Peut-on manger avant de se coucher ?

Peut-on manger avant de se coucher ?

Peut-on manger avant de se coucher ?

Peut-on manger avant de se coucher ? Le grignotage de fin de soirée peut-il être bénéfique ? Voici les avantages et inconvénients du grignotage de fin de soirée. Manger avant de se coucher n’est pas toujours un faux pas. Parfois, prendre un en-cas en fin de soirée peut présenter un intérêt.

Manger lors de la soirée : une mauvaise habitude ?

Imaginons que vous prenez toujours un en-cas juste avant de vous endormir. Vous vous dites sûrement qu’il faudrait absolument supprimer cette très mauvaise habitude. Mais à ce stage de la description, il n’est pas possible de dire que c’est une mauvaise habitude. En effet, il faut à ce stage se poser quelques questions :

  • Que prenez-vous comme en-cas ?
  • En quelle quantité ?
  • Mangez-vous parce que vous avez faim? Ou simplement par habitude ?
  • Que se passe-t-il si vous ne mangez pas avant d’aller dormir ?

Avec les réponses à ces questions, on pourra déterminer si c’est une bonne ou une mauvaise habitude.

Dans quels cas grignoter en fin de soirée n’est pas recommandé ?

Un apport calorique trop grand

Si le fait de grignoter le soir vous fait dépasser le budget calories alloué pour la journée, alors considérons que c’est une habitude qu’il vaudrait mieux proscrire. Bref, si vous mangez suffisamment pendant la journée, abstenez-vous de prendre une collation en fin de soirée pour passer une bonne nuit.

Une digestion compliquée, et donc un sommeil de moins bonne qualité

Et à moins que votre en-cas ne soit vraiment petit, léger et facile à digérer, vous coucher peu après avoir mangé est le meilleur moyen d’être réveillé par des brûlures d’estomac et donc de ne pas dormir suffisamment. Avec une nuit de sommeil perturbée sans sommeil réparateur, voire des troubles du sommeil (insomnie…), la fatigue risque de s’installer par manque de sommeil.

Mais, même si c’est une habitude souvent déconseillée, notamment chez les personnes qui veulent perdre du poids, le grignotage en fin de soirée n’est pas toujours si mauvais. Il pourrait même vous être bénéfique.

Le grignotage en soirée est bénéfique si…

Vous cherchez à prendre du poids

Parmi les personnes qui cherchent à prendre du poids, nombreuses sont celles qui doivent lutter contre leur petit appétit. Elles n’ont pas faim suffisamment souvent pour stimuler leur apport calorique lors des repas. Mais la plupart trouvent que le laps de temps suffisamment long entre le dîner et l’heure du coucher leur permet de ressentir la faim avant de dormir.

Vous avez gardé une réserve de calories pour une collation légère

Les aliments ne font pas plus grossir s’ils sont consommés à 9 heures du soir ou 9 heures du matin. Ainsi, manger juste avant d’aller vous coucher n’est pas un problème dans la mesure où cela ne vous fait pas dépasser votre limite calorique pour la journée.

Certaines personnes ont recours à cet en-cas du soir parce qu’elles ont pour habitude de dîner léger et tôt dans la soirée. Elles veillent tard et ont donc un peu faim avant d’aller au lit.

Vous dormez mieux avec un en-cas dans l’estomac

Vous trouvez peut-être que vous ne dormez bien que si vous vous couchez après avoir mangé un petit quelque chose avant de vous glisser dans votre lit. Possible. Un petit en-cas au moment du coucher peut vous aider à rééquilibrer les hormones qui régulent la satiété, pour bien dormir ensuite.

En temps normal, le corps produit de la ghréline, une hormone qui augmente la sensation de faim, et sa sécrétion s’interrompt lorsque vous mangez. Cet effet s’accompagne d’une production de leptine, une hormone qui indique à l’organisme que vous n’avez plus faim. Si la sécrétion de ces deux hormones est déséquilibrée, alors un en-cas léger pourrait vous aider à retrouver un équilibre.

Vous participez à une épreuve sportive le lendemain matin

Si vous êtes un ou une athlète d’endurance et si vous avez une épreuve sportive prévue le lendemain, alors une collation riche en glucides avant de vous coucher sera facile à digérer et permettra de reconstituer vos réserves d’énergie pour assurer votre activité le lendemain matin.

Vous cherchez à développer votre masse musculaire

L’entraînement sportif axé sur la résistance développe la masse musculaire, bien sûr. Mais il est inutile d’espérer voir vos muscles gonfler si vous n’apportez pas suffisamment de protéines à votre corps.

