Comment tout savoir sur le café

Comment tout savoir sur le café

Comment tout savoir sur le café

Comment tout savoir sur le café. Alors que les gammes Herbalife Nutrition s’étoffent avec de nouvelles boissons saveur café, cet article vous rappelle ou vous fait découvrir les bienfaits du café (boisson dont il ne faut toutefois pas abuser !).

Quelles sont les propriétés du café ?

C’est un stimulant

Cette boisson est connue pour être un stimulant (il contient de l’alcaloïde), raison pour laquelle il est consommé le matin, au travail et le soir pour celles et ceux qui veulent rester éveillés. A savoir, à ce niveau, que plus la durée de contact du café avec l’eau est longue, plus le café est « excitant » (ainsi un café allongé est-il plus stimulant qu’un café serré)

C’est une source de nutriments

Le café apporte des minéraux (potassium, magnésium, cuivre) et des vitamines (B2, B3).

Il est aussi source d’antioxydants. D’ailleurs, chez les personnes ayant une consommation élevée, le café est l’aliment du régime alimentaire qui contribue le plus à l’apport total en antioxydant !

Quels sont les bienfaits sur la santé du café ?

Cette boisson est un aliment qui a fait et continue de faire l’objet de nombreuses études : ces études épidémiologiques laissent entendre que la consommation de café réduirait le risque de souffrir de diabète de type 2.

Comme indiqué en introduction, il est important de rappeler que la consommation de café doit rester modérée (dans la limite de trois tasses de café par jour ou de 400 mg à 450 mg de caféine quotidiennement).

Une aide pour la performance sportive

La caféine aurait des effets sur l’adrénaline, sur la contraction musculaire et sur le système nerveux central : elle diminue la sensation de fatigue et augmente ainsi l’endurance. Un sportif peut donc intégrer dans son alimentation du café, dans la perspective d’efforts courts de très haute intensité, ou d’endurance. Les effets se font sentir dans l’heure qui suit la consommation.

Comment tout savoir sur le café et boire du café ?

Il existe de très nombreuses manières de boire du café. Outre l’expresso, le café allongé ou le ristretto (café serré), citons par exemple le café au lait, le latte macchiato, le café crème, la noisette (avec un peu de mousse de lait), le capuccino (avec du lait et de la mousse de lait), l’americano (très allongé avec de l’eau chaude), le café liégeois (boisson froide avec de la crème glacée), le café viennois…

Un café protéiné

Herbalife Nutrition vous propose également son High Protein Iced Coffee, préparation pour café frappé. Brassée avec des grains de café expresso 100% Robusta (lui conférant un goût authentique et puissant), cette boisson contient également 15g de protéines de petit-lait. C’est la boisson idéale pour un boost en caféine, à prendre sur la route, au travail ou avant d’aller à la salle !

Tri Blend d’Herbalife Nutrition est également désormais disponible dans une nouvelle saveur : Café Caramel. Parfait pour les amoureux du café !

Et vous, consommez-vous du café ? Sous quelle forme ? Que pensez-vous du High Protein Iced Coffee ? Laissez vos témoignages dans les commentaires de cet article

Une alimentation équilibrée pour affronter l’hiver en pleine forme

Une alimentation équilibrée pour affronter l’hiver en pleine forme

alimentation-equilibree-hiver

Comment bien manger en hiver

Une alimentation équilibrée pour affronter l’hiver en pleine forme. Le froid, le manque de luminosité, la fatigue…l’hiver met notre corps et notre mental à rude épreuve. Premier réflexe pour affronter l’hiver en pleine forme : manger équilibré et opter pour les aliments qui renforcent nos défenses immunitaires.

Parce que l’hiver est une période où l’on est plus exposé à la fatigue, aux rhumes ou encore aux grippes ! Donc le meilleur moyen de lutter contre les virus reste d’adopter une alimentation qui favorise un fonctionnement optimal du système immunitaire.

