Comment travailler son gainage au quotidien ?

Comment travailler son gainage au quotidien ?

Comment travailler son gainage au quotidien ?

Comment travailler son gainage au quotidien ? Vous souhaitez renforcer votre ceinture abdominale et votre posture en travaillant votre gainage ? Herbalife vous livre ses conseils pour intégrer le gainage dans votre routine quotidienne.

L’importance du gainage pour l’organisme

La pratique sportive, une position assise prolongée dans le travail, des mouvements répétitifs… Au quotidien beaucoup de gestes, d’habitudes ou d’activités mettent à mal l’équilibre et la tonicité du corps.

Le gainage est une méthode d’exercices reposant sur le travail des muscles profonds de manière statique et en isométrie. (contraction simultanée maîtrisée) Dont l’objectif est de renforcer les muscles de la ceinture abdominale et du dos.

Les bienfaits

S’il est de plus en plus intégré dans la pratique sportive, c’est que le gainage procure de nombreux bienfaits.

Tout d’abord le gainage par son action de renforcement musculaire, permet de réduire les risques de lésions. Et blessures en vous apportant équilibre et stabilité.

Autre bienfait du gainage. Le renforcement des muscles profonds apporte une meilleure définition musculaire . Taille affinée, ventre plat, dos plus solide, abdominaux renforcés… Un corps plus solide, tonique et résistant !

Le renforcement du dos et des abdominaux est particulièrement important et permet d’améliorer et corriger la posture.

Enfin, si vous pratiquez une activité physique régulière en parallèle du gainage, ce dernier permet d’améliorer les performances sportives : Le gainage apporte une meilleure tonicité musculaire qui améliore la transmission des mouvements et limite la perte d’énergie.

Le bonus ? Le travail de gainage se faisant en isométrie, Cela permet de travailler les muscles en profondeur mais aussi dans la longueur, et limite donc la prise de volume des muscles. C’est donc une activité idéale si vous souhaitez renforcer votre corps mais ne souhaitez garder que des muscles fins.

Comment travailler le gainage au quotidien ?

L’avantage du gainage est qu’il ne nécessite pas de matériel spécifique et que 5 minutes par jour suffisent pour le pratiquer !

Exercice de gainage : la planche

La “planche”, également appelée gainage ventral stable, est certainement l’exercice le plus célèbre. Allongé en appui sur les coude et les pointes de pied, le corps doit être aligné de la tête jusqu’au sacrum :

Il existe de nombreuses variantes de la planche qui vous permettront de renouveler les exercices :

  • Planche haute: comme une planche, mais vous êtes en appui sur vos mains (à positionner sous vos épaules) et non plus sur vos coudes.
  • Avec va-et-vient: en position de la planche, basculez votre corps d’avant en arrière en veillant à bien rester droit.
  • Haute avec toucher d’épaule: en position de la planche haute, touchez alternativement l’un de vos épaules avec la main du bras opposé. (autrement dit : touchez votre épaule droite avec votre main gauche, et alternez). Là encore, veillez à ce que le corps reste bien stable (seuls les bras doivent bouger).
  • Planche latérale: allongez-vous sur le côté en prenant appui sur votre coude et votre pied, et formez une ligne droite chevilles – hanches – épaules. Puis amenez vos hanches au sol et revenez en position initiale. Exercice à faire des deux côtés !
  • Autre manière de faire des planches latérales : reprenez la position initiale de la planche latérale, puis soulevez le bras et la jambe qui ne sont pas en contact avec le sol .
  • Renforcer son gainage avec le relevé de bassin

    Le “pont” (ou relevé de bassin) est un exercice très abordable pour débuter. Allongé(e) sur le dos, pliez les jambes de manière à ce que vos pieds soient à plat sur la sol. Puis soulevez le buste et contractez les fessiers une fois arrivé en position haute :

  • Il existe là encore des variations pour ne pas réaliser tout le temps les mêmes exercices :
    • Mettez votre pied gauche sur votre genou droit, et faites l’exercice de soulevé de bassin dans cette position. Changez ensuite de côté.
    • Réalisez l’exercice avec les pieds en hauteur (sur un support stable !) :
  • La chaise : un exercice de gainage efficace

    La “chaise” consiste à se mettre en position assise contre un mur, les jambes en angle droit, et de maintenir la position.