C’est pourquoi la plupart des haltérophiles consomment des protéines après leur séance de musculation. Les éléments constituants des protéines, les acides aminés, sont utilisés par le corps pour développer des tissus musculaires. Pour cela vous devez mettre à disposition de ce dernier une quantité suffisante d’acides aminés. Il va sans dire qu’une fois votre dîner digéré et absorbé, le taux d’acides aminés dans votre sang diminue au cours de la nuit, ce qui peut ralentir le processus de développent musculaire. Mais une étude1 récente montre que consommer une boisson protéinée avant le coucher peut stimuler le taux d’acides aminés en circulation, qui encouragent à leur tour une augmentation du taux de synthèse des protéines musculaires au cours de la nuit.

¹Res PT et al. Med Sci Sports Exerc 44:1560;2012.
Source: Susan Bowerman, Sr. Présidente, Département International Formation et Nutrition, Herbalife Nutrition

La banane est-elle l’aliment idéal du sportif ?

La banane est-elle l’aliment idéal du sportif ?

La banane est-elle l’aliment idéal du sportif ?

La banane est-elle l’aliment idéal du sportif ? Énergétique et facile à digérer : la banane a tout pour séduire le sportif. Focus sur ce fruit !

Combien de calories apporte la banane ?

La banane est un fruit très énergétique et calorique. Ainsi, une banane contient environ 90 Kcal (90 kilocalories) pour 100 grammes. Une petite banane pèse environ 100 grammes, une fois sa peau enlevée.

Or, pendant l’effort, le sportif va chercher des apports en énergie. La banane y répond donc, aidant à éviter les fringales ! Un sportif doit la préférer mûre. En effet, une banane verte contient un glucide complexe (l’amidon, que l’on trouve dans les féculents par exemple). A l’inverse, une banane mûre est riche en glucides simples (saccharose), apportant ainsi rapidement de l’énergie à l’organisme.

Elle est par ailleurs à haute teneur en potassium (300mg/100g), dont elle peut couvrir les besoins quotidiens. Le potassium est important pour le sportif puisqu’il aide à la récupération chez le sportif. Elle limite aussi le risque d’avoir des crampes, ce qui est un atout pour les sports d’endurance, comme le running ou le vélo.

Nutritive, elle est riche en hydrates de carbone, en phosphore, en calcium, et en vitamines (vitamine A, vitamines B1 et B2 et vitamine C).

Bon à savoir : plus elle est mûre, plus son index glycémique est élevé : vous pouvez la choisir mûre en amont ou pendant un effort physique, mais peu mûre après.

La banane : un fruit facile à digérer

La banane est aussi facile à digérer, ce qui est un atout pour le sportif. Lors d’un effort sportif, notamment prolongé, la consommation d’aliments faciles à digérer permet de fournir à l’organisme un apport en calories et nutriments efficace, ne sollicitant pas trop le système digestif.

Comme indiqué précédemment, plus elle est mûre, plus elle contient de glucides. Or les glucides se digèrent plus facilement. Les bananes mûres sont donc bien à privilégier pendant l’effort, si vous voulez avoir une digestion facile.

Attention toutefois : certaines personnes trouvent la banane un peu lourde à digérer (elle leur reste sur l’estomac) : si c’est votre cas, et malgré les qualités de ce fruit, n’en prenez pas lorsque vous êtes en plein effort !

Pour avoir la banane !

La banane contient aussi du tryptophane, une protéine que l’organisme va transformer en sérotonine, hormone influençant l’humeur (un bon taux de sérotonine favorisant la bonne humeur). Or, la pratique régulière d’une activité physique augmente la sécrétion naturelle de sérotonine.

Bref, la banane avant, pendant et après l’effort

Sauf à mal digérer la banane, le sportif ne peut qu’être séduit par ce fruit. Avant l’effort, elle permet de booster son organismePendant l’effort, ce fruit jaune consiste une excellente source d’énergie, et aide à prévenir des crampes. En mode récupération, ce fruit exotique et ses glucides aident l’organisme à refaire ses stocks !

Comment consommer une banane ?

Dans votre smoothie. Vous pouvez aussi la prendre en dessert, en enlevant juste la peau, ou en l’associant dans un bol avec d’autres aliments intéressants pour les sportifs : des fruits secs (noix, amandes…) ou des fruits frais (kiwi, mangue, framboise, pomme, figue, fraise, poire…). Vous pouvez aussi saupoudrer votre mélange de cannelle ou de graines de chia, et/ou apporter du liquide avec du lait de coco par exemple.

Combien de calories apporte la banane ?

La banane est un fruit très énergétique et calorique. Ainsi, une banane contient environ 90 Kcal (90 kilocalories) pour 100 grammes. Une petite banane pèse environ 100 grammes, une fois sa peau enlevée.

