Est-il possible de manger trop de nourriture saine ?

Est-il possible de manger trop de nourriture saine ?

Est-il possible de manger trop de nourriture saine ?

E

Est-il possible de manger trop de nourriture saine ? La question est souvent posée, notamment en ce qui concerne les fruits.

Peut-on consommer trop de fruits ?

En fait la réponse peut être oui ou non. Si vous vous inquiétez de manger trop de sucre dans les fruits ! alors je vous répondrai que vous pouvez vous rassurer. Certes, les fruits sont naturellement sucrés.

Mais ils regorgent également de vitamines, minéraux, fibres ainsi qu’un grand nombre de phytonutriments qui agissent comme des antioxydants.

Et il est très probable que vous ne consommiez pas autant de sucre que vous le pensez. Il faudrait manger un quart d’une grosse pastèque pour arriver à la quantité de sucre que contient un soda en quantité moyenne. Cela fait vraiment beaucoup.

Peut-on consommer trop de nutriments (vitamines…) ?

Si vous avez peur de consommer trop de telle vitamine ou tel minéral, rassurez-vous également. Le corps est conçu pour consommer un large éventail d’aliments. Tant que votre alimentation est équilibré.  Contient une variété d’aliments complets. Vous ne risquez pas de lui apporter trop d’une vitamine ou d’un minéral. Vous ne mangerez jamais assez pour en arriver là.

D’un autre côté, pour ce qui est des aliments équilibrés, certains pensent que « plus c’est mieux ». Ainsi, s’il est très peu probable que vous consommiez trop d’un nutriment en particulier ! Il est tout à fait possible que vous ingériez trop de calories. C’est en cela que la réponse à la question peut être oui. Oui vous pouvez manger équilibré, mais en trop grosses quantités.

Peut-on consommer trop de calories ?

Il arrive que des personnes se plaignent de bien manger, mais de ne pas perdre de poids. Ce sont souvent celles qui se vantent d’avoir troqué les chips classiques pour des chips allégées. Mais qui taisent le fait qu’ils ingurgitent toujours le paquet entier, bien installés dans leur canapé.

D’autres personnes ingèrent d’énormes quantités de calories issues de sources improbables tout simplement parce qu’ils en mangeaient trop.(des aliments « équilibrés » ou « allégés ») C’est ce qui se passe quand on mange des bocaux entiers de cornichons, ou des paquets de pastilles pour l’haleine. Autre exemple.

 Une personne que j’ai eu avait choisi de satisfaire son envie de chips en grignotant des pâtes crues pour atteindre environ 450 calories supplémentaires par jour ! (déshydratées, mais sans graisses)

Les aliments sains que nous consommons  contiennent moins de calories par portion que les autres qui sont riches en graisses et en sucres. (fruits, légumes, céréales complètes, protéines maigres et produits laitiers écrémés). Ils sont également plus efficaces pour satisfaire l’estomac. Les protéines sont efficaces contre la sensation de faim et les fibres et l’eau contenues dans les aliments d’origine végétale participent plus au sentiment de satiété.

Mais nous sommes capables de manger beaucoup plus de calories que nous en brûlons. Alors n’allez pas penser comme certains que la taille des portions n’a pas d’importance tant que vous mangez sainement. Et oui, même les fruits peuvent apporter des calories supplémentaires. Le quart d’une pastèque peut atteindre 350 calories. Le granola sans graisses ajoutées est peut-être une option équilibrée. Il ne faut pas non plus en prendre un saladier. Car en effet, on peut manger trop de bons ingrédients si on se place du point de vue des calories.

Source : Susan Bowerman est Directrice et Responsable de la formation en Nutrition pour Herbalife Nutrition

st-il possible de manger trop de nourriture saine ?

l possible de manger trop de nourriture saine ?

Recettes : 5 manières de manger du miso

Recettes : 5 manières de manger du miso 

Recettes : 5 minutes de manger du miso

Recettes : 5 manières de manger du miso. Même si vous n’êtes pas familier du miso, vous en avez déjà très certainement mangé. Vous a-t-on déjà servi une soupe claire au début d’un repas dans un restaurant japonais ? Elle contenait très probablement du miso. Miso signifie « haricots fermentés ». Il s’agit essentiellement de pâte de soja fermentée. Lorsqu’elle est dissoute dans l’eau chaude (elle est souvent assaisonnée), elle se transforme en une soupe que nous connaissons presque tous.

