Télétravail : comment vous étirer devant un ordinateur ?

Télétravail : comment vous étirer devant un ordinateur ?

Télétravail : comment vous étirer devant un ordinateur ?

Télétravail : comment vous étirer devant un ordinateur ? Le télétravail est devenu la norme pour beaucoup d’entre nous, mais comment ne pas laisser la sédentarité s’emparer de nous et éviter  les maux de dos ? Voici quelques conseils pour vous étirer correctement.

Le télétravail s’accompagne parfois de mauvaises postures et nous pousse à être plus sédentaires, alors pour garder la forme quelques bons gestes suffisent. On vous explique tout pour bien vous étirer devant votre ordinateur et prendre soin de votre dos (entre autres).

Bonnes habitudes pour prendre soin de votre dos en télétravail

Vous étirer régulièrement vous apportera un bien-être au quotidien, mais si vous n’adoptez pas quelques bonnes habitudes, les bienfaits resteront éphémères. Voici quelques conseils pour prendre soin de votre dos lorsque vous êtes en télétravail !

Avoir un fauteuil adapté

Oubliez la chaise de cuisine ou le tabouret multifonction ! Tant pour votre corps que pour votre concentration tout au long de la journée, il est essentiel d’avoir un poste de travail adapté, même en télétravail. Choisissez donc un fauteuil ergonomique, de préférence avec des accoudoirs, vous sentirez rapidement la différence.
Si vous en possédez un, vous pouvez de temps en temps remplacer votre fauteuil par un ballon de gym, sur de courtes sessions. Il permet de mobiliser l’ensemble des muscles posturaux grâce à la légère instabilité qu’il provoque, et ainsi prévenir les maux de dos.

Adopter la bonne posture

Vous avez maintenant le fauteuil, il ne vous reste plus qu’à adopter la bonne posture ! Face à votre écran, votre regard doit être dirigé vers le haut de l’écran. Si vous avez un ordinateur portable, il est conseillé de le surélever afin d’éviter d’avoir à courber la nuque pour regarder l’écran. Posez vos pieds au sol, reposez vos bras sur les accoudoirs et détendez les épaules.

Faire des pauses

Faites des pauses régulièrement : L’ennemi du dos, c’est la sédentarité. Alors même en télétravail, pensez à faire des pauses régulièrement. Même devant votre écran, une petite pause de 5 minutes plusieurs fois par jour pour vous étirer vous apportera de grands bénéfices, pour rester efficace et concentré toute la journée.

Télétravail : comment vous étirer devant un ordinateur ? Étirements en télétravail : les bons gestes inspirés du yoga

Le yoga et les pratiques douces comme le pilates font chaque année plus d’adeptes, et ce n’est pas pour rien ! Leurs bienfaits sur le corps, les articulations et en particulier le dos sont reconnus et permettent de soulager efficacement et durablement les maux liés à la sédentarité.

Prenez le temps de respirer

Asseyez-vous au milieu ou au bord d’une chaise, les pieds bien ancrés dans le sol, dos bien droit, épaules détendues et mains posées sur les cuisses. Fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration. Prenez de grandes inspirations par le nez en gonflant la cage thoracique et expirez lentement par la bouche en rentrant le ventre.

Étirez votre colonne vertébrale

Joignez vos mains entre elles et étirez-les devant vous en les remontant jusqu’au dessus de votre tête tout en inspirant, puis relâchez progressivement en expirant pour relâcher les épaules

Télétravail : comment vous étirer devant un ordinateur ? Effectuez des torsions de buste

Dans la même position, jambes serrées, votre main droite attrape la cuisse gauche et vous tournez le haut du corps en portant le regard par dessus l’épaule gauche, en s’assurant de ne pas cambrer le dos. Maintenez une trentaine de secondes avant de revenir au centre, puis effectuez la même chose du côté droit (main gauche sur la cuisse droite).

Détendez votre dos et vos cervicales

Pour terminer, mettez-vous debout, jambes écartées à la largeur du bassin. Mains jointes entre elles, inspirez en levant les bras au-dessus de la tête, dos bien droit, puis redescendez progressivement en expirant, jusqu’à ce que vos mains s’approchent du sol. Relâchez complètement en expirant et maintenez cette position quelques secondes en sentant tous vos muscles se relâcher.
En complément de toutes ces mesures, n’oubliez pas de vous hydrater au cours de la journée !

