Nos conseils pour ne pas prendre de risque alimentaire en été

Nos conseils pour éviter les risques alimentaires en été  

Nos conseils pour éviter les risques alimentaires en été  . Rien ne fait plus penser à l’été que les pique-niques en plein air, les repas en groupes et les barbecues. Mais rien ne vient plus gâcher un pique-nique que l’arrivée d’invités indésirables. Et je ne parle pas des humains qui s’incrustent. Je parle des bactéries d’origine alimentaires, qui peuvent se multiplier très rapidement lorsqu’il fait chaud.  Et qui peuvent transformer votre repas en véritable bombe.

Ces bactéries peuvent vous rendre malade. Elles prolifèrent rapidement à température ambiante et plus encore lorsque le thermomètre atteint les 30 °C ou plus. Le froid les empêche de se développer et la cuisson les détruit. Il faut donc garder au chaud les plats chauds, et au froid les plats froids.

Comment assurer la sécurité alimentaire

Si vous devez transporter de la viande crue pour la faire griller au parc ou en camping.  Prenez toutes les précautions lorsque vous préparez votre glacière. Assaisonnez ou faites mariner la viande et placez-la dans un contenant étanche, ou dans un sac congélation fermé hermétiquement. Ne la mélangez pas aux autres ingrédients prêts à consommer dans votre glacière. Le jus de viande crue pourrait couler sur vos fruits, vos légumes ou autres accompagnements. Garnissez l’intérieur de votre glacière avec des pains de glace pour que tous les ingrédients restent bien au frais.

Au moment de servir les aliments après cuisson sur le grill. Vérifiez que tous les morceaux de viande un peu épais, comme les morceaux de poulet, sont bien cuits à cœur. Il arrive qu’ils soient cuits très rapidement à l’extérieur, mais toujours crus ou insuffisamment cuits à cœur. Si vous disposez de quelques heures avant de passer la viande au barbecue.  Vous pouvez précuire vos pièces au micro-ondes, puis les plonger dans un sac congélation avec une marinade et les placer au réfrigérateur. Le poulet étant partiellement cuit.  Il faudra moins longtemps pour terminer la cuisson sur le grill et les morceaux seront cuits plus uniformément, donc plus tendres.

Dès que vous sortez votre viande, votre poisson ou votre volaille du grill, ne soyez pas tenté de les replonger dans la marinade. Celle-ci a en effet été en contact avec la viande crue ou insuffisamment cuite.  et elle  pourrait contenir certaines bactéries nocives susceptibles de vous rendre malade.

La règle des 2-5-4

Pour ce qui est des restes, la règle est simple : deux heures, 5 cm, quatre jours. C’est la règle des 2-5-4.

Le 2 indique le nombre d’heures durant lesquelles les aliments peuvent rester à température ambiante une fois sortis du four ou du grill. Pour les aliments froids, il indique le nombre d’heures durant lesquelles ils peuvent rester en dehors du réfrigérateur ou de la glacière. Il y a toutefois une exception à cette règle.  La limite descend à 1 heure si la température extérieure dépasse les 30 °C. Une fois cette limite dépassée, les aliments doivent être réfrigérés ou congelés. Si vous mangez en dehors de chez vous . Veillez à bien emballer vos aliments et à les replacer dans la glacière équipée de pains de glace pour les conserver à une température sûre.

La règle des 5cm signifie que les aliments doivent être conservés dans des contenants peu profonds ne dépassant pas 5 cm pour refroidir rapidement et de façon uniforme. Si les contenants sont trop profonds, les aliments situés au milieu mettent trop longtemps à refroidir.

La dernière règle stipule que vous devriez utiliser les restes placés au réfrigérateur dans les 4 jours. Au-delà, jetez-les. Mais en règle générale les restes de pique-nique sont appétissants. Ils devraient donc être mangés rapidement.

 

Source : Susan Bowerman, Responsable de la formation en Nutrition pour Herbalife.