Le miso, c’est quoi exactement ?

En général, le miso est fait à partir de soja et d’une céréale (souvent le riz ou l’orge perlé) qu’on laisse fermenter avec un champignon commun appelé Aspergillus oryzae (on s’en sert également pour préparer le vinaigre de riz et la sauce soja).

Au cours de la fermentation, les composés divers sont produits. Ce sont eux qui donnent au miso son arôme très particulier. La couleur et le goût du miso peuvent varier selon le temps de fermentation du mélange. Plus le miso fermente, plus il est foncé et plus il a de goût. Ainsi, le miso blanc est relativement doux et le miso rouge présente un goût plus prononcé (il est également plus salé).

Si vous avez la chance d’avoir un supermarché asiatique à proximité, vous découvrirez probablement d’autres types de miso. Certains sont préparés avec des pois chiches ou des haricots rouges plutôt que du soja, certains contiennent du sarrasin, du seigle ou du millet plutôt que du riz ou de l’orge.

Pourquoi manger du miso ?

Mis à part le goût qu’il ajoute aux différents plats, le miso affiche également certains avantages sur le plan nutritionnel. Parce qu’elle est fermentée, la pâte de miso contient de « bonnes » bactéries probiotiques qui participent au bien-être digestif. En outre, le processus de fermentation décompose partiellement les protéines, les glucides et les lipides que contiennent les haricots et les céréales. Ces ingrédients sont alors plus digestes pour l’organisme et apportent un peu plus de protéines que le soja non fermenté.

Une cuillère à soupe de miso contient environ 25 calories, 1 gramme de protéines et 4 grammes de glucides, de petites quantités de calcium, de phosphore, de magnésium, de vitamine K, de zinc, de fer et de vitamines B. En revanche, le miso est riche en sodium. Une cuillère à soupe en apporte environ 600 milligrammes.

Comment utiliser le miso ?

Le miso est plus qu’une simple base pour soupe. Son arôme terreux et entier ajoute une profondeur de goût à toute une variété d’aliments. Le miso blanc, plus doux, convient bien aux soupes. Mais il ajoute également une touche sensationnelle aux vinaigrettes et marinades, ou comme assaisonnement sur des légumes. Le miso plus foncé convient mieux aux plats nécessitant une cuisson plus longue comme les ragoûts, les soupes et les rôtis.

Le miso se conserve au réfrigérateur, dans un récipient hermétique pour conserver tous ses bienfaits pendant plus d’un an. Au-delà, il peut toujours être consommé, mais de légers changements de goût et de couleur peuvent apparaître. Vous pouvez en recouvrir la surface d’un film plastique avant de replacer le couvercle pour éviter qu’il ne noircisse.

5 utilisations possibles du miso dans votre alimentation au quotidien :

  • Vinaigrette : Mélangez 1 cuillère à soupe de miso blanc, 3 cuillères à soupe de vinaigre de riz, 5 cuillères à soupe d’huile d’olive, ¼ de cuillère à café de poivre moulu blanc ou noir.
  • Légumes : Mélangez à parts égales du miso blanc et de l’huile d’olive dans un petit bol. Faites cuire des légumes à la vapeur (carottes, choux de Bruxelles, brocoli ou chou-fleur) jusqu’à ce qu’ils soient fermes. Ajoutez ensuite le mélange de miso aux légumes et mélangez pendant une à deux minutes sur le feu pour napper les légumes.
  • Marinade pour poulet ou poisson : Mélangez 25ml de miso blanc, 25ml de mirin* (vin doux de riz* ; si vous n’en avez pas, utilisez du sherry*, du vin blanc* ou du vinaigre de riz et ajoutez 2 cuillères à café de miel ou de sucre), et ½ cuillère à café de gingembre en poudre. Faites mariner les filets de poisson ou les escalopes de poulet pendant au minimum 30 minutes avant de les griller.
  • Sauce : Mélangez 25ml de miso blanc, 25ml de moutarde brune, 1 cuillère à soupe de miel et 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre. Servez-vous du mélange comme d’une sauce sur des légumes, des viandes grillées ou du tofu grillé.
  • Exhausteur de parfum : Ajoutez une cuillérée de miso blanc ou rouge à vos plats tels que soupes, ragoûts, currys ou pâtes pour développer les parfums.