Pandémie de blues : Conseils alimentaires

Pandémie de blues : Conseils alimentaires

Pandémie de blues

Pandémie de blues : Conseils alimentaires pour vous aider à vous remettre sur la bonne voie . Avec la pandémie, vous avez un peu perdu vos bonnes habitudes alimentaires ? Pas de panique ! Voici des conseils  pour les reprendre !

Beaucoup d’entre nous ont, semble-t-il, passé une bonne partie de l’année 2020 à faire du pain à la banane et à grignoter sans réfléchir pendant qu’ils s’abritaient chez eux. Nos habitudes ont tellement changé l’année dernière qu’il est naturel que nous nous soyons écartés de certaines de nos habitudes saines. Alors l’année 2021 est entamée depuis quelques semaines, en espérant que la vie reviendra à un semblant de normalité dans les mois à venir !  Comment faire pour remettre notre régime alimentaire sur les rails ?

L’essentiel est de modifier notre mode de vie afin de favoriser une alimentation saine, aujourd’hui et demain.

Continuez à faire de la cuisine (équilibrée) à la maison

Une des choses positives qui est ressortie de la pandémie est que davantage de personnes ont cuisiné à la maison. Même lorsque les restaurants rouvriront ! Plus vous pourrez cuisiner à la maison, plus vous pourrez intégrer des aliments riches en nutriments dans votre journée.

Cela signifie que vous devez utiliser une gamme de fruits et de légumes colorés . Des aliments contenant des graisses saines comme l’huile d’olive, l’avocat et le poisson.  Des céréales complètes et des haricots riches en fibres.  Ainsi que des sources de protéines maigres – y compris des protéines végétales – dans votre cuisine.

Même si beaucoup d’entre nous sont fatigués de cuisiner.  L’expérimentation en cuisine avec des ingrédients frais et de nouvelles recettes peut rendre l’alimentation saine délicieuse et amusante. En revanche, préparer des crêpes à la mode et trop d’aliments réconfortants est une chose que nous pouvons laisser derrière nous.

Profitez de plats à emporter sains

En attendant de pouvoir à nouveau dîner régulièrement à l’extérieur. beaucoup d’entre nous se tournent vers les repas à emporter pour changer de rythme et pour soutenir les entreprises locales.

Essayez de choisir des repas qui correspondent à vos habitudes de vie. Comme vous consulterez probablement les menus en ligne ! Prenez le temps de choisir des aliments qui contiennent beaucoup de légumes et de protéines maigres. Comme par exemple un sauté sain ou une salade verte garnie de protéines.

Certains restaurants affichent également des informations nutritionnelles, qui peuvent vous aider à faire de meilleurs choix. Si vous décidez de commander des produits supplémentaires pour avoir assez de nourriture pour le lendemain, mettez de côté la portion du lendemain pour ne pas être tenté de trop manger.

Entrez en contact avec des personnes partageant les mêmes idées

Lorsqu’il s’agit de changer de régime alimentaire et de perdre du poids, une communauté de soutien peut faire toute la différence. Trouvez des personnes qui partagent votre désir d’adopter un mode de vie plus sain ou de perdre du poids et entrez en contact avec elles. Partager vos recettes santé préférées. Discuter des défis à relever. Se responsabiliser les uns les autres et cuisiner ensemble, même à distance, peut contribuer à des changements de mode de vie significatifs !

Pandémie de blues : Conseils alimentaires Préparez-vous… à bien manger !

Lorsque l’on travaille à la maison.  Il est facile de grignoter et de manger sans réfléchir, car les options sont faciles d’accès. Il est tout aussi facile de prendre une collation saine si vous êtes préparé et si vous avez des articles prêts et visibles.

Conservez des carottes et du céleri coupés dans votre réfrigérateur avec un peu de houmous, et vous aurez un en-cas satisfaisant. Un bol de fruits frais peut également constituer un en-cas sain . vous pouvez couper des pommes et les tremper dans du beurre de noix ou ajouter une banane à une boisson protéinée rapide et saine.

En outre, la planification des repas peut prendre du temps au départ. Mais il est beaucoup plus probable que vous vous en teniez à un plan d’alimentation saine tout au long de la semaine. Et un réfrigérateur, un congélateur et un garde-manger bien remplis peuvent vous aider.

