Burpees : forces et inconvénients

Burpees : forces et inconvénients 

Burpees : forces et inconvénients

Burpees : forces et inconvénients de cet exercice de musculation. Les burpees sont un exercice de musculation très en vogue (notamment avec la vague crossfit) : vous laisserez-vous convaincre par cet entraînement qui va faire travailler tous les muscles ?

Qu’est-ce que les burpees ?

Le burpee est un exercice de musculation et d’aérobic qui mobilise l’ensemble du corps. Pour le réaliser, il faut enchaîner rapidement un certain nombre de positions (décrites ci-dessous), et répéter l’enchaînement. Le nombre de répétitions dépend de votre niveau et de vos objectifs : à chacun d’adapter son entraînement.

Comment faire un burpee ?

Un burpee se fait en 6 temps.

  1. L’exercice démarre en position debout, pieds légèrement écartés.
  2. Fléchissez les jambes (squat) en mettant vos mains par terre.
  3. Lancez vos pieds en arrière pour vous mettre dans la position de la planche. Vos bras sont alors tendus, et votre dos droit (attention à ne pas le creuser). Vous êtes en équilibre sur vos mains et la pointe de vos pieds.
  4. Vous pouvez alors faire une pompe (facultatif).
  5. Ramenez immédiatement vos pieds pour retrouver la position de l’étape 2 (jambes fléchies).
  6. Relevez-vous en sautant pour retrouver ensuite la position de départ.

Pourquoi faire des burpees ?

Pour muscler l’ensemble du corps

Avec cet exercice musculaire complet, vous allez muscler l’ensemble de votre corps :

  • Les jambes (mollets, cuisses, fessiers) grâce à la flexion et au saut
  • Les bras grâce à la pompe
  • Le ventre et le buste (abdospectoraux) grâce à la position de planche et à la pompe (gainage)
  • Le dos pour les mêmes raisons

Bref, un exercice pour le moins complet !

Pour des entraînements cardio-vasculaires

Dans le cadre d’un HiiT (« High Intensity Interval Training » ou « interval training à haute intensité »), l’enchaînement de burpees maximise la dépense d’énergie, augmentant le métabolisme de base et permettant, pour les personnes dont c’est l’objectif, de perdre du poids. C’est un moyen efficace de brûler des calories.

Parce qu’il n’y a pas besoin d’équipement

Un burpee utilise simplement le poids du corps. C’est ainsi un exercice qui peut se faire où que vous soyez !

Bref, le burpee est un exercice qui semble idéal pour tout programme de musculation !

Des précautions à prendre

Comme pour tout exercice, il est important de bien réaliser les burpees sous peine que leur réalisation soit contre-productive.

Il faut notamment faire très attention à ses poignets et à ses épaules (partie antérieure) lorsque l’on se met en position de planche. Il y a en effet un risque de sur-sollicitation de ces parties du corps, et la répétition de l’exercice peut entraîner un risque de blessure. Il est ainsi important d’y aller progressivement dans le nombre de répétitions pour que le corps « apprenne » l’exercice.

Et si l’on ne veut pas faire de burpees ?

L’alternative au burpee est alors simple : isoler les différentes étapes de l’exercice en faisant des focus sur les différents groupes musculaires. Vous pouvez alors penser à ces exercices de musculation :

  • Des pompes (pour cibler le haut du corps : bras et pectoraux),
  • Des abdominaux et des planches pour renforcer le gainage,
  • Des squats pour tonifier les fessiers et les cuisses
  • Un exercice cardio (course à pied, vélo, corde à sauter qui raffermit aussi les fessiers, les cuisses et la ceinture abdominale, etc.) pour la dimension cardio-vasculaire.

Alors, allez-vous vous laisser tenter par les burpees ?

Retrouvez nos autres articles « musculation » :

9 exercices fitness et musculation à réaliser avec une chaise !

9 exercices fitness et musculation à réaliser avec une chaise !

9 exercices fitness et musculation à réaliser avec une chaise !

