Barre protéinée : Pourquoi et quand en manger ?

Barre protéinée : Pourquoi et quand en manger ?

Barre protéinée : Pourquoi et quand en manger ?

Barre protéinée, il peut y avoir pleins de raisons d’en consommer ! Vous vous êtes déjà interrogé sur les barres protéinées ?  leurs avantages et comment vous pourriez les intégrer à votre alimentation ? Herbalife Nutrition vous en dit plus sur l’intérêt des barres protéinées . Ce qu’elles peuvent apporter à votre entrainement sportif !  Les meilleurs moments pour en consommer.

Barre protéinée : Pourquoi en manger  ?

La consommation de barres protéinées, aussi appelées barres énergétiques, est intéressante dans le cadre d’une pratique sportive régulière à intensive. Mais aussi parce qu’elles constituent un encas rapide pour une collation efficace dans ses apports en protéines.

Pour rappel, la fonction des protéines est très importante pour le corps puisqu’elles permettent d’augmenter et d’entretenir la masse musculaire.  Elles participent aussi à la réparation des tissus. Autre bonne nouvelle, les protéines contribuent au contrôle du poids !

En effet, le corps humain transforme les protéines  en énergie.

Quand manger des barres protéinées ?

En fonction de votre pratique sportive et de vos besoins. Vous pouvez consommer des barres protéinées avant, pendant ou après l’entraînement. Cependant attention, cela ne constitue pas un substitut de repas ! Il n’est donc pas recommandé de sauter un repas sous prétexte que vous avez mangé une barre protéinée ! Leur consommation est à envisager sous forme de collation. c’est là qu’elles seront le plus efficaces et que vous en tirerez tous les bénéfices.

Manger des barres protéinées avant l’entraînement

Consommées avant le sport, les barres protéinées vous permettent de meilleures performances. Car votre organisme bénéficiera d’une source “fraîche” de protéines et d’énergie pour prendre soin des muscles. Idéalement il est recommandé de consommer la barre énergétique environ 30 minutes avant l’effort, en association avec une bonne hydratation !

Manger des barres protéinées pendant l’effort

La consommation de barres protéinées pendant l’effort est adaptée sur des activités longues et intenses qui mobilisent beaucoup de ressources énergétiques avec une forte sollicitation des muscles. C’est le cas par exemple si vous courrez de longues distances en préparation d’un semi-marathon ou d’un marathon. Dans ces circonstances, les barres énergétiques vous permettent de combler les pertes en énergie. Et d’éviter un coup de barre dû à la fatigue.

Manger des barres protéinées en phase de récupération

Durant la phase de récupération après l’activité physique. L’apport en protéines est important pour favoriser la reconstruction des fibres musculaires détruites durant l’effort, pour maintenir et construire la masse musculaire. La barre de protéines va également permettre de reconstituer les apports en minéraux.

Barre protéinées : quelle alternative ?

Vous préférez un encas qui conjugue à la fois les bienfaits des barres protéinées, avec l’hydratation ? Pourquoi ne pas opter pour un shake de Tri-Blend Select Herbalife Nutrition ? Toujours à base de produits naturels, le Tri-Blend Select est riche en protéines et fibres, avec à la clé de délicieux parfums !

 

5 mythes sur la graisse décryptés

5 mythes sur la graisse décryptés

5 Mythes sur la graisse décryptés

5 Mythes de la graisse décryptés. Nous passons notre temps à espérer que la graisse disparaisse, comme si elle ne servait à rien à part nous rappeler que nous mangeons trop ou que nous avons une mauvaise condition physique. Peu de personnes comprennent parfaitement ce qu’est réellement la graisse du corps, pourquoi elle est présente et ce qu’elles peuvent et ne pas faire pour l’éliminer. Il est temps de tuer quelques mythes à ce sujet.

Mythe #1 sur la graisse : si vous ne faites pas de sport, vos muscles se transformeront en graisse.

C’est certes l’impression que l’on en a. Arrêtez le sport pendant quelque temps et rapidement vous constaterez que vos muscles deviennent flasques. La musculation développe et répare les muscles. Ainsi, lorsque vous cessez de vous entraîner, les fibres de vos muscles rétrécissent. Et vous commencez à stocker de petites quantités de graisse entre ces fibres. C’est ce qui donne cette impression.

Mais les cellules des muscles et celles de la graisse ne sont pas interchangeables. On ne peut pas changer une cellule osseuse en cellule nerveuse ni une cellule de globule rouge en cellule tissulaire. Et bien c’est la même chose pour les cellules musculaires. Elles ne peuvent pas se changer en cellules adipeuses.

