fléchissant les coudes. Tenez la position pendant une seconde puis revenez en position de départ.
  • Petite précision, pour ceux et celles qui ont quelques difficultés pour cet exercice, vous pouvez mettre vos genoux au sol en soulevant vos pieds et vous pratiquez les pompes .

3. Ciblez les abdos avec l’équilibre mains et genoux

Cet exercice travaille l’équilibre et les muscles abdominaux.

  • Installez-vous à quatre pattes sur le sol. Placez les mains à hauteur des épaules, les genoux à hauteur des hanches. Gardez le dos bien droit. Décollez votre bras droit et votre jambe gauche en même temps du sol. Amenez votre genou à la poitrine. Dans le même temps, amenez votre coude pour toucher votre genou.
  • Effectuez ces mouvements 10 fois puis changez de jambe.

4. Musclez vos fessiers, vos cuisses et vos jambes avec les squats

Le squat exercice sollicite le plus gros groupe musculaire du corps, les fessiers, les cuisses et les jambes.

  • Tenez-vous debout, les pieds espacés d’un peu plus que la largeur de vos épaules, les hanches alignées avec les genoux, eux-mêmes alignés avec les chevilles. Étendez les bras devant vous, de sorte qu’ils soient parallèles au sol, paumes vers le bas. Commencez par faire comme si vous vous installiez dans une chaise. Lorsque vos fesses commencent à ressortir, veillez à ce que votre poitrine et vos épaules restent bien verticales et votre dos bien droit. Regardez droit devant vous pour que votre colonne soit bien droite.
  • Les squats sont plus efficaces lorsque vous descendez les fesses le plus bas possible pour vous. Dans l’idéal, vos hanches devraient passer sous la hauteur de vos genoux.
  • Serrez bien les muscles profonds, en appuyant tout votre poids dans les talons, puis repoussez sur les talons pour vous relever.

5. Tonifiez l’avant et l’arrière des jambes avec la fente inversée, genou levé.

La fente inversée genou levé est un exercice qui cible l’avant et l’arrière des jambes.

  • Poitrine relevée, menton haut et abdominaux contractés, faites un grand pas en arrière avec votre jambe gauche. Baissez-vous en restant bien droit, de sorte que le genou de votre jambe arrière pointe vers le sol. Vous êtes en appui sur votre jambe gauche, sur les orteils. Le pied situé devant est bien ancré dans le sol. Poussez pour revenir en position de départ, soulevez le genou devant vous. Tenez la position pendant une seconde puis répétez et changez de jambe.

Effectuez cette routine de renforcement musculaire pour prendre soin de votre corps et améliorer votre condition physique et mentale.

C’est l’occasion de prendre du temps pour vous. Il serait dommage de passer à côté de tous les bienfaits de ces exercices sur la santé. Mais n’oubliez pas, si vous choisissez de faire du sport alors que vous êtes malade, pensez à écouter votre corps. N’allez pas au-delà de vos limites. Vous risqueriez de voir vos fonctions immunologiques décliner.

Source : traduction  Samantha Clayton, Vice-présidente du département Fitness et Performances sportives pour Herbalife Nutrition
Sources : Nieman, D. C., & Wentz, L. M. (2019). Le lien irréfutable entre activité physique et système de défense du corps. Journal of sport and health science8(3), 201–217. https://doi.org/10.1016/j.jshs.2018.09.009
Campbell, J. P., & Turner, J. E. (2018). Briser le mythe de la suppression immunitaire due à l’activité physique Redéfinir l’impact de l’activité physique sur la santé immunologique au cours de la vie. Frontiers in immunology9, 648. https://doi.org/10.3389/fimmu.2018.00648

Détox de printemps : comment la réussir ?

Détox de printemps : comment la réussir ?

Détox de printemps : comment la réussir ?

Détox de printemps : comment la réussir ? Pourquoi faire une détox de printemps ?

Alors que l’hiver se termine, notre organisme a accumulé des toxines. Notre système digestif et notre système lymphatique ont besoin d’être désencrassés (ce qui sera bénéfique pour le système immunitaire). L’objectif est tout simplement d’aller mieux et d’être en plein forme ! Bref, plein de vitalité, après évacuation des toxines accumulées !

