Sa condition physique quand on est sportif pendant un confinement ?

Sa condition physique quand on est sportif pendant un confinement ?

Sa condition physique quand on est sportif pendant un confinement ?

Sa condition physique quand on est sportif pendant un confinement ? Je souhaite vous faire découvrir un article de Dana Ryan, Directrice du département Performances sportives et formation pour Herbalife Nutrition. Elle donne ses conseils à destination des sportifs, privés d’entraînements et de compétitions lorsque des mesures de confinement sont mises en place.

Le sport est sans aucun doute l’une des formes d’entraînement qui manquent le plus lors des mesures de confinement qui peuvent être mises en place pour faire face à la pandémie. Dans ce contexte, les matchs sont reportés à une date ultérieure (souvent inconnue). C’est une période particulière pour les athlètes qui ont hâte de revenir à une vie normale et se donner pour leurs supporters.

Je travaille avec des athlètes professionnels  parmi les meilleurs au monde que j’entends formuler les mêmes inquiétudes depuis le report ou l’annulation des activités et rencontres sportives. Beaucoup peinent à entretenir leur condition physique et leur régime alimentaire. Ils sont stressés, car ils savent qu’une fois les interdictions levées, ils devront revenir avec un niveau maximum. Nous sommes également nombreux à tenter d’entretenir notre forme et notre santé en ces temps incertains. Il est des choses que nous pouvons faire. Quel que soit notre niveau, athlète ou non, pour conserver notre condition physique et notre motivation intactes.

Si vous bougez et si vous vous entraînez, alors vous êtes un athlète et ces conseils pourraient vous intéresser. Voici quelques-unes des actions mises en place par mon équipe. Et que je partage avec les athlètes sponsorisés par Herbalife Nutrition pour les aider à entretenir leur condition physique et leur mental pendant la pandémie.

Sa condition physique quand on est sportif pendant un confinement ?

Conservez votre routine habituelle, accordez la priorité à vos temps de repas

Athlète d’élite ou amateur de fitness, le meilleur moyen pour vous de ne pas perdre le rythme est de conserver votre routine. Cela implique de vous lever à la même heure tous les matins. De prendre votre petit-déjeuner comme d’habitude. De vous entraîner et de programmer des plages de récupération.

Nos athlètes savent que l’entraînement ne commence pas avec le premier altère soulevé, mais dès la routine pré-entraînement, l’alimentation. Il est important que vous apportiez à votre corps les nutriments dont il a besoin pour entretenir votre masse corporelle. Disposer de suffisamment d’énergie pour tenir vos objectifs. Peu importe que vous travailliez sur la piste ou dans votre salon ! L’alimentation de qualité pour sportifs vous sera indispensable si vous voulez rester au top de votre forme.

Nous fonctionnons par habitudes et nous nous reposons sur une structure et une routine. Les contraintes comme celle de rester chez soi rendent plus importante encore la planification de vos journées.

Soyez attentif aux protéines que vous consommez

Nos athlètes ne distinguent jamais la nutrition de leur entraînement. Les protéines sont indispensables pour développer et entretenir la masse musculaire. Elles apportent également les éléments constituants qui nous aident à produire des anticorps pour lutter contre les infections. protéger notre système immunitaire.

Avec nos athlètes, notamment les joueurs de football américain, nous nous concentrons sur les protéines issues des produits laitiers. Nous personnalisons leurs programmes d’alimentation selon leur charge de travail. Vous n’aurez peut-être pas besoin d’autant de protéines qu’un joueur de 100 kg qui s’entraîne jour et nuit. Mais les protéines issues des produits laitiers constituent une option intéressante pour les athlètes en raison des deux éléments principaux qui la composent : le petit-lait et la caséine.

  • Le petit-lait agit très rapidement pour une récupération immédiate
  • La caséine, quant à elle, agit plus progressivement et permet une récupération sur le long terme.

Les protéines issues des produits laitiers sont dites « complètes ». En effet, elles contiennent la totalité des acides aminés essentiels que le corps ne peut produire lui-même.

