[Régimes yo-yo] Faits et mythes sur la perte de poids répétée

[Régimes yo-yo] Faits et mythes sur la perte de poids répétée

[Régimes yo-yo] Faits et mythes sur la perte de poids répétée

[Régimes yo-yo] Faits et mythes sur la perte de poids répétée. Vous connaissez la chanson : vous perdez du poids, pour mieux le reprendre. Perte, gain. Et ainsi de suite. Quand votre poids fait des bons sur la balance, vous êtes en droit de vous demander si ces régimes yo-yo ne vous font pas grossir au final.

C’est une question fréquente et nombre de personnes s’inquiètent des allers-retours de l’aiguille sur la balance (on les appelle également « variations fréquentes de poids ») et se demandent si elles ne les font pas grossir un peu plus à chaque fois. Autre inquiétude courante : les régimes yo-yo ralentissent-ils le taux métabolique au point de ne plus pouvoir perdre à l’avenir ?

Les effets des régimes yo-yo

Avec le temps, les régimes à répétition peuvent rendre la perte de poids plus difficile, mais les raisons ne sont pas celles auxquelles vous vous attendez.

La logique derrière la rumeur selon laquelle les régimes yo-yo finissent par faire grossir est la suivante. Si la perte de poids entraîne la fonte adipeuse et musculaire, et si vous reprenez uniquement de la graisse lorsque votre poids remonte, alors vous serez plus gras à chaque fois. Mais rien ne prouve que ce soit vrai. Même après des variations de poids répétées, la composition corporelle ne change pas tant que ça chez les personnes en surpoids ou obèses. En d’autres termes, elles ne deviennent pas plus grasses.

Rien ne prouve non plus que les régimes yo-yo ralentissent considérablement le taux métabolique1. Il ralentit légèrement lorsque vous commencez un régime. En effet, avec moins de calories ingérées, la réponse naturelle du corps consiste à ralentir le moteur pour conserver l’énergie.

Ce ralentissement au début d’un régime est plutôt faible. Et il n’est pas permanent, surtout si vous faites ce qu’il faut pour entretenir votre masse musculaire. Le fait d’associer une activité physique à un programme de perte de poids, tout comme l’ajout d’une quantité adaptée de protéines à l’alimentation peut vous aider.

Pour résumer, perdre du poids ne devrait pas être plus difficile pour celui ou celle qui le fait pour la quinzième fois que pour la personne qui suit un régime pour la première fois.

Les inconvénients des régimes yo-yo

Devez-vous pour autant en déduire qu’il faut laisser votre poids fluctuer à chaque nouvelle mode alimentaire ?

Perdre du poids pour la quinzième fois ne devrait pas être plus difficile que la première. D’un point de vue métabolique pur, c’est exact. Si vous ne devenez pas plus gras à chaque fois que vous reprenez du poids, et si vous ne modifiez pas votre taux métabolique au repos à chaque fluctuation de poids, alors chaque tentative de perte de poids a une chance équivalente de donner des résultats.

Pourtant votre attitude n’est plus du tout la même au bout de la quinzième fois. Et cela peut vraiment influencer les résultats.

Pour bon nombre de personnes, la première fois peut être très stimulante. Une fois les objectifs posés, vous êtes prêt à vous lancer et motivé par une attitude ultra positive. Les attentes sont élevées et vous êtes certain de réussir. Après tout, sans expérience préalable, il n’y a pas de raison que vous n’atteigniez pas vos objectifs.

Mais lorsque les tentatives se révèlent infructueuses, ces émotions positives laissent la place au sentiment d’échec. Incapable de gérer votre propre poids, vous vous sentez en échec, découragé et déprimé. Les tentatives suivantes de perdre du poids ne sont plus aussi enthousiastes que la première où tout était nouveau. Et vous avez probablement moins le cœur à vous investir, surtout si avant même de commencer vous êtes certain d’échouer.

Pourquoi votre poids fluctue-t-il ?

Si vous trouvez que perdre du poids est de plus en plus difficile à chaque tentative, c’est peut-être que vous vous compliquez la tâche.