9 exercices fitness et musculation à réaliser avec une chaise ! Saviez-vous qu’avec une chaise vous pouviez faire travailler tous les muscles ? Voici des idées d’exercices de fitness et de musculation à réaliser avec une chaise pour tonifier le haut du corps et raffermir le bas du corps !

Pour faire de l’exercice (fitness ou musculation) au quotidien chez soi (ou même au bureau), pas besoin de posséder beaucoup de matériel spécifique (haltère, corde à sauter…) ! Une tenue confortable et une chaise peuvent suffire pour pratiquer toute une série d’exercices efficaces pour raffermir tout le corps. Voici 9 exemples d’exercices de musculation avec une chaise !

Pour réaliser ces exercices, quelques prérequis :

  • veillez à avoir une tenue confortable pour être à l’aise dans vos mouvements,
  • gainez votre ventre pour ne pas vous faire mal au dos,
  • gardez près de vous une bouteille d’eau pour vous hydrater régulièrement !

Tonifier le haut du corps avec ces exercices avec une chaise

Pour réaliser des exercices avec une chaise, il suffit parfois de décliner des exercices classiques. Il n’est pas nécessaire de déborder d’imagination.

  • Pompes avec pieds surélevés (et sa variante : pompes avec mains surélevées) : Pieds joints sur l’assise de la chaise, position planche, dos bien droit, c’est parti pour une petite série de pompes ! Un exercice qui a l’avantage de muscler les bras, le buste, mais aussi de raffermir les abdominaux, tout en améliorant votre gainage. Notez qu’il est aussi possible de réaliser les pompes avec les pieds au sol et les mains sur l’assise, mais veillez à ce que votre chaise reste bien en place.
  • Comme sur la photo ci-dessous, appuyez vos mais sur le bord de l’assise de la chaise, fesses dans le vide et jambes à l’équerre, descendez en pliant les bras, gardez le dos droit ! Augmentez le nombre de répétitions de cet exercice de musculation en fonction de vos progrès !
  • Dips : comme sur l’illustration ci-après, surélevez vos pieds en les posant sur une chaise, jambes tendues, afin de renforcer l’intensité de l’exercice. Comptez le nombre de répétition pour vous challenger d’une session à l’autre !

Travailler les muscles du bas du corps grâce à ces exercices de musculation avec une chaise

Là encore, certains exercices « classiques » peuvent être déclinés avec une chaise, pour ajouter une difficulté supplémentaire.

  • Exercice du grimpeur : En position planche, pieds sur l’assise de la chaise, ramener tour à tour vos genoux vers votre poitrine
  • Dans la même position de départ, levez alternativement les jambes en direction du plafond. Ces deux exercices ultra-gainant font travailler les jambes (objectif : les galber) mais aussi la ceinture abdominale !
  • Utiliser l’assise de la chaise (à choisir solide et sans roulettes !) comme un step ! Placer son pied à plat sur l’assise, et monter en montant au maximum le genou. Alternez les séries jambe gauche et jambe droite. Avec un bon rythme, vous ferez aussi travailler votre cardio (pour brûler des calories) !
  • Utilisez toujours cette assise pour une variante de squat : le pied à l’arrière sera posé sur la chaise plutôt qu’au sol. En faisant cet exercice, vous allez raffermir les muscles des cuisses et des fessiers garanti !

Et pourquoi pas, avec son sofa ?

Si vous n’arrivez pas à quitter votre canapé, celui-ci peut vous servir à certains exercices de raffermissement de la zone abdominale, à condition que le sofa en question soit assez ferme pour ne pas vous faire mal à cause d’une mauvaise position.

  • Relevez vos jambes pour une série d’exercices variés : ciseaux, twists, genou-coude… Réalisez des séries de plusieurs répétitions sans reposer les pieds par terre et en gainant le buste.

Et si on enlevait carrément la chaise ?