Certaines tendances voient le jour et on observe des athlètes qui optent pour une alimentation végétale. Si ce n’est pas vraiment surprenant compte tenu des nombreux bienfaits sur la santé et le fonctionnement de l’organisme. Il peut être plus compliqué d’obtenir tous les acides aminés. Pour compléter une alimentation végétale, on peut consommer du soja qui compte parmi les très rares protéines végétales contenant tous ces acides essentiels. Dans le cas contraire, vous devrez associer les bons ingrédients végétaux pour composer vos repas et profiter de tous les bienfaits. Le riz et les haricots peuvent être associés par exemple.

Quelle quantité de protéines devrais-je consommer ?

Les protéines : essentiels pour les sportifs

On sait que consommer 20 à 40 g de protéines de qualité après votre séance de sport est idéal pour que les muscles se développent et récupèrent. La quantité de protéines recommandée pour vous dépendra de vos objectifs sportifs. Les protéines supplémentaires permettent d’augmenter son poids et sa masse musculaire. Dans cette optique uniquement je recommanderais un Shake protéiné avant le coucher à certains athlètes.

Et les glucides ?

Toutefois, même si le plus gros mythe de l’activité sportive affirme que « les protéines sont tout ce dont on a besoin » après un entraînement ! Il ne faut pas se tromper et supprimer les glucides. Si vous cherchez à affiner votre silhouette ou à entretenir votre poids de forme. Surtout maintenant que nous ne pouvons plus autant bouger; Il peut être judicieux de supprimer les glucides pour se concentrer sur les protéines. Par contre, ne le faites pas autour de votre séance d’entraînement (que ce soit une session cardio ou de renforcement musculaire, et même si l’entraînement est d’intensité modérée).

Le corps a quand même besoin de ces glucides pour y puiser son énergie. Les protéines et les glucides s’associent parfaitement pour développer les muscles pendant la récupération. Ils travaillent main dans la main. Vous optimiserez votre récupération en en consommant à parts égales après un entraînement.

Augmentez la cadence d’hydratation

Toujours s’hydrater

La plupart du temps, si nous restons sédentaires, assis sans activité, nous avons tendance à ne pas boire autant que nous le devrions. Mais en tant qu’athlète, la déshydratation peut fortement impacter vos performances. Et ce que  beaucoup ne semblent pas réaliser. C’est que lorsque l’on ressent la soif, notre corps est déjà un peu déshydraté. C’est pourquoi il est important d’assurer une prise de liquide très régulière. En réalité il ne faut pas grand-chose pour affecter les performances.

Et les grignotages ?

Le grignotage semble nous toucher tous lorsque nous sommes coincés à la maison. Le fait de maintenir une hydratation suffisante pourrait bien nous aider sur ce sujet également. Si vous avez le sentiment d’avoir faim plus souvent, buvez un verre d’eau avant de vous laisser tenter. S’hydrater correctement est une habitude simple à prendre et qui peut fortement influencer les bonnes conditions de fonctionnement du corps et le préparer au retour à la normale.

Entraînez-vous en extérieur lorsque vous le pouvez

Même si les contraintes liées à l’épidémie sont importantes et si vous ne disposez pas d’un jardin ou d’un balcon, il est important d’essayer de sortir en milieu de journée lorsque le soleil est le plus haut. Cela vous permettra de profiter d’un maximum de vitamine D. Entre 10h et 14h, le soleil est à son maximum pour convertir ses rayons en vitamine D. Des études ont montré que la vitamine D joue un rôle dans les performances, la récupération, et plus particulièrement dans le soutien au système immunitaire, notamment pour les virus respiratoires.

Des études ont montré que la vitamine D en quantité adaptée participe à l’humeur positive, ce qui constitue un élément important puisque nous sommes confinés en intérieur toute la journée.

Sa condition physique quand on est sportif pendant un confinement ?