Vous pouvez préparer à l’avance des céréales saines comme le riz brun ou le quinoa. Avoir divers légumes prêts à l’emploi dans votre réfrigérateur ou votre congélateur. Pour les protéines, vous pouvez vous tourner vers des poitrines de poulet et du poisson à cuisson rapide. Opter pour du thon, du saumon ou des haricots en conserve dans le garde-manger ou sortir du congélateur des hamburgers de crevettes ou de légumes. Voilà, vous êtes prêt à préparer des bols, des salades et des sautés sains toute la semaine !

L’année dernière a été difficile à bien des égards. Ne vous en voulez pas si vous avez pris du poids ou si vous n’avez pas fait autant d’exercice que vous le souhaiteriez. De même, si vous ne suivez pas votre programme d’alimentation saine pendant un certain temps, dépoussiérez-vous et recommencez. Vous pouvez conserver des habitudes saines en alimentant votre corps avec les bons nutriments et en pratiquant régulièrement une activité physique.

Motivez-vous en sachant que c’est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour vous-même !

Source :  Susan Bowerman, Sr. Directrice, Éducation et formation à la nutrition, Herbalife Nutrition

Recette : velouté de courge Butternut

Recette : velouté de courge Butternut

Recette : velouté de courge Butternut

Recette : velouté de courge Butternut. Découvrez notre recette facile, équilibrée et délicieuse de soupe de courge Butternut !

Quand le froid de l’hiver s’installe, rien de tel qu’un bon bol de soupe. Cette soupe de butternut onctueuse et équilibrée est rassasiante, délicieuse et également très simple à préparer.

La courge Butternut

C’est un légume très polyvalent riche en fibres, en potassium et en vitamine A. Consommée en saison, elle est très abordable. Le velouté de Butternut est de plus très facile à stocker. Alors qu’attendez-vous pour essayer ?

Les ingrédients du velouté de courge Butternut

1 cuillère à soupe d’huile d’olive

2 oignons de bonne taille émincés

1 kg de courge Butternut pelée et détaillée en dés

800 g de bouillon de volaille ou de légumes

1 sachet de tofu moelleux, égoutté et découpé en dés

1 cuillère à café de gingembre en poudre

1 cuillère à soupe de jus de citron

½ cuillère à café de thym déshydraté

1 cuillère à café de sel

Poivre du moulin à votre convenance

La soupe de courge Butternut

Pour 6 portions

Faites chauffer l’huile d’olive dans un grand fait-tout sur feu moyen.

Ajoutez les oignons émincés et faites-les revenir pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’ils soient tendres.

Ensuite les dés de courge Butternut et faites ainsi revenir quelques minutes supplémentaires, puis versez le bouillon.

Portez à ébullition. Réduisez le feu et surtout laissez mijoter, sans couvrir, jusqu’à ce que la courge soit très tendre. Soit environ 20 minutes.

Ajoutez le tofu, le gingembre, le jus de citron, le thym, le sel et le poivre. Et enfin laissez mijoter encore quelques minutes, jusqu’à ce que le tofu soit chaud à coeur.

Mixez la soupe en plusieurs fois dans un blender ou un robot mixeur.

Versez à nouveau dans le fait-tout et réchauffez la soupe.

Elle doit être très chaude mais ne pas bouillir.

Pour Terminer répartissez dans des bols et décorez de thym frais ou de fines lamelles de citron.

Valeurs nutritionnelles pour ce velouté de butternut

Valeur calorique : 155 kcal
Protéines : 10 g
Matières grasses : 3 g
Glucides : 25 g
Fibres : 5,5 g

Bon appétit avec cette recette saine et facile à réaliser de soupe, idéale à faire en hiver !

 

Comment apporter du fer à votre organisme ?

Comment apporter du fer à votre organisme ?

Comment apporter du fer à votre organisme ?

Comment apporter du fer à votre organisme pour rester en pleine forme tout au long de l’année ? Il est important d’apporter du fer à votre organisme afin de rester en forme. Quels sont les aliments avec du fer ? Découvrez la liste des aliments riches en fer !

Quels aliments contiennent du fer ?

Comment consommer suffisamment d’aliments riches en fer ?

Quels sont les aliments contenant du fer ?

Il faut veiller à manger suffisamment d’aliments avec un apport en fer. Voici une liste d’aliments riches en fer.

En parallèle, il faut éviter ou limiter la consommation de thé ou de café qui éliminent le fer.