Ainsi nous commençons d’emblée par bannir son ennemi numéro un : les mauvaises graisses, propices aux infections. Tout en veillant à avoir un apport calorique suffisant (pas moins de 1200 calories quotidiennes). Cependant, il existe de nombreuses recettes savoureuses et équilibrées, pour préserver son capital santé tout en se régalant.

Les vitamines à la rescousse

Pour stimuler la production de globules blancs, qui défendent l’organisme contre les agressions extérieures, et retrouver du tonus.  On mise sur les vitamines, notamment :

Les vitamines

  • A (les poissons gras, également riches en Oméga 3, ainsi que le foie, les œufs, le beurre, les fromages) et la provitamine A (les épinards, navets, abricots, le persil..).
  •  E (les huiles végétales, colza, maïs, tournesol, soja, riches en Oméga 3, les céréales, noix, œufs, épinards..).
  • C (les crudités, légumes verts, agrumes, kiwis, poivrons, choux, brocolis…).
  •  B12 (poissons, fruits de mer, le foie).
  •  D (le maquereau, le saumon, la sardine, le hareng, le jus d’orange ou encore le jaune d’œuf…).

En outre, on peut ajouter à cette liste la consommation de thé vert, qui contient des polyphénols, au pouvoir antioxydant. Additionné d’une cuillerée de miel, vous voilà parés !

Les minéraux, des alliés incontournables

Second atout pour lutter contre les infections et accroître notre résistance, mettre au menu des aliments riches en minéraux. Parmi eux :

  • Le sélénium (poissons, huîtres, moules…).
  • Le zinc (huîtres, noix, foie, pain complet…).

Les acides aminés ont leur rôle à jouer

Le rôle des acides aminés pour fortifier le système immunitaire est fondamental. Deux d’entre eux sont précieux :

  • L’arginine (viandes, poissons, légumineuses),
  • La glutamine (poissons, produits laitiers). Associée aux probiotiques (la choucroute, le pain au levain, les laitages fermentés…) elle favorise la vigueur de la muqueuse intestinale et évite aux germes de se répandre dans le système sanguin.

Enfin, ne négligez pas de vous hydrater correctement (1,5l par jour), d’autant qu’en hiver la sensation de soif est souvent moindre.

 

Source : Herbalife nutrition

Les minéraux et leur intérêt pour les sportifs

Les minéraux et leur intérêt pour les sportifs

Pretty attractive athletic sportive lady woman standing in kitchen with a towel on her shoulder and healthy food fresh fruits milk bread around drinking cold drink beverage.

Les minéraux et leur intérêt pour les sportifs

Les minéraux et leur intérêt pour les sportifs

Les minéraux et leur intérêt pour les sportifs. Les sels minéraux sont des substances provenant de roches qui entrent dans la composition des organismes. Ce sont des substances indispensables à l’organisme. Ils sont apportés principalement par les aliments d’origine végétale. Ils se divisent en macro-éléments et en oligo-éléments.

Les macroéléments représentent 99% des minéraux de l’organisme.  Ce sont le calcium, le phosphore, le magnésium, le zinc, le potassium, le sodium, le chlore et le souffre.

Les oligo-éléments sont le fer, l’aluminium, l’arsenic, le bore, le brome, le chrome, le cobalt, le cuivre, le fluor, l’iode. Egalement le manganèse, le molybdène, le nickel, le plomb, le silicium, le sélénium, le vanadium et le plutonium.

Les minéraux et leur intérêt pour les sportifs. Les sels minéraux sont des éléments nutritifs qui ne fournissent pas d’énergie mais qui sont cependant indispensables à de nombreuses fonctions du corps. L’absorption quotidienne est recommandée. Contrairement aux vitamines, ils sont peu sensibles à la chaleur, à la lumière et à l’oxygène. Les boissons énergétiques de l’effort en contiennent, car ils présentent de nombreux intérêts pour les sportifs.