Entretenez une connexion mentale

Nous travaillons avec des athlètes aux États-Unis, en Équateur, en Thaïlande, Europe ou encore en Inde, mais qu’importe le lieu, nous avons l’habitude de côtoyer nos équipiers pour rester motivés. Dans ce cas, comment résister pendant cette pandémie ? Nous avons bien compris toute l’importance d’une routine pour soi-même pour pouvoir donner aux autres. C’est on ne peut plus vrai pour les athlètes dont les carrières et l’avenir sportif sont suspendus, ou pour nous qui traversons une période difficile ou qui cherchons à jouer un rôle positif auprès des autres.

Il est important de garder le contact avec vos amis et votre famille et de ne pas oublier pour qui vous restez chez vous. Les réseaux sociaux peuvent s’avérer très utiles dans ce cas. Les défis et compétitions en ligne nous rappellent que nous traversons cette épreuve ensemble, même si nous devons rester chacun chez nous.

Pour se relaxer, beaucoup de nos athlètes se coupent temporairement des actualités pour pouvoir se concentrer sur du contenu positif et traverser plus sereinement ces temps incertains. La méditation est elle aussi utile pour apaiser la nervosité et mieux dormir pour reprendre une routine en pleine forme le lendemain.

 

À la fin de chaque journée, que vous soyez athlète professionnel ou occasionnel, que vous fassiez vos entraînements dans votre salon ou votre jardin, la même règle s’applique à tous : pour entretenir votre santé et votre condition physique, il convient d’associer des activités physiques à une alimentation de qualité.

Des vacances détentes à la maison

Des vacances détentes à la maison

Des vacances détentes à la maison

Des vacances détentes à la maison. Passez vos prochaines vacances chez vous ! Cela vous semble incongru ?

La distanciation physique vous inquiète-t-elle pour vos congés d’été ? C’est en été que beaucoup programment leurs vacances en famille. Les enfants ne sont plus à l’école, la météo est idéale et les journées sont plus longues. Autant de raisons propices au fait de s’aventurer et découvrir de nouveaux sites. De prendre le soleil ou encore profiter du temps avec vos amis et votre famille.

Si beaucoup ont déjà passé bien plus de temps qu’ils ne l’auraient jamais imaginé avec leur famille en raison du contexte particulier du premier semestre de 2020.  qu’ils aient vraiment apprécié ou qu’ils se soient lassés. Le problème qui commence à se poser est le suivant : comment occuper la famille ? Entre le télétravail, l’école à la maison des enfants et la logistique de la maison, vous n’avez probablement pas vécu ces deux derniers mois comme des vacances.

Les règles de distanciation physique sont susceptibles de perdurer dans de nombreux endroits cet été. Les activités et options de divertissement, les hébergements et les sorties seront probablement plus limités. Mais en vérité! Pourquoi vouloir absolument laisser de côté l’idée de passer l’été à la maison avec votre famille ?

Voici quelques astuces pour vous enthousiasmer à l’idée de passer l’été chez vous.

Vacances à la maison : bougez à partir de chez vous !

Programmez des randonnées ou de longues promenades à pied ou à vélo à proximité de votre maison. Profitez des parcs et admirez l’architecture dans les quartiers voisins. Une recherche rapide des points d’intérêt sur Google vous aidera à planifier vos sorties.

Devenez touriste dans votre ville !

Vous l’apprécierez d’autant plus. Si vous avez des enfants, organisez un défi pour eux. Ils devront identifier certaines plantes, certains monuments ou la faune locale lors de vos sorties. Les balades auront un objectif plus concret pour eux. Pour les motiver plus encore, préparez des récompenses à l’avance.

Et n’oubliez pas les jeux de jardin, comme l’arrosage, les cerceaux pour faire du hula-hop, les cordes à sauter, bref, les jeux que les enfants adorent.

Vacances à la maison : goûtez aux marchés locaux !

Visiter les marchés locaux est toujours un vrai plaisir, et un excellent moyen d’acheter local. À ce jour, beaucoup appliquent les gestes barrières. C’est donc en toute sécurité que vous pouvez vous y rendre en famille.

Les marchés proposent généralement de superbes fruits et légumes de saison que vous ne trouvez peut-être pas d’habitude dans votre supermarché.

