Exercices cardio : 9 options pour les réaliser

Exercices cardio : 9 options pour les réaliser

Exercices cardio : 9 options pour les réaliser

Ne vous enfermez pas dans votre bonne vieille routine cardio. Voici d’excellentes options cardio qui vous aideront à maintenir votre motivation et à faire de la santé cardiovasculaire une priorité dans votre vie.

Faire des exercices cardio chaque semaine est essentiel à la santé de votre cœur. Cependant, bien souvent, les gens se retrouvent enfermés dans une routine qu’ils n’apprécient pas ou plus. Par conséquent, ils commencent à ignorer cette partie essentielle d’une routine équilibrée basée sur des exercices physiques.

cardio :Les exercices  n’ont pas à être fastidieux ou ennuyeux. Car il existe énormément de façons d’intégrer une bonne routine de pompage cardiaque à votre semaine. Vous pouvez effectuer les exercices à la salle de sport, à domicile ou en extérieur . Autant d’endroits où il est possible de travailler votre muscle cardiaque. Voici quelques options d’exercices cardio.

Options cardio en intérieur et en extérieur : les idées Herbalife Nutrition

Tapis roulant : Sur un tapis roulant, vous pouvez effectuer un exercice cardio à faible impact, comme la marche. Ou, vous pouvez accélérer le rythme et courir ou sprinter pour obtenir votre dose d’exercice à fort impact. Le tapis roulant constitue un excellent équipement avec lequel vous pouvez varier votre routine. En fonction de vos objectifs et de votre niveau de forme physique actuel.

La plupart des machines disposent de programmes standard permettant de vous aider à travailler dans votre zone de fréquence cardiaque cible.

Rameur : Le rameur est l’une des machines les plus sous-utilisées dans la salle de sport. Cependant c’est un excellent moyen de mobiliser tout le corps au cours de l’exercice. L’action de ramer permet de renforcer le haut du corps et mobilise réellement les muscles abdominaux. Il s’agit d’une forme d’exercice cardio à très faible impact.

Ce qui en fait un choix parfait pour tout débutant. Vous pouvez varier le niveau d’intensité pour augmenter votre dépense calorique et pousser votre corps à un niveau qui vous convient.

Montée d’escaliers : Monter les escaliers constitue une excellente forme d’exercice cardio pour le développement musculaire. Cet exercice fonctionne très bien pour renforcer vos jambes et vos fessiers. Effectuer cet exercice sur une durée prolongée peut en faire un outil d’entraînement cardio très efficace. Monter les marches est une activité à impact modéré. Ainsi vous pouvez augmenter cet impact en courant au lieu de marcher.

Vélo stationnaire : Le vélo constitue une excellente option si vous voulez brûler des calories supplémentaires. Développer vos muscles ou améliorer votre condition cardiovasculaire générale. C’est un excellent exercice pour les athlètes confirmés ou les débutants. Avec le vélo, vous avez la possibilité d’ajouter une résistance pour rendre l’exercice plus difficile.

Faire également de l’entraînement à l’état stationnaire pour augmenter votre endurance cardiovasculaire. Ou  de travailler pour acquérir de la vitesse et développer vos muscles. Quel que soit votre choix ! Il est indéniable que le vélo constitue un excellent choix cardio à faible impact.

Mouvements aérobiques traditionnels : Si vous n’avez accès à aucun équipement ? Les bons vieux sauts avec écart, sauts à la corde, sauts à cloche-pied ou toute autre activité qui accélère votre rythme cardiaque représentent un excellent choix. Il existe beaucoup de routines cardio que vous pouvez suivre en ligne et qui ne nécessitent aucun équipement, dans un espace limité.

Danse : La danse est idéale pour améliorer votre condition cardiovasculaire et votre coordination. Beaucoup de gens estiment qu’une séance d’entraînement de danse permet également de soulager le stress. Si vous pouvez assister à un cours en club ou studio c’est parfait. En effet, il est souvent très compliqué de s’entraîner seul. Mais danser à domicile ou lors d’une sortie peut être une excellente façon d’intégrer votre routine cardio.