    Pour chaque exercice, il est essentiel de contracter les muscles fessiers et abdominaux en maintenant la position pendant 20 ou 30 secondes pour commencer. Au fil du temps, rajoutez progressivement des répétitions et augmentez la durée de la position à 50 secondes ou 1 minute.

  • Envie d’aller plus loin ? Découvrez 8 exercices fitness et musculation à faire avec une chaise !
  • Comme pour toute activité sportive, n’oubliez pas de bien vous hydrater avec une boisson adaptée !

Comment avoir moins mal au dos

Comment avoir moins mal au dos

Comment avoir moins mal au dos

Comment avoir moins mal au dos. Si une majorité de personnes souffrent à un moment ou à un autre , un ensemble de conseils permet de limiter le risque d’être exposé à ce que certains ont appelé « mal du siècle ».

Attention toutefois : ces conseils se rangent dans le préventif. En cas de mal de dos, il vous est recommandé de consulter votre médecin.

Renforcez votre dos

Pour limiter les risques de souffrir du dos, celui-ci doit être renforcé sur le plan musculaire. Faire de l’exercice permet d’avoir des muscles plus forts et plus souples, donc moins sujets aux blessures.

Pour cela, prévoyez de faire du gainage. Bonne nouvelle : les sessions de gainage se font sans matériel spécifique (tout au plus un tapis) et peuvent être courtes. Relisez l’article sur les manières de travailler votre gainage au quotidien !

D’autres sports sont également idéaux pour renforcer votre dos, comme la natation (dans l’eau, la colonne vertébrale ne supporte pas le poids du corps), la marche (activité de basse intensité permettant de relâcher les tensions) ou encore le yoga.

Étirez-vous

Les exercices de stretching permettent eux aussi de travailler la souplesse des muscles en général, et du dos en particulier.

Les exercices doivent être réalisés de la bonne manière afin de maximiser leurs effets et de ne pas se blesser. Vous souhaitez vous faire accompagner pour savoir comment étirer votre dos ? contactez-moi.

Adoptez la bonne posture

Dans votre vie quotidienne, notamment pour les personnes sédentaires (comme celles qui restent assises au travail), veillez à avoir une bonne posture, avec notamment un dos droit. Les exercices de gainage évoqués plus haut vous aideront à atteindre cet objectif.

Moins de stress pour moins de mal

Un niveau de stress élevé entraîne fréquemment des tensions musculaires. Celles-ci peuvent notamment se concentrer dans le dos. Même si cela peut être plus simple à dire qu’à faire (en fonction de l’origine de votre stress), essayez de diminuer votre niveau de stress. Vous ne savez pas comment faire ? Relisez les 6 astuces Herbalife pour combattre votre stress !

Perdre du poids pour moins souffrir

Les personnes en surcharge pondérale font porter un surpoids à leur dos qui peut en souffrir, notamment au niveau des disques intervertébraux. Ainsi, une perte de poids est un objectif pour toute personnes souhaitant le ménager .

Source : Herbalife

10 erreurs à ne pas commettre lorsqu’on se pèse

10 erreurs à ne pas commettre lorsqu’on se pèse

10 erreurs à ne pas commettre lorsqu'on se pèse

10 erreurs à ne pas commettre lorsqu’on se pèse. Vous arrive-t-il de regarder votre balance en vous demandant si elle indique vraiment le bon chiffre ? C’est assez fréquent et vous commettez peut-être l’une de ces 10 erreurs à ne pas commettre lorsque l’on se pèse.

Le fait de se peser peut sembler plutôt simple et anodin. De fait, il suffit de monter sur la balance, de lire le chiffre, d’en redescendre, puis de poursuivre sa journée.