Herbalife Nutrition vous recommande de faire une détox de printemps si :

Vous êtes plus fatigué qu’à la normale

Etes plus sensible au stress

Vous attrapez plus facilement des petites infections

Cela se voit sur votre visage (cernes, boutons, teint terne…)

Avez du poids à perdre (entre les fêtes et la nourriture plus riche de l’hiver, un manque d’activités physique…) et avez un objectif minceur

Vous avez envie, tout simplement, de manger de manière plus saine

Quels organes sont concernés par la détox de printemps ?

Certains organes nous aident à éliminer les déchets produits par notre organisme et notre métabolisme. Au fil du temps, des toxines peuvent s’y accumuler. Il va donc être temps de les nettoyer et de les purifier ! Les principaux organes concernés sont :

Le foie

Les intestins

Les reins

Les poumons

La peau

Comment préparer votre cure de printemps ?

Avant d’entrer dans votre phase de réelle détox, commencez à habituer votre organisme à un autre rythme.

Durant les 2 semaines qui précèdent votre cure :

Cuisinez au maximum maison et de saison (légumes et fruits notamment)

N’achetez pas des plats tout prêts, et évitez globalement les aliments trop riches en sucres (sodas, boissons alcoolisées…), en gras (charcuterie, fromages…) et en sel.

Essayez de dormir plus et de travailler moins (dans la mesure du possible bien entendu, mais l’idée est bien de « ralentir »).

Quels aliments sains prendre durant votre détox de printemps ?

 

Du citron

Le citron stimule le foie et les organes du système digestif, tout en étant bon pour la peau.

Une excellente manière de consommer du citron est le jus de citron le matin avec de l’eau chaude, dès le lever. Attendez ensuite une vingtaine de minutes avant de prendre votre petit déjeuner. Votre digestion vous dira merci !

Des légumes de printemps

Cuisinez des légumes de printemps : artichaut, épinard, cresson, endive, mâche, asperge, salade, céleri, chou blanc, chou frisé, chou rouge, chou-rave, oignon, poireau, salsifis…

Quelles recettes ? associez les légumes en fonction de vos goûts pour faire des soupes, des salades composées ou des poêlées !

Des fruits plein de vitamines

Les fruits de printemps sont nombreux ! Au mois de mars, vous trouverez : avocat, banane, citron, datte, fruits de la passion, kiwi, mandarine, mangue, orange sanguine, pamplemousse, papaye, pomme…

Des fruits secs

Sources de minéraux et de vitamines, les fruits secs s’ajoutent facilement à notre alimentation. La liste des fruits secs offre un grand choix : amande, cacahuète, châtaigne, datte, marron, noisette, noix, noix de cajou, noix de coco, noix de macadamia, noix de pécan, pignon de pin, pistache, pruneau, tamarin…

Ainsi, dans une poêlée ou une salade, ajoutez le fruit sec de votre choix. De même, réalisez un topping « fruit sec » sur vos soupes !

N’oubliez pas de boire !

Last but not least*, buvez beaucoup. En buvant en quantité, vous optimisez l’élimination des toxines.

Buvez de l’eau bien entendu, c’est le geste de base d’une bonne hydratation.

Si vous souhaitez varier les plaisirs, pensez :

Au jus de citron (comme indiqué plus haut)

Tisanes

Aux infusions

 Thés (sans ajouter de sucre), thé vert notamment

Au produit Herbalife Boisson concentrée à l’Aloe Vera

 

Alors, prêt pour votre cure de détoxification ? N’hésitez pas à mener votre détox en groupe, vous n’en serez que plus motivé !

Dites-nous tout, comment organisez-vous vos cures pour éliminer les toxines et faire du bien à votre organisme ?

Comment booster son système immunitaire ?

Comment booster son système immunitaire ?

Comment booster son système immunitaire par le biais de la nutrition ?

Comment booster son système immunitaire ? L’actualité nous fait savoir que nous ne sommes jamais à l’abris d’un nouveau virus, susceptible de concerner la planète entière. Le Dr David HEBER faisant parti du comité International pour la Nutrition et de l’Institut de Nutrition Herbalife. Il vous explique comment la nutrition contribue au renforcement du système immunitaire.

