Vous mangez vite ? Voici les conséquences sur votre corps et votre poids

Vous mangez vite ? Voici les conséquences sur votre corps et votre poids

Vous mangez vite ? Voici les conséquences sur votre corps et votre poids

Vous avez l’habitude de manger rapidement ? Aïe ! En effet, les effets sur l’organisme d’un repas pris trop rapidement (que ce soit un petit déjeuner, un déjeuner ou un dîner) sont nombreux et… négatifs. Voici, ainsi, pourquoi il est important de prendre le temps de manger.

Le temps d’un repas : essentiel pour le contrôle et la perte de poids

On vous l’a déjà dit : l’un des risques lorsque l’on mange trop est la prise de poids.

En effet, la sensation de satiété arrive environ 30 minutes après le début du repas. Si vous mangez trop rapidement, vous terminerez votre repas en aillant faim. Donc en risquant de manger encore (sans que cela réponde à un besoin réel de l’organisme).

Prendre le temps de manger pour éviter les ballonnements

La digestion d’un repas démarre avec la mastication.

Or, si vous ne prenez pas le temps de bien broyer les aliments avec vos dents, ceux-ci n’arriveront bien mâchés dans l’estomac. Résultat : votre estomac devra mobiliser plus d’énergie pour digérer les aliments. Et c’est avec ce sur-effort que viennent les ballonnements.

Être en meilleure forme grâce à des repas plus longs

Dans la prolongation du point précédent. Si vous demandez plus d’effort à votre estomac pour digérer les aliments que vous avez avalés, les effets vont se ressentir sur l’ensemble de l’organisme. De fait, celui-ci va devoir se mobiliser sur la digestion, entrainant le fameux « coup de barre ».

Être de meilleure humeur avec des temps de repas allongés

Avez-vous remarqué que vous étiez plus serein à l’issue d’un repas pour lequel vous avez pris le temps nécessaire ? La raison est simple : en cas de repas rapide, l’intestin va envoyer des signaux au cerveau. Ce qui provoquera une perturbation de l’humeur.

Comment prendre le temps de manger ?

Pour vous assurer de passer suffisamment de temps à manger, Herbalife Nutrition vous délivre ses conseils (détaillés dans l’article 5 astuces pour manger moins vite) :

  • Mangez par étape, en commençant par des aliments moins caloriques (soupe, crudités…).
  • Prenez votre repas au calme.
  • Dégustez vos plats à la bonne température.
  • Ne mettez rien dans votre fourchette ou votre cuillère tant que vous n’avez pas fini votre bouchée.
  • Faites une pause au milieu du repas (pour boire de l’eau, discuter…).

Et vous, avez-vous la sensation de manger trop vite ? quelles astuces suivez-vous pour y remédier ?

Source : Herbalife Nutrition

Renforcez vos fessiers et vos jambes avec un entraînement Tabata !

Renforcez vos fessiers et vos jambes avec un entraînement Tabata !

Renforcez vos fessiers et vos jambes avec un entraînement Tabata !

Ajouter un entraînement Tabata à votre routine fitness habituelle peut vous permettre d’améliorer votre niveau général et de pousser vos limites encore plus loin.

Le modèle Tabata implique un entraînement haute intensité. Nombreux sont celles et ceux qui ont adopté cette méthode qui permet d’obtenir un maximum de résultats en un temps minime. C’est donc le premier choix des sportifs contraints par un emploi du temps serré.

L’entraînement Tabata s’appuie sur un protocole défini d’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT). L’entraînement Tabata alterne des exercices de forte intensité et des moments de repos. 10 secondes de repos font systématiquement suite à 20 secondes d’exercice intense, selon un cycle de 8 répétitions des exercices. En règle générale, un entraînement Tabata compte 4 exercices au total, soit un temps d’entraînement d’environ 4 minutes (3 minutes et 50 secondes pour être précis).

Bien qu’extrêmement intenses, ces 4 minutes ne suffisent pas pour un grand nombre de personnes et donnent envie de poursuivre l’entraînement. Il est possible de cumuler trois ou quatre entraînements Tabata, avec un temps de repos entre chaque, pour arriver à un entraînement d’une vingtaine de minutes. J’ai assisté à ce format d’entraînement. Il permet de travailler les muscles profonds de tout le corps et la résistance cardio.

De par leur nature intense, les entraînements Tabata ne sont pas conseillés aux débutants. Les participants ne doivent pas pratiquer s’ils sont blessés, ils doivent avoir une bonne condition physique et afficher un niveau de fitness intermédiaire ou avancé avant de passer aux formats haute intensité. Au départ, un seul entraînement Tabata devait être effectué par session. J’ai donc choisi de partager ma routine jambes et fessiers préférée.