Cordes de combat : Si vous vous êtes déjà rendu dans une salle d’entraînement !  Vous avez certainement pu remarquer les cordes de combat lestées attachées à un élément fixe. Elles sont parfaites pour renforcer le haut du corps et la force du tronc. Beaucoup d’exercices pouvant être réalisés avec les cordes lestées. Tels que les sauts avec écart et les bonds, peuvent vraiment augmenter l’impact et l’intensité de cet exercice.

Entraînement au poids et au circuit : Vous pouvez faire en sorte que votre prochaine séance d’entraînement musculaire soit de nature plus cardiovasculaire. Réduisez votre temps de récupération. Entraînez-vous sur un circuit qui maintient votre fréquence cardiaque élevée sur une plus longue durée. Ou intégrez des mouvements aérobiques entre vos séries de poids traditionnelles.

Il est parfait de s’entraîner de cette façon. Si vous manquez de temps et que vous souhaitez vous assurer que votre séance d’entraînement est bien équilibrée.

Natation : Les exercices aquatiques et la natation constituent une forme d’exercice cardio à faible impact idéale. Notamment pour les personnes qui se remettent d’une blessure et qui ont besoin d’une option à faible impact. La natation est un exercice qui mobilise tout le corps. Beaucoup de gens trouvent qu’être dans l’eau peut s’avérer également très thérapeutique.

Conclusion : Vous pouvez personnaliser vos séances d’entraînement en fonction de vos besoins et de vos objectifs individuels. Essayez de rester actif au moins cinq jours par semaine pendant au moins 30 minutes.  Afin de vous assurer que vous récoltez tous les bienfaits en termes de santé cardiaque et que vous maintenez un mode de vie sain et actif.

Running : quels autres sports pratiquer pour progresser en course à pied ?

Running : quels autres sports pratiquer pour progresser en course à pied ?

Running : quels autres sports pratiquer pour progresser en course à pied ?

Pour progresser en matière de running, plusieurs actions sont à mener : il faut bien sûr que les bases soient là (notamment les aspects techniques).  Etre bien équipé (et particulièrement en hiver) et avoir une alimentation adaptée.

Pratiquer d’autres sports est aussi une manière de vous améliorer au niveau de la course à pied ! Lesquels pratiquer ? Voici les préconisations d’Herbalife Nutrition

Progresser en running grâce à d’autres sports d’endurance

La course à pied présente l’inconvénient d’être un sport à impact. Ainsi, en vous tournant vers d’autres sports d’endurance, vous continuer à travailler celle-ci. Et à vous renforcer musculairement, sans pour autant solliciter autant l’organisme.

La pratique du vélo est ainsi complémentaire du running, tout en s’adaptant à vos objectifs. Ainsi, si vous cherchez à renforcer vos capacités cardio-vasculaires, vous opterez pour des sorties plutôt longues. Si votre objectif est de renforcer vos muscles, choisissez plutôt des parcours vallonnés, avec quelques pentes raides (que ce soit sur route ou avec un VTT).

Lorsque le temps est moins beau (ce qui est le cas en hiver), les sorties en vélo se remplacent facilement par des sessions de vélo d’intérieur, que ce soit chez vous en ou salle de sport.

La natation est une activité sportive qui permet de travailler son endurance, de renforcer ses capacités cardio-vasculaires, et de solliciter l’ensemble de son corps (épaules, mollets, fessiers…), en préservant ses articulations (activité sans impact au sol). Les piscines sont souvent ouvertes toute l’année, parfait pour progresser et avoir une activité physique y compris lorsqu’il fait froid dehors !

Autres sports d’endurance à pratiquer : randonnée, marche rapide, aviron, roller, ski de fond, aquarunning

S’améliorer en course à pied grâce au renforcement musculaire général

Si le runner court sur ses 2 pieds en sollicitant notamment cuisses et mollets, tout son corps est en fait mobilisé par la course à pied.

Avec une à deux séances de renforcement musculaire par semaine, vous veillerez à ce que votre corps soit équilibré et apte à vous accompagner dans vos sorties running.