A défaut d’un traitement approuvé pour traiter ou soigner un virus. Et en l’absence de vaccin, nous devons nous en tenir aux mesures de prévention pratiques. C’est-à-dire :

  • entretenir une hygiène adaptée,
  • porter un masque si nécessaire
  • maintenir une distance physique minimum lors de nos échanges.

Entretenir les défenses immunitaires de notre organisme peut également s’avérer utile.

Comment booster son système immunitaire  ? Après tout, notre système immunitaire constitue l’une des formes de défense les plus efficaces contre les infections virales. Le corps dispose de deux types de fonctions immunitaires :

  • l’immunité innée qui empêche les maladies de pénétrer l’organisme
  • l’immunité adaptative qui élimine ou qui empêche le développement des agents pathogènes tels que les virus et les bactéries dans l’organisme.

Toutefois, ce renforcement de l’immunité n’est pas aussi immédiat qu’on pourrait l’imaginer. Les chercheurs ont encore beaucoup de choses à comprendre à propos du système immunitaire. Mais ce dont nous sommes sûrs, c’est du lien tangible entre système immunitaire et nutrition.

Pourquoi la nutrition renforce le bon fonctionnement du système immunitaire

Comment booster son système immunitaire  ? Pour comprendre le rôle de la nutrition et de l’alimentation sur le système immunitaire humain. Il convient d’approfondir le rôle de l’épigénétique (c’est l’étude des mécanismes biologiques qui activent ou répriment nos gènes).

Cela peut sembler complexe. Pour vous aider, prenez l’exemple des abeilles mellifères. Les abeilles présentent la même séquence ADN. Mais produisent trois organismes différents . Les ouvrières, les faux bourdons et les reines, qui dépendent de l’alimentation apportée aux larves. Cela prouve que si toutes les ouvrières naissent avec la capacité génétique de devenir des reines. Leur alimentation affecte fondamentalement la façon dont leurs gènes sont exprimés et se manifestent physiquement.

De la même manière

Si tous les humains sont génétiquement identiques à 99,9 %, l’épigénétique fait que nous sommes uniques de par les différentes combinaisons des gènes activés ou réprimés. Cela explique pourquoi certains d’entre nous ont les cheveux roux et d’autres les cheveux bruns, ou pourquoi certains ont la peau plus foncée et d’autres la peau plus claire par exemple.

Ce que nous mangeons, la région dans laquelle nous vivons, la quantité de sommeil, notre degré d’activité physique et même notre entourage proche, tous ces éléments sont à l’origine de réactions chimiques qui peuvent modifier notre état de santé.

S’ajoute à cela le micro-biote, qui rassemble les micro-organismes dont nous dépendons pour nous protéger contre les microbes, pour décomposer les aliments et en tirer de l’énergie, produire des vitamines essentielles et stimuler notre système immunitaire.

La plus grande partie du système immunitaire, environ 70 %, se situe à proximité des intestins. Elle surveille l’apport alimentaire et son utilisation par le corps. Notre alimentation doit donc absolument être équilibrée et apporter les bonnes vitamines, les bons minéraux et nutriments, et s’accompagner d’un style de vie équilibré. Cela suppose bien plus que le changer d’un ou deux types de nutriments dans notre alimentation. Cela implique d’équilibrer notre alimentation dans son ensemble pour assurer un apport nutritif optimal à l’échelle cellulaire.

Comment fortifier son système immunitaire avec 4 groupes essentiels de nutriments

1. Booster son système immunitaire avec des protéines

Éléments constituants essentiels du corps, les protéines permettent à l’organisme de fabriquer les anticorps dont il a besoin pour se défendre contre les virus et les bactéries.

Pour veiller à un apport suffisant de protéines dans notre alimentation, nous pouvons consommer davantage d’aliments équilibrés et riches en protéines, tels que le poisson, la volaille, les viandes maigres, les aliments à base de soja et les produits laitiers allégés.

2. Renforcer son système immunitaire avec des vitamines et phyto-nutriments

Les vitamines A et C, ainsi que les phytonutriments, jouent un rôle clé dans la santé du système immunitaire.

