Les pompes : un exercice aux multiples variantes !

Les pompes : un exercice aux multiples variantes !

Les pompes : un exercice aux multiples variantes !

Les pompes : un exercice aux multiples variantes ! Vous souhaitez varier la manière de faire des pompes ?

Pour développer vos pectoraux, les pompes (ou « push-up ») sont un excellent exercice, à la fois simple et aux nombreux bénéfices.

Quels sont les différentes manières de les réaliser ? Et quels muscles (outre le grand pectoral et le petit pectoral) sont sollicités ?

Au préalable, nous vous conseillons de relire notre premier article sur les pompes, la bonne manière de les réaliser, et les erreurs à éviter.

Les pompes : un exercice aux multiples variantes ! Débutant

Genoux au sol

C’est la pompe du débutant : le corps étant en appui sur les genoux et non sur les pieds, les bras ont un poids plus faible à soulever. C’est ainsi un type de push-ups pratiqué par les débutants .(n’ayant pas encore la force nécessaire pour réaliser un nombre conséquent de répétitions) Et qui peut permettre de finir certaines séries . Si vous vous donnez un objectif de X pompes mais que vous sentez que vous n’y parviendrez pas ! Vous pouvez finir votre série avec les genoux à terre . Bien entendu, au fil des entraînements, vous aurez de moins en moins besoin de le faire !

Mains surélevées

Avec les push-ups mains surélevées, le poids du corps repose plus sur la partie basse du corps . Les répétitions sont alors plus faciles à réaliser, afin que l’effort porte davantage sur la partie basse des pectoraux.

  • Combinaison possible : pompes mains surélevées et serrées (pompes mains serrées présentées plus bas)

Les pompes pour progresser

Mains écartées

Pour réaliser des pompes mains écartées. Il suffit – comme leur nom le suggère – d’écarter les mains, en les positionnant à 15-20 cm de vos épaules, par rapport aux pompes classiques.

Avec ce type de push-ups, vous travaillerez plus spécifiquement le petit pectoral .(situé sous le muscle grand pectoral. Sur la partie externe des pectoraux), Le travail des triceps étant diminué.

Mains serrées (dites « pompes diamants »)

A l’inverse des pompes mains écartées, les push-ups mains serrées se pratiquent avec les mains positionnées sous la poitrine .(elles doivent être séparées de moins de 15 cm).

Avec les pompes mains serrées . Ce sont les muscles triceps brachiaux (au niveau des bras) qui sont mobilisés. (et beaucoup moins les pectoraux).

Pieds surélevés

Les push-ups pieds surélevés se font avec les pieds en hauteur sur un support stable (ne prenez pas de risque, et calez bien votre support !) comme une chaise.

Avec cet exercice, vous augmentez la charge supportée par vos bras : les triceps sont notamment plus sollicités.

  • Combinaison possible : pompes mains larges avec pieds surélevés.

pour vous dépasser

Les pompes claquées

Les push-ups claquées consistent à faire claquer vos mains lorsque vous êtes en position haute . Votre tonicité et votre explosivité sont ainsi mises à l’épreuve et travaillées !

Les pompes araignée (ou « spiderman »)

Afin de faire travailler vos abdominaux obliques !  Vous allez, en phase de descente, amener l’un de vos genoux vers l’épaule (du même côté, bien entendu). Ainsi, en position basse, vous n’avez que 3 appuis au sol (vos 2 mains et l’un de vos pieds). Pour réaliser cet exercice . Il faut changer de côté à chaque pompe. En position haute, vous êtes en position de pompe classique.

Les pompes avec rotation

Pour travailler le deltoïde, les muscles de l’épaule et les dorsaux, les pompes avec rotation sont efficaces. Pour les réaliser. Il faut lever l’un de vos bras en fin de montée en effectuant une rotation du buste vers le côté. Comme pour les push-ups araignée, il convient de changer de côté à chaque répétition.

Les mains écartées

Pour réaliser des pompes mains écartées, il suffit – comme leur nom le suggère – d’écarter les mains, en les positionnant à 15-20 cm de vos épaules, par rapport aux pompes classiques.

Avec ce type de push-ups, vous travaillerez plus spécifiquement le petit pectoral (situé sous le muscle grand pectoral, sur la partie externe des pectoraux), le travail des triceps étant diminué.