Or, pendant l’effort, le sportif va chercher des apports en énergie. La banane y répond donc, aidant à éviter les fringales ! Un sportif doit la préférer mûre. En effet, une banane verte contient un glucide complexe (l’amidon, que l’on trouve dans les féculents par exemple). A l’inverse, une banane mûre est riche en glucides simples (saccharose), apportant ainsi rapidement de l’énergie à l’organisme.

Elle est par ailleurs à haute teneur en potassium (300mg/100g), dont elle peut couvrir les besoins quotidiens. Le potassium est important pour le sportif puisqu’il aide à la récupération chez le sportif. Elle limite aussi le risque d’avoir des crampes, ce qui est un atout pour les sports d’endurance, comme le running ou le vélo.

Nutritive, elle est riche en hydrates de carbone, en phosphore, en calcium, et en vitamines (vitamine A, vitamines B1 et B2 et vitamine C).

Bon à savoir : plus elle est mûre, plus son index glycémique est élevé : vous pouvez la choisir mûre en amont ou pendant un effort physique, mais peu mûre après.

La banane : un fruit facile à digérer

La banane est aussi facile à digérer, ce qui est un atout pour le sportif. Lors d’un effort sportif, notamment prolongé, la consommation d’aliments faciles à digérer permet de fournir à l’organisme un apport en calories et nutriments efficace, ne sollicitant pas trop le système digestif.

Comme indiqué précédemment, plus elle est mûre, plus elle contient de glucides. Or les glucides se digèrent plus facilement. Les bananes mûres sont donc bien à privilégier pendant l’effort, si vous voulez avoir une digestion facile.

Attention toutefois : certaines personnes trouvent la banane un peu lourde à digérer (elle leur reste sur l’estomac) : si c’est votre cas, et malgré les qualités de ce fruit, n’en prenez pas lorsque vous êtes en plein effort !

Pour avoir la banane !

La banane contient aussi du tryptophane, une protéine que l’organisme va transformer en sérotonine, hormone influençant l’humeur (un bon taux de sérotonine favorisant la bonne humeur). Or, la pratique régulière d’une activité physique augmente la sécrétion naturelle de sérotonine.

Bref, la banane avant, pendant et après l’effort

Sauf à mal digérer la banane, le sportif ne peut qu’être séduit par ce fruit. Avant l’effort, elle permet de booster son organismePendant l’effort, ce fruit jaune consiste une excellente source d’énergie, et aide à prévenir des crampes. En mode récupération, ce fruit exotique et ses glucides aident l’organisme à refaire ses stocks !

Comment consommer une banane ?

Vous pouvez aussi la prendre en dessert, en enlevant juste la peau, ou en l’associant dans un bol avec d’autres aliments intéressants pour les sportifs : des fruits secs (noix, amandes…) ou des fruits frais (kiwi, mangue, framboise, pomme, figue, fraise, poire…). Vous pouvez aussi saupoudrer votre mélange de cannelle ou de graines de chia, et/ou apporter du liquide avec du lait de coco par exemple.

 

La banane est par ailleurs un fruit qui permet de faire facilement des gâteaux ou cakes (les recettes s’adaptent facilement pour la confection de muffins). Le plus connu est sans doute le « banana bread ». Vous trouverez facilement sur la toile des recettes de banana bread. Pour notre part, voici notre version du banana bread sous forme de shake.

Recette du shake « banana bread »

Ingrédients :

  • 2 cuillères de Formula 1 à la vanille
  • 2 cuillères à soupe de poudre de protéine personnalisée
  • 1 tasse de lait de soja nature ou de lait écrémé
  • 1/2 banane bien mûre
  • Une pincée d’arôme de noix
  • Quelques gouttes d’extrait de vanille
  • 1 trait de cannelle
  • 4 glaçons (facultatifs)

Comment préparer cette recette ? Placez tous les ingrédients dans le mixeur et mélangez bien jusqu’à ce que les glaçons soient complètement écrasés.

Valeurs nutritionnelles (avec lait écrémé): calories: 270 kcal ; protéines : 30 grammes ; lipides: 1 gramme ; glucides: 26 grammes.

On vous a déjà parlé de la banane sur le blog :

  • Aliment basifiant, elle vous aide à rétablir votre équilibre acido-basique
  • Elle est source d’amidons résistants

Comment préparer un déjeuner équilibré ?

Comment préparer un déjeuner équilibré ?

Comment préparer un déjeuner équilibré ?