La vitamine C est l’un des stimulants les plus importants pour le système immunitaire. Elle encourage le corps à produire des anticorps qui luttent contre les maladies. Le corps n’est pas capable de la produire ni de la stocker. Nous devons donc veiller à en assurer un apport journalier suffisant.

La vitamine A participe à la bonne santé de la peau, des tissus du système digestif et du système respiratoire.

Les phyto-nutriments, que l’on trouve dans les légumes et les fruits, réduisent le stress oxydatif capable de diminuer la réponse immunitaire face aux maladies. Certains phyto-nutriments ont déjà montré leur capacité à réduire le risque de cancer et de maladies cardiovasculaires, à lutter contre l’inflammation, à réduire la pression artérielle et à stimuler l’ensemble du système immunitaire.

3. Fortifier son système immunitaire avec des probiotiques et prébiotiques

Le système digestif joue un rôle central dans le soutien à la fonction immunitaire. Le tractus intestinal constitue le lien principal avec l’environnement externe. C’est également le chemin emprunté par les aliments, et qui contient le micro-biote, acteur important de la digestion et de l’absorption des nutriments. La présence d’une bonne flore intestinale est associée à de nombreux bienfaits, tels que le contrôle de poids, l’amélioration de la digestion, de l’état de la peau, mais avant tout un renforcement de la fonction immunitaire. Les recherches dans ce domaine ne sont toutefois pas concluantes et leurs résultats ne sont pas applicables à l’échelle globale.

Les études ont montré que les probiotiques, ou bonnes bactéries, sont utiles au maintien du système digestif, tandis que les prébiotiques (type de fibres que le corps n’est pas capable de digérer) alimentent ces probiotiques.

4. Augmenter l’immunité du corps avec des acides gras Oméga-3

Les acides gras Oméga-3, notamment le DHA et l’EPA, sont des types de lipides essentiels présents dans certains aliments comme les graines de chia et les compléments nutritionnels de type huile de poisson. Ils pourraient renforcer les fonctions des cellules immunitaires qui jouent un grand rôle dans le système inné comme adaptatif en réponse aux infections.

Bien sûr les habitudes alimentaires ne se substituent en aucun cas à un traitement efficace, et la nutrition ne vous empêchera pas de contracter le COVID-19 ou d’autres maladies.  En revanche, elle peut vous permettre d’optimiser votre système immunitaire et de renforcer les défenses et de moins ressentir de fatigue. Et toute personne en bonne santé en est capable.

Les graisses et les lipides sains : la fin d’un mythe

Les graisses et les lipides sains : la fin d’un mythe

Les graisses et les lipides sains : la fin d’un mythe

Les graisses et les lipides sains : la fin d’un mythe, émissions de télé, articles dans divers journaux, réseaux sociaux, les conseils sur quand ajouter ou supprimer les lipides dans nos assiettes changent constamment. Tous ces messages se contredisent parfois et, si l’on y ajoute les dernières tendances alimentaires, il y a de quoi être perdu.

Le corps a besoin de graisses pour être en forme. Mais là où nous doutons parfois, c’est sur la question des types de lipides à intégrer à notre alimentation. Reste à savoir quelle quantité il convient de consommer pour optimiser notre forme.

Pourquoi les lipides sont importants dans notre alimentation

Les lipides, les protéines et les glucides apportent de l’énergie, sous forme de calories.

Quelle que soit votre morphologie, votre corps a besoin de ces calories pour assurer ses activités au quotidien. Consommée en trop grande quantité, cette énergie en excès est utilisée pour synthétiser les lipides et alimenter les réserves.

En outre, on trouve des lipides dans les membranes cellulaires. Ils sont utiles à la fonction cellulaire.

Cela dit, tous les lipides ne se valent pas.

Certains sont plus sains que les autres. C’est pourquoi il est important de remplacer les lipides qui nuisent à l’organisme par des lipides sains pour entretenir un système cardiovasculaire en bonne santé.

On peut tout à fait affirmer que les lipides constituent une importante source d’énergie et qu’ils sont essentiels à chacune des cellules de l’organisme.

Le pouvoir des lipides sains oméga-3 et 6.

Les lipides sains les plus connus sont les Oméga-3 et les Oméga-6.