Idée reçue #2 sur la graisse : il est possible de choisir la zone où perdre de la graisse.

Réduire la masse adipeuse ou l’éliminer en un seul endroit du corps est impossible. Bien sûr, si vous axez vos entraînements sur les abdominaux ou sur les jambes, vous allez tonifier les muscles qui se trouvent en dessous, et vous aurez l’impression que votre silhouette s’est affinée en ces endroits.

Mais quand vous perdez de la graisse, c’est sur tout le corps.

Si, au départ, vous êtes plutôt charpentée avec des formes, alors vous aurez toujours des formes même après avoir perdu du poids. Et si vous n’avez pas les hanches et la taille très marquées au départ, cela ne changera pas même si vous faites des abdominaux à outrance. Lorsque vous perdez de la graisse, votre silhouette ne se transforme pas du tout au tout. Elle rétrécit, c’est tout.

Fable #3 sur la graisse : les cellules adipeuses ne servent qu’à stocker la graisse.

Jusqu’à récemment, on pensait que les cellules adipeuses se réduisaient à de simples poches de graisses, une sorte de réservoir pour surplus de calories. La réalité est toute autre. On sait désormais que les cellules adipeuses produisent un certain nombre d’hormones, des messagers chimiques libérés dans le sang qui envoient des signaux à d’autres parties du corps et qui peuvent avoir des effets importants sur la santé. Mais ce n’est pas tout. La graisse est sans cesse déplacée des cellules en fonction des besoins du corps.

Mythe #4 sur la graisse : vous devriez essayer de baisser au minimum votre masse adipeuse.

S’il est certainement vrai que l’excès de graisse peut mettre en péril votre santé, il faut en avoir un peu quand même. Et bien qu’elle soit notre meilleure ennemie, elle revêt des fonctions d’importance. Outre la production d’hormones vitales, la graisse stocke les vitamines liposolubles, isole du chaud, du froid et des coups les organes vitaux et même la plante des pieds. La proportion équilibrée de masse adipeuse est de 15% environ chez les hommes et 22% chez les femmes.

Idée reçue #5 sur la graisse : la graisse pèse moins lourd que les muscles.

C’est une remarque qu’on ne cesse d’entendre, mais qui techniquement est incorrecte. Un kilo reste un kilo, qu’il s’agisse de graisse, de muscle ou de plumes. Il serait plus correct de dire que la graisse est moins dense que les muscles, ce qui revient à dire qu’un kilo de graisse occupe un volume plus important qu’un kilo de muscle. C’est pourquoi les personnes très musclées pèsent souvent plus que ce que l’on pourrait penser. Leur corps est plus dense, avec davantage de muscles dans un petit volume.

Vous mangez vite ? Voici les conséquences sur votre corps et votre poids

Vous mangez vite ? Voici les conséquences sur votre corps et votre poids

Vous mangez vite ? Voici les conséquences sur votre corps et votre poids

Vous avez l’habitude de manger rapidement ? Aïe ! En effet, les effets sur l’organisme d’un repas pris trop rapidement (que ce soit un petit déjeuner, un déjeuner ou un dîner) sont nombreux et… négatifs. Voici, ainsi, pourquoi il est important de prendre le temps de manger.

Le temps d’un repas : essentiel pour le contrôle et la perte de poids

On vous l’a déjà dit : l’un des risques lorsque l’on mange trop est la prise de poids.

En effet, la sensation de satiété arrive environ 30 minutes après le début du repas. Si vous mangez trop rapidement, vous terminerez votre repas en aillant faim. Donc en risquant de manger encore (sans que cela réponde à un besoin réel de l’organisme).

Prendre le temps de manger pour éviter les ballonnements

La digestion d’un repas démarre avec la mastication.

Or, si vous ne prenez pas le temps de bien broyer les aliments avec vos dents, ceux-ci n’arriveront bien mâchés dans l’estomac. Résultat : votre estomac devra mobiliser plus d’énergie pour digérer les aliments. Et c’est avec ce sur-effort que viennent les ballonnements.

Être en meilleure forme grâce à des repas plus longs

Dans la prolongation du point précédent. Si vous demandez plus d’effort à votre estomac pour digérer les aliments que vous avez avalés, les effets vont se ressentir sur l’ensemble de l’organisme. De fait, celui-ci va devoir se mobiliser sur la digestion, entrainant le fameux « coup de barre ».

Être de meilleure humeur avec des temps de repas allongés

Avez-vous remarqué que vous étiez plus serein à l’issue d’un repas pour lequel vous avez pris le temps nécessaire ? La raison est simple : en cas de repas rapide, l’intestin va envoyer des signaux au cerveau. Ce qui provoquera une perturbation de l’humeur.