On connaissait l’importance du sodium et du potassium dans l’équilibre hydrique et la fonction musculaire. On sait désormais qu’ils le sont tout autant dans la fonction de récupération.

Les minéraux et leur intérêt pour les sportifs. Le sodium

Le sodium a 3 grandes fonctions :

I.        Il est à l’origine de l’équilibre hydrique. Il est indispensable pour maintenir la distribution de l’eau dans l’organisme et maintenir un niveau stable de pression sanguine.

II.        Il est l’un des piliers de la fonction musculaire. Il assure la transmission de l’influx nerveux au niveau des membranes cellulaires et la contraction musculaire.

III.        Il est indispensable dans la diététique de récupération, pour restaurer l’équilibre hydrique et la fonction musculaire, y compris cardiaque

Les apports en sodium sont estimés à 575-3500 mg/jour. La consommation journalière de sodium dans les pays industrialisés est d’environ 4000 mg/jour.

Le potassium

Le potassium a 3 grandes fonctions

I.        Grâce à l’action de la pompe sodium/potassium de part et d’autre de la membrane cellulaire, le potassium maintient l’équilibre hydrique et un niveau stable de pression sanguine.

II.        Il assure la transmission de l’influx nerveux et la contraction musculaire (notamment cardiaque).

III.        Le potasium lié au sodium à des concentrations suffisamment élevées, est important dans la diététique de récupération pour restaurer l’équilibre hydrique, la fonction musculaire y compris cardiaque et le glycogène cellulaire.

Le corps contient de 150 à 170 g de potassium, en grande partie dans les cellules des muscles. Les experts canadiens recommandent un apport quotidien en potassium de 4 700 milligrammes. Malheureusement, notre consommation actuelle se situe en moyenne entre 50 et 75 % de cette recommandation.

Le magnésium

Le magnésium active les enzymes nécessaires au métabolisme des sucres et des protéines. Il intervient dans la synthèse de l’ADN et la contraction musculaire. 50 % du magnésium se situent dans le squelette et les 50 % restants, dans le cœur, les muscles et le foie.

L’apport recommandé quotidien est estimé entre 150 et 500 mg (le double pour les sportifs) ou encore 6 mg par kg de masse corporelle.

Le calcium

Le calcium sert à la formation des os et des dents et à la coagulation sanguine. 99 % du calcium de l’organisme est dans les os et donne à l’os sa rigidité. La fonction la plus spectaculaire du calcium est qu’il aide le cœur à se contracter. La vitamine D joue un rôle essentiel dans l’absorption du calcium.

La consommation de boissons enrichies en sodium, en contribuant à réduire la diurèse, permet en priorité d’éviter l’élimination urinaire abondante du potassium. L’ajout concomitant de potassium dans ce type de boissons, contribue à faciliter le retour aux niveaux initiaux de potassium et la reformation du glycogène musculaire avec lequel il se lie au niveau de la fibre musculaire. Le calcium et le magnésium viennent compléter les effets positifs du couple sodium/potassium.

Le calcium a un apport quotidien recommandé, de 700 mg. Il n’existe pas de cas d’accumulation connu.

Les oligo-éléments. Le fer

Le fer est un élément minéral qui se trouve à l’état de traces dans l’organisme. Le corps d’un homme adulte contient environ 4 g de fer. Celui d’une femme, seulement 2,5 g.

Le fer est un des constituants de l’hémoglobine des globules rouges du sang. Celle-ci assure le transport de l’oxygène depuis les poumons vers tous les autres organes et l’échange ensuite contre le gaz carbonique. Le fer entre dans la composition de la myoglobine qui stocke l’oxygène dans les muscles. Il intervient dans de nombreuses réactions enzymatiques cellulaires.

Un adulte perd chaque jour de 0,9 à 1 mg de fer (environ 14 µg/kg). Près de 0,6 mg sont perdus par les selles, 0,2 à 0,3 mg par la peau et 0,1 mg par les urines.