Pourtant, aussi simple que cela puisse paraître, nous sommes nombreux à faire certaines erreurs qui portent à conséquence et peuvent expliquer pourquoi le poids affiché n’est pas le bon.

Dans cet article, Herbalife Nutrition vous dévoile ses 10 conseils qui vous aideront à vous peser correctement.

Biais 1 : Vous vous pesez trop souvent

Il est normal que votre poids fluctue d’un jour à l’autre. Ces variations peuvent même atteindre quelques kilos. La plupart sont dues aux variations des fluides et à ce que vous avez mangé récemment.

Si, par exemple, vous avez mangé salé au dîner, votre corps peut retenir les fluides en plus grande quantité et augmenter le chiffre sur la balance le lendemain matin. A l’inverse, si vous réduisez votre consommation de glucides, vous pouvez perdre de l’eau temporairement, ce qui allège un peu votre poids sur la balance.

Interprétez ces modifications comme elles doivent l’être et essayez de vous peser moins souvent. Vous pourrez dégager plus facilement une tendance de votre poids. En vous pesant moins souvent, vous prendrez du recul sur l’évolution de votre poids, et pourrez le suivre avec une plus grande justesse.

Conseil Herbalife Nutrition : ne montez plus tous les jours sur la balance pour vous peser !

Si vous êtes une femme, sachez que le phénomène de rétention d’eau s’accentue pendant les menstruations, ce qui peut vous laisser penser, à tort, que vous avez pris du poids : il vaut peut-être mieux éviter la balance pendant cette période.

Erreur 2 : Vous ne savez pas combien pèsent vos vêtements

Si vous ne vous pesez pas chez vous, vous ne savez peut-être pas de combien ajuster votre poids en fonction de vos vêtements. Et vous pensez certainement qu’ils pèsent plus lourd qu’en réalité.

Un article (1) publié il y a quelques années a fait la lumière sur ce sujet. Des chercheurs ont pesé 35 femmes et 15 hommes qui ne portaient que leurs vêtements d’intérieur, sans chaussures. Ils les ont pesés 4 fois en une année et ont dressé la moyenne du poids des vêtements pour chaque personne. Les vêtements des hommes (en moyenne) étaient plus lourds que ceux des femmes et, fait intéressant, leur poids ne variait que très peu dans l’année.

Ces résultats ont permis d’établir une moyenne et il est conseillé aux femmes de considérer que leurs vêtements pèsent en moyenne 0,8 kg (1,2 kg pour les hommes).

Astuce Herbalife Nutrition : pesez-vous si possible dans le plus simple appareil

Bien sûr, si vous vous pesez chez vous, préférez le faire dans le plus simple appareil : au moins vous n’aurez pas le biais des vêtements que vous portez, et connaîtrez ainsi plus justement votre poids réel.

Faute 3 : Vous vous concentrez uniquement sur votre poids et non sur votre composition corporelle

N’oubliez pas que ce que traduit la balance, c’est uniquement votre poids. Ce qui compte avant tout, c’est votre composition corporelle.

Une personne très musclée peut être considérée en surpoids si l’on s’en tient aux courbes standards. Mais l’analyse corporelle révèlerait très probablement un pourcentage de masse adipeuse correct et un poids raisonnable. A l’inverse, une personne fine mais « grasse » peut afficher un poids raisonnable dans les courbes standards alors que son pourcentage de masse adipeuse est trop élevé.

Faux-pas 4 : Vous vous pesez le soir

Si vous faites partie de ces personnes qui sautent sur la balance plusieurs fois par jour, vous avez certainement remarqué que votre poids peut fluctuer légèrement entre le matin et le soir. C’est, entre autres, dû aux aliments que vous avez ingérés tout au long de la journée.

Avis Herbalife Nutrition : pesez-vous le matin !

Bref, le moment idéal pour vous peser est le matin au réveil, sans vos vêtements et après avoir vidé votre vessie.

Erreur 5 : Vous vous pesez sur plusieurs balances

Vous pensez peut-être que toutes les balances donnent le même résultat. Pourtant bien souvent ce n’est pas le cas. Faites le test une fois à l’occasion d’une visite chez votre généraliste : pesez-vous chez lui et chez vous. Vous constaterez probablement que le poids n’est pas le même.