Le beach volley cet été, musculation et cardio garantis

Le beach volley cet été, musculation et cardio garantis 

Le beach volley cet été, musculation et cardio garantis.  A la recherche d’un sport à pratiquer cet été ? Et si vous vous mettiez au beach volley ? A la fois ludique et excellent pour votre forme, cette discipline a de plus en plus d’adeptes. Bonne nouvelle, elle n’est pas réservée aux pratiquants du volley ball. Avec ses règles simplifiées, c’est le sport convivial par excellence, dont il ne faut pas hésiter à abuser cet été. Votre mental et votre corps vous diront merci !

Le beach volley, un sport accessible à tous

Rien de plus facile que de pratiquer le beach volley. Il ne nécessite aucune installation spécifique, à l’exception bien sûr du filet. Vous devriez toutefois en trouver un facilement, de nombreuses plages en sont aujourd’hui équipées. Il ne vous restera plus qu’à vous procurer un ballon, trouver des coéquipiers et vous pourrez jouer.

Le beach volley est l’un des rares sports collectifs caractérisé par l’absence de chocs avec l’adversaire. Aucune violence et donc très peu de risques de blessures, voilà qui le rend accessible à tous publics. De plus, le fait de jouer sur la plage permet d’amortir les chocs : vous pouvez plonger dans le sable en toute sérénité !

Les bienfaits du beach volley sur votre corps

Le beach volley se joue à deux contre deux sur un terrain de 8x16m, ce qui signifie que vous devez couvrir chacun un large espace. Ajoutez à cela des déplacements un peu difficiles dans le sable. Et vous comprendrez aisément pourquoi ce sport est idéal pour garder la forme !

Sport très complet, le beach volley vous permet d’améliorer aussi bien votre musculation que votre cardio. Sauts à répétition, accélérations fréquentes, courses explosives… Parfait pour renforcer votre cœur et améliorer votre endurance tout en travaillant votre rapidité et vos réflexes.

Côté musculation, le beach volley est excellent pour tonifier votre corps tout entier. Bas et haut du corps sont tous deux sollicités. En effet, vos cuisses et mollets sont mis à rude épreuve pour courir, sauter et compenser la recherche permanente d’équilibre dans le sable. Le buste, les épaules et les bras sont quant à eux intensément sollicités par le ballon. Enfin, la ceinture abdominale n’est pas oubliée, de par le travail de gainage que ce sport exige. De quoi prendre soin de sa silhouette tout en s’amusant !

Herbalife est le partenaire nutritionnel de la Fédération Française de Volley Ball, ainsi que des équipes nationales masculine et féminine de volley-ball.

9 aliments à changer pour équilibrer votre alimentation

9 aliments à changer pour équilibrer votre alimentation

9 éléments à changer pour équilibrer votre alimentation. Choisir une alimentation équilibrée, c’est une chose, mais la mettre en pratique peut parfois s’avérer plus difficile que prévu. Voici 9 substitutions d’aliments pour vous mettre rapidement sur la voie de l’équilibre nutritionnel.

Il va sans dire que votre alimentation serait bien plus équilibrée si vous réduisiez votre consommation de graisses et de sucreries, si vous privilégiez les protéines, les fruits et légumes et si vous choisissiez des encas plus nutritifs. Mais tout ceci peut sembler insurmontable, surtout lorsque vous devez déjà lutter contre vous-même pour manger une banane ou des légumes verts de temps en temps. Si vous vous sentez dépassé par trop de changements à opérer en même temps, vous risquez de choisir la simplicité, à savoir ne rien faire du tout. Alors pourquoi ne pas plutôt essayer de faire des substitutions et ainsi rééquilibrer progressivement votre alimentation ? Voici quelques suggestions :

Neuf alternatives pour une alimentation plus équilibrée

1) Un shake de protéines plutôt qu’un bol de céréales.

Un bol de céréales avec du lait est simple et rapide à préparer, mais un shake de protéines vous apportera bien plus de nutriments. Et c’est tout aussi simple à préparer, pensez-y pour le petit déjeuner ! Il y en a pour tous les goûts : myrtilles, tarte aux pommes, kiwis, etc.