* L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

Article rédigé par Susan Bowerman, Responsable de la formation en Nutrition pour Herbalife.

Entraînement Tabata : élevez votre niveau de forme physique !

Entraînement Tabata : élevez votre niveau de forme physique !

Entraînement Tabata : élevez votre niveau de forme physique !

Entraînement Tabata : élevez votre niveau de forme physique ! La méthode Tabata est de plus en plus populaire. Du nom du professeur qui l’a conçue (Izumi Tabata de l’Institut National du Fitness et des Sports au Japon), l’entraînement Tabata mise sur l’intensité

Quelles sont les caractéristiques d’un entraînement Tabata ?

L’entraînement Tabata est une session à un niveau d’intensité élevé. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle beaucoup de personnes sont séduites par ce type d’entraînement : il permet d’obtenir un maximum de résultats en un minimum de temps. Bref, c’est totalement idéal pour tous ceux qui ont un emploi du temps chargé et qui ont parfois du mal à intégrer une session de sport dans leur routine.

La formation Tabata consiste en un protocole établi d’entraînement par intervalles à haute intensité (ou HIIT pour « High Intensity Interval Training », dont vous pouvez voir un exemple dans cette vidéo). Avec la méthode Tabata, vous allez alterner des périodes intenses d’exercices et des moments de repos.

Chaque exercice dure 20 secondes qui sont suivies par 10 secondes de repos. Ceci est répété 8 fois pour arriver à un total de… 4 minutes ! Oui, seulement 4 minutes d’entraînement ! Mais attention, les 8 séries d’exercices de la routine Tabata doivent être menées de manière intense.

Et si les 4 minutes ne vous suffisent pas et que vous souhaitez passer plus de temps à faire de l’exercice, vous pouvez enchaîner plusieurs entraînements Tabata, en vous accordant un temps de repos suffisant entre chacune des sessions. Ainsi, vous pouvez vous constituer en entraînement de près de 20 minutes.

Dans quelles conditions effectuer un entraînement Tabata ?

Une routine Tabata, du fait de son intensité, implique :

  • Qu’il ne faut pas être débutant, mais que les pratiquants doivent déjà avoir un niveau intermédiaire ou avancé avant de se lancer,
  • Qu’il ne faut pas avoir de blessures,
  • Et qu’il faut être en bonne santé.

Pour démarrer, n’hésitez pas à faire des entrainements plus courts (4, 5 ou 6 cycles avant de passer à 8).

Exemple d’entraînement Tabata

Notre experte Samantha Clayton a donné sa routine favorite pour les jambes et les fessiers :

  • Squats pendant 20 secondes
  • 10 secondes de repos
  • Fentes avant avec la jambe droite durant 20 secondes
  • 10 secondes de repos
  • Fente avant avec la jambe gauche pendant 20 secondes
  • 10 secondes de repos
  • Fente latérale alternée durant 20 secondes
  • Puis reprenez le cycle au début pour arriver à 4 minutes

Elle a donc choisi 4 exercices, sachant que vous pouvez ne faire qu’un seul exercice 8 fois, ou 2 exercices 4 fois chacun. La liste des exercices possibles est longue. Outre ceux déjà listés, citons : les pompes, les burpees, la planche dynamique, les levés de genoux, les sauts groupés, les sprints, les ciseaux, les levées de genoux, les sauts, etc.

Vous n’avez pas (ou trop peu) le temps de planifier un entraînement dans votre journée mais vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas faire une routine Tabata ? Relisez notre article « Pas le temps ? 5 minutes d’entraînement pour garder la forme ! »

 Dans tous les cas, et quels que soient les exercices que vous allez faire, il ne vous reste plus qu’à vous procurer un chronomètre ou un minuteur d’intervalle, car le timing compte énormément !

Et vous, quels sont les exercices que vous faites dans votre routine Tabata ?