Le sélénium

Le sélénium est un oligo-élément dont le rôle principal est de protéger les cellules du stress oxydatif et de stimuler le système immunitaire. Associé à la vitamine E, le sélénium peut accroître le bien-être de l’organisme. L’apport quotidien recommandé est de 55 µg.

Le manganèse

Le manganèse est un oligoélément essentiel, non synthétisé par l’organisme. Il doit obligatoirement être apporté par l’alimentation. Les besoins en manganèse sont estimés entre 1 et 2,5 mg par jour.

Il  active de nombreux systèmes enzymatiques en limitant l’action des radicaux libres et donc prévient le vieillissement cellulaire. Il participe au bon fonctionnement du métabolisme des graisses, à la synthèse du tissu conjonctif ainsi qu’à la régulation du glucose dans le sang. Il renforce les défenses immunitaires. Il contribue à la production d’hormones sexuelles et à leur activité. Il permet de maintenir l’intégrité des os.

Le cuivre

Le cuivre est un minéral très important dans l’organisme. Il participe à l’entretien des cartilages et des os, à la lutte contre les infections et au bon fonctionnement du cœur. Cet oligo-élément permet l’assimilation de la vitamine C et du fer et intervient dans la production d’hémoglobine. Le cuivre freine la formation d’histamine et joue un rôle important dans la prévention des allergies. Il intervient dans la pigmentation de la peau par la conversion de la tyrosine en pigment. Antioxydant, il protège contre la formation des radicaux libres. L’apport quotidien recommandé est de 1,1 mg. La dose maximale autorisée en France dans les compléments alimentaires est de 2 mg/jour.

L’iode

L’iode est un oligo-élément qui entre dans la composition des hormones thyroïdiennes. Il est donc indispensable au fonctionnement normal de la glande thyroïde Le sel iodé est un agent idéal pour prévenir les carences en iode. Dans le monde, environ 0,5 milliards de personnes souffrent d’une carence en iode. L’apport quotidien recommandé est de 130 µg.

Le zinc

Le zinc est un minéral indispensable à l’organisme, en particulier parce qu’il entre dans la composition de nombreuses enzymes. Il régule le niveau de la vitamine A présent dans l’organisme, aide à la formation du collagène et à la fixation du phosphore dans les os. Il a également des propriétés anti-oxydantes et un effet sur le système immunitaire, sur le fonctionnement du cerveau, sur l’activité de l’insuline, ainsi que quelques propriétés anti-inflammatoires. L’apport quotidien recommandé est de 9,5 mg.

Le phosphore

Le phosphore est le deuxième minéral le plus abondant dans le corps humain, après le calcium. Le corps humain contient 700 g de phosphore, dont 85 % sont associés au calcium dans la formation des os et des dents. Il aide à maintenir l’équilibre acido-basique dans l’organisme et favorise le contrôle du métabolisme énergétique. L’apport quotidien recommandé est de 550 mg.

 

Source des minéraux et l’intérêt pour les sportifs : Article rédigé par Jacques Manic, diplômé de la faculté de médecine et membre du Comité International pour la Nutrition Herbalife.

Préparez des shakes encore plus bénéfiques

Préparez des shakes encore plus bénéfiques

grâce à des boosters de smoothies 2

smoothie

Préparez des shakes encore plus bénéfiques

grâce à des boosters de smoothies 2

Dans un premier article, nous vous avons expliqué comment booster vos shakes et smoothies en protéines, en fruits et légumes, en bonnes graisses et en fibres. Voici 3 nouvelles manières d’améliorer vos smoothies, ainsi que quinze ingrédients auxquels vous pouvez penser pour parfaire vos shakes !

Idées de recettes faciles pour booster vos smoothies (suite)

Booster de smoothie n°5 : les calories

Si vous avez d’importants besoins en calories ou si vous cherchez à prendre du poids, alors les ajouts riches en calories peuvent vous aider. Mais mieux vaut ajouter des ingrédients équilibrés.