Mains serrées (dites « pompes diamants »)

Comment faire des pompes diamants ? A l’inverse des pompes mains écartées .  Les push-ups mains serrées se pratiquent avec les mains positionnées sous la poitrine ( séparées de moins de 15 cm). Les pouces et les index de chaque main se touchent en se faisant face.

Avec les pompes serrées. Les muscles triceps (au niveau des bras) qui sont plus mobilisés (le travail au niveau des pectoraux se fait sur la partie interne, au milieu du pectoral).

Mise en garde : la position des mains (serrées) est susceptible de créer des tensions au niveau des coudes et des poignets. Etes-vous concerné ? N’hésitez pas à écarter un peu plus les mains et à les rapprocher au fil des séances, jusqu’à ce que l’exercice soit confortable.

Pieds surélevés

Les push-ups pieds surélevés se font avec les pieds en hauteur sur un support stable (ne prenez pas de risque, et calez bien votre support !) comme une chaise.

Avec cet exercice, vous augmentez la charge supportée par vos bras . Les triceps sont notamment plus sollicités.

  • Combinaison possible : pompes mains larges avec pieds surélevés.

Encore plus vous dépasser

Pompes claquées

Elles consistent à faire claquer vos mains ensemble lorsque vous êtes en position haute . Votre tonicité et votre explosivité sont ainsi mises à l’épreuve et travaillées ! Le gainage abdominal est aussi travaillé.

  • Pompe variante : pompes claquées derrière le dos

Pompes araignée (ou « spiderman »)

Afin de faire travailler vos abdominaux obliques, vous allez, en phase de descente, amener l’un de vos genoux vers le coude. (du même côté, bien entendu). Ainsi, en position basse, vous n’avez que 3 appuis au sol.(vos 2 mains et l’un de vos pieds). Pour réaliser cet exercice qui cible aussi les abdos, il faut changer de côté à chaque pompe. En position haute, vous êtes en position de pompe classique.

Pompes avec rotation

Pour travailler le deltoïde, les muscles de l’épaule et les dorsaux, les pompes avec rotation sont efficaces. Pour les réaliser, il faut lever l’un de vos bras en fin de montée en effectuant une rotation du buste vers le côté. Comme pour les push-ups araignée, il convient de changer de côté à chaque répétition.

  • Pompe variante : utiliser des haltères permet d’augmenter l’intensité de l’exercice.

Avec ces exercices de musculation, vous allez renforcer efficacement vos pectoraux sans négliger pour autant d’autres groupes musculaires : pecs, triceps, épaule (toute la ceinture scapulaire), sangle abdominale.

 

Comment bouger quand on passe sa journée assis ?

Comment bouger quand on passe sa journée assis ?

Comment bouger quand on passe sa journée assis ?

Comment bouger quand on passe sa journée assis ? Vous passez une bonne partie de vos jours assis : comment bouger plus ?

Nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui passent leur journée en position assise, sans forcément bouger. Comment y remédier ?

Bouger régulièrement : un bon réflexe

Pour conserver une bonne santé, il ne faut pas rester assis toute la journée. Idéalement (et sauf en phase de sommeil bien entendu), il est recommandé de se lever et de marcher au moins toutes les 2 heures. En effet, l’inactivité n’est pas bonne pour notre organisme et peut favoriser l’apparition de maladies entre autres effets néfastes (maux de dos, troubles musculo squelettiques, douleurs dans les cervicales…).

Si cela ne vous semble pas évident, voici nos conseils pour lutter contre la sédentarité !

Faites debout ce que vous pouvez faire assis

Un certain nombre d’entre nous restent assis derrière un bureau au travail (écran d’ordinateur notamment). Comment bouger lors d’une journée de travail ? Plusieurs solutions peuvent être imaginées pour ne pas rester assis pendant des heures sur votre chaise de bureau.

  • Votre ordinateur est sur un bureau ? Vous est-il possible d’avoir une station de travail haute qui vous permette de travailler debout? Avec pour poste de travail un bureau debout, vous favorisez la circulation sanguine.
  • Votre téléphone sonne ? Et si vous passiez votre conversation téléphonique en marchant? Bien sûr, ce n’est pas tout le temps possible, mais dès que cela l’est, profitez-en pour bouger !
  • Une réunion? Et si, plutôt qu’elle se déroule avec les participants assis, elle se tenait debout ! Un conseil compatible avec le télétravail !