  • Exercice de la chaise : Dos contre le dur, bien plat, jambe à l’équerre, gardez la position comme si vous étiez assis sur une chaise. Maintenez la position 30 à 45 secondes : ce n’est pas un exercice d’endurance, mais de gainage, inutile de chercher à maintenir la position des heures. 😉 Au fur et à mesure de vos progrès, maintenez la position plus longtemps ! Cet exercice cible le bas du corps : muscles fessiers, cuisses, jambiers.

Vous pratiquez vous aussi le fitness et le renforcement musculaire (abdos, dos, cuisses, muscles fessiers, etc.) avec une chaise ? Partagez vos exercices favoris en commentaire pour tonifier vos muscles !

5 exercices pour avoir des bras plus musclés

5 exercices pour avoir des bras plus musclés

5 exercices pour avoir des bras plus musclés

5 exercices pour avoir des bras plus musclés. Liste des 5 exercices à connaître et grâce auxquels vous aller tonifier vos bras pour avoir des bras plus musclés !

Comment se développent les muscles ?

Si vous cherchez à travailler les muscles de vos bras, vous avez tout intérêt à comprendre comment les muscles se développent en général.

Pour faire court, pour développer votre masse musculaire, vous devez vous concentrer sur ces trois éléments :

  1. Solliciter de manière adaptée les muscles visés (biceps et triceps, deltoïdes…) dans vos enchaînements d’exercices (programme de musculation).
  2. Fournir à votre corps les apports nutritifs dont il a besoin pour développer du muscle (voir notre article sur la règle du 80% de nutrition / 20% de sport).
  3. Alterner entraînement (muscu) et temps de repos pour que votre corps puisse récupérer.

Alors vous pourrez viser les groupes musculaires spécifiques en effectuant des exercices particuliers de musculation des bras.

Comment se muscler les bras ? 5 exercices pour y parvenir !

Voici cinq exercices pour les bras qui vous aideront à mieux maîtriser vos objectifs de renforcement et à atteindre les résultats que vous recherchez. Avec eux, vous allez notamment muscler les biceps et les triceps.

Musclez vos bras avec le développé Arnold – assis ou debout

Le développé Arnold travaille les muscles thoraciques, les deltoïdes, deltoïdes antérieurs (avant des épaules) et postérieurs. Il sollicite également les triceps et d’autres groupes musculaires grâce au mouvement de rotation. C’est un exercice efficace pour sculpter les bras.

Il ressemble à un développé à la différence que vous tenez les haltères comme si vous étiez à la fin d’un curl des biceps, vos paumes de main face à vous. Lorsque vous déplacez les haltères au-dessus de vos épaules, effectuez une rotation des poignets de sorte que vos paumes ne soient plus face à vous mais devant vous.

Des biceps plus volumineux avec des Curls barre EZ

Vous avez déjà certainement vu d’autres athlètes effectuer ce mouvement dans votre salle de sport. Il s’agit d’un exercice simple qui sollicite les biceps. Ajustez le poids et effectuez des répétitions de mouvement à votre rythme. Concentrez-vous pour garder le dos et la poitrine bien droits. Lorsque vous ramenez vos bras à vous, gardez le haut du bras statique. Ainsi vous veillez à ce que les biceps fassent tout le travail.

Développez vos deltoïdes avec le développé couché

Bien que cet exercice vise principalement la poitrine (pectoraux), il est également très intéressant pour les deltoïdes. Il travaille les deltoïdes antérieurs, les triceps et même les biceps. Un exercice complet et efficace, intéressant pour la musculature du haut du corps.

Veillez à garder les pieds bien à plat au sol et pour réduire la contrainte sur les épaules, collez vos coudes au corps lorsque vous descendez la barre (angle de 75 degrés). Mais surtout, n’oubliez pas de respirer lorsque vous descendez la barre et de souffler lorsque vous la soulevez.

Développez les muscles de vos bras avec le Reverse fly

Chouchoutez vos deltoïdes avec cet exercice. Il sollicite les rhomboïdes (les muscles situés entre la colonne et les omoplates) et les trapèzes.