Comment préparer un déjeuner équilibré ? 13 idées de recettes saines ! Pour préparer un déjeuner équilibré, il faut un peu anticiper. Mais l’équilibre nutritionnel apporte de nombreux avantages. Si vous avez du mal à trouver des idées, ce guide tout simple pourrait vous intéresser. Voici 13 idées de déjeuner qui vous permettront de tenir l’après-midi sans avoir faim.

Aussi si vous êtes comme la plupart des gens qui courent après le temps Préparer un repas équilibré pour votre déjeuner au bureau vous apparaît probablement comme une corvée. Si vous êtes sans arrêt dans l’urgence, vous êtes à mille lieues de penser à anticiper la préparation de votre déjeuner.

Mais lorsque sonne l’heure du repas, si vous n’avez pas anticipé, vous allez vous tourner plus facilement vers un repas rapide et simple à préparer. Et ce n’est pas toujours la meilleure option. Cela prend du temps et nécessite des efforts de votre part, mais prendre l’habitude de préparer votre déjeuner équilibré vaut la peine. Vous ferez des économies et vous maîtriserez davantage ce que vous mangez et en quelles quantités.

Qu’est-ce qu’un repas équilibré ?

Ce que vous mangez au déjeuner peut faire la différence en termes de performances pour le reste de la journée. Si vous n’apportez pas à votre corps le carburant dont il a besoin au déjeuner, vous vous sentirez fatigué ou ralenti dans l’après-midi. Aussi pourriez alors être tenté de grignoter un encas sucré et calorique.

Dans l’idéal, votre déjeuner devrait contenir votre faim pour plusieurs heures. Alors vous disposiez de l’énergie mentale et physique pour tenir le rythme soutenu de votre journée.

Même si beaucoup optent pour le traditionnel déjeuner, de type sandwich ou soupe et salade. Il existe une foule d’aliments différents qui peuvent vous apporter l’énergie et l’équilibre dont votre corps a besoin.

Les protéines

Les protéines jouent un rôle important. En effet, elles vous aident à tenir la faim à distance. Les légumes remplissent l’estomac et apportent de nombreuses vitamines et minéraux. Et les céréales complètes sont digérées lentement pour vous faire profiter d’une énergie plus durable. Pour satisfaire votre bec sucré ! Vous pouvez terminer votre repas par quelques glucides sains, avec un morceau de fruit de saison par exemple.

Si vous n’avez pas l’habitude de vous préparer votre déjeuner, commencez par anticiper la veille. Le plus simple consiste à reprendre les restes de votre dîner de la veille. Vous pouvez donc prendre l’habitude de cuisiner en plus grandes quantités. Puisque vous vous donnez du mal pour préparer un repas, vous pouvez tout aussi bien en tirer plusieurs repas. Si vous préparez la quantité nécessaire à votre déjeuner en même temps que celle pour votre dîner, vous pouvez la placer au réfrigérateur pour le lendemain. Ainsi vous ne serez pas tenté de manger plus que nécessaire au dîner.

Une fois cette habitude de gestion des restes adoptée, l’étape suivante consiste à commencer à réserver différents ingrédients de vos repas. Je parle de légumes crus déjà découpés, de viande, de céréales ou de volaille déjà cuite. Au bout de quelques jours, vous aurez de côté un certain nombre d’ingrédients équilibrés à assembler pour un déjeuner rapide, mais équilibré.

Comment préparer un déjeuner équilibré ?

Il vous sera difficile de préparer un déjeuner équilibré si vous ne disposez pas des bons ingrédients. Certes, cela prend un peu de temps et d’anticipation. Cependant ce temps passé à choisir les bons ingrédients pour votre réfrigérateur, votre congélateur et vos placards peut faire toute la différence. Si vous n’avez pas ce dont vous avez besoin, il sera trop tentant de choisir un plat prêt à consommer au magasin ou dans un distributeur. Et ce plat ne sera pas aussi intéressant d’un point de vue nutritionnel que ce que vous auriez préparé vous-même. Plusieurs soirs par semaine, Vous pouvez préparer des légumes en plus, ou bien nettoiyer des légumes verts supplémentaires pour vos déjeuners. Ainsi il est plus facile de choisir des ingrédients intéressants.

Essayez de prendre l’habitude de « cuisiner une fois, pour manger deux fois (ou plus) ». Cuisinez des protéines et des céréales complètes en plus. Et si vous nettoyez des légumes pour composer vos salades, ou si vous découpez des légumes pour les cuisiner, faites-en plus que nécessaire. Ils seront prêts à être utilisés pour votre prochain repas.

Quels sont les aliments à toujours avoir chez soi, plusieurs options ?