A la maison, vous regardez la télévision ? Dès qu’il y a une publicité, levez-vous ! Pour quoi faire ? Aller vous préparer un thé, faire un brin de rangement, etc.

Prévoyez des pauses pour bouger suffisamment

Quel que soit le lieu, au-delà des opportunités déjà évoquées (le téléphone qui sonne, une pub TV…), planifiez des pauses. En programmant des pauses toutes les 2 heures au maximum, vous vous assurez de ne pas rester assis trop longtemps.

Comment mettre à profit ses pauses ? Faites quelques pas en vous rendant à la cuisine ou en rendant visite à vos collègues (plutôt que leur passer un coup de téléphone interne), allez vous préparer une boisson (un thé, un verre d’eau, un en-cas… selon le moment de la journée).

Trouvez de « petits » moments pour vous muscler ou vous étirer

Ne pas rester trop longtemps assis est certes une (bonne) chose, mais faire des exercices de musculation ou des étirements en est une autre (toute aussi bonne pour les personnes plutôt sédentaires).

Dans un précédent article sur la pratique du sport en télétravail, Herbalife vous avait déjà indiqué comment faire de l’exercice physique pendant que l’on travaille (sans diminuer sa productivité !) :

  • Étirements du haut du corps
  • Squats ou fentes pendant un appel téléphonique
  • Rotation de cheville
  • Etc.

Et ces exercices sont autant faisables au travail qu’à la maison !

Pour ne pas oublier, n’hésitez pas à programmer une alarme.

Ces conseils visent à vous aider à bouger lorsque vous avez une position assise prolongée. Ces astuces ne remplacent pas la pratique d’une activité physique régulière, en intérieur ou en extérieur, pour vous muscler de manière plus complète ou travailler votre cardio !

Et vous, quelles sont vos astuces pour avoir des moments actifs lors de journées majoritairement statiques ?

Le dessert est-il interdit pendant les régimes ?

Le dessert est-il interdit pendant les régimes ?

Le dessert est-il interdit pendant les régimes ?

Le dessert est-il interdit pendant les régimes ? Vous souhaitez faire un régime et vous vous demandez si vous devez arrêter les desserts.

Quel dessert pour quel régime ?

Tout d’abord, choisissez le type de régime que vous allez suivre et fixez-vous un objectif sur le poids que vous souhaitez perdre. En effet, les choses sont très différentes si vous avez choisi un régime hyperprotéiné. Ou bien un régime basse calorie par exemple.

Dans le premier cas, certaines méthodes vous imposent de ne consommer que des protéines et rien d’autre pendant une certaine période. Dans le deuxième cas, un des seuls desserts qui vous sera autorisé est le fromage blanc à 0% de matières grasses.

Pourquoi conserver le dessert dans un régime ?

Faire un régime n’est pas simple, cela demande une grande force de caractère. De le fait de contrôler son alimentation peut être une contrainte pesante.

Si vous supprimez tout plaisir alimentaire durant votre régime, vous pourriez mal le vivre : cela engendre de la frustration et le danger de reprendre ses habitudes (ainsi que ses kilos) après le régime est d’autant plus grand. Mais il est possible de perdre du poids tout en se faisant plaisir !

Le dessert, oui mais pas n’importe lequel !

Pour perdre du poids, il faut avant tout réduire l’apport en sucres et en graisses. Mais le dessert doit toujours faire partie intégrante de votre alimentation, avec quelques restrictions toutefois.

Oubliez les Paris-Brest, les tartelettes citron et les crèmes dessert, ou alors une fois par semaine dans certains régimes !

Pour un dessert léger, privilégiez les yaourts nature, les fruits, les compotes . Ils vous apporteront peu de calories et sont essentiels à votre équilibre alimentaire. Notamment pour les vitamines et les fibres qu’ils contiennent.

Pour les fruits, ils sont bons été comme hiver, et les idées recettes pour manger des fruits ne manquent pas . Découvrez les nôtres ! S’ils contiennent du sucre, les fruits apportent également de nombreux autres nutriments .(vitamines, fibres, antioxydants, etc.).