Fer non héminique et fer héminique

Le fer est l’une des principales composantes de l’hémoglobine au sein des globules rouges. C’est une minéral essentiel pour l’oxygénation des tissus et des cellules. Il faut savoir qu’il existe deux types de fer :

·      Fer non héminique : présent dans les végétaux et les œufs, il est peu absorbé par l’organisme. Pour optimiser son absorption, il faut manger en même temps des aliments riches en vitamine C

·      Fer héminique : présent dans les produits animaux, il est mieux absorbé que le fer non héminique.

Tableau des aliments riches en fer

La viande rouge est souvent indiquée pour les personnes carencées en fer (par exemple, 100 g de bœuf contiennent entre 4 et 7 mg de fer). Pour autant, il existe d’autres pistes (notamment d’origine végétale), intéressantes pour les végétariens !

Voici des aliments à intégrer dans votre régime alimentaire pour apporter du fer à l’organisme sans forcément recourir à une supplémentation :

Cumin : épice la plus riche en fer 66 mg pour 100 g
Thym : plante aromatique 30 mg pour 100 g
Curry : l’autre épice riche en fer 29,7 mg pour 100 g
Spiruline (algue d’eau douce) 28,5 mg pour 100 g
Boudin noir : une bonne source de fer carnée 22,8 mg pour 100 g
Soja 15,7 mg pour 100 g
Palourdes 15 mg pour 100 g
Sésame (une graine) 14,6 mg pour 100 g
Rognons d’agneau 12,2 mg pour 100 g
Chocolat noir 10,7 mg pour 100 g
Foie de poulet cuit 10,6 mg pour 100 g
Gésier de canard confit 9,4 mg pour 100 g
Pois chiches 6,1 mg pour 100g de pois chiches secs
Noix de cajou 6 mg pour 100 g
Pignons de pin 5,5 mg pour 100 g
Graines de tournesol 5 mg pour 100 g
Haricots rouges 5 mg pour 100 g
Lentilles 3,3 mg pour 100 g
Olives 3,3 mg pour 100 g

Comment augmenter votre taux de fer ?

Pour augmenter votre taux de fer :

·      Mangez des aliments riches en fer (voir tableau ci-dessus),

·      Mangez-en avec des sources de vitamine C (voir notre article sur les sources de vitamine C) qui favorise l’absorption du fer.

Carence en fer et anémie

Il est important d’apporter suffisamment de fer à votre organisme pour éviter d’être anémié. En effet, la carence en fer est une l’une des causes de l’anémie microcytaire (aussi appelée carence martiale ou anémie ferriprive). Une anémie peut se traduire par différents symptômes : fatigue, pâleur de la peau, et essoufflement à l’effort plus important qu’à l’accoutumée.

Pour poser un diagnostic d’anémie, une prise de sang est requise. En cas de doute, consultez votre médecin traitant qui évaluera avec vous votre état de santé et les examens à mener.

Et vous, comment faites-vous pour vos besoins en fer et avoir toujours de bonnes réserves de fer, et éviter ainsi les carences en fer ?

Les pompes : un exercice aux multiples variantes !

Les pompes : un exercice aux multiples variantes !

Les pompes : un exercice aux multiples variantes !

Les pompes : un exercice aux multiples variantes ! Vous souhaitez varier la manière de faire des pompes ?

Pour développer vos pectoraux, les pompes (ou « push-up ») sont un excellent exercice, à la fois simple et aux nombreux bénéfices.

Quels sont les différentes manières de les réaliser ? Et quels muscles (outre le grand pectoral et le petit pectoral) sont sollicités ?

Au préalable, nous vous conseillons de relire notre premier article sur les pompes, la bonne manière de les réaliser, et les erreurs à éviter.

Les pompes : un exercice aux multiples variantes ! Débutant

Genoux au sol

C’est la pompe du débutant : le corps étant en appui sur les genoux et non sur les pieds, les bras ont un poids plus faible à soulever. C’est ainsi un type de push-ups pratiqué par les débutants .(n’ayant pas encore la force nécessaire pour réaliser un nombre conséquent de répétitions) Et qui peut permettre de finir certaines séries . Si vous vous donnez un objectif de X pompes mais que vous sentez que vous n’y parviendrez pas ! Vous pouvez finir votre série avec les genoux à terre . Bien entendu, au fil des entraînements, vous aurez de moins en moins besoin de le faire !

Mains surélevées

Avec les push-ups mains surélevées, le poids du corps repose plus sur la partie basse du corps . Les répétitions sont alors plus faciles à réaliser, afin que l’effort porte davantage sur la partie basse des pectoraux.