Pourquoi c’est une meilleure option : Un shake de protéines préparé à partir de protéines en poudre, de lait ou lait de soja et de fruits vous apportera plus de protéines et donc une sensation de satiété plus durable. Les fruits eux, vous apporteront des vitamines, des minéraux et des fibres. Et si vous le préparez avec du lait, vous consommerez une bonne dose de calcium, alors que vous auriez peut-être laissé le lait au fond de votre bol si vous aviez pris des céréales.

2) Un yaourt nature avec des fruits plutôt qu’un yaourt aux fruits.

Les yaourts aux fruits déjà mélangés contiennent très peu de fruits, et souvent beaucoup de sucre. Éplucher un fruit frais et le mélanger à un yaourt nature ne prend pas si longtemps et vous pouvez même y ajouter un peu de miel liquide ou de sirop d’érable. Ou bien décongelez quelques morceaux de fruits au micro-onde pendant une à deux minutes et ajoutez-les à votre yaourt.

Pourquoi c’est une meilleure option : Vous consommerez plus de fruits (et plus de fibres), plus de protéines et moins de sucre.

3) Des pousses d’épinards plutôt qu’une salade iceberg.

Les légumes verts en feuilles sont bons pour l’organisme, mais certains, comme les épinards, sont de véritables superstars de l’alimentation. À la place de votre laitue, essayez de faire des salades composées à base de pousses d’épinards.

Pourquoi c’est une meilleure option : Une portion d’épinards contient trois fois plus de potassium, calcium et vitamine C, et 50% de vitamine A en plus qu’une portion d’iceberg.

4) Des haricots à la place du riz ou des pâtes.

Les féculents (riz blanc et pâtes standard) ne contiennent pas autant de vitamines, minéraux et fibres que les aliments complets. Le riz brun et les pâtes complètes seraient déjà à privilégier, mais les haricots sont encore plus nutritifs.

Pourquoi c’est une meilleure option : En remplaçant votre portion de riz ou de pâtes par des haricots, vous consommez plus de fer et plus de protéines.

5) Les fèves de soja Edamame à la place des chips.

Si vous avez envie d’un encas salé, essayez les fèves de soja Edamame plutôt que les chips. Elles existent surgelées et sont prêtes à consommer après avoir été plongées 5 minutes dans l’eau bouillante.

Pourquoi c’est une meilleure option : Environ 100g de fèves de soja Edamame contiennent 9g de fibres, 11g de protéines et 10% de vos besoins journaliers en vitamine C et en fer, le tout dans seulement 120 calories. Et comme il faut un peu de temps pour écosser les fèves, vous mangez moins vite.

6) Du saumon en conserve plutôt que du thon.

Le thon en conserve est un très bon aliment, mais le saumon (qui se substitue très bien au thon sous la même forme dans les recettes) prend l’avantage d’un point de vue nutritionnel puisqu’il contient plus de bons lipides.

Pourquoi c’est une meilleure option : Le saumon sauvage pêché (les saumons en boîte sont plus souvent sauvages) contient une plus grande proportion d’acides gras Oméga-3 que le saumon d’élevage. Et comme c’est un poisson plus gras, une seule portion apporte presque deux fois plus d’acides gras Oméga-3 qu’une portion de thon.

7) De l’avocat au lieu de la mayonnaise ou autres corps gras.

L’avocat constitue une alternative très intéressante pour réduire la quantité de corps gras moins équilibrés dans votre assiette. Je l’utilise souvent pour remplacer la mayonnaise dans les salades de thon (ou de saumon !). L’avocat écrasé peut remplacer les sauces et il fait un excellent dip pour les légumes crus. Et attendez de l’avoir goûté sur du poisson ou du poulet grillé.

Pourquoi c’est une meilleure option : L’avocat est très riche en acides gras mono insaturés, que l’on retrouve dans d’autres bons lipides, comme l’huile d’olive ou les noix.

8) Des fruits rouges à la place du jus d’orange.

Si vous cherchez à augmenter votre consommation de fruits, alors les fruits frais sont ce qui se fait de mieux. Les calories du jus de fruits s’accumulent très rapidement et ne vous rassasient pas.

Pourquoi c’est une meilleure option : Ce sont les fibres qui font que les fruits rassasient plus que les jus de fruits. Et les fruits rouges comptent parmi les plus riches en fibres. Sur une portion de framboises équivalant à 50 calories, vous consommez 7 grammes de fibres.