Vous essayez peut-être de courir plusieurs lièvres à la fois. Vous avez peut-être choisi un régime trop strict. Peut-être vous forcez-vous à manger des aliments que vous n’aimez pas, ou peut-être avez-vous réduit votre vie sociale parce ce que vous ne savez pas comment dîner entre amis tout en vous tenant à votre programme. Avec autant de contraintes, est-il vraiment surprenant que vous ne parveniez pas à ne pas reprendre de poids ?

La vie apporte déjà suffisamment de difficultés. Mettre fin au cercle vicieux des régimes yo-yo signifie trouver un programme qui vous convient, non pas pour quelques semaines, mais pour toute une vie. Perdre du poids vous prendra peut-être plus de temps. Et alors ?

Si vous êtes capable de perdre du poids et de ne pas le reprendre, cela indique que vous êtes parvenu à établir un schéma alimentaire et sportif qui fonctionne pour vous et que vous pouvez suivre à vie.

C’est là l’approche Herbalife pour laquelle vous pouvez vous faire accompagner par un coach !

1Grattan BJ Jr, Connolly-Schoonen J. ISTN Obes. Oct 15;:567530, 2012.
Source :  Susan Bowerman, Responsable de la formation en Nutrition pour Herbalife.

Perdre du poids : 5 bonnes raisons de consommer des oeufs

Perdre du poids : 5 bonnes raisons de consommer des œufs

Perdre du poids : 5 bonnes raisons de consommer des oeufs

Perdre du poids : 5 bonnes raisons de consommer des œufs. Vous souhaitez perdre du poids et vous vous interrogez sur les aliments qui peuvent vous aider ? C’est pourquoi les oeufs sont parfaits pour accompagner la perte de poids, découvrez les 5 bonnes raisons d’en consommer !

1- Les oeufs sont peu caloriques

Contrairement à certains idées reçues, les oeufs sont très peu caloriques, environ 80 kilocalories seulement pour un oeuf de calibre moyen ! Et pourtant, ils rassasient facilement, ce qui en fait un allié idéal à intégrer aux repas pour accompagner votre perte de poids.

2- Les oeufs sont riches en protéines

S’ils sont peu caloriques, les oeufs sont pourtant riches en protéines qui permettent de contrôler le poids. Avec en moyenne 12% de protéines par oeuf, ils vous permettent de faire le plein d’énergie et de lipide. Car les protéines sont très importantes dans l’alimentation puisqu’elles apportent l’énergie dont votre corps a besoin, et évitent ainsi les fameuses baisses d’énergie ou “coups de barre”.

3- Vous pouvez consommer des oeufs à tous les repas

C’est pourquoi,l’avantage non négligeable des oeufs, est qu’il est aisé de les intégrer aux repas, que ce soit au petit-déjeuner, au déjeuner ou au dîner !

Si vous pouvez en manger à chaque repas, il est fortement conseillé dans le cas d’un objectif de perte de poids de manger des oeufs au petit déjeuner. En effet, manger des oeufs le matin permet de mieux réguler la satiété tout au long de la journée, ce qui aide votre organisme à réguler naturellement la quantité de nourriture que vous mangez.

4- Les oeufs se cuisinent en recettes variées

Oeufs durs, pochés, au plat, brouillés, mollets, crus dans des préparations complètes… Ainsi les oeufs se cuisinent d’une multitude de façons différentes ! Ils sont aussi très rapides à préparer, idéal si vous disposez de peu de temps pour cuisiner.

Ainsi vous pouvez facilement marier les oeufs avec des légumes vapeur, des épinards, de la salade…

Voici un exemple de recette facile à préparer : Breakfast Bowl patate douce, épinards et avocat

Ingrédients :

  • 1 grosse patate douce rôtie
  • 1 cuillère à café d’huile d’olive
  • 3 gousses d’ail émincées
  • 2 tasses de pousses d’épinards
  • ¼ de tasse de quinoa
  • 2 oeufs pochés
  • ½ avocat émincé
  • sel et poivre

Pour servir :

  • graines de tournesol et de chia
  • yaourt à la grecque
  • sauce chili

Préparation :

  • Préchauffer le four à 230°C
  • Déposer la patate douce huilée salée et poivrée sur une feuille de cuisson et faire rôtir pendant 35 à 45 minutes en retournant de temps en temps jusqu’à ce qu’elle soit tendre et rôtie. Mettre de côté
  • Dans une grande poêle, ajouter l’huile et faire chauffer à feu doux
  • Ajouter l’ail et faire rissoler pendant 1 minute
  • Ajouter les pousses d’épinard et remuer pendant 2 à 3 minutes
  • Placer les épinards dans un bol, ajouter le quinoa cuisiné, la patate douce, l’avocat émincé et les oeufs
  • Servir avec des graines de tournesol, de chia, de la sauce chili et/ou du yaourt à la grecque

5- Consommer des oeufs est économique

Dernière raison de consommer des oeufs… ils sont économiques ! L’oeuf est un aliment de base facile à se procurer et dont le prix est très abordable, il serait dommage de s’en priver.