  • Avec céréales complètes : riz brun, quinoa, millet, blé concassé, pâtes de blé complet ou nouilles de soba, orge perlé
  • Des protéines : poulet ou escalope de dinde, tofu grillé, lentilles cuites, steaks végétariens
  • ou des légumes :
    • Légumes verts pour salade composée (laver, sécher, emballer dans un torchon de cuisine et conserver dans le bac à légumes du réfrigérateur),
    • restes de légumes cuits,
    • dés de légumes fermes (ils se conserveront quelques jours) : carottes, céleri, oignon rouge, poivrons…
  • Dans vos placards : haricots, thon, saumon, tomates en conserves, beurres d’oléagineux, pain complet/pain pita, biscuits aux céréales complètes, tortillas de blé complet
  • Au réfrigérateur : lait écrémé, lait de soja, yaourt nature à la grecque, fromage frais, œufs durs, houmous, sauce épicée, fruits frais entiers, vinaigrettes (préparée à l’avance par vous), cœurs d’artichaut marinés, poivrons grillés
  • Au congélateur : fruits entiers pour smoothies, steaks végétariens, escalopes de poulet surgelées et prêtes à cuisiner, détaillées en portions

Conseils pour préparer un déjeuner sain à emporter

Voici un système tout simple pour vous aider à préparer un déjeuner équilibré. Choisissez une protéine, ajoutez des légumes et une céréale complète. Ajoutez un peu de lipides sains pour le goût si vous le souhaitez, et laissez votre imagination gambader. Bien sur cette liste n’est pas exhaustive. Cependant vous y trouverez certains ingrédients très communs que vous êtes susceptible d’utiliser. Ajoutez également des fruits à votre plat ou en dessert et le tour est joué.

Protéines Légumes Féculents/Céréales Lipides sains
Poudre de protéines Légumes verts en feuilles Riz brun cuit Houmous
Lait Carottes Pâtes de blé complet cuites Avocat
Lait de soja Poivrons Nouilles de soba cuites Beurre d’oléagineux
Yaourt à la grecque Oignons Pain complet (100 %) Fruits à coque
Fromage frais Céleri Quinoa cuit Huile d’olive
Escalope de poulet grillée Tomates Millet cuit Graines
Escalope de dinde grillée Concombre Blé concassé cuit Huile de sésame
Thon en conserve Courge Orge cuit
Saumon en conserve Haricots verts Biscuits aux céréales complètes
Haricots ou lentilles cuits Brocoli Tortillas de céréales complètes
Œufs Asperges Patate douce cuite
Viande maigre Sauce épicée
Burger végétarien

13 recettes faciles de déjeuners équilibrés sur le pouce

Choisissez un élément dans chaque colonne. Ainsi vous n’aurez ensuite aucun mal à composer de délicieux déjeuners équilibrés. Voici quelques idées pour aider à vous lancer :

  1. Smoothie carotte ananas: Mixez la préparation à base de protéines en poudre avec du lait ou du lait de soja, des carottes cuites et de l’ananas en boîte.
  2. Mélangez un yaourt à la grecque nature avec un peu de miel et de beurre d’amandes. Décorez de fruits rouges de saison, mini carottes en accompagnement.
  3. Écrasez du thon en conserve et de l’avocat sur un biscuit aux céréales complètes. Accompagnez de tomates cerise.
  4. Mélangez du quinoa cuit avec des morceaux d’escalope de poulet grillée, des cœurs d’artichaut, des poivrons grillés et une vinaigrette.
  5. Tartinez de moutarde une tortilla aux céréales complètes, ajoutez quelques morceaux d’escalope de dinde grillée, des rondelles de tomate, de concombre, de la salade, des carottes râpées. Roulez la tortilla et découpez en rondelles.
  6. Mélangez des haricots noirs avec des dés de concombre, tomate, céleri, avocat et de la coriandre. Assaisonnez d’un peu de sauce épicée.

Et encore :

7- Ajoutez des dés de tofu grillé et des restes de brocoli vapeur aux nouilles de soba grillées. Décorez avec des oignons nouveaux ciselés, un filet de sauce soja, du vinaigre de riz et de l’huile de sésame.

8- Sur du fromage blanc allégé, déposez des dés de concombre, céleri, carottes, poivrons. Salez et poivrez au poivre noir et dégustez avec des biscuits aux céréales complètes.

9- Mélangez des pâtes aux céréales complètes cuites avec des haricots blancs en conserve, des tomates en conserve et assaisonnez avec du basilic.

10-Mélangez des lentilles cuites avec du chou kale finement ciselé, des lamelles d’oranges et d’oignon rouge. Dressez avec du yaourt à la grecque nature assaisonné de sel, poivre et curry en poudre.

11-Salade de légumes verts et légumes accompagnée d’un steak végétarien émietté. Assaisonnez à l’aide d’une vinaigrette à l’huile d’olive.