Différents choix possibles

Faites le choix du fait-maison. En préparant vous-mêmes vos desserts. Vous pourrez ajuster et diminuer les quantités de sucre et de matières grasses (beurre).

Remplacez certains ingrédients. Savez-vous que certains ingrédients peuvent être remplacés par d’autres ? Ainsi le beurre d’un gâteau au chocolat peut être remplacé par de l’avocat. Voire même de la courgette (en été), sans que le goût en soit changé.

Choisissez des farines complètes pour vos gâteaux ou cakes. Si pour une pâtisserie, ne pas utiliser une farine assez blanche n’est pas facile, c’est beaucoup plus simple pour les cakes et gâteaux ! Les farines plus complètes (T80, T110, T150…) ont pour conséquence de diminuer l’indice glycémique du dessert.

Favorisez les aliments avec un indice glycémique bas. Retrouvez notre liste d’aliments avec un index glycémique nul ou inférieur à 35 : amande, avocat, noisette, noix, abricot, cannelle, cassis, cerise, figue, fraise, framboise, fromage blanc, fruits de la passion, orange, pamplemousse, etc.

Pensez le dessert comme partie intégrante du repas. Un dessert est aussi une source de nutriments. Ainsi, si vous prévoyez de manger une tarte au dessert, vous pouvez enlever un féculent du reste de votre repas afin que celui-ci reste équilibré.

Le sucré vous manque ? Utilisez un édulcorant à la place du sucre. Il existe par ailleurs de nombreuses alternatives naturelles au sucre.

Et si vous voulez un petit encas, nous vous recommandons nos graines de soja grillées, qui vous apporteront aussi des protéines.

Et n’oubliez pas d’augmenter vos dépenses caloriques. En faisant une activité physique ou sportive, vous rendrez le dessert bien plus supportable à votre organisme !

 

Végétariens, voici comment optimiser votre apport en protéines

Végétariens, voici comment optimiser votre apport en protéines

Végétariens, voici comment optimiser votre apport en protéines

Végétariens, voici comment optimiser votre apport en protéines. Comment maximiser ses apports en protéines quand on est végétarien ? Voici les sources de protéines à intégrer dans un régime végétarien pour éviter les carences.

Les annonces ne manquent pas sur l’importance d’un apport protéique suffisant et beaucoup de végétariens s’inquiètent de savoir si leur alimentation leur apporte ce dont leur corps a besoin.

Comment être sûr que l’on consomme assez de protéines quand on a un régime alimentaire végétarien ? On conseille généralement aux végétariens de consommer un peu plus de protéines que les omnivores. Il s’agit là de compenser le schéma des acides aminés qui est un peu différent dans les ingrédients consommés par les végétariens. En effet, la digestibilité des protéines animales et des protéines végétales n’est pas la même.

En réalité, pourtant, l’alimentation végétarienne offre de nombreuses options protéinées. Il suffit juste de les équilibrer. Voyons ensemble les options.

Sources d’acides aminés essentiels et non-essentiels pour végétariens

Les protéines que vous consommez sont constituées de petits éléments constituants appelés « acides aminés ».

·      Certains sont dits « essentiels », ce qui signifie que vous devez les obtenir via votre alimentation, car le corps n’est pas capable de les produire.

·      D’autres acides aminés sont dits « non essentiels », le corps étant en mesure de les produire lui-même.

Le corps utilise les deux types d’acides aminés pour assembler les différentes protéines, dans les cellules musculaires exemple, ou encore les enzymes et les hormones.

Tous les aliments riches en protéines, qu’elles soient d’origines végétales ou animales, contiennent des acides aminés. La principale différence réside dans le fait que les ingrédients d’origine animale contiennent tous les acides aminés essentiels, tandis qu’il en manque certains à ceux d’origine végétale (à l’exception du soja).

Les aliments d’origine végétale ont leur propre combinaison d’acides aminés. Il n’est donc pas difficile de consommer tous les essentiels dans une alimentation végétarienne, dans la mesure où vous variez les aliments.

Sources de protéines pour végétariens

Sources de protéines pour les ovo-lacto-végétariens

Les ovo-lacto-végétariens n’ont pas de difficulté particulière à trouver des protéines de qualité puisque leur alimentation contient des œufs (qui sont une excellente source de protéines) et des produits laitiers.