Comment prendre le temps de manger ?

Pour vous assurer de passer suffisamment de temps à manger, Herbalife Nutrition vous délivre ses conseils (détaillés dans l’article 5 astuces pour manger moins vite) :

  • Mangez par étape, en commençant par des aliments moins caloriques (soupe, crudités…).
  • Prenez votre repas au calme.
  • Dégustez vos plats à la bonne température.
  • Ne mettez rien dans votre fourchette ou votre cuillère tant que vous n’avez pas fini votre bouchée.
  • Faites une pause au milieu du repas (pour boire de l’eau, discuter…).

Et vous, avez-vous la sensation de manger trop vite ? quelles astuces suivez-vous pour y remédier ?

Source : Herbalife Nutrition

Focus sur l’équilibre acido-basique : les particularités de ce régime

Focus sur l’équilibre acido-basique : les particularités de ce régime

Focus sur l'équilibre acido-basique

L’équilibre acido-basique : les particularité de ce régime. Les habitudes alimentaires occidentales et notre mode de vie actuel ont tendance à acidifier notre organisme. Cette acidité constante, appelée aussi acidose chronique, est mal supportée par le corps. Elle peut provoquer des désagréments .Tels que la déminéralisation des os, le risque d’apparition de calculs rénaux . Mais aussi des sensibilités et des douleurs plus marquées, des faiblesses musculaires ou encore une augmentation de la tension artérielle.  

Pour éviter cela, quelques petites recommandations simples !

Adopter un mode de vie plus sain. Privilégiez le plus possible des bonnes nuits de sommeil. En revanche, évitez le tabac et l’alcool, qui ont tendance à favoriser l’acidité de l’organisme. Tout comme le stress et le manque d’activité sportive.

 

Modérer les aliments acides

Il est assez simple de trouver sur la toile la liste des aliments les plus acides à éviter. Pour identifier les principaux !  Il ne suffit que d’un peu de bons sens, les personnes ayant des aigreurs d’estomac les connaissent bien !

Parmi eux, on trouve les protéines animales (viande rouge, charcuterie, poisson gras…) et les céréales raffinées (le blé, le riz blanc). Les produits laitiers ont aussi tendance à acidifier l’organisme. Tout comme certains fruits et légumes (les agrumes, les tomates, les kiwis). Ou encore les boissons énergisantes caféinées (ou sodas).

A l’inverse, favoriser les aliments basifiant ou alcalinisant

Ce sont des aliments doux souvent utilisés dans les régimes végétariens : les légumes verts, les légumineuses, les noix. Certains fruits font partie de cette famille (poire, banane, melon). Les protéines végétales, les huiles et les céréales complètes sont aussi à intégrer à ses habitudes alimentaires. 

Les avantages de ce régime ne sont pas prouvés scientifiquement. Mais on peut observer un ralentissement du vieillissement de la peau, un regain de tonicité, et éventuellement une perte de poids

Rétablir son équilibre acido-basique

En bref, pour parvenir à rétablir un équilibre acido-basique, voilà ce qu’il faut retenir : 

  • Boire beaucoup d’eau, de la tisane ou de thé vert,
  • Privilégier les aliments naturels et de saison (en opposition aux plats industriels et aliments transformés),
  • Privilégier les protéines végétales et limiter la viande. Le cas échéant, choisir une viande de qualité,
  • Choisir plutôt des produits laitiers à base de boissons végétales (soja, amande, riz…),
  • Limiter la consommation de céréales comme le blé et le maïs, on leur préférera plutôt le quinoa, l’orge ou le sarrasin.
Source : HERBALIFE NUTRITION

5 idées reçues sur la nutrition

5 idées reçues sur la nutrition

5 idées reçues sur la nutrtion

En matière de nutrition et d’alimentation, les idées reçues sont nombreuses. Herbalife Nutrition en décrypte 5 dans cet article !

Idée reçue nutrition #1 : manger des féculents fait grossir

Faux. A l’inverse de ce qui est parfois dit, consommer des féculents (pain, riz, pâtes, pommes de terre, etc.) ne fait pas grossir.

Par contre, ce qui peut impacter le poids, c’est ce qui est ajouté aux féculents : beurre (matière grasse), confiture (aliment sucré), sauce (souvent trop grasses et/ou salées)…

Dans tous les cas, les nutritionnistes préconisent d’intégrer des féculents à chaque repas : ils vous apporteront glucides complexes (c’est-à-dire de l’énergie pendant plusieurs heures).