Challenge Tabata jambes et fessiers

Exercice 1 : Squat – 20 secondes

Repos : 10 secondes

Exercice 2 : Fente inversée jambe droite et montée du genou – 20 secondes

Repos : 10 secondes

Exercice 3 : Fente inversée jambe gauche et montée du genou – 20 secondes

Repos : 10 secondes

Exercice 4 : Fente latérale alternée – 20 secondes

Repos : 10 secondes

Faites cet enchaînement 2 fois afin d’atteindre le nombre de 8 exercices

Pensez à bien vous hydrater !

L’hydratation reste toujours un élément clé de tout entraînement. L’occasion de vous rappeler que #ThemixChallenge se poursuit 😉

Source :Samantha Clayton, Vice-présidente du département Worldwide Sports Performance and Fitness au sein de Herbalife

Focus sur l’équilibre acido-basique : les particularités de ce régime

Focus sur l’équilibre acido-basique : les particularités de ce régime

Focus sur l'équilibre acido-basique

L’équilibre acido-basique : les particularité de ce régime. Les habitudes alimentaires occidentales et notre mode de vie actuel ont tendance à acidifier notre organisme. Cette acidité constante, appelée aussi acidose chronique, est mal supportée par le corps. Elle peut provoquer des désagréments .Tels que la déminéralisation des os, le risque d’apparition de calculs rénaux . Mais aussi des sensibilités et des douleurs plus marquées, des faiblesses musculaires ou encore une augmentation de la tension artérielle.  

Pour éviter cela, quelques petites recommandations simples !

Adopter un mode de vie plus sain. Privilégiez le plus possible des bonnes nuits de sommeil. En revanche, évitez le tabac et l’alcool, qui ont tendance à favoriser l’acidité de l’organisme. Tout comme le stress et le manque d’activité sportive.

 

Modérer les aliments acides

Il est assez simple de trouver sur la toile la liste des aliments les plus acides à éviter. Pour identifier les principaux !  Il ne suffit que d’un peu de bons sens, les personnes ayant des aigreurs d’estomac les connaissent bien !

Parmi eux, on trouve les protéines animales (viande rouge, charcuterie, poisson gras…) et les céréales raffinées (le blé, le riz blanc). Les produits laitiers ont aussi tendance à acidifier l’organisme. Tout comme certains fruits et légumes (les agrumes, les tomates, les kiwis). Ou encore les boissons énergisantes caféinées (ou sodas).

A l’inverse, favoriser les aliments basifiant ou alcalinisant

Ce sont des aliments doux souvent utilisés dans les régimes végétariens : les légumes verts, les légumineuses, les noix. Certains fruits font partie de cette famille (poire, banane, melon). Les protéines végétales, les huiles et les céréales complètes sont aussi à intégrer à ses habitudes alimentaires. 

Les avantages de ce régime ne sont pas prouvés scientifiquement. Mais on peut observer un ralentissement du vieillissement de la peau, un regain de tonicité, et éventuellement une perte de poids

Rétablir son équilibre acido-basique

En bref, pour parvenir à rétablir un équilibre acido-basique, voilà ce qu’il faut retenir : 

  • Boire beaucoup d’eau, de la tisane ou de thé vert,
  • Privilégier les aliments naturels et de saison (en opposition aux plats industriels et aliments transformés),
  • Privilégier les protéines végétales et limiter la viande. Le cas échéant, choisir une viande de qualité,
  • Choisir plutôt des produits laitiers à base de boissons végétales (soja, amande, riz…),
  • Limiter la consommation de céréales comme le blé et le maïs, on leur préférera plutôt le quinoa, l’orge ou le sarrasin.
Source : HERBALIFE NUTRITION

5 idées reçues sur la nutrition

5 idées reçues sur la nutrition

5 idées reçues sur la nutrtion

En matière de nutrition et d’alimentation, les idées reçues sont nombreuses. Herbalife Nutrition en décrypte 5 dans cet article !

Idée reçue nutrition #1 : manger des féculents fait grossir

Faux. A l’inverse de ce qui est parfois dit, consommer des féculents (pain, riz, pâtes, pommes de terre, etc.) ne fait pas grossir.

Par contre, ce qui peut impacter le poids, c’est ce qui est ajouté aux féculents : beurre (matière grasse), confiture (aliment sucré), sauce (souvent trop grasses et/ou salées)…

Dans tous les cas, les nutritionnistes préconisent d’intégrer des féculents à chaque repas : ils vous apporteront glucides complexes (c’est-à-dire de l’énergie pendant plusieurs heures).