Sources de protéines pour les véganes

Les véganes, qui refusent tout aliment et produit d’origine animale, peuvent se tourner vers les haricots, les lentilles ou encore le tofu pour y puiser leurs protéines.

Une alimentation variée et équilibrée

Mais quoi qu’il en soit, il est bon de savoir que vous pouvez également trouver des quantités intéressantes de protéines dans les légumes, les céréales complètes, les fruits à coque et les graines. Pour répondre aux besoins de votre organisme, rien ne vaut une alimentation variée et équilibrée.

Impact calorique des protéines végétales

Quel est l’impact calorique lié à la consommation de protéines ?

Cela dépend vraiment des choix en matière d’aliments.

Les protéines végétales qui apportent peu de calories

Celles et ceux qui surveillent leur apport calorique peuvent se tourner vers les aliments les plus riches en protéines, mais pauvres en calories.

S’ils souhaitent consommer des œufs et des produits laitiers, c’est relativement simple. Le lait écrémé, les yaourts et le fromage blanc 0%, les œufs entiers ou les blancs peuvent contribuer à l’apport protéique de façon intéressante, pour un impact calorique plutôt faible.

Pour les véganes, les protéines végétales constitueront la base de leur alimentation : haricots et autres légumineuses, tofu ou tempeh… Ils peuvent aussi prendre des protéines végétales en poudre (soja, pois, riz ou encore lin). Les protéines végétales en poudre ont l’avantage d’apporter une grande quantité de protéines, pour un impact calorique relativement faible, et il assez facile de les ajouter aux plats, tels que les Shakes protéinés, les flocons d’avoine et les soupes pour stimuler l’apport.

Liste des protéines d’origine végétale

Pour vous aider, voici une liste d’aliments riches en protéines végétales, avec la quantité de protéines qu’elles apportent, ainsi que leur apport en calories.

Aliment Quantité Protéines en grammes
par portion
Calories
par portion
Seitan
(gluten, ou « steak de blé »)
100 g 24 130
Protéines en poudre, nature 4 cuillères à soupe 20 80
Tempeh 100 g 18 200
Tofu, ferme 100 g 13 125
Fèves de soja Edamame 150 g 11 125
Yaourt, nature,
0%, à la grecque
120 g 11 70
Lait écrémé 250 ml 10 (variable) 90
Fromage blanc 0% 120 g 10 80
Lentilles 100 g 9 115
Haricots noirs 100 g 8 110
Amandes 50 g 7 200
Blancs d’œufs 2 blancs 7 35
Beurre d’oléagineux
(arachide, amande)
2 cuillères à soupe 7 200
Lait de soja nature 250 ml 6 90
Haricots rouges 80 g 6 100
Œufs 1 œuf entier 6 85
Épinards cuits 30 g 5 40
Quinoa 90 g (cuit) 4 110
Brocoli, en morceaux 180 g, cuit 4 55
Riz complet 90 g 3 110
Flocons d’avoine
cuits dans l’eau
90 g, cuit 3 85
Graines
(sésame, tournesol)
2 cuillères à soupe 3 100
Pain complet 1 tranche 3-5 100

Vous avez une alimentation non-exclusivement végétariennes ? Relisez notre article sur les 7 façons d’intégrer plus de protéines à votre alimentation !

Beauté et santé de la peau : comment lui apporter du collagène ?

Beauté et santé de la peau : comment lui apporter du collagène ?

Beauté et santé de la peau : comment lui apporter du collagène ?

Beauté et santé de la peau : comment lui apporter du collagène ? Comment booster les apports en collagène pour une peau en bonne santé ? On vous dit tout pour assurer à votre peau des apports suffisants.

Savez-vous que la peau est l’organe le plus étendu du corps et qu’elle représente 15% du poids du corps ? Elle est aussi révélatrice de notre santé, notre fatigue et de nos émotions. par conséquent , elle est exposée chaque jour aux agressions extérieures. Il est donc essentiel d’en prendre soin. Un des éléments majeurs pour conserver une peau d’apparence saine est le collagène. Donc notre peau est un organe vivant et pour la garder en bonne santé, nous devons l’aider à conserver son élasticité et l’hydrater. On vous en dit plus sur le collagène et comment en apporter à votre peau.