Conseil Herbalife Nutrition : n’utilisez qu’une seule balance

En effet, les balances ne sont pas les mêmes ; c’est pourquoi Herbalife Nutrition vous conseille de toujours utiliser la même balance.

Le poids, c’est une chose ; mais ce qui compte avant tout, c’est la direction que vous souhaitez prendre. Si vous vous pesez toujours sur la même balance, vous aurez une idée plus précise de la tendance au fil du temps.

Biais 6 : Votre balance n’est pas performante

Si vous voulez vous peser chez vous, investissez dans une balance digne de ce nom. Il semblerait que les balances à affichage numérique soient plus fiables que les anciens modèles à ressorts. Prenez le temps de faire des comparatifs et de lire les avis des consommateurs avant de faire votre choix.

Faute 7 : Votre balance est posée sur un tapis

Les balances sont conçues pour reposer sur une surface dure, comme du parquet ou du carrelage. Si vous l’installez sur un tapis ou une moquette, elle ne sera pas bien équilibrée et le résultat pourrait être inexact.

Veillez à bien reproduire d’une fois sur l’autre les conditions dans lesquelles vous vous pesez, et notamment l’endroit où vous vous pesez : idéalement toujours le même pour un meilleur suivi de l’évolution de votre poids.

Faux-pas 8 : Vous vous pesez le lundi

La plupart des gens ont une discipline alimentaire pendant la semaine et se relâchent durant le weekend. S’ils ont réussi à contrôler leur apport calorique, leur poids est probablement à son minimum le vendredi.

Astuce Herbalife Nutrition : pesez-vous plutôt le vendredi matin, et non le lundi matin

Cette stratégie peut vraiment vous aider à garder le cap pendant le weekend. Mais si vous faites des écarts pendant le weekend, alors votre poids pourrait bien être à son maximum le lundi matin et il sera trop tard.

Or cette « prise » de poids de fin de semaine ne sera que temporaire si vous retrouvez une bonne hygiène de vie en semaine. Il serait ainsi dommage de vous miner le moral en croyant avoir pris réellement du poids.

Erreur 9 : Vous vous pesez après avoir fait du sport

Après l’entraînement, il y a de grandes chances pour que vous ayez éliminé des fluides, donc votre poids risque d’être en dessous de la réalité. Si vous n’êtes pas bien hydraté, votre poids ne sera pas précis.

Avis Herbalife Nutrition : attendez au moins le lendemain d’une séance de sport pour vous peser

Ne vous pesez après le sport que si vous voulez vérifier votre perte en fluides (afin de les compenser). Certains athlètes se pèsent avant et après l’entraînement pour savoir de quelle quantité de fluide ils ont besoin pour reconstituer leurs réserves (chaque kilo perdu pendant l’exercice représente 1 litre de fluide à remplacer).

Biais 10 : Vous laissez votre poids sur la balance affecter votre humeur pour le reste de la journée

Si le résultat sur la balance vous déçoit, ne le laissez pas vous gâcher la journée. Pensez bien que le moment où vous vous pesez n’est qu’un instant dans votre journée. Et tout comme votre tension ou votre taux de cholestérol, ce n’est qu’un chiffre qui vous indique où vous en êtes… Ce n’est pas un jugement porté sur qui vous êtes vraiment.

Gardez le fil de l’évolution de votre poids mais ne jugez pas vos progrès uniquement sur ce que vous dit la balance. A terme, les bonnes habitudes que vous aurez prises au quotidien vous aideront à vous approcher de votre objectif. Alors concentrez-vous sur les changements positifs que vous faites dans votre vie et laissez votre poids s’occuper tout seul, même si votre poids stagne.