Sans établir une séance type (le contenu est souvent propre à chacun), pensez aux :

  • Abdominaux, que les crunchs soient classiques ou obliques,
  • Gainage, en mixant des planches où vous êtes en appui sur les 2 mains (planche sur avant-bras, planche haute, planche araignée, etc.) et les planches latérales (importantes pour la stabilité du runner),
  • Pompes, dont des pompes Superman qui renforceront le dos

–> Vous trouverez dans cet article nos indications pour réaliser abdominaux et planches.

Vous avez peut-être dans votre entourage des personnes qui pratiquent le crossfit. Cette activité est très complémentaire des exercices qui viennent d’être décrits. Elle présente plusieurs avantages :

  • Le crossfit combine la force athlétique, l’haltérophilie, la gymnastique et les sports d’endurance: en bref, c’est une méthode complète qui renforce le corps.
  • Se pratiquant au sein d’un club (cette méthode est en effet une marque commerciale), le crossfit se pratique avec un entraîneur qui s’assure de la bonne réalisation des gestes (ce qui permet d’optimiser leur efficacité, et de limiter le risque de blessure).

Mais encore…

D’autres sports peuvent être pratiqués en complément de la course à pied pour s’améliorer. Citons :

  • Le football qui fait travailler les qualités du runner: endurance fondamentale, résistance, vitesse…
  • Le golf qui est intéressant pour la récupération, tout en faisant travailler la concentration,
  • Le tennis qui est complet, permettant de travailler les appuis, les réflexes, l’explosivité…

Et vous, quels autres sports pratiquez-vous en complément du running ?

Source : Samantha Clayton Herbalif Nutrition, sportive

Running : 6 conseils pour vous y mettre !

Running : 6 conseils pour vous y mettre !

Running : 6 conseils pour vous y mettre !

Running : 6 conseils pour vous y mettre ! Besoin d’ajouter un exercice cardio à vos entraînements ? La course à pied, ou running, est sans doute l’un des plus efficaces et faciles à intégrer dans sa routine sportive. Mais comment faire ?

Equipez-vous bien pour le running

Pour bien courir ! Pas besoin d’une tonne d’équipements (c’est, entre autre, ce qui rend la pratique de la course à pied plus facile que d’autres sports) ! Il vous faudra toutefois :

  • Une bonne paire de chaussures adaptées à votre pratique (type de terrain sur lesquels vous courrez par exemple)
  • Des chaussettes de course à pied pour un meilleur confort
  • Des vêtements confortables et adaptés à la saison.

Vous pourrez relire avec avantage notre article sur le indispensables de la course à pied.

Ecoutez votre corps

 Lorsqu’on démarre la course à pied et que l’on n’a pas l’habitude des sports d’endurance. L’un des risques est de partir trop vite… et donc de trop vite peiner. De même si vous reprenez le sport de manière plus large. Il vous faudra faire attention à doser raisonnablement vos efforts au début. Pour cela, écoutez votre corps !

Ainsi, si vous ne vous sentez pas prêt à courir, optez pour la marche. Puis alternez entre allure jogging et allure marche. Votre objectif sera de trouver un rythme confortable et que vous tiendrez sur la durée.

Effectuez toujours un échauffement (allure très modérée, ou marche pour les débutants) ; et un « retour au calme » (là encore à allure réduite) pour vous assurer que votre corps est prêt pour l’exercice.

Ne vous focalisez pas sur la distance

Pendant les premières semaines d’entraînement au running. Cncentrez-vous sur le temps que vous courez (marche ou jogging), et pas à la distance. Fixez-vous par exemple un objectif de 20-30 minutes. Une fois que vous parviendrez à courir durant tout ce temps (sans phase de marche), augmentez progressivement votre temps.

Une fois que vous serez parvenu à ¾ d’heure – 1 heure de running. Vous pourrez travailler l’allure, en augmentant la distance parcourue durant le même temps d’entraînement.