Les études récentes menées aux États-Unis et les tendances actuelles indiquent qu’une consommation accrue d’acides gras Oméga-3 serait bénéfique pour la santé cardiovasculaire et réduirait le nombre de lipides sanguins. On peut également observer les bienfaits des lipides sains sur le cerveau, les yeux, la peau ainsi que tous les autres organes. C’est pourquoi une alimentation riche en Oméga-3 (aliments et compléments) est un plus pour notre bonne santé.

Pour augmenter votre consommation d’Oméga-3, je vous conseille de manger davantage de fruits, légumes et fruits de mer tels que les crevettes ou encore le saumon. Vous pouvez également opter pour des compléments alimentaires riches en Oméga-3.

Vitamines et minéraux : des atouts de grande valeur

Les vitamines et les minéraux jouent un rôle important et nous maintiennent en bonne santé, notamment les enfants. Pourtant nous sommes nombreux à ne pas en consommer suffisamment.

La vitamine D compte parmi les vitamines les plus importantes. Elle est essentielle à la solidité des os et stimule le système immunitaire et les muscles.

Il s’agit d’une vitamine liposoluble. Elle est absorbée par les lipides et stockée dans les tissus du corps pour être ensuite utilisée. Pendant des générations, nos ancêtres ont puisé leur vitamine D dans leur environnement et leur alimentation. Aujourd’hui la situation est différente puisque nous passons beaucoup moins de temps à l’extérieur.

Ce phénomène se répète avec le magnésium, minéral important puisqu’il est impliqué dans 300 réactions chimiques différentes dans le corps humain. On en trouve partout sur la planète, dans les roches et l’eau des sources et des rivières. Il y a des années, le magnésium se trouvait dans l’eau des rivières. Aujourd’hui, le traitement de l’eau apporte une composition minérale différente. Dans certains cas, la teneur en magnésium est insuffisante.

Les compléments alimentaires peuvent vous aider à augmenter votre apport en magnésium. Les produits destinés aux sportifs comme le produit Herbalife Herbalife24® CR7 Drive, porté par la star internationale du football Cristiano Ronaldo, notre sponsor Herbalife Nutrition, apportent du magnésium qui compte parmi les électrolytes essentiels au fonctionnement musculaire. C’est une des raisons pour lesquelles les athlètes et les sportifs utilisent ce type de produits.

5 aliments riches en lipides sains et nutritifs

 

1. Avocat

Les avocats contiennent de l’acide oléique, un lipide monoinsaturé. Il s’agit du même acide gras que dans l’huile d’olive. On l’associe à divers bienfaits sur la santé. Ils sont également riches en potassium (40 % de plus que les bananes) et en fibres, connues pour leur capacité à faire baisser le cholestérol LDL et les triglycérides et augmenter le « bon » cholestérol (HDL).

2. Chocolat noir

Le chocolat noir contenant au minimum 70 % de cacao est riche en lipides, en fibres et contient plus de 50 % de la quantité journalière recommandée en fermagnésiumcuivre et manganèse. On y trouve également de nombreux antioxydants capables de réduire la pression sanguine et de prévenir l’oxydation du cholestérol LDL dans le sang.

3. Œufs entiers

Bien que riches en cholestérol et en lipides, les œufs entiers comptent parmi les aliments les plus nutritifs au monde. Ils regorgent de vitamines et de minéraux. Ils contiennent presque tous les nutriments dont le corps a besoin, notamment les protéines, le nutriment le plus important dans le contrôle de poids, et la choline, nutriment important pour le fonctionnement du cerveau.

4. Poisson gras

Le poisson gras, tel que le saumon, la truite, le maquereau, les sardines et le hareng regorgent d’acides gras Oméga-3 excellents pour le cœur, de protéines de qualité et autres nutriments importants.

5. Fruits à coque

Les fruits à coque sont naturellement riches en lipides sains et en fibres. Ils constituent une excellente source de protéines végétales, de vitamine E et de magnésium. On conseille entre autres les amandes, les noix, les noix de Macadamia.

 

Source :  Luigi Gratton, VP, Département Formation, Herbalife Nutrition

Comment obtenir des quantités suffisantes de vitamines et minéraux ?