Bref, mangez des féculents, vous ne prendrez pas forcément de poids, pour peu que vous les cuisiniez intelligemment ! Vous manquez d’idées de recettes légères et équilibrées avec des féculents ? Relisez notre article !

Idée reçue nutrition #2 : il faut préférer la viande blanche à la viande rouge

VRAI et FAUX. Si ces deux types de viande ont le même taux de protéines, la viande rouge est en général (cela peut dépendre des morceaux) plus grasse que la blanche. Et, surtout, la graisse de la viande rouge est contenue dans la viande (on dit qu’elle est persillée). La viande blanche est identifiable et donc retirable. (pensez au gras du jambon par exemple)

Globalement, à l’échelle d’une semaine, il est recommandé de ne pas consommer plus de 500 grammes de viande (rouge ou blanche). Voir, à ce sujet, notre article sur les recommandations 2019 du Programme National Nutrition Santé (PNNS).

Idée reçue nutrition #3 : les fruits et légumes surgelés contiennent moins de vitamines que les frais

FAUX. Les fruits et légumes surgelés sont aussi riches en vitamines que les frais.  Surgelés juste après leur récolte, ils conservent leurs qualités nutritionnelles.

N’hésitez donc pas à avoir des fruits surgelés chez vous, pour les consommer, par exemple, dans vos shakes. Vous remarquerez d’ailleurs que de nombreuses recettes de shakes utilisent des fruits surgelés sur notre site de recettes de shakes My Herbalife Shake !

Idée reçue nutrition #4 : sauter des repas ne fait pas maigrir

VRAI. Vous pensiez perdre du poids en sautant le petit déjeuner ou le dîner ? C’est raté ! Et c’est même raté deux fois.

D’une part, si l’organisme – en l’absence d’apports nutritifs réguliers – va chercher à puiser dans ses réserves, il va – dès lors qu’il en aura l’occasion – reconstituer les réserves (et il aura même un réflexe de stockage des graisses totalement contre-productif dans un objectif de maintien ou de perte de poids). Résultat : vous ne perdrez pas du poids ainsi.

D’autre part, en sautant des repas, vous risquez à l’inverse d’être fatigué et d’avoir globalement une alimentation moins équilibrée.

Bref, ce n’est pas en réduisant le nombre de repas que vous perdrez du poids, au contraire !

Ainsi, essayez de toujours prendre un petit déjeuner, et optez plutôt pour un rythme de 5 repas quotidiens.

Idée reçue nutrition #5 : le citron acidifie le corps

FAUX. L’acidité en bouche du citron peut mettre sur la mauvaise voie. Et pourtant, le citron est bel et bien un aliment alcalinisant. Intéressant quand on sait que nos modes de vie ont tendance à acidifier l’organisme.

Le citron est ainsi idéal à intégrer dans une optique de recherche d’équilibre acido-basique pour son organisme.

Comment manger pour 1500 calories par jour ?

Comment manger pour 1500 calories par jour ?

Comment manger pour 1500 calories par jour ?

Les personnes qui affrontent des problèmes de poids peuvent associer sport et alimentation. Un programme à 1500 calories par jour renforce cette approche. Ce type de programme permet de conserver une quantité raisonnable de nourriture et mène souvent à un contrôle de poids très correct chez la plupart des gens.

A qui s’adresse le programme à 1500 calories par jour ?

Un programme à 1500 calories par jour peut vous convenir si vous êtes une femme, si vous pratiquez une activité physique régulière et si vous cherchez à contrôler votre poids.

Si vous êtes un homme, ce programme peut vous convenir uniquement si vous êtes peu actif et si vous souhaitez contrôler votre poids, ou si vous avez plus de 50 ans et faites un minimum d’activité.

Il va sans dire que la pratique d’une activité physique régulière est importante pour rester en forme. Cela peut également vous aider à atteindre vos objectifs de poids.

Une perte de poids d’un kilo par semaine est considérée comme raisonnable. Si vous perdez plus rapidement, passez au programme calorique supérieur (comme celui à 1800 calories quotidiennes). Si vous perdez plus lentement, vous pouvez tenter un programme à 1200 calories. Mais ne passez pas votre apport calorique en dessous de 1200 calories par jour.