Pratiquez le cross-training

Pratiquer d’autres sports impliquant une bonne endurance est un plus : intégrez ainsi des sorties à vélo et nagez afin de progresser en sollicitant différemment et de manière complémentaire votre corps.

De même, renforcer votre ceinture abdominale vous permet d’avoir un bon maintien du haut du corps lorsque vous courez : travaillez bien votre gainage !

Attention à la technique

Lorsque vous démarrez la course à pied, prenez le plus rapidement de bonnes habitudes d’un point de vue technique :

  • Au niveau de votre foulée, frappez le sol entre le milieu du pied et l’avant-pied : n’attaquez pas par le talon !
  • Au niveau des bras : soyez détendu lorsque vous balancez vos bras d’avant en arrière et gardez-les parallèles à votre corps. (vous perdriez de l’énergie à avoir des gestes trop larges) ;
  • Au niveau de la posture: restez droit et assurez-vous de bien respirer !

Et, pour travailler votre foulée et votre cardio, variez les types de sortie : du plat, mais aussi des montées et des descentes !

De l’effort et du repos

Vous démarrez le sport ? Deux sessions de running par semaine suffisent. Si vous souhaitez en faire plus, tournez-vous plutôt vers du renforcement musculaire. Ou bien  d’autres sports d’endurance à plus faible intensité (marche sportive, vélo à allure modérée). Après un an de pratique, vous pourrez ajouter une sortie running en plus chaque semaine.

N’oubliez pas que la récupération est essentielle à la progression. Celle-ci est musculaire, mais aussi nutritionnelle : vous devez bien vous alimenter quand vous sollicitez votre organisme pour faire de la course à pied !

Alors, que vous ambitionniez de faire un 5 km, un 10 km, un semi-marathon, un marathon, voire un triathlon. (comme celui de Gérardmer début septembre, dont Herbalife est partenaire depuis 2006). Commencez le running en suivant les conseils d’Herbalife Nutrition pour atteindre vos objectifs !

Running : 5 conseils pour mieux courir

Running : 5 conseils pour mieux courir

Running : 5 conseils pour mieux courir

Running : 5 conseils pour mieux courir. Vous courez et souhaitez vous améliorer ( plus vite,  plus longtemps,  sans vous essouffler rapidement…) ? Cela passe par le fait de… courir. Certes, mais il y a d’autres leviers pour s’améliorer !

Alors, bien sûr, celles et ceux qui affichent de beaux objectifs sur un semi-marathon, un marathon ou un trail, s’appuieront souvent sur un plan d’entraînement personnalisé. Connaîtront leur VMA, etc. Mais celles et ceux qui souhaitent simplement courir mieux ! En prenant toujours autant de plaisir, à quoi doivent-ils penser pour améliorer leurs sorties running ?

(Si vous souhaitez vous mettre à la course à pied, relisez notre article sur le sujet !)

Courir suffisamment, et régulièrement

Dans une perspective de progression en matière de running. La fréquence et la régularité sont des facteurs de succès. Si vous enchaînez les séances pendant une semaine avant une longue trêve de 3 semaines. La reprise sera dure et les efforts consentis ne paieront pas.

Comme pour toute activité, l’assiduité et une fréquence suffisante sont importantes. S’il n’y a pas de rythme idéal absolu (chacun selon son niveau, ses capacités, ses possibilités…). 2 à 3 sorties hebdomadaires sont un bon début (pas plus d’ailleurs pour celles et ceux qui démarrent la course à pied).

Varier les types de sorties

Après avoir pris un rythme de croisière quant au nombre de sorties hebdomadaires. Pensez à varier vos sorties. Tant dans la durée (sorties courtes et longues), que dans leur nature (allure régulière, ou fractionné). Ou bien leur intensité (sortie à allure semi-marathon,  d’endurance fondamentale…). Le tout sur plat et avec du dénivelé (séances de côtes) !

Vous forcez ainsi votre organisme à ne pas entrer dans une routine. Mais le surprendre, ce qui le sollicite plus, et fait progresser. En plus, varier est aussi bon pour garder une bonne motivation au fil des semaines et des mois !