Source : Herbalife Nutrition

Avez-vous déjà pensé à la corde à sauter ?

Avez-vous déjà pensé à la corde à sauter ?

Avez-vous pensé à la corde à sauter ?

Avez-vous pensé à la corde à sauter ? La corde à sauter, pour un corps ferme et tonique ! Saviez-vous que la corde à sauter est un fabuleux accessoire de fitness. Il permet, au travers d’exercices simples, de solliciter plusieurs muscles du corps en même temps. qu’il s’agisse des bras, des cuisses, de la sangle abdominale ou encore des muscles fessiers ?

Un vrai programme de fitness à elle toute seule ! D’ailleurs, vous avez sans doute déjà aperçu des boxeurs en pleine séance de corde à sauter. La preuve que ce genre d’exercice n’est pas réservé qu’aux enfants dans les cours d’école ! Mais bel et bien à ceux et celles qui souhaitent pratiquer de l’exercice physiquese tonifier et s’amuser en même temps !

Par ailleurs, les séances de corde à sauter permettront de muscler, revigorer et tonifierles trois zones si chères à la gente féminine.  Les cuisses, les abdominaux et les fessiers. Alors n’attendez plus, et découvrez les exercices qu’Herbalife vous suggère, pour un corps ferme et tonique !

La corde à sauter, un exercice multi fonctions

L’un des avantages de la corde à sauter reste indéniablement le fait que ce type d’exercice s’apparente beaucoup à du cardio training. La corde à sauter va en effet, à l’instar du cardio, faire augmenter votre fréquence cardiaque, votre souffle et votre endurance.  Par ailleurs, les exercices de corde à sauter vont venir solliciter tous les principaux groupes musculaires du corps en même temps.

Résultat : ce type d’exercice vous fera brûler un nombre non négligeable de calories en un temps record (comptez plus de 500 calories brûlées en l’espace d’une demi heure de corde à sauter. Contre environ 400 calories brûlées en une demi heure de footing). En plus la corde à sauter peut se pratiquer à l’intérieur, que demander de plus !

Mais au delà des calories brûlées, qui certes reste un avantage appréciable, la corde à sauter représente le Saint Graal. Pour tout ceux et celles qui souhaitent tonifier leurs muscles, dessiner leurs abdominaux ou galber leurs cuisses et fessiers.

Tonifier et galber ses cuisses avec la corde à sauter

Pour ceux et celles qui souhaitent utiliser la corde à sauter pour cibler une zone précise !  Sachez qu’il existe des exercices spécifiques qui viendront vous aider à atteindre votre objectif fermeté sur la zone musculaire ciblée. Commençons donc par un exercice qui viendra spécialement solliciter les muscles des cuisses :

Sautez par-dessus la corde, pieds joints, genoux fléchis en avant et légèrement serrés, en amortissant au maximum la réception. Veillez à maintenir le dos bien droit. L’idée étant ici de faire travailler les cuisses en fléchissant les genoux, donc un dos vouté viendrait gâcher l’effet de l’exercice sur les cuisses.

Pour commencer en douceur, vous pouvez effectuer trois séries de 3 à 4 sauts. Avec à chaque fois une pause d’environ 30 secondes qui vous permettront de diminuer l’intensité de l’exercice, sans pour autant s’arrêter complètement. Lors des 30 secondes de pause, vous pouvez par exemple alterner sauts avec genoux fléchis et petits sauts sur place, afin de reprendre doucement votre souffle.

Dessiner ses abdominaux en quelques minutes par jour

A chaque tour de corde, sautez à pieds joints et remontez les genoux le plus haut possible.  Ce qui viendra tonifier et renforcer la partie inférieure de la sangle abdominale, souvent difficile à travailler.