Bref, mangez des féculents, vous ne prendrez pas forcément de poids, pour peu que vous les cuisiniez intelligemment ! Vous manquez d’idées de recettes légères et équilibrées avec des féculents ? Relisez notre article !

Idée reçue nutrition #2 : il faut préférer la viande blanche à la viande rouge

VRAI et FAUX. Si ces deux types de viande ont le même taux de protéines, la viande rouge est en général (cela peut dépendre des morceaux) plus grasse que la blanche. Et, surtout, la graisse de la viande rouge est contenue dans la viande (on dit qu’elle est persillée). La viande blanche est identifiable et donc retirable. (pensez au gras du jambon par exemple)

Globalement, à l’échelle d’une semaine, il est recommandé de ne pas consommer plus de 500 grammes de viande (rouge ou blanche). Voir, à ce sujet, notre article sur les recommandations 2019 du Programme National Nutrition Santé (PNNS).

Idée reçue nutrition #3 : les fruits et légumes surgelés contiennent moins de vitamines que les frais

FAUX. Les fruits et légumes surgelés sont aussi riches en vitamines que les frais.  Surgelés juste après leur récolte, ils conservent leurs qualités nutritionnelles.

N’hésitez donc pas à avoir des fruits surgelés chez vous, pour les consommer, par exemple, dans vos shakes. Vous remarquerez d’ailleurs que de nombreuses recettes de shakes utilisent des fruits surgelés sur notre site de recettes de shakes My Herbalife Shake !

Idée reçue nutrition #4 : sauter des repas ne fait pas maigrir

VRAI. Vous pensiez perdre du poids en sautant le petit déjeuner ou le dîner ? C’est raté ! Et c’est même raté deux fois.

D’une part, si l’organisme – en l’absence d’apports nutritifs réguliers – va chercher à puiser dans ses réserves, il va – dès lors qu’il en aura l’occasion – reconstituer les réserves (et il aura même un réflexe de stockage des graisses totalement contre-productif dans un objectif de maintien ou de perte de poids). Résultat : vous ne perdrez pas du poids ainsi.

D’autre part, en sautant des repas, vous risquez à l’inverse d’être fatigué et d’avoir globalement une alimentation moins équilibrée.

Bref, ce n’est pas en réduisant le nombre de repas que vous perdrez du poids, au contraire !

Ainsi, essayez de toujours prendre un petit déjeuner, et optez plutôt pour un rythme de 5 repas quotidiens.

Idée reçue nutrition #5 : le citron acidifie le corps

FAUX. L’acidité en bouche du citron peut mettre sur la mauvaise voie. Et pourtant, le citron est bel et bien un aliment alcalinisant. Intéressant quand on sait que nos modes de vie ont tendance à acidifier l’organisme.

Le citron est ainsi idéal à intégrer dans une optique de recherche d’équilibre acido-basique pour son organisme.

Comment bien manger pour favoriser votre sommeil ?

Comment bien manger pour favoriser votre sommeil ?

Comment bien manger pour favoriser votre sommeil ?

Quoi de mieux que se réveiller bien reposé et plein d’énergie après une bonne nuit de sommeil ? Malheureusement pour bon nombre de personnes, les nuits réparatrices se font désirer. Cela pourrait bien provenir des choix alimentaires faits dans la journée. En effet, les mauvaises habitudes alimentaires  peuvent avoir un impact non négligeable sur la qualité et la durée de votre sommeil.(pas uniquement ce que vous mangez, mais également le moment auquel vous le faites). Et ce problème prend parfois la forme d’un véritable cercle vicieux.

Quand vous dormez mal la nuit !  les aliments vers lesquels vous vous tournez le lendemain pour tenir la journée pourraient bien être à l’origine de vos problèmes de sommeil.

Voici ce qui se produit souvent. Lorsque vous avez passé une mauvaise nuit, vos hormones naturelles de la faim sont perturbées et vous sentez une envie très forte de manger. En général, les personnes qui ne dorment pas bien ont tendance à grignoter plus. Elles se tournent également plus facilement vers les confiseries et la caféine pour tenir jusqu’au soir. Le problème, c’est que la caféine perturbe le sommeil. Et si les aliments sucrés stimulent votre énergie pendant un court moment. IIs provoquent aussi un pic de glycémie, suivi d’une chute de glycémie et le cercle repart à zéro.

En matière de sommeil, la règle veut que l’on affiche une défense nutritionnelle efficace. Si vous mangez équilibré dans la journée, vous avez toutes les chances de bien dormir la nuit.