Faire d’autres sports d’endurance

Dans un esprit un peu similaire au point précédent.  Pratiquer ponctuellement les sports sollicitant l’endurance  sont excellent complément à la course à pied. Pensez au vélo, à la randonnée, à la natation, à la marche rapide, au ski de fond, à l’aquarunning, etc.

Renforcer les muscles de son corps

On court avec les jambes. Certes, mais pas que ! C’est bien tout le corps qui est entraîné, et qui « vit » la course à pied. Essayez d’enchaîner les descentes à un rythme rapide : si vous n’avez d’abdominaux, vous le sentirez vite !

Ainsi, des séances de préparation physique générale sont un bon complément. Elles visent à travailler et renforcer les autres muscles du corps. Notamment    le haut  du  corps. un bon maintien du haut du corps aide à mieux courir, sans compter que le haut du corps doit aussi encaisser les chocs d’une sortie running.

Bref, prévoyez au moins une session de renforcement musculaire par semaine, avec des abdominaux, des dorsaux, des pompes, des squats, du gainage

Alimentation et hydratation

Comme pour toute pratique sportive, l’alimentation et l’hydratation sont des éléments essentiels. Vous sollicitez votre corps et attendez de lui qu’il réponde efficacement aux efforts que vous faites. vous avez au préalable dû lui donner l’énergie nécessaire pour le faire. Dès que votre effort se prolonge et/ou lorsque les conditions climatiques l’exigent (fortes chaleurs par exemple). Ayez des apports en eau ou boisson de l’effort et en nutriment au cours de l’effort. Et, après toute sortie, veillez à compenser les efforts fournis avec une bonne hydratation notamment !

Les 6 meilleurs exercices cardio pour brûler des calories

Les 6 meilleurs exercices cardio pour brûler des calories

Les 6 meilleurs exercices cardio pour brûler des calories. Le nombre de calories que vous brûlerez au cours de votre entraînement peut varier de façon importante et dépend d’un certain nombre de facteurs. Notamment votre poids actuel, l’intensité de votre exercice physique, la difficulté de l’exercice ainsi que votre condition physique du moment. C’est pour cette raison que même si une quantité donnée de calories brûlées est annoncée pour chaque activité. Ce chiffre peut finalement s’avérer différent pour chaque personne. (Les chiffres indiqués ci-dessous correspondent à une personne pesant 90 kg)

1. Course à pied : 755 à 1074 par heure

Le running est un exercice très efficace pour brûler des calories. Il ne nécessite aucun équipement et peut facilement être intégré à votre routine sportive. Si vous courez à une vitesse de 13 km/h, vous pouvez brûler 1074 calories. À 8 km/h, vous brûlez 755 calories.

Pour accroître le nombre de calories brûlées, vous pouvez ajouter des côtes à gravir. (cet exercice travaille le développement musculaire, notamment les fessiers et les muscles ischio-jambiers)

Si vous augmentez la cadence ou si vous choisissez de courir au-delà d’une heure, vous augmenterez le nombre de calories brûlées.

Pour intensifier votre séance de course à pied. Vous pouvez également alterner des phases de sprint avec des phases de repos de 10 à 15 secondes. Cet entraînement fractionné est souvent moins rébarbatif.

2. Saut à la corde : 1074 par heure

Le saut à la corde est une activité à fort impact qui sollicite le corps de la même façon que la course à pied. C’est un exercice de type cardio-vasculaire. Mais à la différence de la course à pied, il implique une certaine coordination. Si vous n’êtes pas très doué dans ce domaine, vous pouvez toujours effectuer le mouvement s’en accordent. Cela dit, sauter sur place pendant une heure peut paraître un peu fou.

La vitesse et l’intensité de vos sauts influenceront grandement le nombre de calories que vous brûlerez. Ainsi, pour brûler un maximum de calories il vous faut sauter le plus rapidement possible. Toutefois, trouver un rythme que vous pouvez tenir pendant une heure n’est pas facile. Le mode fractionné peut donc également être intéressant pour le saut à la corde.