Vous constaterez que cet exercice sollicite très rapidement les muscles abdominaux, aussi ne forcez pas, surtout au début. Comptez 4 à 5 sauts, puis revenez à l’exercice standard qui consiste juste à sauter par dessus la corde, afin de récupérer pendant 30 secondes. Puis recommencez. Une série de 15 minutes pour commencer. Puis de 30 minutes par jour lorsque vous aurez acquis suffisamment d’endurance, et vous constaterez rapidement les effets bluffants de la corde à sauter !

Un fessier de rêve grâce à la corde à sauter

Lors du passage de la corde, sautez à pieds joints, puis réceptionnez-vous en écartant les jambes. Et vous  recommencez ainsi de suite. Le fait d’écarter les jambes à la réception va venir solliciter les muscles de l’intérieur de la cuisse (adducteurs). Ainsi que les muscles fessiers, qui vont alors se contracter afin de vous assurer une bonne stabilité lors de la réception. Vous pouvez également effectuer le même exercice en ayant les jambes constamment écartées, en veillant à les contracter lors du saut.

Vous le constaterez très rapidement dès les premiers exercices, la corde à sauter est une activité physique qui demande une certaine endurance. Aussi lors de vos premières fois, ne forcez surtout pas, au risque de vous décourager très vite.

Ne soyez pas surpris de ne pas tenir plus de 2 minutes les premières fois, il s’agit là d’une situation tout à fait normale. Le maître mot : persévérer tout en s’amusant !

Vous verrez très vite votre endurance et votre résistance s’améliorer, et pourrez alors envisager des séances plus longues.

Enfin, veillez à bien vous hydrater avant et après vos séances, aussi courtes soient-elles ! Et bien évidemment, sachez qu’une bonne alimentation couplée à de l’exercice vous permettra d’atteindre vos objectifs encore plus vite !

Alors prêts ? Un, deux, trois… sautez !

Pas le temps ? 5 minutes d’entraînement pour garder la forme !

Pas le temps ? 5 minutes d’entraînement pour garder la forme !

Pas le temps ? 5 minutes d'entraînement pour garder la forme !

Pas le temps ? 5 minutes d’entraînement pour garder la forme ! Voici quelques entraînements rapides et efficaces que vous pourrez facilement faire dans la journée.

Nous avons tous des vies intenses et, certains jours, l’idée même d’une séance de sport peut sembler impossible. Mais si on se refuse les excuses. Il est possible de ne pas laisser un emploi du temps trop chargé interférer avec une petite séance active.

Si 30 minutes par jour est trop pour vous cette semaine. Tenez-vous à 5 minutes d’exercice pour ne pas perdre de vue vos objectifs en termes de composition corporelle.

Six sessions rapides d’entraînement que vous pouvez faire chez vous :

Pour bien commencer la journée.  Au saut du lit, pas la peine de quitter votre pyjama pour effectuer des exercices brûle-graisse.

Cependant on est loin des sessions haute intensité. Mais des exercices stimuleront la circulation sanguine et la libération des endorphines, les hormones du bien-être, pour commencer votre journée dans de bonnes conditions.

Coup de fouet de la mi-journée. Au milieu de journée, optez pour des exercices qui accéléreront votre rythme cardiaque et mettront votre corps au défi. Ainsi leur intensité fait que vous brûlerez des calories pendant un certain temps à mesure que votre corps récupère.

Focus sur les membres inférieurs. Il est intéressant de travailler les muscles postérieurs (les fessiers et les jambes). Car ce groupe musculaire brûle les calories plus rapidement que les muscles moins volumineux.  Ces exercices axés sur les membres inférieurs sont donc à privilégier si vous manquez de temps.

Focus sur les membres supérieurs. Cependant ces exercices sont très rapides à réaliser et permettent de tonifier la poitrine et les bras.

Les abdos avant tout . Ainsi ces mouvements font travailler exclusivement les abdominaux et vous donneront la pêche. Cependant si vous avez des enfants en bas âge à la maison, ces mouvements sont parfaits à réaliser lorsqu’ils font la sieste.

Se libérer du stress avant de dormir . Si à la fin de la journée vous vous sentez au bout du rouleau ! Pourquoi ne pas essayez de prendre le temps de faire ces mouvements de stretching avant de vous coucher. Ainsi ils vous aideront à reconnecter votre esprit, votre corps et votre respiration.