Comment obtenir des quantités suffisantes de vitamines et minéraux ?

Comment obtenir des quantités suffisantes de vitamines et minéraux ?

Comment obtenir des quantités suffisantes de vitamines et minéraux ? Voici quelques informations sur les vitamines et les minéraux, et sur comment en apporter assez à son corps en fonction de ses besoins.

Qu’est-ce que les vitamines et les minéraux ?

Les vitamines

Les vitamines jouent trois rôles fondamentaux dans notre organisme :

 Régulent le métabolisme

 Facilitent la dépense d’énergie

 Enfin elles jouent un rôle dans la synthèse des os et des différents tissus

Il existe 13 vitamines divisée en deux catégories : les vitamines hydrosolubles (C et groupe B) et les vitamines liposolubles (A, D, E, K).

Entre autres les vitamines hydrosolubles sont présentes majoritairement dans les aliments gorgés d’eau. Elles sont absorbées par le corps sans être stockées.

Les liposolubles sont apportées via les aliments gras. Ainsi elles sont plus facilement stockées par le corps et doivent donc être limitées (sauf la vitamine D, synthétisée grâce au soleil).

Les minéraux

Les minéraux, quant à eux, se trouvent dans des éléments naturels tels que l’eau ou le sol. Les 22 types de minéraux dont le corps à besoin servent à :

 Assurer des fonctions vitales comme maintenir le rythme cardiaque, les contractions musculaires, l’activité des neurones,

 Conserver l’équilibre acido-basique

 Constituer les os et les dents

 Egalement à composer les enzymes et les hormones

Ils sont eux aussi divisés en 2 familles : les minéraux majeurs, ceux dont le corps a le plus besoin (calcium, magnésium, sodium, chlore, …) et les oligo-éléments (fer, zinc, fluor…).

L’alimentation, principale source en vitamines et minéraux.

Une alimentation saine et équilibrée est le meilleur moyen d’apporter à son organisme les vitamines et minéraux nécessaires. En effet, le mode de vie moderne a tendance à nous priver de plus en plus de bons nutriments : le stress, le manque de sommeil, le vieillissement mais aussi l’alimentation industrielle, les polluants, provoquent un manque de ces éléments essentiels. 

Voici où trouver les vitamines et minéraux principaux :

La vitamine C : agrumes, légumes verts (choux de Bruxelles, brocolis), fruits rouges, tomates et poivrons

Vitamine E : céréales complètes, soja, huiles végétales

Calcium : produits laitiers (à consommer avec modération), épinards, brocolis, saumon, soja

Fer : huitres, asperges, viandes rouges, céréales complètes

Zinc : haricots verts, viandes rouges, jaune d’œuf, levure de bière

Enfin s’ils ne remplacent pas une alimentation saine, les compléments alimentaires vous aideront à lutter contre les carences et à apporter un complément pour atteindre les apports journaliers recommandés.

Quels sont les aliments riches en fibres ?

Quels sont les aliments riches en fibres ?

Quels sont les aliments riches en fibres ?

Quels sont les aliments riches en fibres ? La plupart des personnes ne mangent pas assez de fibres alimentaires : il faudrait en manger 25 à 30 grammes par jour quand, en réalité, la plupart d’entre nous n’en consomme environ que 10 grammes par jour ! Or, les fibres alimentaires sont importantes. Nous rappelons pourquoi et surtout où en trouver en quantité pour pouvoir facilement intégrer les fibres au quotidien.

Les fibres alimentaires : pourquoi s’y intéresser ?

Les fibres alimentaires impactent la digestion des aliments : ainsi elles aident à limiter le pic de la glycémie et/ou des lipides après un repas et à réduire le taux de cholestérol sanguin. Nous vous invitons à relire l’article sur les fibres solubles ou insolubles, qui explique leur importance et leurs bienfaits.

Quels sont les aliments riches en fibres ?