12- Pain pita complet avec houmous, farci de légumes ciselés et d’œufs durs en rondelles.

13- Riz brun cuit et pois chiche. Ajoutez quelques canneberges déshydratées ou raisins secs, du persil ciselé et de la feta allégée. Assaisonnez d’un filet d’huile d’olive et d’un jus de citron.

Et vous, quelles sont vos recettes faciles de

déjeuner sain facile à transporter ?

 

Source :  Susan Bowerman, Directrice Senior, Département international Formation et Nutrition, Herbalife Nutrition

Comment renforcer son système immunitaire ?

Comment renforcer son système immunitaire ?

Comment renforcer son système immunitaire ?

Comment renforcer son système immunitaire ? Le système immunitaire assure notamment la lutte contre les infections. Comment renforcer son système immunitaire, hiver (rhume, grippe…) comme été, et être en pleine forme toute l’année ?

Comment savoir que notre système immunitaire est affaibli ?

Différents symptômes doivent alerter. Si vos défenses sont affaiblies, vous risquez de connaître une fatigue persistante (pouvant être due au stress et/ou au manque de sommeil), plus grande sensibilité aux infections (rhumes à répétition par exemple), ou encore avoir des blessures plus longues à cicatriser… Ils sont le signe qu’il faut faire attention à notre santé.

Mais, même sans alerte, il est important, tout au long de l’année, de faire attention à son système immunitaire pour conserver un bon niveau d’immunité ! C’est bien entendu particulièrement vrai en hiver avec son lot d’agents pathogènes (bactéries, microbes, infections virales, etc.), même s’il faut rester vigilant toute l’année pour avoir des défenses immunitaires au top.

Pourquoi notre système immunitaire peut-il être affaibli ?

Plusieurs raisons expliquent que notre système immunitaire peut être déficient et affaibli : alimentation non équilibrée ou insuffisante, sédentarité ou surentrainement (il faut trouver le juste milieu !), manque de sommeil (bien dormir est essentiel), stress chronique et surpoids.

Comment avoir un système immunitaire en pleine forme ?

Avoir une alimentation variée et équilibrée est essentiel. Elle doit vous apporter des vitamines (notamment vitamine A, vitamine B12, vitamine C et vitamine D), des minéraux et des protéines (les anticorps sont des protéines). Comment faire ? Manger des fruits et légumes, et des aliments riches en protéines (poisson, volaille, soja…). Nombreuses sont les recettes savoureuses et équilibrées qui existent pour préserver son système immunitaire tout en se faisant plaisir.

Avoir une activité physique régulière modérée est également indispensable. Éviter ou simplement limiter son niveau de stress aura également des conséquences bénéfiques pour l’ensemble de l’organisme.

Soyez attentif à votre sommeil et à votre poids de forme.

Les aliments à intégrer pour booster notre système immunitaire

Le kiwi gold est particulièrement intéressant pour prévenir et limiter la gravité des rhumes (comme les champignons). Toujours contre les rhumes, mais aussi contre les grippes, le gingembre se révèle efficace !

Le brocoli est riche en antioxydants et en vitamine D (autres sources intéressantes de vitamine D : le saumon et les poissons gras en général).

Le thé vert ou le thé noir ont des propriétés antibactériennes, antivirales et anti-inflammatoires (pour boire plus facilement du thé, pensez à Thémix).

Le miel, outre le soulagement immédiat qu’il procure lorsqu’on a mal à la gorge, a des propriétés antioxydantes (comme d’ailleurs certaines épices : safran, clous de girofle, cannelle, thym…) et antibactériennes.

L’ail, aliment antibiotique puissant, est intéressant pour déboucher la gorge et le nez.

Complémenter son alimentation pour renforcer ses défenses immunitaires

Pour renforcer votre système immunitaire, en complément d’une alimentation saine et équilibrée, pensez aux compléments alimentaires pour faire le plein de vitamines et minéraux. En effets, ils favorisent un bon fonctionnement du système immunitaire et des défenses naturelles.

Herbalife Nutrition a mis au point Immune Booster. Cette boisson rafraîchissante est riche en vitamines et minéraux clés qui contribuent au fonctionnement optimal du système immunitaire, avec notamment de la vitamine C et de la vitamine D, du zinc et du sélénium. Disponible en sachets, ce complément alimentaire (adapté aux végétariens) vous accompagne facilement dans tous vos déplacements. Immune Booster contient l’ingrédient scientifiquement prouvé EpiCor® qui est le premier ingrédient à base de fermentat alimentaire complet au monde.