Enfin le fait de vous étirer en fin de journée peut vous aider à faire le vide dans votre esprit. Et ralentir le rythme pour vous assurer une bonne nuit de sommeil. Ces exercices ne brûlent pas beaucoup de calories, mais les bénéfices associés à la détente et à l’étirement des muscles sont intéressants.

Cependant les sessions courtes sont idéales quand vous êtes très occupé. Si vous effectuez les six proposées, alors vous aurez atteint les 30 minutes d’activité physique recommandées par jour. Si vous n’avez le temps que pour une ou deux, complétez par de la marche et restez actif dans la journée.

Les entraînements à domicile peuvent être très efficaces. Même si vous n’avez que quelques minutes à consacrer au sport, elles peuvent faire la différence en termes de bien-être. Mettre le corps en mouvement tous les jours peut vous permettre de développer vos muscles et votre confiance en vous. Alors, lancez-vous !

 

Source : Samantha Clayton, Directrice du département Worldwide Sports Performance & Fitness chez Herbalife

Protéines et contrôle de poids

Protéines et contrôle de poids

Protéines et contrôle de poids

Protéines et contrôle de poids. En quoi les protéines aident-elles au contrôle de poids ? Quels sont les aliments qui contiennent des protéines ? Les protéines comptent parmi les nutriments les plus importants de notre alimentation. Ce sont les éléments constitutifs de chacune des cellules de notre corps. Certaines de leurs propriétés sont largement connue et elles contribuent à augmenter et à entretenir la masse musculaire.

Cependant elles sont nécessaires à la fabrication et à la réparation des tissus du corps. Ainsi ils fonctionnent comme des enzymes et des hormones, contribuant ainsi au fonctionnement normal du système immunitaire (1). Toutefois les protéines jouent un autre rôle en matière d’alimentation. Elles peuvent s’avérer utiles dans le contrôle de poids.

En  outre des études d’observation ont montré que les régimes alimentaires riches en protéines étaient associés à un IMC. (Indice de masse corporelle. mesure qui s’appuie sur votre taille et votre poids pour déterminer si votre poids se situe dans les critères de santé) ainsi qu’un tour de taille moins importants (2).

En outre, les recherches ont prouvé que les régimes alimentaires à faible apport calorique et riches en protéines sont plus efficaces que les régimes alimentaires classiques en termes de perte de poids, de réduction de la masse adipeuse, et d’entretien de la masse musculaire (2-7).

Cependant des études ont également montré qu’après la perte de poids initiale, les régimes alimentaires riches en protéines pouvaient être liés à une tendance à prévenir la reprise de poids. Le contrôle de poids est alors plus facile (3-8).

Certains des mécanismes peuvent potentiellement expliquer ces effets. Par exemple augmentation de la satiété et thermogénèse due à l’alimentation et entretien de la masse musculaire. Ils sont associés à une alimentation riche en protéines.

Contrôle de l’appétit

Certaines études ont montré que les protéines nous aidaient à nous sentir plus rassasiés. Cela permet de repousser les symptômes de la faim plus longtemps qu’avec les glucides et les lipides (9). Ces effets sont principalement dus à l’influence de la consommation des protéines sur les hormones de régulation de l’appétit et de la satiété (10-12).

Toutefois, la contribution des protéines dans la gestion de la satiété ne s’illustre pas uniquement dans le caractère plus intense et plus durable de cette sensation suite à un repas riche en protéines. Ces repas produisent une sensation de satiété à moyen terme également (12,13), qui peut se traduire par un apport calorique réduit.

Certaines études l’ont montré, les régimes alimentaires riches en protéines peuvent s’accompagner d’une réduction de l’apport calorique pouvant atteindre 440 Kcal par jour (14). Ainsi ils ont également un effet plus important sur la diminution des envies de manger tard le soir et des fringales en général, que les régimes alimentaires standards. Un élément important à considérer pour qui veut éviter de trop manger le soir et mettre fin au grignotage de fin de soirée (15).