Le fait d’impliquer vos enfants dans la sélection des ingrédients pour la préparation des repas peut les intéresser et les encourager à manger plus équilibré (la cerise sur le gâteau). Vous retrouverez cette petite étincelle des vacances en cassant votre routine shopping habituelle et en flânant devant les beaux étals des marchés.

Staycation : des moments détente à la maison

Avec un peu d’organisation, vous pouvez transformer votre propre jardin ou votre maison en lieu de vacances idéal. Il vous suffit de définir un thème.

Week-end spa à la maison

Pour un week-end spa, achetez ou fabriquez vos produits préférés, et choisissez un moment pour vous détendre et prendre soin de vous. Éteignez ou éloignez toutes les sources de distraction technologiques, définissez un espace dehors ou dans une pièce calme pour y installer un coin paisible. Vous pouvez même vous régaler avec une eau infusée avec des rondelles de concombre ou des fruits de saison.

Retraite yoga à la maison

Vous préférez l’option retraite de yoga ? Lancez votre programme d’entraînement en ligne préféré, installez votre tapis au meilleur endroit, allumez des bougies ou un bâton d’encens et appliquez-vous à pratiquer quotidiennement, avec en fond une douce musique relaxante. Le tout est de laisser votre créativité s’exprimer.

Voyagez dans votre assiette tout en restant chez vous !

Pour voyager, pourquoi ne pas instaurer des soirées cuisine à thème pour transporter vos papilles vers des destinations lointaines ?

Vous vous amuserez à préparer des boissons, des shakes, des repas avec des ingrédients originaires de pays sur votre liste des prochains voyages.

Savourez un bon vin italien avec des pâtes, un délicieux curry, ou commandez dans un restaurant que vous n’avez encore jamais essayé.

Pour aller encore plus loin, faites des recherches sur la destination culinaire choisie ou louez un film sur la culture que vous allez découvrir par le biais de vos papilles.

Les possibilités sont infinies et c’est une occasion en or de faire connaissance avec d’autres cultures au travers de la nourriture.

Planifiez vos vacances à la maison comme vous le feriez pour vos vacances habituelles

Pour finir, prenez le temps de planifier vos vacances à la maison tout comme vous le feriez pour des vacances à l’étranger. Si vous préparez une liste de ce que vous voulez faire, vous éviterez le blues et le manque de motivation qui vous fera rester dans votre canapé à vous lamenter. Les vacances sont là pour vous reposer, vous détendre, découvrir et vous amuser. Et bien vous pouvez faire tout cela depuis chez vous. Des études ont mis en lumière une corrélation positive entre la prise de congés et le bien-être général. Alors où que vous alliez, pensez surtout à vous amuser.

 

Source :  Samantha Clayton 

Comment faire du sport pendant le télétravail ?

Comment faire du sport pendant le télétravail ?

Comment faire du sport pendant le télétravail ?

Comment faire du sport pendant le télétravail ? Intégrer une routine fitness en télétravail ? Nous sommes nombreux à avoir récemment découvert le télétravail. Cela peut bien sûr perturber notre routine quotidienne. Aussi provoquer stress et anxiété. Pour beaucoup, travailler de chez soi est une expérience totalement nouvelle . D’autant plus que vous risquez alors de vous plonger corps et âme dans votre travail.  Oubliant de prendre ce temps indispensable à votre bien-être. C’est pourquoi il est important de trouver des moyens de continuer à bouger au quotidien. Tout en assurant sérieusement votre télétravail.

Entretenir une routine en télétravail

S’il est important d’avoir un programme d’entraînement afin d’éviter ou de repousser la phase plateau dans vos performances sportives.  Il est tout aussi important de développer ou au moins de conserver votre « routine de travail »!  Pour éviter que de mauvaises habitudes ne s’installent et ne viennent freiner votre motivation.