3. Natation soutenue – natation un rythme modéré 892 à 528 par heure

La natation est un exercice physique à faible impact très efficace pour brûler beaucoup de calories.

Les mouvements les plus efficaces sont le crawl et la nage papillon. Pour écrire un brûler un maximum de calories avec cet exercice. Vous devez être à l’aise dans l’eau et capable de nager de façon dynamique pendant une heure entière.

Les mouvements de brasse sont plus doux et sollicitent moins le corps. Si c’est le mouvement que vous avez choisi, songez à alterner avec des mouvements de crawl ou à nager plus longtemps afin de brûler un maximum de calories.

4. Course dans les escaliers : 819 par heure

Le fait de monter et descendre les escaliers en courant est idéal pour développer la masse musculaire et améliorer votre condition cardiovasculaire. Votre vitesse, le nombre de marches et la hauteur de ces marches sont autant de facteurs qui détermineront le nombre de calories brûlées.

L’approche la plus sécurisante consiste à monter rapidement les escaliers pour les redescendre en marchant. Vous pouvez varier votre vitesse d’ascension pour intensifier l’exercice. Et si votre coordination n’est pas mauvaise. Monter deux marches à la fois sollicitera plus vos muscles et augmentera le nombre de calories brûlées. Plus vous grimpez de marches, plus votre corps travaille.

5. Mouvements d’aérobic à fort impact 664 par heure

Le terme « fort impact » fait référence aux activités qui impliquent de décoller les deux pieds du sol. Notamment aux jumping jacks, aux sauts de type pliométrique et à certains types de danse. Ces exercices sont la plupart du temps amusants et peuvent être variés à l’infini. Toutefois, ils sollicitent fortement les articulations et ne conviennent donc pas à tous.

Ce type d’exercice peut-être intensifié. En ajoutant des poids, en maintenant une cadence élevée, ou encore en concentrant les efforts sur les grands groupes musculaires comme les muscles fessiers, les pectoraux et le dos.

Si vous appliquez le mode fractionné à cette activité, vous augmenterez le nombre de calories brûlées de façon importante. À noter toutefois que si vous tenez une cadence élevée, vous devez réduire la durée globale de l’exercice. Une session en mode fractionné ne devra durer que 20 à 30 minutes.

6. Randonnée avec un sac à dos 637 par heure

La randonnée avec sac à dos est un exercice de plein air très intéressant qui peut vous aider à développer la résistance musculaire du fait du poids supplémentaire que vous portez sur le dos. La pratique sur le terrain varié permet également d’améliorer la coordination et sollicite les muscles plus petits des jambes et des chevilles qui servent à la stabilisation.

Pour brûler plus de calories pendant vos randonnées, essayez d’augmenter le poids de votre sac à dos ou choisissez un terrain avec plus de pente.

 

Source : Article rédigé par Samantha Clayton, présidente du département Sport, Performance et Fitness chez Herbalife.

Se mettre à la course à pied

Se mettre à la course à pied

un plan sur 4 semaines pour les débutants

Se mettre à la course à pied, un plan de 4 semaines pour les débutant. ça y est, c’est décidé, vous vous mettez au running ! Mais comment faire pour vous motiver et ne pas lâcher ? Herbalife vous donne ses conseils et vous livre un programme d’entraînement sur 4 semaines !

Running : vous êtes prêt à vous lancer, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Servez-vous de ces astuces et de ce guide pour commencer à approcher vos objectifs.

Pour vous pousser et vous motiver, entraînez-vous pour pouvoir participer à une course locale. Le fait de vous inscrire à une course est un excellent moyen de vous lancer dans une nouvelle routine sportive. Le fait d’avoir un objectif vous aidera à rester régulier, motivé et dédié à vos objectifs de santé et de fitness. Pour ceux qui ne savent pas par où commencer, voici un plan sur 4 semaines.

Se préparer à se mettre au running

Avant de commencer votre entraînement, vous devez vous préparer. Ensuite, vous n’aurez plus qu’à penser à votre séance. Cela vous aidera, notamment lorsque votre emploi du temps est très chargé.