Les flocons d’avoine roulés – une dose de flocons d’avoine roulés instantanés apporte un peu plus de 100 calories, des fibres non solubles et quelques protéines.

L’avocat et les beurres d’oléagineux – ajoutez un demi-avocat et une cuillère bombée de beurre d’oléagineux à votre shake pour augmenter votre apport calorique de 100 calories au minimum.

Les fruits secs et les purs jus de fruits – leurs calories étant très concentrées, les jus de fruits et les fruits secs sont plutôt déconseillés aux personnes qui souhaitent contrôler leur poids. Ce sont par contre d’excellents ingrédients pour ceux et celles qui, à l’inverse, cherchent à prendre du poids. Essayez le pur jus d’orange, de carottes ou d’ananas ou ajoutez une poignée d’abricots, de pêches, de cerises, de dates ou de raisins secs.

Booster de smoothie n°6 : plus de goût

Votre smoothie est peut-être très bon tel quel, mais si vous en prenez tous les jours, vous apprécierez de pouvoir varier les goûts pour ne pas vous lasser. Outre le fait de changer le goût des protéines en poudre, et de jouer avec les différents fruits et légumes à disposition, vous pouvez jouer avec les saveurs en utilisant des aromates, des épices, des extraits végétaux et autres arômes naturels.

Les épices – essayez d’ajouter une pincée de cannelle, de muscade, de quatre-épices ou de clou de girofle, ou pimentez un peu les choses avec du gingembre ou même du poivre blanc. Les épices sont issues des végétaux et contiennent donc des phytonutriments et des antioxydants.

Vous n’auriez peut-être pas pensé aux aromates pour donner du goût à vos smoothies, mais vous serez surpris du nombre qui peuvent agrémenter un shake. Essayez le romarin, le thym ou le basilic, mais ne vous arrêtez pas là : certaines personnes apprécient une touche de persil ou de coriandre dans leurs smoothies.

Les extraits et les zestesun zeste de citron ou d’orange ajoute une note rafraîchissante à votre smoothie. De plus, les agrumes contiennent des huiles essentielles pleines de bienfaits. Pensez aussi à la vanille pure, à l’extrait d’amande, de noix de coco ou de peppermint pour exciter un peu les papilles.

Booster de smoothie n°7 : digestion et bien-être

Certains ingrédients ont un double emploi. Ils ajoutent du goût et des qualités nutritionnelles, mais ils peuvent également participer au bien-être digestif.

Le jus d’aloe vera ajoute un parfum délicat à votre shake et stimule l’absorption des nutriments dans le tractus digestif.

Le yaourt contient des probiotiques, de « bonnes bactéries » qui participent au bien-être digestif.

Le gingembre et le peppermint présentent des bienfaits bien connus pour le système digestif.

Les graines de chia sont très riches en fibres solubles et encouragent le développement des bonnes bactéries dans les intestins.

15 ingrédients parfaits pour vos smoothies

Boostez votre smoothie avec ces ingrédients gorgés de nutriments.

Extra n°1 : Jus d’aloe vera

Action : Digestion et bien-être

Extra n°2 : Avocat*

Action : Bonnes graisses, fibres, vitamines et minéraux, phytonutriments

Extra n°3 : Fromage blanc

Action : Protéines, vitamines et minéraux

Extra n°4 : Fruits secs*

Action : Fibres, vitamines et minéraux, phytonutriments, bien-être digestif

Extra n°5 : Fruits

Action : Fibres, vitamines et minéraux, phytonutriments, bien-être digestif

Extra n°6 : Jus de fruit*

Action : Vitamines et minéraux, phytonutriments

Extra n°7 : Aromates et épices

Action : Phytonutriments

Extra n°8 : Noix et beurre d’oléagineux*

Action : Protéines, bonnes graisses, fibres, vitamines et minéraux, phytonutriments

Extra n°9 : Préparation à base de protéines en poudre

Action : les protéines

Extra n°10 : Ricotta

Action : Protéines, vitamines et minéraux

Comment renforcer son système immunitaire

Comment renforcer son système immunitaire ?