Bien sûr, il peut être tentant de passer du lit au travail sans quitter votre pyjama. Mais avant même que vous ne vous en rendiez compte. Votre espace de travail sera totalement désordonné et vos habitudes seront chamboulées. Nous faisons déjà face à de nombreux changement. Pourquoi voudriez-vous vous en imposer de nouveaux ? Restez réguliers et observez un planning. Levez-vous à la même heure que si vous deviez vous rendre au bureau. Prenez votre douche. Habillez-vous . Prenez votre café ou votre thé ! Installez votre espace de travail et travaillez comme vous le faites en temps normal. Le fait de garder cette « normalité » vous aidera à rester concentrés sur ce que vous avez à faire.

Télétravail : nos astuces pour intégrer le sport à votre emploi du temps

Voici les 5 conseils pour intégrer la pratique régulière d’activités sportives (renforcement musculaire, musculation, stretching…) en télétravail.

Priorité au mouvement pour un environnement de travail positif

Vous vous souciez sûrement plus de bien faire votre travail que de votre séance de sport. Mais vous devriez prendre le temps de pratiquer 30 minutes chaque jour. Si vous intégrez cette routine à votre agenda quotidien. Vous attendrez cette séance qui donnera de la vie à une journée de travail monotone.

En outre, des recherches ont permis d’établir un lien entre le fait de rester assis de longues heures et un certain nombre de pathologies inquiétantes telles que le diabète de type 2. Ainsi que les maladies cardiovasculaires et les douleurs dorsales.

Même si avoir une silhouette tonique ne fait pas partie des priorités pour vous!  La libération naturelle d’endorphines par le corps est stimulée pendant les phases d’activité physique. Ce qui permettra au moins d’améliorer votre humeur. Et en ces temps de stress, l’un des avantages les plus intéressants à pratiquer régulièrement une activité physique est que celle-ci est chaque jour un peu plus facile.

Travailler le corps pendant que le cerveau œuvre avec ces 5 conseils

Voici cinq exercices très simples à faire pendant que vous télé-travaillez. Pour la plupart vous n’aurez même pas à quitter votre poste de travail.

Programmer une alarme

Sur votre téléphone, programmez une alarme au début, au milieu ou à la fin de chaque heure pour une activité de quelques minutes. Que vous choisissiez de faire une minute d’abdos, 60 squats ou 20 pompes ? Le fait de définir un moment pour vous éloigner de votre travail et solliciter le corps vous aidera non seulement à vous sentir plus résistant dans le temps. Mais aussi à entretenir votre degré d’énergie sur toute la journée.

Étirer la partie haute du corps

Échauffez vos muscles avec des étirements du haut du corps. Levez les bras au-dessus de la tête et étirez-vous jusqu’à sentir votre torse et vos biceps. Les étirements soulagent les muscles tendus et le stress.

Prendre ses appels debout

Vous pouvez marcher ou encore faire des squats pendant vos appels téléphoniques. Branchez vos écouteurs et bougez. Les fentes peuvent aussi solliciter les muscles fessiers et les cuisses. Pour une fente en avant, abaissez vos hanches. Changez de jambe.

Abdominaux assis

Travaillez vos abdominaux tout en restant assis. Le dos bien droit et les mains derrière la tête. Soulevez les genoux jusqu’aux coudes, en alternant jambe gauche et jambe droite.

Rotation de cheville

Stimulez la circulation sanguine en formant tout simplement des cercles avec vos chevilles.

Télétravail : garder une alimentation équilibrée

Gérer votre activité physique quotidiennemanger équilibré .Assurer un repos suffisant ne sont que quelques options que vous pouvez mettre en place pour obtenir des résultats optimaux tant sur le plan physique que sur le plan des émotions.

Si vos en-cas sont constitués de fruits de saison, de bâtonnets de fromage et de yaourt. Votre appétit sera satisfait. Ce sont également des ingrédients faciles à consommer si vous perdez la notion du temps quand vous travaillez. En outre, une alimentation équilibrée riche en protéines vous aidera à satisfaire votre faim. Et vous évitera des incursions régulières dans le réfrigérateur.

N’oubliez pas que le télétravail ne vous empêche pas de respecter vos limites. Veillez à profiter de ce temps chez vous pour vous occuper de vous et vous détendre.

Et vous, que faites-vous pour pratiquer une activité physique lors de vos journées en télétravail ?