 

En synthèse, pesez-vous idéalement une fois par semaine, toujours le même jour (plutôt le vendredi, mais pas le lundi), le matin, sans vêtements, après être allé aux toilettes, toujours sur la même balance (de qualité) posée sur un sol dur… et prenez du recul sur l’évolution de votre poids !
N’oubliez pas que les membres herbalife sont là pour vous aider à cette prise de recul, et pour vous accompagner dans la définition de vos objectifs qui doivent être réalistes et personnalisés en fonction des besoins de chacun ! Ainsi, n’hésitez pas à demander une évaluation bien-être (gratuite) !

(1) Whigham LD et al. Int J Obesity. 37:160 ; 2013.
Source : Susan Bowerman, responsable de la formation en Nutrition pour Herbalife Nutrition. Elle est diététicienne professionnelle et spécialiste de la diététique sportive.

Comment raffermir l’intérieur des ses cuisses ?

Comment raffermir l’intérieur des vos cuisses ?

Comment raffermir l'intérieur de vos cuisses ?

Comment raffermir l’intérieur de vos cuisses ? L’intérieur de vos cuisses manque de tonicité, avec un défaut de tonus musculaire de vos adducteurs et/ou un surplus de graisses ? Cela peut entraîner une gêne lors de la pratique de la marche, ou bien encore des irritations.

Comment faire pour lutter efficacement contre ce phénomène ? Réaliser différents exercices qui vont y remédier ! Herbalife vous explique lesquels et comment les réaliser.

Les battements de jambes pour affiner l’intérieur de vos cuisses

En position debout, les talons au sol, effectuez des battements de haut en bas avec l’une de vos jambes, avant de la ramener vers votre jambe immobile. Faites de même de l’autre côté. Il n’est pas nécessaire de lever haut la jambe (ne forcez pas !).

Comptez 15 répétitions de chaque côté, et 4 séries.

Les pas chassés : pour raffermir les cuisses (et vos fessiers)

En position de demi-squat (c’est-à-dire avec les genoux fléchis à 90°), gardez le dos droit et positionnez vos mains derrière la tête.

Dans cette position, faites de grands pas latéraux : 10 vers la droite puis 10 vers la gauche. Le tout 4 fois.

Pour passer au niveau supérieur, accrochez un élastique à vos pieds : la résistance sera renforcée et l’effort plus intense !

Les fentes latérales pour maigrir des cuisses

On vous a déjà parlé de fentes . Pour les fentes latérales, l’idée n’est plus de faire un pas en avant puis en arrière, mais sur le côté. Veillez à garder le dos bien droit.

Ainsi, il faut faire un grand écart de chaque côté, 15 fois de chaque côté. Là encore, essayez de réaliser 4 séries.

Les relevés de bassin pour perdre du gras à l’intérieur de cuisses

Allongez-vous et ramenez vos pieds vers vos fessiers : vos pieds doivent être bien à plat (voir la photo d’illustration de cet article). Soulevez alors vos fessiers vers le haut de manière à aligner vos cuisses, votre buste et votre cou. Maintenez la position 30 à 40 secondes.

Pour maximiser l’efficacité de l’exercice, positionnez un ballon de la taille d’un ballon de football entre vos cuisses.

Avec un anneau de Pilates

Allongez-vous sur le dos, et soulevez vos jambes de manière à former deux angles droits : le premier entre votre dos et vos cuisses, le deuxième entre vos cuisses et votre jambe. Placez l’anneau de Pilates entre vos suisses et serrez-le grâce à vos muscles. Maintenez la position 30 secondes, puis relâchez. Faites 4 séries.

Pour augmenter le niveau de difficulté, ne serrez plus l’anneau 30 secondes, mais 30 fois (vous relâchez puis recontractez 30 fois l’anneau).

A quelle fréquence faire ces exercices de renforcement des adducteurs ?

2 à 3 séances hebdomadaires sont à prévoir pour travailler l’intérieur de vos cuisses.

Notez bien également que les nombres de répétitions et de séries sont donnés à titre indicatif : il revient à chacun, en fonction de ses habitudes sportives, de se les approprier. Dans tous les cas, ne forcez pas, vous risqueriez une blessure. Préférez ainsi y aller progressivement !