Comment renforcer son système immunitaire ?

 

 

 

Comment renforcer son système immunitaire ? Le système immunitaire assure notamment la lutte contre les infections. Alors que l’hiver s’installe, comment renforcer son système immunitaire pour lutter contre les rhumes et autres grippes.

Et passer un hiver en pleine forme ? Différents symptômes doivent alerter. Fatigue persistante (pouvant être due au stress et/ou au manque de sommeil). Plus grande sensibilité aux infections (rhumes à répétition par exemple). Blessures plus longues à cicatriser…

Pourquoi notre système immunitaire peut-il être affaibli ?

Plusieurs raisons expliquent que notre système immunitaire peut être déficient. Alimentation non équilibrée ou insuffisante. Sédentarité ou surentrainement (il faut trouver le juste milieu !), manque de sommeil, stress et surpoids.  Ils sont le signe qu’il faut faire attention à notre santé. Mais, même sans alerte, il est important, en période hivernale, de faire attention à son système immunitaire !

Comment avoir un système immunitaire en pleine forme ?

Avoir une alimentation variée et équilibrée est essentiel. Elle doit vous apporter des vitamines (notamment A, B12, C et D), des minéraux et des protéines (les anticorps sont des protéines). Comment faire ? Tout simplement en mangeant  des fruits et légumes. Ainsi que des aliments riches en protéines (poisson, volaille, soja…). Nombreuses sont les recettes savoureuses et équilibrées qui existent pour préserver son système immunitaire tout en se faisant plaisir. Bref, votre alimentation vous aidera à affronter l’hiver !

En outre, il est important d’avoir une activité physique modérée, indispensable (le choix est vaste !). Eviter ou simplement limiter son niveau de stress aura également des conséquences bénéfiques pour l’ensemble de l’organisme.

Soyez attentif à votre sommeil et à votre poids de forme (calculez votre IMC sur notre site, et suivez son évolution).

Les aliments à intégrer pour booster notre système immunitaire

Le kiwi gold est particulièrement intéressant pour prévenir et limiter la gravité des rhumes (comme les champignons). Toujours contre les rhumes, mais aussi contre les grippes, le gingembre se révèle efficace ! Le brocoli est riche en antioxydants et en vitamine D (autre source intéressante de vitamine D : le saumon et les poissons gras en général).

Le thé, vert ou noir, a des propriétés antibactériennes, antivirales et anti-inflammatoires (pour boire plus facilement du thé, pensez à Thémix). Le miel, outre le soulagement immédiat qu’il procure lorsqu’on a mal à la gorge, a des propriétés antioxydantes et antibactériennes.  (comme d’ailleurs certaines épices : safran, clous de girofle, cannelle…)

Autre aliment, l’ail, antibiotique puissant, est intéressant pour déboucher la gorge et le nez.

Comment renforcer notre système immunitaire. Complémenter notre alimentation

Ainsi en complément d’une alimentation équilibrée, pensez par exemple à Mineral complex Plus source de potassium et de magnésium, ou à RoseGuard, nouveau complément alimentaire apportant 100% des Valeurs de Référence Nutritionnelles (VNR) en vitamines A et C. (pour soutenir le fonctionnement normal du système immunitaire).

Egalement source de vitamine E pour protéger les cellules contre le stress oxydatif. RoseGuard contient également des phytonutriments et convient aux végétariens. De leur côté, les sportifs ne négligeront pas la boisson hypotonique d’Herbalife CR7 Drive.

 

A quoi servent les minéraux ?

A quoi servent les minéraux ?

mineraux-sportifs-520x200

A quoi servent les minéraux ?

Quels sont leurs intérêts pour les sportifs ?

Les sels minéraux sont des substances provenant de roches qui entrent dans la composition des organismes. Ce sont des substances indispensables à l’organisme. Les sels minéraux sont apportés principalement par les aliments d’origine végétale, et se divisent en macro-éléments et en oligo-éléments.