Source : Herbalife Nutrition

[Régimes yo-yo] Faits et mythes sur la perte de poids répétée

[Régimes yo-yo] Faits et mythes sur la perte de poids répétée

[Régimes yo-yo] Faits et mythes sur la perte de poids répétée

[Régimes yo-yo] Faits et mythes sur la perte de poids répétée. Vous connaissez la chanson : vous perdez du poids, pour mieux le reprendre. Perte, gain. Et ainsi de suite. Quand votre poids fait des bons sur la balance, vous êtes en droit de vous demander si ces régimes yo-yo ne vous font pas grossir au final.

C’est une question fréquente et nombre de personnes s’inquiètent des allers-retours de l’aiguille sur la balance (on les appelle également « variations fréquentes de poids ») et se demandent si elles ne les font pas grossir un peu plus à chaque fois. Autre inquiétude courante : les régimes yo-yo ralentissent-ils le taux métabolique au point de ne plus pouvoir perdre à l’avenir ?

Les effets des régimes yo-yo

Avec le temps, les régimes à répétition peuvent rendre la perte de poids plus difficile, mais les raisons ne sont pas celles auxquelles vous vous attendez.

La logique derrière la rumeur selon laquelle les régimes yo-yo finissent par faire grossir est la suivante. Si la perte de poids entraîne la fonte adipeuse et musculaire, et si vous reprenez uniquement de la graisse lorsque votre poids remonte, alors vous serez plus gras à chaque fois. Mais rien ne prouve que ce soit vrai. Même après des variations de poids répétées, la composition corporelle ne change pas tant que ça chez les personnes en surpoids ou obèses. En d’autres termes, elles ne deviennent pas plus grasses.

Rien ne prouve non plus que les régimes yo-yo ralentissent considérablement le taux métabolique1. Il ralentit légèrement lorsque vous commencez un régime. En effet, avec moins de calories ingérées, la réponse naturelle du corps consiste à ralentir le moteur pour conserver l’énergie.

Ce ralentissement au début d’un régime est plutôt faible. Et il n’est pas permanent, surtout si vous faites ce qu’il faut pour entretenir votre masse musculaire. Le fait d’associer une activité physique à un programme de perte de poids, tout comme l’ajout d’une quantité adaptée de protéines à l’alimentation peut vous aider.

Pour résumer, perdre du poids ne devrait pas être plus difficile pour celui ou celle qui le fait pour la quinzième fois que pour la personne qui suit un régime pour la première fois.

Les inconvénients des régimes yo-yo

Devez-vous pour autant en déduire qu’il faut laisser votre poids fluctuer à chaque nouvelle mode alimentaire ?

Perdre du poids pour la quinzième fois ne devrait pas être plus difficile que la première. D’un point de vue métabolique pur, c’est exact. Si vous ne devenez pas plus gras à chaque fois que vous reprenez du poids, et si vous ne modifiez pas votre taux métabolique au repos à chaque fluctuation de poids, alors chaque tentative de perte de poids a une chance équivalente de donner des résultats.

Pourtant votre attitude n’est plus du tout la même au bout de la quinzième fois. Et cela peut vraiment influencer les résultats.

Pour bon nombre de personnes, la première fois peut être très stimulante. Une fois les objectifs posés, vous êtes prêt à vous lancer et motivé par une attitude ultra positive. Les attentes sont élevées et vous êtes certain de réussir. Après tout, sans expérience préalable, il n’y a pas de raison que vous n’atteigniez pas vos objectifs.

Mais lorsque les tentatives se révèlent infructueuses, ces émotions positives laissent la place au sentiment d’échec. Incapable de gérer votre propre poids, vous vous sentez en échec, découragé et déprimé. Les tentatives suivantes de perdre du poids ne sont plus aussi enthousiastes que la première où tout était nouveau. Et vous avez probablement moins le cœur à vous investir, surtout si avant même de commencer vous êtes certain d’échouer.

Pourquoi votre poids fluctue-t-il ?

Si vous trouvez que perdre du poids est de plus en plus difficile à chaque tentative, c’est peut-être que vous vous compliquez la tâche.