Augmentation de la thermogénèse alimentaire

Si l’on analyse les propriétés des protéines, il est important de tenir compte de l’effet thermique qu’elles ont pendant la digestion. Ainsi la thermogénèse alimentaire, que l’on appelle aussi Effet thermique des aliments, correspond à la quantité d’énergie nécessaire pour digérer, absorber et transformer les nutriments.

Elle représente environ 10 % de la consommation journalière totale d’énergie du corps humain. Elle est influencée par la densité énergétique et la composition en macronutriments d’un repas.

C’est pourquoi les protéines produisent un effet thermique plus important que les glucides et les lipides. En fait, l’effet thermique des protéines est jusqu’à dix fois supérieur à celui des lipides, et trois fois supérieur à celui des glucides (3). Cela signifie que le corps brûle plus de calories lorsqu’il transforme les protéines que lorsqu’il transforme des lipides ou des glucides.

Le rôle de la masse musculaire

Les muscles brûlent trois fois plus de calories que la graisse. Chaque kilogramme de muscle dans le corps brûle environ 14 Kcal par jour, tandis que la graisse n’en brûle que 4,5 (16). C’est pourquoi l’entretien (ou le développement) de la masse musculaire joue un rôle clé et stimule la consommation d’énergie tout au long de la journée.

Toutefois, quiconque se lance dans une alimentation destinée à une perte de poids se trouve confronté à la difficulté de stimuler la perte de masse adipeuse tout en en entretenant la masse musculaire. Plusieurs études ont montré que s’ils permettaient une perte plus importante de poids et de graisse, les régimes alimentaires riches en protéines participaient également à l’entretien de la masse musculaire (6).

En plus de l’activité physique, l’un des stimuli les plus intéressants pour le développement de la masse musculaire, c’est un apport en protéines adapté. Pour optimiser le développement de la masse musculaire, ce n’est pas tant la quantité de protéines qui importe mais plutôt la qualité, le timing et la répartition des protéines au cours de la journée.

Plusieurs études ont montré que pour mieux stimuler les muscles, il faudrait consommer environ 20 g de protéines de qualité par repas, et plus particulièrement après une activité physique (17-21).

En plus une autre étude a également révélé qu’une répartition équilibrée de l’apport en protéines tout au long de la journée (ex : 30 g/repas) était plus intéressante qu’un apport inégal (ex : 10 g au petit déjeuner, 20 g au déjeuner et 60 g au dîner) pour développer la masse musculaire (22).

Pourtant, malgré les études réalisées, les protéines consommées sont souvent mal réparties dans la journée chez les adultes. On retrouve en effet souvent un apport faible au petit déjeuner qui n’atteint pas le seuil de 20-30 g, et un apport généralement trop important au moment du dîner (23).

Sources de protéines

Les bienfaits des protéines dans la gestion de l’appétit et du poids sont prouvés, qu’elles soient d’origine animale ou végétale (24). Les sources de protéines recommandées sont les suivantes : viandes maigres, poisson, produits laitiers, œufs, soja et autres légumineuses, ainsi que les compléments alimentaires riches en protéines.