Qu’est-ce que le collagène ?

Le collagène est l’une des protéines les plus présentes dans le corps. Il apporte structure et fermeté à la peau et constitue jusqu’à 75% de celle-ci. Avec l’élastine, il aide à entretenir la fermeté de la peau et lui confère son élasticité.

En effet, lorsqu’elle est jeune, la peau est rebondie et douce parce que le collagène se renouvelle en permanence. Mais, avec l’âge, le renouvellement cellulaire diminue et la production de collagène également.

Quel est le rôle du collagène au niveau de la peau ?

Ainsi avec le temps, la peau s’affine, devient plus sèche et moins élastique, la rendant plus fragile face aux agressions extérieures. Plusieurs facteurs sont à l’origine de cela :

  • facteurs externes : nutrition, stress, environnement/pollution, exposition au soleil/rayons UV,
  • facteurs internes : génétique, hormone, état de santé général

Le collagène est situé au niveau du derme qui le stocke. Le derme apporte élasticité et résistance à la peau et nous protège contre les attaques extérieures. Il permet également de protéger le corps des blessures.

Quel type de collagène apporter à ma peau ?

Il existe 3 types majeurs de collagène (I, II et III). Le type I et III sont les types principaux situés dans la peau.

Le collagène de type II constitue essentiellement la base du cartilage, et facilite le mouvement des articulations.

Il est donc essentiel d’apporter en priorité du collagène de type I et III à votre peau pour soutenir la production de collagène naturel afin de lutter contre le vieillissement cutané et avoir une peau plus rebondie.

Comment apporter du collagène à ma peau ?

Certains éléments que l’on trouve dans l’alimentation permettent de favoriser la synthèse du collagène par l’organisme. C’est le cas du zinc présent dans le saumon, des antioxydants présents dans les légumes verts. Egalement des vitamines E et C qui luttent contre les radicaux libres responsables de la dégradation du collagène.

Pour votre peau, les compléments alimentaires comme Collagen Skin Booster au Verisol P d’Herbalife Nutrition peuvent s’intégrer facilement dans votre routine beauté facilement (1 seule prise par jour). Disponible en saveur fraise et citron, Herbalife Skin au Verisol P s’associe à toutes vos boissons préférées !

Collagen Skin Booster au Verisol P d’Herbalife Nutrition contient des peptides obtenus à partir de collagène de type I et III de source naturelle qui ont été spécialement développés et dont les résultats après 4 semaines1  ont été prouvés scientifiquement : réduction des rides du contour des yeux et amélioration de l’élasticité de la peau.

Verisol P2 permet de stimuler le métabolisme de la peau de l’intérieur.

Collagen Skin Booster d’Herbalife Nutrition est également riche en vitamines (A, C, E, Niacine et Biotine) et en minéraux clés (Zinc, Sélénium, Cuivre et Iode) pour contribuer au maintien d’une peau, de cheveux et d’ongles normaux3.

Conseil : associez votre cure au Sérum Réducteur de rides Herbalife Skin dont les premiers résultats sont visibles dès 7 jours4.

Verisol® et les peptides de collagène bioactifs sont des marques déposées de Gelita AG.

1 Proksch E, Segger D, Degwert J, Schunck M, Zague V, Oesser S. La supplémentation orale en peptides de collagène spécifiques produit des effets bénéfiques sur la physiologie de la peau humaine : étude en double aveugle avec contrôle placebo. Skin pharmacology and physiology. 2014;27(1):47-55
2 Proksch E, Schunck M, Zague V, Segger D, Degwert J, Oesser S. La prise orale de peptides de collagène bioactif spécifiques réduit les rides et stimule la synthèse de la matrice dermique. Skin pharmacology and physiology. 2014;27(3):113-9
3 La biotine, l’iode, la vitamine A et le zinc contribuent au maintien d’une peau normale. La biotine, le sélénium et le zinc contribuent au maintien de cheveux normaux.  Le sélénium et le zinc contribuent au maintien d’ongles normaux.
4 Testé sur différents sujets : rugosité de la peau mesurée par Visioscan et par Rétroingénierie à deux, sept et 42 jours

Comment manger une raclette de la manière la plus saine possible ?