9) Un burger végétarien plutôt que du bœuf.

Si les burgers au bœuf sont incontournables, essayez de les remplacer par des burgers végétariens à base de protéines de soja et de haricots. Emiettés sur une salade composée ou bien entiers sur un petit pain complet avec des oignons, de la laitue et des tomates, ils constituent une alternative intéressante au bœuf.

Pourquoi c’est une meilleure option : Les protéines sont issues de végétaux, ce qui signifie qu’elles s’accompagnent de moins de graisses et graisses saturées que celles issues du bœuf.

 

Source : Article rédigé par Susan Bowerman, Responsable de la formation en Nutrition pour Herbalife.

Les 3 étapes pour vous renforcer musculairement

Les 3 étapes pour vous renforcer musculairement

Les 3 étapes pour vous renforcer musculairement.  Il faut des efforts et de la régularité pour obtenir des résultats et modifier sa composition corporelle. Vous cherchez à développer votre masse musculaire.  Améliorer votre condition physique ou affiner votre silhouette. Vous pouvez agir au quotidien pour atteindre votre objectif final. Ainsi ces trois étapes s’intégreront à vos habitudes sportives et contribueront à votre programme de renforcement musculaire.

 1 Effectuez certains exercices spécifiques de façon régulière.

 2 : Adoptez une alimentation équilibrée qui vous apporte suffisamment de protéines et de micronutriments.

 3 : Prévoyez des jours de repos pour laisser le temps à vos adaptations de se mettre en place.

Ainsi pour pouvoir stimuler le développement musculaire, le corps doit être poussé au moyen d’exercices de résistance. Les muscles se développent lorsque les petites fibres musculaires se déchirent sous l’effet du stress puis se régénèrent. Cette croissance s’opère pendant les périodes de repos et le corps a besoin de carburant pour se régénérer efficacement.

Le programme de renforcement musculaire

Votre programme  doit intégrer les aspects suivants :

  • Travail intense : L’entraînement intense stimule les tissus musculaires. Servez-vous du poids de votre corps pour exercer une résistance, ou bien soulevez des haltères régulièrement, 3 à 4 fois par semaine.
  • Équilibre : Veillez à travailler le haut et le bas du corps afin de garantir un bon équilibre musculaire de votre corps.
  • Patience : Laissez le temps aux résultats de se faire sentir. Le développement et le renforcement musculaire prennent du temps.
  • Journées de repos : Ne poussez pas trop loin vos entraînements car votre capacité de récupération s’en trouverait compromise. Programmez au minimum 1 à 2 jours de repos par semaine.
  • Motivation : Gardez bien à l’esprit que c’est votre motivation qui déclenchera les changements.

L’entraînement idéal pour développer votre masse musculaire

La progressivité de vos entraînements est importante si vous voulez que votre programme musculaire produise des résultats. C’est pourquoi vous devez vous tenir à vos entraînements pour vous améliorer dans le temps. Ainsi si vous soulevez toujours le même poids sur le même nombre de mouvements à chaque séance, vous ne changerez rien. Au bout d’un moment vous devez essayez d’enchaîner plus de mouvements répétés, ou d’augmenter le poids soulevé.

Vous pouvez suivre un programme d’intensification progressive qui vous permettra de voir facilement si vous progressez d’une séance à l’autre. Le principe des gammes de mouvements est simple à comprendre et à intégrer à votre programme d’entraînement.

En général il est conseillé une gamme de répétitions de 10 à 14 pour commencer le renforcement au début, surtout si vous débutez dans cette activité. Le nombre élevé de répétitions vous forcera à choisir un poids raisonnable. Ainsi vous apprenez à maîtriser cette forme d’exercice (ce qui est indispensable pour votre sécurité) à mesure que le poids soulevé augmente. Progressivement, vous passez aux gammes de puissance. Vous augmentez le poids soulevé et diminuez le nombre de répétitions.