Pensez à élever vos bras jusqu’à ce qu’ils soient parallèles au sol et veillez bien à reculer les omoplates ensemble. Lors de cet exercice, expirez lorsque vous soulevez et inspirez lorsque vous baissez les bras.

Extension des triceps : pour des bras plus musclés

Il existe plusieurs variantes auxquelles vous pouvez vous essayer :

  • La barre au front, allongé
  • L’extension assis, qui cible la portion longue des triceps.

Les deux options sont excellentes. Vous pouvez les alterner pour plus de variété. Veillez à bien enfoncer les épaules dans le banc pour être plus stable et n’oubliez pas que cet exercice sollicite une seule articulation, celle du coude. Limitez tout mouvement inutile.

Ces exercices constituent un excellent moyen de travailler les bras pour atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés (prendre de la masse dans vos bras / se muscler les bras). Soyez régulier et impliqué. Des résultats seront la rapidement. Vous pouvez le faire. Vous n’avez plus qu’à vous lancer !

 

Source :  Samantha Clayton, Vice-présidente du département Worldwide Sports Performance and Fitness

Comment atteindre ses objectifs avec une bicyclette ?

Comment atteindre ses objectifs avec une bicyclette ? 

Comment atteindre ses objectifs avec une bicyclette ?

Comment atteindre ses objectifs avec une bicyclette ? Pratiquez-vous le vélo régulièrement ? Savez-vous que pédaler permet de perdre efficacement du poids, de vous muscler et d’améliorer votre endurance ? Comment faire du vélo pour atteindre ces objectifs ?

Les avantages du vélo

Outre les objectifs déjà indiqués, la pratique du vélo présente de nombreux avantages.

D’abord, c’est une activité sportive que l’on peut pratiquer toute l’année, que ce soit en extérieur ou en salle (lorsque le temps est moins clément notamment). A moins que vous n’optiez pour le vélo pour vos déplacements quotidiens !

Ensuite, c’est une activité à faible impact, ce qui veut dire que les articulations sont peu sollicitées, ce qui en fait un sport très complémentaire au running par exemple.

Enfin, c’est une activité que vous pouvez pratiquer à l’intensité que vous souhaitez, en cohérence avec votre état de forme !

Quelle durée et quel niveau d’intensité pour le vélo ?

Tout dépend de votre état de forme et de vos objectifs ! Ce sera à vous de le déterminer en écoutant votre corps et vos sensations lorsque vous pédalez.

Pour démarrer

Ainsi, si vous démarrez le vélo et/ou reprenez une activité physique régulière (ce en quoi le vélo est particulièrement indiqué), optez pour une intensité modérée avec des promenades pouvant aller jusqu’à une heure. Il ne s’agit pas d’aller trop vite, mais d’habituer votre corps à un nouveau type d’effort.

Le vélo : pour brûler des calories

Si vous souhaitez brûler des calories, il vous faudra augmenter le niveau d’intensité car plus vite vous irez, plus votre corps aura du mal à travailler, et plus vous dépenserez d’énergie.

Vous manquez de temps et souhaitez brûler très efficacement des calories tout en améliorant votre niveau de forme cardiovasculaire ? Faites le choix d’entraînements fractionnés : alternez les périodes d’intensité élevée et d’intensité faible.

Pédalez pour renforcer vos muscles

Pour renforcer vos muscles, prévoyez un parcours vallonné si vous êtes en extérieur : identifiez des collines avec une pente raide afin que vos muscles exercent plus d’effort. En salle, trouvez le réglage qui vous convient, c’est-à-dire jusqu’à ce que vous trouviez un niveau difficile mais vous permet de continuer à avancer à un bon rythme.

Améliorez votre endurance grâce à la pratique du vélo

Pour renforcer vos capacités cardio-vasculaires, il vous faudra cette fois opter pour des sorties plus longues. A minima une heure si vous êtes plutôt débutant, mais vous pouvez considérer qu’à partir de 90 minutes, vous êtes dans le cadre d’une sortie orientée endurance.