Références
1 Institute of Medicine. Apports nutritionnels de référence en matière d’énergie, de glucides, de fibres, de lipides, d’acides Gras, de cholestérol, de protéines et d’acides aminés. 2005. Washington, DC: The National Academies Press. https://doi.org/10.17226/10490.
2 Pasiakos SM, Lieberman HR, Fulgoni VL. Les régimes alimentaires plus riches en protéines sont associés à des taux de cholestérol HDL plus élevés, un IMC plus faible et un tour de taille moins importants chez les adultes américains. J Nutr. 2015 Mar;145(3):605-14.
3 Leidy HJ, et al. Le rôle des protéines dans le contrôle et le maintien du poids. Am J Clin Nutr 2015;101(Suppl):1320S–9S.
4 Flechtner-Mors M, et al.Contrôle de poids optimisé au moyen de substituts de repas enrichis en protéines chez les patients atteints du syndrome métabolique. Diabetes Metab Res Rev. 2010 Jul;26(5):393-405.
5 Pesta DH, Samuel VT. Une alimentation riche en protéines pour réduire la masse adipeuse : mécanismes et possibles mises en garde. Nutr Metab (Lond). 2014 Nov 19;11(1):53.
6 Wycherley TP, et al. Effets d’une alimentation à apport énergétique restreint, riche en protéines et pauvre en lipides par comparaison avec une alimentation standard pauvre en lipides : une méta-analyse des essais randomisés contrôlésAm J Clin Nutr 2012;96:1281–98.
7 Layman, DK, et al. Une alimentation avec apport modéré en protéines permet une perte de poids durable et des modifications à long terme en matière de composition corporelle et de taux de lipides sanguins chez les adultes obèses. J Nutr. 2009 Mar;139(3):514-21.
8 Aller, EE., et al. Maintien de la perte de poids chez les sujets en surpoids avec une alimentation à volonté riche ou pauvre en protéines et index glycémique : résultats de l’essai DIOGÈNE sur 12 mois. Int J Obes (Lond). 2014 Dec;38(12):1511-7.
9 Dhillon, J., et al. Les effets d’un apport protéique accru sur la satiété : une méta-analyse et ses limites. J Acad Nutr Diet. 2016 Jun;116(6):968-83.
10 Bowen J et al. Les réponses des hormones de régulation de l’appétit aux diverses protéines alimentaires se différencient par IMC malgré une réduction similaire de l’apport d’énergie à volonté. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism.2006; 91(8): 2913-9.
11 Belza A, Ritz C, Sørensen MQ, Holst JJ, Rehfeld JF, Astrup A. Contribution des hormones gastroentéropancréatiques de l’appétit à la satiété induite par les protéines. Am J Clin Nutr. 2013 May;97(5):980-9.
12 Yang D, Liu Z, Yang H, Jue Y. Effet aigu des repas riches en protéines comparé aux repas à apport calorique standard sur la satiété et la ghréline. Eur J Nutr. 2014 Mar;53(2):493-500.
13 Westerterp-Plantenga MS, Nieuwenhuizen A, Tomé D, Soenen S, Westerterp KR. Protéines alimentaires, perte de poids et maintien du poids. Annu Rev Nutr. 2009;29:21-41.
14 Weigle DS et al. Une alimentation riche en protéines induit une réduction de l’appétit, de l’apport calorique à volonté et du poids global, malgré les modifications compensatoires en matière de profil plasmatique de leptine diurne et de concentration de ghréline. Am J Clin Nutr. 2005; 82: 41-8
15 Leidy, H.J.; Tang, M.; Armstrong, C.L.; Martin, C.B.; Campbell, W.W. Conséquences de la consommation fréquente de repas plus riches en protéines sur l’appétit et la satiété pendant la perte de poids chez les hommes en surpoids/obèses. Obesity 2011, 19,818–824.
16 Butte ND and Caballero B. (2014) Évaluation des besoins en énergie et exigences. In: Ross AC, Caballero B, Cousins RJ, Tucker KL and Ziegler TR, eds. Alimentation moderne, santé et maladie, onzième édition. Philadelphia : Wolters Kluwer Health/Lippincott Williams & Wilkins, pp. 88-101
17 Symons TB, et al. Une portion moyenne de protéines haute qualité stimule de façon optimale la synthèse des protéines dans les muscles squelettiques chez les sujets jeunes et plus âgés. J Am Diet Assoc. 2009 Sep;109(9):1582-6
18 Moore DR, et al. Dose de protéines ingérée : réponse de la synthèse des protéines des muscles et l’albumine après un exercice de résistance chez les jeunes hommes. Am J Clin Nutr 2009;89:161–8.
19 West DWD, et al. L’aminoacidémie rapide stimule la synthèse des protéines myofibrillaires et les réponses de signalisation intramusculaire anabolique après un exercice de résistance. Am J Clin Nutr 2011;94:795–803.
20 Areta JL, et al. Le timing et la répartition de l’ingestion de protéines durant une récupération prolongée après un exercice de résistance modifient la synthèse des protéines myofibrillaires. J Physiol. 2013 May 1;591(9):2319-31.
21 Witard, OC. Et al. Taux de synthèse des protéines myofibrillaires suite à un repas en réponse à des doses plus importantes de protéines de petit-lait au repos et après un exercice de résistance. Am J Clin Nutr 2014; 99:86–95.
22 Mamerow MM, et al. La répartition des protéines alimentaires influence de manière positive la synthèse des protéines des muscles sur 24h chez les adultes en bonne santé. J Nutr. 2014 Jun; 144(6): 876–880.
23 Paddon-Jones, D., et al. Protéines et vieillissement optimum. Am J Clin Nutr 2015;101(Suppl):1339S–45S.
24 Neacsu M, Fyfe C, Horgan G, Johnstone AM. Contrôle de l’appétit et biomarqueurs de la satiété dans l’alimentation végétarienne (soja) et l’alimentation riche en protéines à base de viande dans le cadre de la perte de poids chez les hommes obèses : essai croisé. Am J Clin Nutr. 2014 Aug;100(2):548