Les sports qui font travailler les adducteurs

Les exercices présentés ne sont pas les seuls qui permettent de travailler vos adducteurs. Tant mieux car peut-être voudrez-vous varier les manières de raffermir l’intérieur de vos cuisses !

Voici d’autres pistes pour y parvenir.

Les sports de raquettes (tennis, badminton, ping-pong, squash…) impliquent de très nombreux déplacements latéraux : ils font ainsi travailler les adducteurs.

De même, les sports de combat, comme la boxe, requièrent une grande mobilité et d’être sur ses appuis : les muscles de l’entrecuisse seront fortement sollicités !

Et vous, comment faites-vous pour raffermir l’intérieur de vos cuisses ?

Tout savoir sur la vitamine C et où la trouver

Tout savoir sur la vitamine C et où la trouver

Tout savoir sur la vitamine C et où la trouver

Tout savoir sur la vitamine C et où la trouver. L’acide ascorbique est essentiel au bon fonctionnement de notre organisme. Mais savez-vous quel rôle joue la vitamine C dans notre métabolisme ? Herbalife Nutrition vous dévoile ses vertus et vous dit comment en consommer suffisamment, avec quelques idées de recettes saines et faciles !

Les vertus de la vitamine C

La vitamine C joue un rôle important dans notre organisme.

Elle contribue au bon fonctionnement du système immunitaire (cicatrisation des plaies, fabrication des globules rouges et des globules blancs…) Au bon fonctionnement de notre cerveau (en permettant la production de dopamine, de noradrénaline ou encore d’adrénaline).

Aide à la fabrication du collagène, une protéine indispensable à la formation de la peau, des ligaments et des os.

Elle joue également un rôle dans l’absorption du fer (minéral que beaucoup de personnes ne consomment pas en quantité suffisante – mais il y a des solutions !).

Enfin, la vitamine C est un antioxydant, protégeant contre le vieillissement cellulaire prématuré.

L’organisme de l’être humain ne synthétise pas la vitamine C. Aussi est-il indispensable de consommer chaque jour des aliments qui en contiennent.

Quels sont les aliments qui apportent le plus d’acide ascorbique ?

Les fruits et les légumes colorés sont les aliments qui contiennent le plus de vitamine C.

Citons notamment :

  • Les légumes: poivrons rouges ou verts (cuits ou crus), brocoli (cru ou cuit), choux de Bruxelles (cuits), chou-rave (cuit), pois verts (crus), chou-fleur (cuit)
  • Les fruits que l’on trouve fréquemment sur nos étals : kiwis, orange (également sous forme de jus d’orange), fraises, pamplemousse rose ou blanc, ananas, cantaloup (une sorte de melon),
  • Les fruits exotiques: goyave, papaye, mangue, carambole

Attention, pour profiter pleinement de la vitamine C contenue dans ces aliments, il est conseillé de cuire le moins possible les légumes (la chaleur peut la détruire). De consommer les fruits crus (et rapidement après qu’ils ont été découpés ou pressés : l’air détruit aussi cette vitamine).

Comment manger de la vitamine C ?

Vous trouverez sur le blog Herbalife Nutrition différentes idées de recettes aux agrumes, sources de vitamine C : shake sensation exotique, shake orange gingembre, salade verte au fenouil et aux agrumes

Idée recette Herbalife Nutrition source de vitamine C : shake « Bananes et fraises »

Mixez 3 cuillères de Tri Blend Banane, 250 ml de lait de coco, 75 grammes de fraises et une demi-banane. Et dégustez !

Recette Herbalife Nutrition de salade orange

Brossez 6 carottes et faites-les cuire 6 à 8 minutes à la vapeur.

Coupez de grandes rondelles dans les 4 belles tomates ovales (de couleur orange si vous en trouvez) . 100 grammes de tomates cerises. Coupez 100 grammes de kumquats en deux. Faites de petits dés avec un melon, un poivron jaune et 6 abricots.

Mélangez dans un saladier l’ensemble des aliments.