Et pour garder toujours autant de plaisir, variez et combinez les éléments présentés dans cet article : niveau d’intensité, longueur, dénivelé !

L’été approche et avec lui les beaux jours… Profitez-en donc pour enfourcher votre vélo et faire du sport à l’occasion de belles balades (pensez à bien préparer vos itinéraires) !

Qu’est-ce qu’une sèche musculaire ?

Qu’est-ce qu’une sèche musculaire ?

Qu’est-ce qu’une sèche musculaire ?

Qu’est-ce qu’une sèche musculaire ? Sèche musculaire : comment vous organiser et que manger pour améliorer votre définition musculaire ?

Pratiquer une sèche musculaire permet d’améliorer sa définition musculaire. L’objectif est de mieux mettre en avant ses muscles (abdominaux, triceps, pectoraux, biceps…) via un régime. Qui vise à perdre un maximum de graisses sans diminuer la masse musculaire (voire avec prise de muscle car prendre de la masse musculaire n’en sera que plus spectaculaire !)

Quels sont les principes d’une sèche musculaire ?

On ne se (re)met jamais au sport en faisant une sèche : cette phase de définition musculaire vise à faire ressortir les muscles sculptés par des mois de musculation.

Par rapport aux autres programmes musculaires. Le volume de travail est augmenté afin de brûler plus de calories. Les dépenses énergétiques doivent être supérieures à votre apport calorique.

Les entraînements doivent aussi être intenses car le but est bien de conserver un maximum de masse musculaire. Voire de prendre du muscle (prise de masse).

Le programme de musculation allie cardio training (les exercices de cardio à haute intensité – HiiT – sont efficaces) et travail musculaire (exemples, en travaillant par exemple son gainage) afin de diminuer la masse graisseuse (ou « masse adipeuse ») tout en conservant une bonne densité musculaire.

Que manger pendant une sèche musculaire ?

Lorsque l’on fait une sèche musculaire, le programme alimentaire implique de se détourner des graisses saturées (comme les fritures) et des sucres rapides (présents, par exemple, dans les sodas).

A l’inverse, le régime alimentaire doit privilégier les aliments à base de protéines et qui sont peu caloriques. Ceci permettra de nourrir les muscles sans qu’ils perdent de leur volume (perdre du gras mais prendre de la masse musculaire).

Globalement, diminuez progressivement vos apports alimentaires (régime hypocalorique).

Concrètement, votre programme de nutrition se basera :

sur les viandes et poissons (viande blanche, jambon, blanc ou cuisse de poulet ou de dinde, viande rouge peu grasse, blancs d’œuf, etc.),

les produits laitiers (comme le fromage blanc allégé, le lait écrémé),

sur les féculents (sucres lents) avant 16 heures (pâtes, riz, semoule, flocons d’avoine, pain complet, muesli, pomme de terre, patate douce, etc.),

les légumes (pour les vitamines et les fibres),

sur les fruits avant et après un entraînement.

Le tout en buvant suffisamment d’eau : l’hydratation reste un élément capital de l’équilibre alimentaire. Manger des aliments riches en fibres permet d’éviter d’avoir une forte sensation de faim, tout en limitant les calories ingérées.

Votre programme de nutrition doit intégrer des graisses : attention à ne pas les supprimer totalement. En effet, elles sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Prenez pour repère que vos calories doivent être réparties de la sorte :

30% de protéines,

20% de lipides,

50% de glucides.

En période de sèche, nous recommandons également de mettre en place notre programme « cinq petits repas par jour ». En effet, manger plus souvent (mais moins à chaque fois) permet d’augmenter le métabolisme et, donc, de brûler plus efficacement les graisses. Veillez également à terminer votre dernier repas au moins 2 heures avant de vous coucher et à ne pas manger au lit.

 

Comment raffermir l’intérieur des ses cuisses ?

Comment raffermir l’intérieur des vos cuisses ?