Vous essayez peut-être de courir plusieurs lièvres à la fois. Vous avez peut-être choisi un régime trop strict. Peut-être vous forcez-vous à manger des aliments que vous n’aimez pas, ou peut-être avez-vous réduit votre vie sociale parce ce que vous ne savez pas comment dîner entre amis tout en vous tenant à votre programme. Avec autant de contraintes, est-il vraiment surprenant que vous ne parveniez pas à ne pas reprendre de poids ?

La vie apporte déjà suffisamment de difficultés. Mettre fin au cercle vicieux des régimes yo-yo signifie trouver un programme qui vous convient, non pas pour quelques semaines, mais pour toute une vie. Perdre du poids vous prendra peut-être plus de temps. Et alors ?

Si vous êtes capable de perdre du poids et de ne pas le reprendre, cela indique que vous êtes parvenu à établir un schéma alimentaire et sportif qui fonctionne pour vous et que vous pouvez suivre à vie.

C’est là l’approche Herbalife pour laquelle vous pouvez vous faire accompagner par un coach !

1Grattan BJ Jr, Connolly-Schoonen J. ISTN Obes. Oct 15;:567530, 2012.
Source :  Susan Bowerman, Responsable de la formation en Nutrition pour Herbalife.

Perdre du poids : 5 bonnes raisons de consommer des oeufs

Perdre du poids : 5 bonnes raisons de consommer des œufs

Perdre du poids : 5 bonnes raisons de consommer des oeufs

Perdre du poids : 5 bonnes raisons de consommer des œufs. Vous souhaitez perdre du poids et vous vous interrogez sur les aliments qui peuvent vous aider ? C’est pourquoi les oeufs sont parfaits pour accompagner la perte de poids, découvrez les 5 bonnes raisons d’en consommer !

1- Les oeufs sont peu caloriques

Contrairement à certains idées reçues, les oeufs sont très peu caloriques, environ 80 kilocalories seulement pour un oeuf de calibre moyen ! Et pourtant, ils rassasient facilement, ce qui en fait un allié idéal à intégrer aux repas pour accompagner votre perte de poids.

2- Les oeufs sont riches en protéines

S’ils sont peu caloriques, les oeufs sont pourtant riches en protéines qui permettent de contrôler le poids. Avec en moyenne 12% de protéines par oeuf, ils vous permettent de faire le plein d’énergie et de lipide. Car les protéines sont très importantes dans l’alimentation puisqu’elles apportent l’énergie dont votre corps a besoin, et évitent ainsi les fameuses baisses d’énergie ou “coups de barre”.

3- Vous pouvez consommer des oeufs à tous les repas

C’est pourquoi,l’avantage non négligeable des oeufs, est qu’il est aisé de les intégrer aux repas, que ce soit au petit-déjeuner, au déjeuner ou au dîner !

Si vous pouvez en manger à chaque repas, il est fortement conseillé dans le cas d’un objectif de perte de poids de manger des oeufs au petit déjeuner. En effet, manger des oeufs le matin permet de mieux réguler la satiété tout au long de la journée, ce qui aide votre organisme à réguler naturellement la quantité de nourriture que vous mangez.

4- Les oeufs se cuisinent en recettes variées

Oeufs durs, pochés, au plat, brouillés, mollets, crus dans des préparations complètes… Ainsi les oeufs se cuisinent d’une multitude de façons différentes ! Ils sont aussi très rapides à préparer, idéal si vous disposez de peu de temps pour cuisiner.

Ainsi vous pouvez facilement marier les oeufs avec des légumes vapeur, des épinards, de la salade…

Voici un exemple de recette facile à préparer : Breakfast Bowl patate douce, épinards et avocat

Ingrédients :

  • 1 grosse patate douce rôtie
  • 1 cuillère à café d’huile d’olive
  • 3 gousses d’ail émincées
  • 2 tasses de pousses d’épinards
  • ¼ de tasse de quinoa
  • 2 oeufs pochés
  • ½ avocat émincé
  • sel et poivre

Pour servir :

  • graines de tournesol et de chia
  • yaourt à la grecque
  • sauce chili

Préparation :