Toujours chez Herbalife Nutrition, Mineral complex Plus est une source de potassium et de magnésium. Quant à RoseGuard, il apporte 100% des Valeurs de Référence Nutritionnelles (VNR) en vitamines A et C (pour soutenir le fonctionnement normal du système immunitaire) et est source de vitamine E pour protéger les cellules contre le stress oxydatif. RoseGuard contient également des phytonutriments et convient aux végétariens.

De leur côté, les sportifs ne négligeront pas la boisson hypotonique d’Herbalife CR7 Drive.

Pourquoi vous arrive-t-il d’avoir encore faim à la fin d’un repas ?

Pourquoi vous arrive-t-il d’avoir encore faim à la fin d’un repas ?

Pourquoi vous arrive-t-il d'avoir faim à la faim d'un repas ?

Pourquoi vous arrive-t-il d’avoir faim à la faim d’un repas ? Vous terminez de manger et… vous avez toujours faim !? Quelles peuvent en être les raisons ?

Si vous terminez votre repas avec une sensation de faim toujours présente (pas de satiété), plusieurs origines peuvent expliquer cette situation. Posez-vous les bonnes questions pour en identifier les raisons ! Ainsi, vous saurez pourquoi vous avez toujours envie de manger.

Au préalable, rappelons que ce soit pour perdre du poids ou garder son poids de forme, il est important de structurer sa prise d’aliments au cours de la journée. Les grignotages qui viennent combler un petit creux, les collations ou les fringales viennent en réponse à un déséquilibre s’ils n’ont pas été prévus en amont. A ce titre, nous vous rappelons notre article : pourquoi les en-cas ne sont pas forcément du grignotage.

Avoir de bonnes habitudes alimentaires consiste certes à éviter de grignoter à tout bout de champ, mais aussi à bien s’alimenter lors de chaque repas. Ainsi, si vous avez encore faim à la fin d’un repas, il faut vous poser les bonnes questions pour identifier la ou les origines de la sensation de faim. De la sorte, vous ne vous laisserez pas guider par votre estomac mais ferez les bons choix pour un bonne de vie sain, en calmant votre envie de grignoter.

Voici les 6 questions Herbalife Nutrition à vous poser si vous avez encore faim entre les repas.

Votre repas est-il équilibré ?

Un repas équilibré se compose notamment de légumes et de fruits, de céréales/féculents et d’une source de protéines (voir par exemple nos programmes à 1500 et 1800 calories).

Or les repas déséquilibrés sont plus susceptibles d’être associés à un retour de la faim, notamment :

  • si le repas n’est pas assez riche en protéines,
  • s’il n’est pas assez riche en fibres,
  • si les ingrédients consommés ont un index glycémique élevé,
  • si le repas est trop riche en sucre et/ou en graisses.

Bref, optez pour des repas équilibrés Ils sont plus rassasiants.

Avez-vous suffisamment mangé ?

Votre repas correspond-il bien à vos besoins ? En fonction de vos activités (physiques…), vous devrez peut-être adapter vos rations ! Dans tous les cas, veillez à vous alimenter en quantités suffisantes (sans excès bien sûr !).

Quelle est la texture de vos aliments ?

Les aliments mixés (soupes…) se digèrent beaucoup plus vite : il est important d’opter pour des aliments solides qui contribueront à procurer durablement un sentiment de satiété.

Avez-vous faim ou soif ?

Les signaux de la faim et de la soif pouvant être proche, il peut nous arriver de mal les interpréter. Bref, si vous avez faim en fin de repas, demandez-vous si vous vous êtes suffisamment hydraté, et optez plutôt pour un grand verre d’eau ou une boisson sans sucre (thé…) plutôt que pour un deuxième dessert !

Avez-vous pris le temps de manger ?

Si vous mangez trop vite (disons en 10-15 minutes), vous terminerez votre repas avant que les signaux de satiété n’atteignent votre cerveau (ce qui prend généralement 20 minutes).

En outre, si vous mangez trop vite :

  • vous ne savourez pas votre repas,
  • vous mâchez moins bien vos aliments, ce qui risque d’engendrer une digestion plus difficile.

Pour prendre le temps de manger, accordez-vous au moins 30 minutes pour le faire de manière posée. Si vous avez tendance à avaler trop vite votre assiette, adoptez cette habitude : vous devez avoir fini votre bouchée avant de reprendre en main votre fourchette ! Ainsi, vous réussirez à manger calmement.

Avez-vous vraiment faim ?

Vous terminez votre repas et vous avez encore faim : est-ce pour autant vrai ? Il faut en effet faire la différence entre la faim et l’envie, comme nous vous l’avons expliqué dans notre article « Je mange normalement mais j’ai tout le temps faim : pourquoi ? »

Ainsi, si vous avez encore faim à la fin d’un repas et risquez de manger entre les repas, le mieux est de répondre honnêtement aux questions ci-dessus de manière à en identifier la ou les causes !