Stimulez votre cerveau

La première étape n’est pas physique, mais plutôt cérébrale. Engagez-vous mentalement à vous lancer. Si par le passé vous avez échoué dans un de vos plans, libérez-vous-en. Cet échec est derrière vous et aujourd’hui, vous pouvez adopter une attitude positive.

Trouver un partenaire

Il est bien plus facile de s’entraîner lorsqu’on a un partenaire pour nous accompagner. Motivez un ou une ami, un membre de votre famille, etc., et commencez le programme ensemble.

Trouvez une course pour définir une date butoir

Vous verrez qu’avoir un objectif défini dans le temps vous aidera plus que vous ne le pensiez. Cela vous permettra de ne pas perdre vos objectifs de vue et vous saurez exactement de combien de temps vous disposez pour vous préparer.

Choisissez de bonnes chaussures

Votre progression et vos performances risquent d’être affectées si vous courez dans des chaussures peu adaptées. Et il n’y a rien de plus décourageant que de courir avec des ampoules et des pieds douloureux. Choisissez des chaussures légères qui apportent le confort et le soutien nécessaires.

Portez une tenue adaptée

Investissez dans quelques hauts techniques taillés dans des matières respirantes et qui sèchent rapidement. Pensez également à porter un chapeau ou une casquette pour protéger votre visage du soleil. S’il fait froid, portez plusieurs couches de vêtements que vous pourrez retirer et nouer autour de votre taille au fil de votre course.

Ne partez pas sans eau

Dès lors que vous courez plus d’une heure, il est important que vous puissiez vous hydrater et reconstituer vos réserves d’énergie. Une bouteille avec dragonne ou une ceinture à laquelle vous pouvez accrocher votre bouteille vous sera très utile.

Souplesse et concentration

Pour pouvoir progresser, vous devez prendre le temps de courir. Mais ne soyez pas trop strict et évitez de vous mettre la pression. Faites plutôt preuve de souplesse. Faites de votre mieux pour respecter votre programme, déplacez les séances pour les adapter aux événements de la vie. Mais surtout, soyez à l’écoute de votre corps. Adaptez-vous aux sensations de votre corps au quotidien et ajustez vos séances. C’est une partie importante de votre entraînement.

Programme sur 4 semaines, avec un objectif de 5km

Courez 3 fois par semaine, toujours à un rythme régulier.

Effectuez un entraînement croisé 2 fois dans la semaine.

Reposez-vous 2 fois dans la semaine.

  Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Semaine 1 Repos 1,5 km X 1,5 km Repos 2,5 km X
Semaine 2 Repos 2,5 km X 3 km Repos 3 km X
Semaine 3 4 km Repos 4 km X 5 km Repos X
Semaine 4 5 km X 5,5 km Repos X 5,5 km Repos

 

Options d’entraînement croisé (x)

Organisez une séance de 30 à 45 minutes en choisissant parmi les propositions suivantes : vélo, natation, Pilates, yoga, boxe, dance, aérobic à faible impact ou toute autre activité que vous appréciez.

Par jour de repos, n’allez pas comprendre une journée tranquille sur votre canapé à ne rien faire. Vous pouvez tout à fait être actif, mais pensez à reposer votre corps de la course à pied et laissez-lui le temps de se régénérer et de récupérer.

Si vous êtes novice en la matière, vous pouvez commencer par courir/marcher trois fois par semaine. Vous ajouterez ensuite les entraînements croisés progressivement lorsque vous vous sentirez prêt. Si vous préférez vous fier au temps, considérez qu’il faut en moyenne 10 minutes pour courir 1,5 km.

Lorsque vous aurez suivi ce programme sur 4 semaines, vous devriez être capable de faire une course de 5 km. Si vous visez les 10 km, prolongez ce tableau en augmentant chaque semaine la distance parcourue d’environ 800 m. Vous augmenterez progressivement votre effort, ce qui vous laissera le temps de vous habituer à la course sur de plus longues distances.

 

Source : Article rédigé par Samantha Clayton, présidente du département Sport, Performance et Fitness