Pourquoi les en-cas ne sont pas (forcément) du grignotage…

Pourquoi les en-cas ne sont pas (forcément) du grignotage…

Pourquoi les en-cas ne sont pas (forcément) du grignotage…

Pourquoi les en-cas ne sont pas (forcément) du grignotage…Les encas ne sont donc pas forcément à proscrire. Tout dépend du contenu de la collation !

3 ou 5 repas ?

Certaines personnes prennent 3 repas par jours (petit déjeuner, déjeuner, dîner) quand d’autres font le choix d’y ajouter une ou deux collations : c’est le programme 5 repas par jour.

Les raisons de commencer la journée par un petit déjeuner ne manquent pas. Santé, contrôle de poids, entretien de la masse musculaire, peau saine, stimulation du métabolisme, meilleures performances mentales, gain en énergie… Mais quid des collations ?

Les bonnes raisons de faire le choix des en-cas

Qu’est-ce qu’un en-cas ? Un petit repas léger et raisonnable dont l’un des enjeux est de contribuer à équilibrer notre alimentation. En quoi peut-il être intéressant d’en prendre un à deux par jour ?

  1. Il permet de varier les apports nutritionnels. Ainsi, par exemple, ceux qui ne mangent pas assez de fruits ou de produits laitiers pourront avantageusement opter pour un fruit ou un yaourt. Afin d’apporter à leur organisme l’ensemble des nutriments nécessaires. Avoir plus de repas dans la journée permet d’avoir plus d’opportunités d’intégrer les 5 fruits et légumes recommandés. ou bien les 3 doses de produits laitiers.
  2. L’apport régulier (mais pas continu) de nourriture permet de résister aux « mauvais » en-cas. Ceux qui sont trop gras, trop sucrés et/ou trop salés. Prendre une collation, c’est la prévoir en amont, avant que le choix ne soit dicté par l’envie du moment.
  3. Corollaire : les apports caloriques étant plus fréquents dans un régime à 5 repas que dans un régime à 3 repas, vous risquez moins d’avoir une fringale (et de faire, à nouveau, de « mauvais » choix). Et tant bien même vous en auriez une, vous consommeriez alors la collation équilibrée que vous vous seriez prévue !
  4. Manger plus souvent signifie aussi manger moins à chaque repas (oui, l’idée n’est pas de donner trop de calories à son organisme). Et, dans un objectif de contrôle ou de perte de poids, s’habituer à manger moins à chaque repas est idéal !
  5. Les collations ont aussi pour avantage de s’adapter à nos modes de vie, comme les déjeuners rapides (parfois trop pour être bien équilibrés) ou les dîners tardifs, ou bien encore la pratique d’une activité sportive en fin de journée : en ce cas, la collation vous permet d’arriver en forme à votre séance de sport!

Bref, transformez le grignotage par la prise d’en-cas !

Quelques idées de recettes d’en-cas sains

Autre bonne nouvelle : prendre des collations, c’est avoir l’occasion de varier son alimentation ! Les en-cas peuvent prendre de nombreuses formes : barres protéinées, shakes, yaourts, œufs, petits plats à préparer chez soi, etc. Vous trouverez sur notre blog de nombreuses recettes faciles d’en-cas et de collations à moins de 150 calories : 12 recettes faciles et 12 recettes diététiques !

Pour varier les plaisirs tout en vous apportant les nutriments clés dont votre corps a besoin, Herbalife lance PRO 20 Select, un délicieux shake protéiné, à diluer dans de l’eau et avec une faible teneur en sucre. Fournissant un tiers des apports de référence en 24 vitamines et minéraux (avec, entre autres, 20 grammes de protéines par portion et 6 grammes de fibres), il est sans édulcorants ou colorants artifciels, sans gluten et sans produits laitiers, et convient aux végétariens.

Source  Herbalife