Pour commencer

Alors pour votre premier entraînement, votre objectif consiste à atteindre un état de fatigue musculaire dans la gamme définie, avec un poids défini. Par exemple, si le poids défini pour les squats est 23kg et que vous parvenez à faire 12 mouvements parfaitement. Alors vous pouvez retenir que vous avez effectué un jeu de squats équivalent à 23kg sur 12 mouvements.

Lors du prochain entraînement, vous chercherez à effectuer plus de mouvements avec le même poids, jusqu’à  réaliser 14 mouvements complets. Lorsque vous atteignez le nombre de répétitions défini. Vous pouvez augmenter le poids lors de la séance suivante puisque le plafond de la gamme a été atteint.

Augmentation du poids

Le poids pour ce jeu de mouvements doit être augmenté de 5 à 10% avec pour objectif d’atteindre au minimum 10 mouvements répétés dans la gamme de 10 à 14.

Donc il est important de chercher à accroître le nombre de répétitions dans la gamme définie. Ensuite augmenter le poids soulevé une fois le plafond de gamme atteint. Cette méthode d’entraînement est très progressive, mais elle permet de développer votre résistance globale et votre masse musculaire sans risque de blessure.

Alimentation

Important, vous devez veillez à apporter suffisamment d’énergie à votre corps pour qu’il supporte les entraînements et puisse récupérer. Donc, prenez un bon petit déjeuner, un encas en milieu de matinée (barre aux protéines par exemple), un déjeuner raisonnable, un encas en milieu d’après-midi et enfin un dîner adapté (voir nos idées de recettes faciles pour un programme 5 repas).

Vous cherchez à développer votre masse musculaire. Et pour y parvenir, il vous faut du carburant. Vous ne pouvez pas trop restreindre votre apport calorique, mais ne vous inquiétez pas. Vous devez néanmoins faire les bons choix en matière d’équilibre alimentaire. Préférez les aliments à fort pouvoir nutritif. Ceux qui sont riches en protéines et vous apportent des glucides issus de céréales complètes et de fruits. Lorsqu’ils essaient d’augmenter leur poids ou leur masse musculaire, beaucoup font l’erreur de penser qu’ils peuvent se laisser aller à une alimentation déséquilibrée. Cette attitude vous fera prendre du poids, mais au détriment de votre état de santé général. Soyez raisonnables dans vos choix.

 

Source Samantha Clayton, Directrice du département Worldwide Fitness Education, Herbalife

Comment limiter les douleurs après un entraînement ?

Comment limiter les douleurs après un entraînement ?

Comment limiter les douleurs après un entraînement ?  Après avoir fait de l’exercice, il est possible que vous ressentiez des douleurs musculaires. Mais comment les limiter pour pouvoir poursuivre vos entraînements ?

Bien se préparer

Avant toute activité, il est important d’échauffer les muscles que vous allez solliciter : cela limitera les risques de douleur et de blessure. Avec l’augmentation de votre chaleur corporelle et de votre rythme cardiaque, et une meilleure circulation, vos muscles vont voir leur flexibilité augmenter. Tout en gagnant en puissance et en amplitude.

Prenez ainsi le temps de vous échauffer progressivement (en moyenne 15 minutes) !

Des étirements

Quel que soit votre programme (cardio, programme sportif pour l’hiver, etc.). Terminer par une séance d’étirements vous sera très bénéfique, tant sur le plan physique que sur le plan mental. A condition de bien réaliser les exercices d’étirement tels que décrits (si vous ne faites pas les gestes correctement, cela risque d’avoir un effet contre-productif).

Sur le plan psychologique, les étirements permettent de vous poser, de vous accorder un temps de détente. Ce qui est important lorsque l’on a des journées chargées où « tout » (vie familiale, vie professionnelle, etc.) s’enchaîne.

Pour vous étirer, prenez soin de ne faire que des mouvements doux (pas d’à-coups) pour détendre les muscles que vous avez fait travailler. En les sollicitant de manière symétrique (droite puis gauche – ou l’inverse) et en prenant soin de respirer calmement.

Vous pouvez aussi faire des séances de stretching afin d’étirer et d’assouplir vos muscles et, ainsi, garder la forme !