  • Combinaison possible : pompes mains surélevées et serrées (pompes mains serrées présentées plus bas)

Les pompes pour progresser

Mains écartées

Pour réaliser des pompes mains écartées. Il suffit – comme leur nom le suggère – d’écarter les mains, en les positionnant à 15-20 cm de vos épaules, par rapport aux pompes classiques.

Avec ce type de push-ups, vous travaillerez plus spécifiquement le petit pectoral .(situé sous le muscle grand pectoral. Sur la partie externe des pectoraux), Le travail des triceps étant diminué.

Mains serrées (dites « pompes diamants »)

A l’inverse des pompes mains écartées, les push-ups mains serrées se pratiquent avec les mains positionnées sous la poitrine .(elles doivent être séparées de moins de 15 cm).

Avec les pompes mains serrées . Ce sont les muscles triceps brachiaux (au niveau des bras) qui sont mobilisés. (et beaucoup moins les pectoraux).

Pieds surélevés

Les push-ups pieds surélevés se font avec les pieds en hauteur sur un support stable (ne prenez pas de risque, et calez bien votre support !) comme une chaise.

Avec cet exercice, vous augmentez la charge supportée par vos bras : les triceps sont notamment plus sollicités.

  • Combinaison possible : pompes mains larges avec pieds surélevés.

pour vous dépasser

Les pompes claquées

Les push-ups claquées consistent à faire claquer vos mains lorsque vous êtes en position haute . Votre tonicité et votre explosivité sont ainsi mises à l’épreuve et travaillées !

Les pompes araignée (ou « spiderman »)

Afin de faire travailler vos abdominaux obliques !  Vous allez, en phase de descente, amener l’un de vos genoux vers l’épaule (du même côté, bien entendu). Ainsi, en position basse, vous n’avez que 3 appuis au sol (vos 2 mains et l’un de vos pieds). Pour réaliser cet exercice . Il faut changer de côté à chaque pompe. En position haute, vous êtes en position de pompe classique.

Les pompes avec rotation

Pour travailler le deltoïde, les muscles de l’épaule et les dorsaux, les pompes avec rotation sont efficaces. Pour les réaliser. Il faut lever l’un de vos bras en fin de montée en effectuant une rotation du buste vers le côté. Comme pour les push-ups araignée, il convient de changer de côté à chaque répétition.

Les mains écartées

Pour réaliser des pompes mains écartées, il suffit – comme leur nom le suggère – d’écarter les mains, en les positionnant à 15-20 cm de vos épaules, par rapport aux pompes classiques.

Avec ce type de push-ups, vous travaillerez plus spécifiquement le petit pectoral (situé sous le muscle grand pectoral, sur la partie externe des pectoraux), le travail des triceps étant diminué.

Mains serrées (dites « pompes diamants »)

Comment faire des pompes diamants ? A l’inverse des pompes mains écartées .  Les push-ups mains serrées se pratiquent avec les mains positionnées sous la poitrine ( séparées de moins de 15 cm). Les pouces et les index de chaque main se touchent en se faisant face.

Avec les pompes serrées. Les muscles triceps (au niveau des bras) qui sont plus mobilisés (le travail au niveau des pectoraux se fait sur la partie interne, au milieu du pectoral).

Mise en garde : la position des mains (serrées) est susceptible de créer des tensions au niveau des coudes et des poignets. Etes-vous concerné ? N’hésitez pas à écarter un peu plus les mains et à les rapprocher au fil des séances, jusqu’à ce que l’exercice soit confortable.

Pieds surélevés

Les push-ups pieds surélevés se font avec les pieds en hauteur sur un support stable (ne prenez pas de risque, et calez bien votre support !) comme une chaise.

Avec cet exercice, vous augmentez la charge supportée par vos bras . Les triceps sont notamment plus sollicités.

  • Combinaison possible : pompes mains larges avec pieds surélevés.

Encore plus vous dépasser

Pompes claquées

Elles consistent à faire claquer vos mains ensemble lorsque vous êtes en position haute . Votre tonicité et votre explosivité sont ainsi mises à l’épreuve et travaillées ! Le gainage abdominal est aussi travaillé.

  • Pompe variante : pompes claquées derrière le dos

Pompes araignée (ou « spiderman »)

Afin de faire travailler vos abdominaux obliques, vous allez, en phase de descente, amener l’un de vos genoux vers le coude. (du même côté, bien entendu). Ainsi, en position basse, vous n’avez que 3 appuis au sol.(vos 2 mains et l’un de vos pieds). Pour réaliser cet exercice qui cible aussi les abdos, il faut changer de côté à chaque pompe. En position haute, vous êtes en position de pompe classique.