Faites une vinaigrette avec 6 cuillères à soupe d’huile d’olive, 4 cuillères à soupe de vinaigre, du piment d’Espelette, le jus d’une orange, du sel et du poivre.

Versez la vinaigrette sur la salade.

Personnalisez à votre convenance avec des graines (de chia par exemple…) ou des noisettes.

Et vous, quelles sont vos sources de vitamine C ? Laissez vos idées et vos recettes en commentaire du blog Herbalife !

Avez-vous déjà pensé à la corde à sauter ?

Avez-vous déjà pensé à la corde à sauter ?

Avez-vous déjà pensé à la corde à sauter ? La corde à sauter, un jeu pour petites filles réservé aux cours d’école ? Pas du tout ! Herbalife vous explique comment la corde à sauter a tout intérêt à être adoptée par celles et ceux qui veulent sculpter leur silhouette (bras, cuisses, abdos, fessiers) !

La corde à sauter : « L’ » accessoire fitness par excellence !

D’ailleurs, saviez-vous que la corde à sauter est un fabuleux accessoire de fitness, qui permet, au travers d’exercices simples, de solliciter plusieurs muscles du corps en même temps ? On parle ici des bras, des cuisses, de la sangle abdominale ou encore des muscles fessiers, rien de moins !

Un vrai programme de fitness à elle toute seule ! D’ailleurs, vous avez sans doute déjà aperçu des boxeurs en pleine séance de corde à sauter : la preuve que ce genre d’exercice n’est pas réservé qu’aux enfants dans les cours d’école ! Mais bel et bien à ceux et celles qui souhaitent pratiquer de l’exercice physiquese tonifier et s’amuser en même temps !

En effet, les séances de corde à sauter permettront de muscler, revigorer et tonifier les trois zones si chères à la gent féminine : les cuisses, les abdominaux et les fessiers. Alors n’attendez plus, et découvrez les exercices qu’Herbalife vous suggère, pour un corps ferme et tonique !

La corde à sauter, un exercice multi fonctions

L’un des avantages de la corde à sauter reste indéniablement le fait que ce type d’exercice s’apparente beaucoup à du cardio training : la corde à sauter va en effet, à l’instar du cardio, faire augmenter votre fréquence cardiaque, votre souffle et votre endurance. En effet, le fait de sauter de manière répétée entraîne un massage des veines profondes par les mollets. Conséquence : la corde engendre un meilleur retour sanguin vers le cœur (c’est un phénomène connu sous le nom de « double pompe »). Bref, la corde est excellente pour le cœur ! 

En outre, les exercices de corde à sauter vont venir solliciter tous les principaux groupes musculaires du corps en même temps.

Brûlez des calories en un temps record !

Résultat : ce type d’exercice vous fera Brûler les graisses plus rapidement brûler un nombre non négligeable de calories en un temps record ! Ainsi, comptez plus de 500 calories brûlées en l’espace d’une demi-heure de corde à sauter, contre environ 400 calories brûlées en une demi-heure de footing ! Autre comparaison : on estime que 15 minutes de corde à sauter équivalent à 30 minutes de natation.

De fait, si la prise de muscle est limitée quand on pratique la corde, la perte de poids elle est visible, pour peu que l’activité soit pratiquée régulièrement. Elle sera notamment visible pour les mollets, les fessiers et la ceinture abdominale (zones sur lesquelles revient le présent article du blog Herbalife).

En plus la corde à sauter peut se pratiquer à l’intérieur, que demander de plus ! Veillez simplement à choisir un sol plutôt dur (parquet, bitume) car les sols mous fatigueront plus rapidement.

Quel équipement ?

Et, puisque l’on parle de l’organisation de votre séance de corde : choisissez des chaussures qui favorisent l’équilibre et qui amortissent correctement les sauts. En outre, sachez que la bonne longueur d’une corde à sauter est que, lorsque votre pied est posé sur la corde, ses poignées doivent arriver à hauteur de vos aisselles. Quant à elles, les femmes veilleront à choisir un soutien-gorge adapté qui maintiendra leur poitrine durant les phases de sauts.