Hydratation

Bien s’hydrater ou se réhydrater, notamment avec des boissons de l’effort comme CR7 Drive (utilisée par Aurélie Muller Championne du monde 2015 du 10km nage libre) et des boissons de récupération comme Rebuild Endurance H24, permet d’apporter rapidement de l’eau et des nutriments à vos muscles, ce qui est essentiel pour leur bon fonctionnement et éviter les douleurs.

De la glace

Avoir recours à de la glace ou prendre une douche froide après un entraînement aide dans le processus de guérison des muscles et des tendons sollicités. Vous pouvez ainsi appliquer de la glace sur les zones les plus soumises à l’épreuve au cours de votre entraînement.

De la chaleur

Faire une séance dans un sauna ou prendre un bain bien chaud aidera vos muscles à se détendre grâce à une meilleure circulation sanguine. Attention toutefois : cette séance doit intervenir quelques jours après votre entraînement. En effet, juste après un entraînement, votre corps a d’abord besoin de se rafraîchir (au cours de l’effort, votre organisme a d’ailleurs fait en sorte de vous garder à la température optimale), une telle séance en fin d’entrainement serait plus une contrainte pour votre organisme qu’un bénéfice.

Source : Herbalife

3 Alternatives saines aux boissons sucrées

3 Alternatives saines aux boissons sucrées

Water with lemon, mint, ginger and cucumber

3 alternatives saines aux boissons sucrées. Lorsque l’on souhaite se reprendre en main, surveiller sa nutrition ou même perdre du poids, l’une des mauvaises habitudes  dont il est difficile de se séparer est la consommation régulière de boissons sucrées. Voici quelques idées alternatives pour se faire plaisir avec des boissons plus bénéfiques pour la santé ! 

 L’alternative « sodas allégés » n’est pas forcément la meilleure solution ! Tout comme les thés glacés, certains jus de fruits contiennent eux aussi beaucoup de sucres ou édulcorants. Voici quelques idées pour se détacher des sodas, et peut-être découvrir d’autres types de boissons ! 

Les jus maison

Les jus de fruits du commerce sont parfois très sucrés. Si toutefois vous n’avez pas d’autres choix que de les acheter, choisissez les pur jus, bio, et coupez-les avec de l’eau. La meilleure solution étant de faire son jus à la maison, en pressant des agrumes ou en optant pour une centrifugeuse.

Les combo jus de fruits et légumes sont aussi très bons pour leur apport en vitamines : un vrai coup de boost et des propriétés détoxifiantes.

Si le jus ne vous emballe pas, testez les smoothies et les shakes (pour lesquels nous vous donnons nos idées recettes faciles) ! Plus consistants, ils peuvent aussi caler pour réduire l’appétit, et sont riches en fibres.

Le thé glacé

Le thé glacé maison est bien moins sucré que celui du commerce. Il a l’avantage de se préparer en avance. 

Vous pouvez ainsi choisir votre thé fruité préféré et préparer des carafes à boire tout au long de la journée. 

Dans le même esprit, découvrez Thémix d’Herbalife ! Idéal pour d’hydrater jour après jour, Thémix allie le thé, les protéines et les fibres pour apporter tout ce dont le corps a besoin.

Le kéfir et les eaux détox

Le kéfir est une bonne alternative au soda, avec son côté sucré et pétillant, il est apprécié de toute la famille, et est bon marché !

Mais la meilleure boisson à consommer sans modération reste l’eau ! L’astuce, c’est d’y ajouter quelques fruits pour lui apporter du goût sans ajouter le sucre que pourrait contenir un sirop. Combiner les fruits permet de se faire une eau qui vous correspond : jouez avec les saveurs !

En été on aime particulièrement le duo framboise / ananas, ou encore l’insolite concombre / menthe. Vous pouvez aussi tester avec de la menthe fraîche, du gingembre, de la mangue… Un trait de citron fera aussi très bien l’affaire.

Pas le courage de chercher des fruits frais ? Des fruits congelés dans votre freezer apporteront en plus à votre eau la fraîcheur tant attendu les chaudes journées d’été.

Avec de l’eau plate ou de l’eau gazeuse, les eaux détox ont la côte ! 

Et vous, quel est votre alternative préférée pour éviter les sodas ?

Source : Herbalife