Source :  Samantha Clayton, Vice-présidente du département Fitness et Performances sportives dans le monde, Herbalife Nutrition

Qu’est-ce qu’une sèche musculaire ?

Qu’est-ce qu’une sèche musculaire ?

Qu’est-ce qu’une sèche musculaire ?

Qu’est-ce qu’une sèche musculaire ? Sèche musculaire : comment vous organiser et que manger pour améliorer votre définition musculaire ?

Pratiquer une sèche musculaire permet d’améliorer sa définition musculaire. L’objectif est de mieux mettre en avant ses muscles (abdominaux, triceps, pectoraux, biceps…) via un régime. Qui vise à perdre un maximum de graisses sans diminuer la masse musculaire (voire avec prise de muscle car prendre de la masse musculaire n’en sera que plus spectaculaire !)

Quels sont les principes d’une sèche musculaire ?

On ne se (re)met jamais au sport en faisant une sèche : cette phase de définition musculaire vise à faire ressortir les muscles sculptés par des mois de musculation.

Par rapport aux autres programmes musculaires. Le volume de travail est augmenté afin de brûler plus de calories. Les dépenses énergétiques doivent être supérieures à votre apport calorique.

Les entraînements doivent aussi être intenses car le but est bien de conserver un maximum de masse musculaire. Voire de prendre du muscle (prise de masse).

Le programme de musculation allie cardio training (les exercices de cardio à haute intensité – HiiT – sont efficaces) et travail musculaire (exemples, en travaillant par exemple son gainage) afin de diminuer la masse graisseuse (ou « masse adipeuse ») tout en conservant une bonne densité musculaire.

Que manger pendant une sèche musculaire ?

Lorsque l’on fait une sèche musculaire, le programme alimentaire implique de se détourner des graisses saturées (comme les fritures) et des sucres rapides (présents, par exemple, dans les sodas).

A l’inverse, le régime alimentaire doit privilégier les aliments à base de protéines et qui sont peu caloriques. Ceci permettra de nourrir les muscles sans qu’ils perdent de leur volume (perdre du gras mais prendre de la masse musculaire).

Globalement, diminuez progressivement vos apports alimentaires (régime hypocalorique).

Concrètement, votre programme de nutrition se basera :

sur les viandes et poissons (viande blanche, jambon, blanc ou cuisse de poulet ou de dinde, viande rouge peu grasse, blancs d’œuf, etc.),

les produits laitiers (comme le fromage blanc allégé, le lait écrémé),

sur les féculents (sucres lents) avant 16 heures (pâtes, riz, semoule, flocons d’avoine, pain complet, muesli, pomme de terre, patate douce, etc.),

les légumes (pour les vitamines et les fibres),

sur les fruits avant et après un entraînement.

Le tout en buvant suffisamment d’eau : l’hydratation reste un élément capital de l’équilibre alimentaire. Manger des aliments riches en fibres permet d’éviter d’avoir une forte sensation de faim, tout en limitant les calories ingérées.

Votre programme de nutrition doit intégrer des graisses : attention à ne pas les supprimer totalement. En effet, elles sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Prenez pour repère que vos calories doivent être réparties de la sorte :

30% de protéines,

20% de lipides,

50% de glucides.

En période de sèche, nous recommandons également de mettre en place notre programme « cinq petits repas par jour ». En effet, manger plus souvent (mais moins à chaque fois) permet d’augmenter le métabolisme et, donc, de brûler plus efficacement les graisses. Veillez également à terminer votre dernier repas au moins 2 heures avant de vous coucher et à ne pas manger au lit.

 

10 Conseils pour vous protéger des UVA et UVB du soleil

10 Conseils pour vous protéger des UVA et UVB du soleil

10 Conseils pour vous protéger des UVA et UVB du soleil

10 conseils pour vous protéger des UVA et UVB du soleil. À vingt ans, avoir un bronzage parfait peut sembler une excellente idée, mais avec l’âge, bronzage parfait et exposition au soleil sans protection peuvent faire de gros dégâts sur la peau. À nous d’apprendre à en prendre soin au quotidien pour conserver un teint éclatant et une peau tonifiée au fil des années.