Les macroéléments représentent 99% des minéraux de l’organisme : ce sont le calcium, le phosphore, le magnésium, le zinc, le potassium, le sodium, le chlore et le souffre.

Les oligo-éléments sont le fer, l’aluminium, l’arsenic, le bore, le brome, le chrome, le cobalt, le cuivre, le fluor, l’iode, le manganèse, le molybdène, le nickel, le plomb, le silicium, le sélénium, le vanadium et le plutonium.

Les sels minéraux sont des éléments nutritifs qui ne fournissent pas d’énergie mais qui sont cependant indispensables à de nombreuses fonctions du corps. L’absorption quotidienne est recommandée. Contrairement aux vitamines, les sels minéraux sont peu sensibles à la chaleur, à la lumière et à l’oxygène. Les boissons énergétiques de l’effort en contiennent, car ils présentent de nombreux intérêts pour les sportifs.

On connaissait l’importance du sodium et du potassium dans l’équilibre hydrique et la fonction musculaire. On sait désormais qu’ils le sont tout autant dans la fonction de récupération.

Le sodium

Le sodium a 3 grandes fonctions :

  1. Le sodium est à l’origine de l’équilibre hydrique. Il est indispensable pour maintenir la distribution de l’eau dans l’organisme et maintenir un niveau stable de pression sanguine.
  2. Le sodium est l’un des piliers de la fonction musculaire. Il assure la transmission de l’influx nerveux au niveau des membranes cellulaires et la contraction musculaire.

III.        Le sodium est indispensable dans la diététique de récupération, pour restaurer l’équilibre hydrique et la fonction musculaire, y compris cardiaque

Les apports en sodium sont estimés à 575-3500 mg/jour. La consommation journalière de sodium dans les pays industrialisés est d’environ 4000 mg/jour.

Le potassium

Le potassium a 3 grandes fonctions

  1. Grâce à l’action de la pompe sodium/potassium de part et d’autre de la membrane cellulaire, le potassium maintient l’équilibre hydrique et un niveau stable de pression sanguine.
  2. Le potassium assure la transmission de l’influx nerveux et la contraction musculaire (notamment cardiaque).

III.        Le potassium, lié au sodium à des concentrations suffisamment élevées, est important dans la diététique de récupération pour restaurer l’équilibre hydrique, la fonction musculaire y compris cardiaque et le glycogène cellulaire.

Le corps contient de 150 à 170 g de potassium, en grande partie dans les cellules des muscles. Les experts canadiens recommandent un apport quotidien en potassium de 4 700 milligrammes. Malheureusement, notre consommation actuelle se situe en moyenne entre 50 et 75 % de cette recommandation.

Le magnésium

Le magnésium active les enzymes nécessaires au métabolisme des sucres et des protéines. Il intervient dans la synthèse de l’ADN et la contraction musculaire. 50 % du magnésium se situent dans le squelette et les 50 % restants, dans le cœur, les muscles et le foie.

L’apport recommandé quotidien est estimé entre 150 et 500 mg (le double pour les sportifs) ou encore 6 mg par kg de masse corporelle.

Le calcium

Le calcium sert à la formation des os et des dents et à la coagulation sanguine. 99 % du calcium de l’organisme est dans les os et donne à l’os sa rigidité. La fonction la plus spectaculaire du calcium est qu’il aide le cœur à se contracter. La vitamine D joue un rôle essentiel dans l’absorption du calcium.

La consommation de boissons enrichies en sodium, en contribuant à réduire la diurèse, permet en priorité d’éviter l’élimination urinaire abondante du potassium. Par ailleurs, l’ajout concomitant de potassium dans ce type de boissons, contribue à faciliter le retour aux niveaux initiaux de potassium et la reformation du glycogène musculaire avec lequel il se lie au niveau de la fibre musculaire. Le calcium et le magnésium viennent compléter les effets positifs du couple sodium/potassium.