Mais au-delà des calories brûlées, qui certes reste un avantage appréciable, la corde à sauter représente le Saint Graal pour celles et ceux qui souhaitent tonifier leurs muscles, dessiner leurs abdominaux ou galber leurs cuisses et fessiers. Le tout, en plus, sans que les muscles ne prenne une taille que vous pourriez jugée disproportionnée. Bref, avec la corde, vous serez musclé(e) avec élégance !

Tonifiez et galbez vos cuisses

Pour celles et ceux qui souhaitent utiliser la corde à sauter pour cibler une zone précise, sachez qu’il existe des exercices spécifiques qui viendront vous aider à atteindre votre objectif fermeté sur la zone musculaire ciblée. Commençons donc par un exercice qui viendra spécialement solliciter les muscles des cuisses.

Sautez par-dessus la corde, pieds joints, genoux fléchis en avant et légèrement serrés, en amortissant au maximum la réception. Veillez à maintenir le dos bien droit : l’idée étant ici de faire travailler les cuisses en fléchissant les genoux, un dos vouté viendrait donc gâcher l’effet de l’exercice sur les cuisses.

Pour commencer en douceur, vous pouvez effectuer trois séries de 3 à 4 sauts, avec à chaque fois une pause d’environ 30 secondes qui vous permettra de diminuer l’intensité de l’exercice, sans pour autant s’arrêter complètement. Lors des 30 secondes de pause, vous pouvez par exemple alterner sauts avec genoux fléchis et petits sauts sur place, afin de reprendre doucement votre souffle.

Dessinez vos abdominaux en quelques minutes

A chaque tour de corde, sautez à pieds joints et remontez les genoux le plus haut possible, ce qui viendra tonifier et renforcer la partie inférieure de la sangle abdominale, souvent difficile à travailler.

Vous constaterez que cet exercice sollicite très rapidement les muscles abdominaux. Aussi ne forcez pas, surtout au début : comptez 4 à 5 sauts, puis revenez à l’exercice standard qui consiste juste à sauter par-dessus la corde, afin de récupérer pendant 30 secondes, puis recommencez.

Une série de 15 minutes pour commencer, puis de 30 minutes par jour lorsque vous aurez acquis suffisamment d’endurance, et vous constaterez rapidement les effets bluffants de la corde à sauter !

Un fessier de rêve grâce à la corde à sauter

Lors du passage de la corde, sautez à pieds joints, puis réceptionnez-vous en écartant les jambes, et recommencez ainsi de suite. Le fait d’écarter les jambes à la réception va venir solliciter les muscles de l’intérieur de la cuisse (adducteurs), ainsi que les muscles fessiers, qui vont alors se contracter afin de vous assurer une bonne stabilité lors de la réception. Vous pouvez également effectuer le même exercice en ayant les jambes constamment écartées, en veillant à les contracter lors du saut.

Vous le constaterez très rapidement dès les premiers exercices, la corde à sauter est une activité physique qui demande une certaine endurance. Aussi lors de vos premières fois, ne forcez surtout pas, au risque de vous décourager très vite.

Avec la corde à sauter, vous sculpterez votre silhouette et vous vous musclerez en vous amusant !

Ne soyez pas surpris de ne pas tenir plus de 2 minutes lors de vos premières séances : il s’agit d’une situation tout à fait normale. Le maître mot : persévérer tout en s’amusant !

Vous verrez alors très vite votre endurance et votre résistance s’améliorer, et pourrez alors envisager des séances plus longues. L’idéal, pour la majorité des personnes, est d’en faire 3 fois par semaine. Pour chaque séance, comme indiqué pour les différentes zones de muscles, prévoyez des phases actives et des phases de récupération. Leur nombre et leurs durées varieront selon votre niveau.

Enfin, veillez à bien vous hydrater avant et après vos séances, aussi courtes soient-elles !

Et bien évidemment, sachez qu’une bonne alimentation couplée à de l’exercice vous permettra d’atteindre vos objectifs encore plus vite !

Alors prêts ? Un, deux, trois… sautez !