Pour bien protéger votre corps contre les effets du soleil, vous devez avoir conscience des effets néfastes des rayons UVA et UVB du soleil. Ces acronymes reviennent très souvent sur nos produits cosmétiques ou sur certains vêtements. Mais savez-vous réellement ce qu’ils signifient ?

  • FPS = Facteur de Protection Solaire
  • UVA = Ultra Violet A (onde longue)
  • UVB = Ultra Violet B (onde courte)

Les UVA et UVB sont deux types de rayons très différents qui peuvent nuire à votre peau. Pour faire simple, souvenez-vous de ceci : dans UVA – on trouve un A pour Âge. Ce sont ces rayons qui accélèrent le vieillissement de la peau. Et dans UVB – on trouve un B pour Brûlure. Ce sont ces rayons qui brûlent la peau.

Les UVA accélèrent le vieillissement de la peau

Les UVA sont responsables du vieillissement de la peau et de la formation des rides. Ils peuvent également contribuer au développement des cancers de la peau. Ces rayons traversent facilement la couche d’ozone et constituent donc la plus grande partie de l’exposition au soleil. Ils passent au travers des nuages, du verre et même de certains vêtements. Vous ne les sentez pas, mais ils affectent votre peau.

Les UVB provoquent les coups de soleil

Les UVB sont à l’origine des coups de soleil et de la cataracte. Ils peuvent également affecter le système immunitaire. Mais surtout, ils contribuent au développement des cancers de la peau.

Le FPS vous indique la durée possible de votre exposition au soleil.

Le Facteur de Protection Solaire (FPS) mentionné sur les produits solaires indique la durée possible d’exposition au soleil avant que la peau ne commence à rougir.

Le FPS concerne uniquement les rayons UVB. Il ne s’applique pas aux rayons UVA.

Les FPS affichent différentes valeurs. On trouve des FPS 15, 30, 50 et plus encore.

Voici comment ils fonctionnent : disons que votre peau commence à rougir après seulement 10 minutes d’exposition au soleil. Prenez ces dix minutes, et multipliez-les par le chiffre du FPS que vous avez appliqué.

Si vous avez appliqué un FPS 30 :
– 10 minutes x 30 (FPS) = 300 minutes
– Divisez ces 300 minutes par 60 minutes (1 heure)
– 300 minutes / 60 minutes = 5
– On obtient 5 heures de protection solaire standard

Si vous êtes à la plage ou directement exposé au soleil sur de longues périodes, soyez prudent avec l’écran solaire et le facteur de protection. Il ne s’agit pas de se sentir faussement en sécurité. De nombreux produits ne sont pas résistants à l’eau. Vous ne pouvez donc pas compter sur cinq heures de protection si vous vous baignez ou si vous faites du sport. À noter également que la plupart des écrans solaires sont destinés à une exposition quotidienne standard et non une journée complète d’exposition directe.

À la plage ou lorsque vous faites du sport en plein soleil, préférez un écran solaire plus puissant. Et n’hésitez pas à appliquer et réappliquer votre protection.