Le calcium a un apport quotidien recommandé, de 700 mg. Il n’existe pas de cas d’accumulation connu.

Le fer

Le fer est un élément minéral qui se trouve à l’état de traces dans l’organisme. Le corps d’un homme adulte contient environ 4 g de fer. Celui d’une femme, seulement 2,5 g.

Le fer est un des constituants de l’hémoglobine des globules rouges du sang. Celle-ci assure le transport de l’oxygène depuis les poumons vers tous les autres organes et l’échange ensuite contre le gaz carbonique. Le fer entre dans la composition de la myoglobine qui stocke l’oxygène dans les muscles. Il intervient dans de nombreuses réactions enzymatiques cellulaires.

Un adulte perd chaque jour de 0,9 à 1 mg de fer (environ 14 µg/kg). Près de 0,6 mg sont perdus par les selles, 0,2 à 0,3 mg par la peau et 0,1 mg par les urines.

Le sélénium

Le sélénium est un oligo-élément dont le rôle principal est de protéger les cellules du stress oxydatif et de stimuler le système immunitaire. Associé à la vitamine E, le sélénium peut accroître le bien-être de l’organisme. L’apport quotidien recommandé est de 55 µg.

Le manganèse

Le manganèse est un oligoélément essentiel, non synthétisé par l’organisme. Il doit obligatoirement être apporté par l’alimentation. Les besoins en manganèse sont estimés entre 1 et 2,5 mg par jour.

Le manganèse active de nombreux systèmes enzymatiques en limitant l’action des radicaux libres et donc prévient le vieillissement cellulaire. Il participe au bon fonctionnement du métabolisme des graisses, à la synthèse du tissu conjonctif ainsi qu’à la régulation du glucose dans le sang. Il renforce les défenses immunitaires. Il contribue à la production d’hormones sexuelles et à leur activité. Il permet de maintenir l’intégrité des os.

Le cuivre

Le cuivre est un minéral très important dans l’organisme. Il participe à l’entretien des cartilages et des os, à la lutte contre les infections et au bon fonctionnement du cœur. Cet oligo-élément permet l’assimilation de la vitamine C et du fer et intervient dans la production d’hémoglobine. Le cuivre freine la formation d’histamine et joue un rôle important dans la prévention des allergies. Il intervient dans la pigmentation de la peau par la conversion de la tyrosine en pigment. Antioxydant, il protège contre la formation des radicaux libres. L’apport quotidien recommandé est de 1,1 mg. La dose maximale autorisée en France dans les compléments alimentaires est de 2 mg/jour.

L’iode

L’iode est un oligo-élément qui entre dans la composition des hormones thyroïdiennes. Il est donc indispensable au fonctionnement normal de la glande thyroïde Le sel iodé est un agent idéal pour prévenir les carences en iode. Dans le monde, environ 0,5 milliards de personnes souffrent d’une carence en iode. L’apport quotidien recommandé est de 130 µg.

Le zinc

Le zinc est un minéral indispensable à l’organisme, en particulier parce qu’il entre dans la composition de nombreuses enzymes. Il régule le niveau de la vitamine A présent dans l’organisme, aide à la formation du collagène et à la fixation du phosphore dans les os. Il a également des propriétés anti-oxydantes et un effet sur le système immunitaire, sur le fonctionnement du cerveau, sur l’activité de l’insuline, ainsi que quelques propriétés anti-inflammatoires. L’apport quotidien recommandé est de 9,5 mg.

Le phosphore

Le phosphore est le deuxième minéral le plus abondant dans le corps humain, après le calcium. Le corps humain contient 700 g de phosphore, dont 85 % sont associés au calcium dans la formation des os et des dents. Il aide à maintenir l’équilibre acido-basique dans l’organisme et favorise le contrôle du métabolisme énergétique. L’apport quotidien recommandé est de 550 mg.

Article rédigé par Jacques Manic, diplômé de la faculté de médecine et membre du Comité International pour la Nutrition Herbalife.