Comment raffermir l'intérieur de vos cuisses ?

Comment raffermir l’intérieur de vos cuisses ? L’intérieur de vos cuisses manque de tonicité, avec un défaut de tonus musculaire de vos adducteurs et/ou un surplus de graisses ? Cela peut entraîner une gêne lors de la pratique de la marche, ou bien encore des irritations.

Comment faire pour lutter efficacement contre ce phénomène ? Réaliser différents exercices qui vont y remédier ! Herbalife vous explique lesquels et comment les réaliser.

Les battements de jambes pour affiner l’intérieur de vos cuisses

En position debout, les talons au sol, effectuez des battements de haut en bas avec l’une de vos jambes, avant de la ramener vers votre jambe immobile. Faites de même de l’autre côté. Il n’est pas nécessaire de lever haut la jambe (ne forcez pas !).

Comptez 15 répétitions de chaque côté, et 4 séries.

Les pas chassés : pour raffermir les cuisses (et vos fessiers)

En position de demi-squat (c’est-à-dire avec les genoux fléchis à 90°), gardez le dos droit et positionnez vos mains derrière la tête.

Dans cette position, faites de grands pas latéraux : 10 vers la droite puis 10 vers la gauche. Le tout 4 fois.

Pour passer au niveau supérieur, accrochez un élastique à vos pieds : la résistance sera renforcée et l’effort plus intense !

Les fentes latérales pour maigrir des cuisses

On vous a déjà parlé de fentes . Pour les fentes latérales, l’idée n’est plus de faire un pas en avant puis en arrière, mais sur le côté. Veillez à garder le dos bien droit.

Ainsi, il faut faire un grand écart de chaque côté, 15 fois de chaque côté. Là encore, essayez de réaliser 4 séries.

Les relevés de bassin pour perdre du gras à l’intérieur de cuisses

Allongez-vous et ramenez vos pieds vers vos fessiers : vos pieds doivent être bien à plat (voir la photo d’illustration de cet article). Soulevez alors vos fessiers vers le haut de manière à aligner vos cuisses, votre buste et votre cou. Maintenez la position 30 à 40 secondes.

Pour maximiser l’efficacité de l’exercice, positionnez un ballon de la taille d’un ballon de football entre vos cuisses.

Avec un anneau de Pilates

Allongez-vous sur le dos, et soulevez vos jambes de manière à former deux angles droits : le premier entre votre dos et vos cuisses, le deuxième entre vos cuisses et votre jambe. Placez l’anneau de Pilates entre vos suisses et serrez-le grâce à vos muscles. Maintenez la position 30 secondes, puis relâchez. Faites 4 séries.

Pour augmenter le niveau de difficulté, ne serrez plus l’anneau 30 secondes, mais 30 fois (vous relâchez puis recontractez 30 fois l’anneau).

A quelle fréquence faire ces exercices de renforcement des adducteurs ?

2 à 3 séances hebdomadaires sont à prévoir pour travailler l’intérieur de vos cuisses.

Notez bien également que les nombres de répétitions et de séries sont donnés à titre indicatif : il revient à chacun, en fonction de ses habitudes sportives, de se les approprier. Dans tous les cas, ne forcez pas, vous risqueriez une blessure. Préférez ainsi y aller progressivement !

Les sports qui font travailler les adducteurs

Les exercices présentés ne sont pas les seuls qui permettent de travailler vos adducteurs. Tant mieux car peut-être voudrez-vous varier les manières de raffermir l’intérieur de vos cuisses !

Voici d’autres pistes pour y parvenir.

Les sports de raquettes (tennis, badminton, ping-pong, squash…) impliquent de très nombreux déplacements latéraux : ils font ainsi travailler les adducteurs.

De même, les sports de combat, comme la boxe, requièrent une grande mobilité et d’être sur ses appuis : les muscles de l’entrecuisse seront fortement sollicités !

Et vous, comment faites-vous pour raffermir l’intérieur de vos cuisses ?