Aperçu du programme Herbalife Nutrition à 1500 calories par jour

Ce programme comprend trois repas et deux en-cas par jour. Voici comment le répartir :

  • Petit-déjeuner: 1 portion de Protéines + 1 Fruit (+ légumes si vous le souhaitez)
  • Déjeuner: 1 portion de Protéines + 1 portion de Légumes + Légumes verts en feuilles + 1 portion de Féculents/céréales + 1 portion de bonne Graisse
  • En-cas: 1 En-cas riche en protéines
  • Dîner : 1,5 portion de Protéines + 2 portions de Légumes + Légumes verts en feuilles + 2 portions de Féculents/céréales + 1 portion de bonne Graisse
  • En-cas: 1 En-cas riche en protéines
  • Total pour une journée : 3,5 portions de Protéines, 1 Fruit, 3 portions de Légumes + Légumes verts en feuilles, 3 portions de Féculents/céréales, 2 En-cas riches en protéines, 2 portions de bonne Graisse

Dans la mesure où vous ne dépassez pas la quantité totale par jour pour chaque catégorie d’ingrédient, vous êtes libre de répartir les portions comme vous le souhaitez. Mais essayez de conserver trois repas et au minimum un en-cas. Nous déconseillons vivement de sauter des repas et doubler les doses au repas suivant. Le fait d’espacer vos repas selon un schéma régulier vous aidera à entretenir vos réserves d’énergie et les protéines prises à chaque repas (ainsi que dans les encas) préviendront les fringales.

Menus sur 3 jours – Programme à 1500 calories

Jour 1

Petit-déjeuner

  • Shake de protéines préparé à base de poudre de protéine, de lait écrémé ou demi-écrémé et 100g de fruits rouges

Déjeuner

Salade composée :

  • Légumes verts en feuilles (laitue, épinards) – à volonté
  • 80g de légumes variés émincés (carottes, poivrons, tomates)
  • 1 escalope de poulet (130g)
  • 40g de haricots blancs cuits
  • 2 cuillères à soupe (30g) de sauce salade allégée

En-cas

  • 20g de houmous
  • bâtonnets de légumes crus (concombre, carotte, céleri)

Dîner

  • 200g de saumon grillé assaisonné d’un filet de citron
  • 160g de haricots verts cuits à la vapeur avec une touche d’ail
  • 150g de riz brun cuit
  • Feuilles de salade variées – à volonté
  • 2 cuillères à soupe (30g) de sauce salade allégée

En-cas

  • 1 yaourt (environ 150g) grec à la vanille + 40g de fruits rouges

Jour 2

Petit-déjeuner

Bol de petit-déjeuner :

  • Épinards frais ou surgelés, cuits à la vapeur ou au micro-ondes
  • Accompagner de 2 œufs (peu importe le mode de cuisson) et de sauce tomate
  • 80g de melon

Déjeuner

Sauté de légumes et tofu. Faites sauter les légumes dans un peu d’huile puis ajoutez le tofu et l’assaisonnement :

  • 1 c. à soupe d’huile pour faire sauter les légumes
  • 80g de brocolis
  • 160g de chou chinois émincé
  • Environ 125g de tofu ferme, détaillé en dés
  • Assaisonnez avec de la sauce soja, de l’ail, du poivre et du gingembre
  • 150g de riz brun cuit

En-cas

  • 1 Barre aux protéines

Dîner

Salade de céréales et protéines. Mélangez les ingrédients suivants :

  • 200g de crevettes grillées
  • 150g de quinoa cuit
  • 160g de légumes variés émincés (tomates, poivrons, carottes, concombre, oignon)
  • Assaisonnement : 1 cuillère à soupe d’huile d’olive et vinaigre, sel et poivre à votre convenance
  • Déposez les ingrédients sur un lit de légumes verts en feuilles

En-cas

  • Latte décaféiné 0%

Jour 3

Petit-déjeuner

  • 250g de yaourt grec allégé nature
  • 80g de mangue détaillée en dés
  • Saupoudrez de noix de muscade

Déjeuner

Pita au thon :

  • 100g de thon mélangé avec 1 cuillère à soupe de mayonnaise
  • Légumes variés émincés (oignon blanc, concombre, poivrons)
  • ½ pain pita aux céréales complètes
  • Feuilles de salade variées – à volonté
  • 1 cuillère à soupe de sauce salade allégée

En-cas

  • 50g de filet de dinde en tranche
  • 2 gâteaux de riz complet (brun)

Dîner

  • 170g de maigre de steak grillé
  • 160g de choux de Bruxelles grillés (découper les choux en deux, les mélanger avec de l’huile d’olive et passer au four à 205 °C pendant 20 minutes)
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive (pour les choux de Bruxelles)
  • Chou Kale, épinards ou cardes vapeur au vinaigre
  • 1 patate douce de taille moyenne, cuite et saupoudrée de gingembre

En-cas

  • 80g de Graines de Soja Grillées

Article rédigé par Susan Bowerman, Directrice et Responsable de la formation mondiale en Nutrition pour Herbalife Nutrition