  • Préchauffer le four à 230°C
  • Déposer la patate douce huilée salée et poivrée sur une feuille de cuisson et faire rôtir pendant 35 à 45 minutes en retournant de temps en temps jusqu’à ce qu’elle soit tendre et rôtie. Mettre de côté
  • Dans une grande poêle, ajouter l’huile et faire chauffer à feu doux
  • Ajouter l’ail et faire rissoler pendant 1 minute
  • Ajouter les pousses d’épinard et remuer pendant 2 à 3 minutes
  • Placer les épinards dans un bol, ajouter le quinoa cuisiné, la patate douce, l’avocat émincé et les oeufs
  • Servir avec des graines de tournesol, de chia, de la sauce chili et/ou du yaourt à la grecque

5- Consommer des oeufs est économique

Dernière raison de consommer des oeufs… ils sont économiques ! L’oeuf est un aliment de base facile à se procurer et dont le prix est très abordable, il serait dommage de s’en priver.

Source : Herbalife Nutrition

Comment optimiser sa récupération pour progresser sportivement ?

Comment optimiser sa récupération pour progresser sportivement ?

Comment optimiser sa récupération pour progresser sportivement

Comment optimiser sa récupération pour progresser sportivement ? La récupération est essentielle pour progresser sportivement. La négliger freine dans les progrès que devrait apporter une entraînement. Comme l’optimiser ?

Vous souhaitez vous améliorer sportivement. Ou bien avez, par exemple, des objectifs « chrono »sur un 5 km, un 10 km, un semi-marathon voire un marathon ? Sans doute vous entraînez-vous ! Mais accordez-vous suffisamment de place à la récupération ?

Non ? La récupération est pourtant essentielle pour progresser sportivement. Car oui, il serait dommage de fournir beaucoup d’efforts à l’entraînement pour finalement ne pas en tirer tous les profits en raison d’une absence ou d’une mauvaise récupération !

Récupération : hydratation et nutrition

Après une session de sport, il est important de s’alimenter et de se réhydrater.  (l’organisme ayant consommé de l’énergie et/ou puiser dans les réserves)

Ainsi, dès la fin d’un entraînement, boire est important. Un à deux verres d’eau par heure est recommandé. Vous pouvez vous réhydrater avec de l’eau ou avec une boisson faible en calories.

Dans l’heure qui suit la fin de votre entraînement. Prévoyez une collation afin d’apporter à votre organisme les nutriments essentiels qu’il a utilisés durant l’effort : protéines et glucides sont à privilégier. A ce titre, notre substitut de repas Formula 1 Sport est spécialement adapté aux sportifs et apportera à votre corps les nutriments dont il a besoin.

Restore de la gamme H24 d’Herbalife Nutrition est un complément alimentaire formulé pour le soutien nutritionnel nocturne. Il contient un ingrédient unique le Lactium®, ainsi que 100% des VNR (Valeurs Nutritionnelles de Référence) en vitamine E qui contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif

Ceci s’intègre bien entendu dans le cadre d’une alimentation équilibrée qui vous apporte suffisamment de protéines et de micronutriments, comme vous l’a déjà rappelé notre experte Samantha Clayton.

Repos entre deux entraînements

Pour progresser, vous envisagez peut-être de faire du sport tous les jours. Or cela peut être contre-productif. En effet, après un entraînement, le corps a une phase de récupération, au cours de laquelle il se débarrasse des déchets produits lors de la session d’entraînement, refait ses réserves de nutriments et soigne les microlésions musculaires apparues durant l’entraînement.

Par ailleurs, après un entraînement, les muscles se reconstruisent et grossissent lors de la phase de repos (c’est la phase de surcompensation).

Bref, laisser du temps à l’organisme pour se remettre entre deux entraînements (surtout s’ils sont intensifs) est essentiel, au risque de se surentraîner. Il n’y a tout de fois pas de durée standard : la phase de repos dépendant de l’effort fourni mais aussi de l’habitude (ou non…) à réaliser le type d’effort.

Récupération : l’importance du sommeil

Le sommeil est aussi l’un des fondamentaux d’un entraînement. En effet, au cours d’une bonne nuit de sommeil, la récupération est optimisée car c’est le moment où le corps se relaxe le mieux. D’ailleurs, pour rappel, pour mieux dormir, il est conseillé d’éviter le sport après 20h.