Voici une liste d’aliments riches en fibres alimentaires qui vous donneront des apports intéressants :

  • Les amandes (12,6 grammes de fibres pour 100 g.)
  • Les olives noires (12,5 grammes pour 100 g.)
  • Les figues sèches et les cacahuètes (11,4 grammes pour 100 g.)
  • L’avoine (11 grammes pour 100 g.)
  • Les pistaches (10,6 grammes pour 100 g.)
  • Les fruits de la passion (10,4 grammes pour 100 g.)
  • Les pignon de pin (10 grammes de fibres pour 100 g.)
  • Les noix de pécan (9,5 grammes pour 100 g.)
  • Les dattes séchées et les bananes séchées (8 grammes pour 100 g.)
  • Les groseilles (7,4 grammes pour 100 g.)
  • Les framboises (6,7 grammes pour 100 g.)
  • Les mûres (6,6 grammes pour 100 g.)
  • Les haricots blancs (6,3 grammes pour 100 g.)
  • Les petits pois (6 grammes pour 100 g.)
  • Les pruneaux (5,8 grammes pour 100 g.)
  • Les noix (5,7 grammes pour 100 g.)
  • Le pain complet (5,6 grammes pour 100 g.)
  • L’artichaut (5 grammes de fibres pour 100 g.)
  • Les pois chiches (4,8 grammes pour 100 g.)
  • Les fèves (4,4 grammes pour 100 g.)
  • Les lentilles cuites (4,2 grammes pour 100 g.)

Suite de la liste :

  • Les bananes (3,1 grammes pour 100 g.)
  • Les épinards, les haricots verts et les poires (3 grammes pour 100 g.)
  • Les kiwis (2,4 grammes pour 100 g.)
  • Les figues fraîches (2,3 grammes pour 100 g.)
  • Le riz complet et les brocolis (2,2 grammes pour 100 g.)
  • Les blettes (2,1 grammes pour 100 g.)
  • Le chou-fleur (2 grammes pour 100 g.)

Sont aussi sources de fibres : les germes de blé (14 grammes pour 100 g.), l’orge (17 grammes pour 100 g.), le seigle (15 grammes pour 100 g.)…

Du côté des épices (forcément consommées en plus faibles quantités) : la cannelle (43 grammes pour 100 g.), les graines de coriandre, le curry en poudre, la chicorée en poudre, le thym, le poivre noir moulu, le gingembre moulu, etc.

Comment consommer plus de fibres ?

Au-delà de cette liste d’aliments riches en fibres, comment faire pour consommer régulièrement plus de fibres et atteindre le niveau minimum de 25 grammes quotidiens ? Voici nos astuces pour y parvenir :

  • Remplacez les produits céréaliers raffinés (pain blanc, aliments faits avec de la farine blanche…) par des aliments complets (riz brun, pâtes ou pain faits avec de la farine complète).
  • Mangez des fruits sources de fibres : au gré des saisons : pommes et poires avec leur pelure, framboises et mûres, fruits séchés (pruneaux, abricots et dattes).
  • Consommez des légumes riches en fibres : artichauts, petits pois, betteraves, carottes, brocoli, chou, choux de Bruxelles, maïs, navet, pommes de terre avec la pelure.
  • Ne négligez pas les légumineuses riches en fibres : haricots blancs ou rouges, lentilles, pois chiches. Astuces : lorsque vous faites une soupe ou faites mijoter des légumes, ajoutez-y une ou deux poignées de lentilles ou de haricots secs.
  • Pour une collation ou un apéritif, étalez du houmous sur une tranche de pain complet.
  • Lorsque vous suivez des recettes, remplacez la farine blanche par de la farine complète.
  • Ajoutez du son de blé ou d’avoine, des graines de lin ou de chia à vos yaourts, vos compotes ou vos salades.

Avant d’augmenter votre consommation de fibres

Cependant si votre organisme n’a pas l’habitude de digérer beaucoup de fibres, augmentez les doses progressivement, sous peine de sentir vos intestins lors de la phase de transit intestinal (rassurez-vous : quand vous aurez bien pris l’habitude de consommer suffisamment de fibres solubles et insolubles, les effets indésirables disparaîtront).

Par ailleurs, et quelle que soit votre situation, buvez de l’eau en accompagnement de vos aliments riches en fibres !

 

Si vous avez du mal à satisfaire votre  votre apport en fibres, vous pouvez utiliser des compléments alimentaires ou une boisson riche en fibres !