Conseils nutritionnels pour bien dormir

Préférez les portions raisonnables

Se coucher avec l’estomac trop plein peut être gênant et provoquer une indigestion. Cela n’arrangera pas la qualité de votre sommeil, c’est certain. À l’inverse, si votre dîner est trop frugal, vous pourriez bien être réveillé(e) par la faim.

N’abusez pas des lipides et des protéines au dîner

Les repas chargés en lipides sont plus longs à digérer. Les aliments riches en protéines stimulent la production de substances chimiques dans le cerveau qui visent à vous garder en éveil. Les repas plus légers sont digérés plus rapidement et les glucides sains stimulent la production de diverses substances chimiques dans le cerveau, qui favorisent la relaxation et le sommeil. Au lieu de placer les protéines au cœur de votre repas du soir. Privilégiez les glucides sains (légumes, fruits, céréales complètes et haricots) et accompagnez-les d’une petite portion de protéines.

Surveillez votre consommation de caféine et d’alcool

Si vous avez l’habitude de boire du café, il se peut que vous puissiez vous endormir sans souci, même si vous avez pris une tasse de café après le dîner. Mais la caféine, tout comme l’alcool, peut perturber le sommeil. Vous vous endormez, mais vous vous réveillez dans la nuit, Ce qui ne facilite pas les choses pour arriver à la phase du sommeil le plus profond et le plus réparateur.

N’abusez pas des boissons le soir

Si c’est l’envie d’uriner qui vous empêche de bien dormir la nuit, essayez de réduire votre consommation de liquides après le dîner. Attachez-vous à boire plus dans la journée, pour ne pas avoir à vous « rattraper » le soir.

Pourquoi vous devriez manger plus d’agrumes ?

Pourquoi vous devriez manger plus d’agrumes ?

Pourquoi vous devriez manger plus d'agrumes ?

Pourquoi manger des agrumes, ces fruits issus d’arbres de genre citrus, comme l’orange, le citron, le pomelo, le pamplemousse, la mandarine, la clémentine, etc. ? Avec l’automne, l’hiver est la saison propice pour en consommer !

Les bienfaits des agrumes pour la santé

Les agrumes présentent plusieurs avantages. Ils ont une chair hydratante. Ils sont (en conséquence car fortement composés d’eau) pauvres en calories, mais riches en fibres. (ce qui aide à la digestion et contribue au sentiment de satiété, idéal pour contrôler sa faim et donc son poids).

Par conséquent, riches en vitamine C, les agrumes participent à la formation du collagène, protéines qui entre dans la composition des os et de la peau.

Ils sont aussi un antioxydant qui permet de diminuer les inflammations. Enfin, ils permettent de lutter contre le stress, la fatigue chronique et la nervosité . Autrement dit, grâce à leurs acides citriques et à leurs sels minéraux, ils mettent de bonne humeur !

Idées de recettes aux agrumes

En shake

Sensation exotique : sur My Herbalife Shake, Audrey Panchard a proposé sa recette de shake avec de l’orange. Pour réaliser le « sensation exotique ». Mélangez 1 dose de Formula 1 Fraise, 1 dose de Formula 1 Crème banane, 250 ml de boisson d’amande, 1 dose de Formula 3 PPP, une demi-orange, 1 kiwi et 4 glaçons.

Orange Gingembre : toujours sur Share a Shake, Nathalie Mourier livre sa recette de shake avec de l’orange. Pour faire son « Shake Orange Gingembre ». Mélangez deux cuillères de Formula 1 Cookies and Cream, une demi-orange, une pincée de gingembre, quelques grains de raisin, 8 grammes d’amandes, 250 ml d’eau et 14 grammes de mélange pour boisson protéinée.

En salade

Recette de salade verte mélangée à la vinaigrette aux fines herbes, au fenouil, à l’orange et aux agrumes

Pour la vinaigrette. Mélangez 80ml d’huile d’olive extra-vierge, 3 cuillères à soupe de jus de citron frais, 1 cuillère à café de sucre, de miel ou de sirop d’agave. Et enfin 1 cuillère à café de moutarde, du sel et du poivre.

Pour la salade : prévoyez de la salade (laitue, batavia, feuille de chêne… essayez d’avoir plusieurs couleurs de feuille). Deux bulbes de fenouil, 2 oranges fraîches, pelées, coupées en deux et tranchées finement, et 1 cuillère à soupe de feuilles d’aneth frais.

Pour réaliser la salade. Mélangez les ingrédients de la vinaigrette dans le fond d’un saladier assez grand pour contenir l’ensemble des ingrédients. Ajoutez les feuilles de salade, le fenouil râpé, les tranches d’orange et l’aneth. Mélangez soigneusement et servez immédiatement.