10 conseils pour vous protéger des UVA et UVB du soleil  à suivre

  • Appliquez toujours un écran solaire, quelle que soit la saison.
  • Lorsque vous achetez vos produits solaires, préférez toujours ceux qui portent la mention « protection à large spectre » car ils vous protègeront des rayons UVA et UVB.
  • Pour couvrir le corps, il faut compter environ 30ml de produit, soit l’équivalent d’un verre à liqueur. Il vous faudra l’équivalent d’une cuillère à café (5g) pour le visage.
  • Appliquez votre écran solaire 15 à 20 minutes avant de vous exposer. Si votre peau est rouge, c’est que le mal est déjà fait.
  • Protégez toutes les parties de votre corps exposées au soleil, notamment les oreilles, les parties non couvertes par des cheveux ou des poils ; portez des vêtements qui vous protègeront, comme des T-shirts à manches longues, des pantalons et un chapeau à larges rebords. Portez des lunettes de soleil qui protègent des rayons UVA et UVB. Vos paupières peuvent être brûlées, mais surtout, l’exposition aux rayons UVB peut provoquer une cataracte.
  • C’est une erreur de penser que vous êtes protégé à l’intérieur de votre véhicule ou derrière une fenêtre. Les rayons du soleil peuvent traverser le verre. Alors protégez-vous même si vous n’êtes pas directement au soleil.
  • Prenez l’habitude d’appliquer votre écran solaire toutes les deux heures, après vous être baigné ou si vous avez beaucoup transpiré.
  • Évitez le soleil aux heures les plus chaudes de la journée et restez à l’ombre autant que possible.
  • Si vous devez absolument être bronzé, utilisez un autobronzant. (Mais n’oubliez pas pour autant votre protection solaire.)
  • L’exposition au soleil sans protection est le facteur numéro 1 du vieillissement et des cancers de la peau. Nous devons nous protéger au quotidien, sans sacrifier notre allure, bien évidemment.

Les nouvelles recommandations du Programme National Nutrition Santé

Les nouvelles recommandations du Programme  National Nutrition Santé

Les nouvelles recommandations du Programme National Nutrition Santé

En 2019, le Programme national nutrition santé a publié de nouvelles préconisations pour la santé de tous. On vous propose d’en faire le tour dans cet article.

Qu’est-ce que le Programme national nutrition santé ?

Connu sous l’acronyme « PNNS » est, depuis le début des années 2000, un programme qui a pour objectif l’amélioration de l’état de santé de l’ensemble de la population en agissant sur l’un de ses déterminants majeurs : la nutrition.

Il publie régulièrement de nouvelles recommandations.

Les recommandations 2017 du PNNS

Ainsi, par exemple, en 2017, le PNNS recommandait de limiter la consommation de viande rouge (500 grammes / semaine), de charcuterie, de boissons sucrées, de sel ainsi que de matières grasse.

A l’inverse, il recommandait de privilégier les poissons et fruits de mer, les fruits et légumes, les légumineuses, et les produits à base de céréales complètes ou bien peu raffinées.

En 2019, les recommandations du Programme national nutrition santé sont :

Les nouvelles préconisations du PNNS (ou « PNNS 4 ») fournissent 12 repères nutritionnels, mais pas que ! En voici la synthèse.

Ce qu’il faut augmenter selon le PNNS 4

La version 2019 du Programme national nutrition santé recommande de privilégier :

  • Les fruits et légumes : au moins 5 par jour
  • Les légumes secs (lentilles, haricots, pois chiches…) : au moins 2 fois par semaine
  • Les fruits à coque (noix, noisette, amandes, pistaches…) : une petite poignée par jour
  • Le fait maison
  • L’activité physique : au moins 30 minutes d’activités physiques dynamiques par jour.

Ce vers quoi il faut aller selon le PNNS 2019

Pour le PNNS 4, il faut se tourner vers :

  • Le pain complet, les pâtes, le riz et la semoule complètes : au moins un féculent complet par jour
  • La consommation en alternance de poissons gras et de poissons maigres
  • Certaines huiles comme celles de colza, de noix et d’olive
  • Une consommation raisonnable de produits laitiers (suffisante, mais limitée)
  • Les aliments de saison
  •  Consommer les produits localement
  • Les aliments biologiques

Ce qu’il faut réduire selon le nouveau Programme national nutrition santé

La version 2019 du PNNS préconise :

  • L’alcool
  • Les produits sucrés et les boissons sucrées
  • Les ultra-transformés
  • Les produits salés
  • La charcuterie (pas plus de 150 grammes / semaine)
  • La viande (porc, bœuf, veau, mouton, agneau, abats) : pas plus de 500 grammes / semaine (la volaille est à privilégier).
  • Les produits avec un Nutri-Score D et E
  • Le temps passé assi

Besoin de vous faire accompagner ? N’hésitez à nous contacter

Le site officiel du PNNS : www.mangerbouger.fr/PNNS/