Comment manger une raclette de la manière la plus saine possible ?

Comment manger une raclette de la manière la plus saine possible ?

Comment manger une raclette de la manière la plus saine possible ? 9 conseils La raclette est l’un des plats classiques de l’automne et de l’hiver. Si l’on ne vous conseille bien entendu pas d’en abuser, voici nos astuces pour en manger intelligemment !

On pourrait vous dire de ne pas manger de raclette. Après tout, avec sa charcuterie (jambon cru, rosette, salami), son fromage (que ce soit de la Raclette, du Morbier, du Reblochon ou une Tomme de chèvre ou de brebis), ses pommes de terre (qui sont un féculent, et non un légume), ce plat présente de nombreuses contre-indications : beaucoup de graisse et de sel, pas de légumes.

Pour autant, pour de nombreux gourmands, la raclette reste un plat convivial très apprécié de l’hiver. Voyons plutôt comment manger de la raclette de la manière la plus saine possible, pour des raclettes tout autant délicieuses !

Pendant la raclette

La première série de conseils porte sur le « pendant » de la « raclette party ».

1. Associer légumes et féculents

Si le fromage fondu s’étale classiquement sur des pommes de terre (pour une raclette traditionnelle), il est tout à fait possible de varier les plaisirs, et d’en profiter pour y intégrer des légumes ! Les fibres des légumes faciliteront le transit et donc la digestion.

Ainsi, mettez de la couleur dans votre assiette avec des accompagnements variés : carottes, brocolis, fenouil, endives, champignons… Avec ces variantes, vos convives seront surpris : bonne dégustation !

2. Choisir des viandes maigres

Toujours dans l’objectif de limiter les apports en graisses, faites le choix de viandes maigres : tranches de jambon blanc, viande des Grisons (du bœuf), speck, bresaola, rôti de porc, aiguillettes de poulet… Avec de la variété et de l’originalité, vos papilles seront ravies.

3. Terminer le repas par une salade et des fruits

En finissant le repas par une salade verte (celle que vous voulez : chicorée, frisée, mâche, pousses d’épinards, batavia, feuille de chêne, laitue…) et des fruits, vous continuez à apporter des fibres à votre organisme. Avec les agrumes, vous ferez notamment le plein de vitamine C !

4. Bien s’hydrater

Un repas « raclette » est aussi une grande source de sel. Bref, si vous ne buvez pas correctement, vous allez avoir soif !

Ainsi, ayez toujours un verre d’eau. Si vous avez peur de ne pas boire suffisamment d’eau ainsi, buvez au moins un verre d’eau entre deux verres d’une autre boisson. C’est particulièrement important si vous buvez du vin blanc, qui n’hydrate pas et apporte beaucoup de sucres.

5. Être raisonnable sur les quantités

Pour rappel, il n’est pas nécessaire de manger plus en hiver. Pour votre raclettemangez des quantités raisonnables (que ce soit pour la charcuterie, pour les pommes de terre ou le fromage). Votre corps vous dira merci !

Pour manger moins de fromage, prévoyez des tranches de fromage fines, et limitez les quantités par convive. Les abus ne seront ainsi pas possibles.

L’après-repas : une étape clé pour que la raclette ne pèse pas !

La deuxième série d’astuces concerne le lendemain de la raclette.

6. Démarrer la journée du lendemain avec un jus de citron

Commencez votre journée du lendemain avec un jus de citron à jeun (comme dans nos conseils pour votre détox du printemps), pour stimuler le foie et les organes du système digestif.

7. Poursuivre avec un petit déjeuner riche en fibres

Au petit déjeuner, consommez du pain complet ainsi que des fruits entiers afin là encore de booster la digestion.

8. Bien s’hydrater

Écho au 4ème conseil donné plus haut, l’hydratation le lendemain de la raclette est elle aussi très importante. Ceci permet de réhydrater l’organisme, tout en évacuant les toxines accumulées la veille.

9. Bouger

Un minimum d’exercice physique est à prévoir. Le fait de bouger aidera le foie à fonctionner correctement. Faites de la marche rapide par exemple.

Source : Herbalife Nutriion
Iconic One Theme | Webdesigner CMYK-graphiste

Revenir en haut

";

Contact Us