Et vous, prenez-vous des repas qui calment votre appétit ? Arrivez-vous facilement à une sensation de satiété ? Dites-nous tout en commentaire de cet article du blog Herbalife Nutrition !

Comment manger des graines ?

Comment manger des graines ?

Comment manger des graines ?

Comment manger des graines ? Savez-vous pourquoi vous devriez intégrer des graines à votre alimentation ? Leurs vertus sont nombreuses !

Quels sont les bienfaits des graines ? Comment en manger ? Focus sur 6 graines.

Pourquoi manger des graines ?

Les graines aident à la digestion, sont très riches en vitamines, ont des propriétés anti-oxydantes. Ou bien sont un coupe-faim naturel… Tout dépend de quelle graine on parle. Faisons un tour d’horizon des principales graines et de leurs propriétés.

Graine de chia

Les graines de chia sont parmi les plus connues. Il faut dire qu’elles sont un coupe-faim naturel. En effet, riche en fibres et en oméga-3, la graine de chia permet d’atteindre rapidement un sentiment de satiété.

En outre, elle est bonne pour le système cardiovasculaire tout en favorisant le transit (en limitant donc le phénomène de constipation).

Enfin, le calcium et le magnésium qu’elle apporte viennent renforcer os et dents.

Graine de courge

A forte teneur en fer, la graine de courge renforce le système immunitaire, combat la fatigue et est un remède à l’anémie.

C’est également la graine qui renforce votre vessie contre les irritations et les infections urinaires.

Graine de lin

Riche en oméga-3 et en oméga-6, dits « acides gras naturels », la graine de lin contribue au bon état du métabolisme et au bon fonctionnement du système cardiovasculaire.

Avec ses omega-6 (idéal pour l’hydratation de la peau !) et ses fibres (parfait pour le transit intestinal !), c’est une graine incontournable !

Graine de sésame

A l’image de celles de lin, les graines de sésame apportent acides gras essentiels, fer, protéines et antioxydants. Ainsi, elles protègent le système cardiovasculaire et aident au transit.

Graine de tournesol

Bonne source de la vitamine E, la graine de tournesol a des propriétés anti-oxydantes, prévenant les signes de l’âge (vieillissement de la peau notamment).

Avec le manganèse qu’elle apporte (un oligo-élément), elle aide au métabolisme et limite les allergies.

Graine de pavot

Avec la vitamine B1, le pavot contribue au bon fonctionnement du système nerveux. Avec la morphine et la codéine qu’elle produit, la graine de pavot se révèle être apaisante.

Comment manger des graines ?

Voici quelques idées de recettes pour intégrer les graines plus fréquemment à votre alimentation. Liste non exhaustive : n’hésitez à faire preuve d’inventivité, et laissez vos idées en commentaire !

A l’apéritif

Certaines des graines sont assez grosses pour se déguster à l’apéritif : c’est le cas des graines de courge et de tournesol.

Sur des légumes

Sublimez-vos légumes en les saupoudrant de graines de lin ou de pavot !

Sur une soupe

Si les soupes sont un excellent moyen de consommer des légumes. Pensez à les saupoudrer de graines pour en améliorer les qualités nutritionnelles. Les graines de lin, de chia ou de pavot sont idéales pour ça.

Sur des salades

Apportez de la texture à vos salades composées avec des graines entières de courge, de tournesol, de pavot ou de sésame.

Dans les pâtes à gâteaux ou à tarte

Enrichissez vos pâtes à gâteaux ou à tarte avec des graines de chia ou de lin (que vous aurez moulues).

Dans un bol de muesli

Variez la composition de votre muesli (flocons d’avoine…) avec des graines de courge, de tournesol ou de lin.

Sur une viande blanche

Renouvelez vos préparations de viandes blanches en y ajoutant des graines de lin ou de sésame.

Dans votre yaourt

Plutôt que de sucrer vos yoghourts nature, ajoutez des graines de chia, de pavot ou de sésame.

Globalement, pensez à saupoudrer de nombreux aliments de graines pour les enrichir ! Dans la mesure du possible, intégrez-les en fin de préparation afin d’en tirer le plus de bénéfices possible !

A ne pas oublier avant de manger des graines

Si les graines sont très intéressantes sur le plan nutritionnel, elles sont à consommer avec modération. Ainsi, n’en mangez pas tous les jours et alternez-les ! Leur richesse vient aussi de leur variété !

Et vous, comment faites-vous pour manger des graines et profiter de leurs nutriments ?