Pompes avec rotation

Pour travailler le deltoïde, les muscles de l’épaule et les dorsaux, les pompes avec rotation sont efficaces. Pour les réaliser, il faut lever l’un de vos bras en fin de montée en effectuant une rotation du buste vers le côté. Comme pour les push-ups araignée, il convient de changer de côté à chaque répétition.

  • Pompe variante : utiliser des haltères permet d’augmenter l’intensité de l’exercice.

Avec ces exercices de musculation, vous allez renforcer efficacement vos pectoraux sans négliger pour autant d’autres groupes musculaires : pecs, triceps, épaule (toute la ceinture scapulaire), sangle abdominale.

 

Comment bouger quand on passe sa journée assis ?

Comment bouger quand on passe sa journée assis ?

Comment bouger quand on passe sa journée assis ?

Comment bouger quand on passe sa journée assis ? Vous passez une bonne partie de vos jours assis : comment bouger plus ?

Nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui passent leur journée en position assise, sans forcément bouger. Comment y remédier ?

Bouger régulièrement : un bon réflexe

Pour conserver une bonne santé, il ne faut pas rester assis toute la journée. Idéalement (et sauf en phase de sommeil bien entendu), il est recommandé de se lever et de marcher au moins toutes les 2 heures. En effet, l’inactivité n’est pas bonne pour notre organisme et peut favoriser l’apparition de maladies entre autres effets néfastes (maux de dos, troubles musculo squelettiques, douleurs dans les cervicales…).

Si cela ne vous semble pas évident, voici nos conseils pour lutter contre la sédentarité !

Faites debout ce que vous pouvez faire assis

Un certain nombre d’entre nous restent assis derrière un bureau au travail (écran d’ordinateur notamment). Comment bouger lors d’une journée de travail ? Plusieurs solutions peuvent être imaginées pour ne pas rester assis pendant des heures sur votre chaise de bureau.

  • Votre ordinateur est sur un bureau ? Vous est-il possible d’avoir une station de travail haute qui vous permette de travailler debout? Avec pour poste de travail un bureau debout, vous favorisez la circulation sanguine.
  • Votre téléphone sonne ? Et si vous passiez votre conversation téléphonique en marchant? Bien sûr, ce n’est pas tout le temps possible, mais dès que cela l’est, profitez-en pour bouger !
  • Une réunion? Et si, plutôt qu’elle se déroule avec les participants assis, elle se tenait debout ! Un conseil compatible avec le télétravail !

A la maison, vous regardez la télévision ? Dès qu’il y a une publicité, levez-vous ! Pour quoi faire ? Aller vous préparer un thé, faire un brin de rangement, etc.

Prévoyez des pauses pour bouger suffisamment

Quel que soit le lieu, au-delà des opportunités déjà évoquées (le téléphone qui sonne, une pub TV…), planifiez des pauses. En programmant des pauses toutes les 2 heures au maximum, vous vous assurez de ne pas rester assis trop longtemps.

Comment mettre à profit ses pauses ? Faites quelques pas en vous rendant à la cuisine ou en rendant visite à vos collègues (plutôt que leur passer un coup de téléphone interne), allez vous préparer une boisson (un thé, un verre d’eau, un en-cas… selon le moment de la journée).

Trouvez de « petits » moments pour vous muscler ou vous étirer

Ne pas rester trop longtemps assis est certes une (bonne) chose, mais faire des exercices de musculation ou des étirements en est une autre (toute aussi bonne pour les personnes plutôt sédentaires).

Dans un précédent article sur la pratique du sport en télétravail, Herbalife vous avait déjà indiqué comment faire de l’exercice physique pendant que l’on travaille (sans diminuer sa productivité !) :

  • Étirements du haut du corps
  • Squats ou fentes pendant un appel téléphonique
  • Rotation de cheville
  • Etc.

Et ces exercices sont autant faisables au travail qu’à la maison !

Pour ne pas oublier, n’hésitez pas à programmer une alarme.

Ces conseils visent à vous aider à bouger lorsque vous avez une position assise prolongée. Ces astuces ne remplacent pas la pratique d’une activité physique régulière, en intérieur ou en extérieur, pour vous muscler de manière plus complète ou travailler votre cardio !

Et vous, quelles sont vos astuces pour avoir des moments actifs lors de journées majoritairement statiques ?