Comment chasser la morosité hivernale ? 4 Conseils

Comment chasser la morosité hivernale ? 4 Conseils

Comment chasser la morosité hivernale ? 4 Conseils

La nouvelle année s’installe, la période des fêtes est derrière nous, de longues semaines nous séparent du printemps, les jours sont courts. Bientôt ce sera le « Blue Monday » (le « jour le plus déprimant de l’année »)… Mais pas question de broyer du noir ! Voici les conseils Herbalife Nutrition pour faire face à la morosité de l’hiver !

De bonne humeur en hiver en pratiquant une activité physique

Ce premier conseil ne devrait pas surprendre les lecteurs réguliers du blog Herbalife Nutrition ! Pratiquer une activité physique ou sportive a de nombreux avantages. Citons par exemple : diminution du niveau de stress, augmentation de l’estime de soi, amélioration du sommeil, etc. Autrement dit : le sport a des effets bénéfiques sur votre équilibre global. Il serait dommage de vous en priver !

Vous manquez de motivation car il fait plus froid et plus longtemps nuit ? Optez pour les sports d’intérieur ou alors de la marche en journée (la lumière du jour favorise la sécrétion de sérotonine).

La vitamine D : élément clé pour lutter contre la morosité hivernale

L’alimentation en hiver peut ne pas nous apporter toutes les vitamines dont nous avons besoin. C’est particulièrement vrai pour la vitamine D qui permet de soutenir le système immunitaire et d’assurer un bon niveau d’énergie. Pour y remédier, pensez à des recettes à base de saumon, de thon, de truite, de hareng, de lait de vache et de boissons de soja (pour un shake protéiné Herbalife Nutrition !).

Vous pouvez également utiliser un complément alimentaire riche en vitamine D comme Xtra-Cal d’Herbalife Nutrition. Ce complément alimentaire vise à assurer un bon apport en calcium, ce qui implique de contenir de la vitamine D (car elle aide aussi à absorber le calcium).

En termes d’alimentation, préférez les plats et boissons chauds qui seront plus faciles à digérer.

Prenez soin de vous pour garder le moral en hiver

Prenez du temps pour vous afin de vous faire du bien. Comment ? Voici 2 exemples.

En prenant un bain chaud : un bain chaud (plus de 38°C) d’une vingtaine de minutes contribue à activer la microcirculation sanguine et à faire baisser la tension artérielle. Terminez par un jet d’eau plus fraîche afin de rebooster votre métabolisme.

En apportant de la chaleur à votre corps : à l’aide d’un coussin chauffant ou d’une bouillotte, apaisez les tensions musculaires en réchauffant vos cervicales et le bas de votre dos.

Des réflexes antimorosité en hiver

Qu’est-ce qui est susceptible de vous mettre de bonne humeur ? Dressez une liste et mettez-la en application ! Voici quelques exemples :

–          Porter des vêtements colorés : ce n’est pas parce que c’est l’hiver qu’il ne faudrait porter que du noir ou du gris ! N’hésitez pas à faire la part belle aux couleurs vives et pleines de peps !

–          Ecouter de la musique entraînante : faites le choix de musiques dansantes qui mettront plus de baume au cœur que des chansons mélancoliques.

–          Sortir au restaurant avec vos proches : ne vous en privez pas l’hiver non plus (même si les terrasses ne sont sans doute pas ouvertes) !

–          Etc.

Et vous, quelles sont vos astuces « anti-déprime » en hiver ?

Source : Herbalife Nutrition

Les fruits et légumes d’hiver oubliés, bientôt inoubliables

Les fruits et légumes d’hiver oubliés, bientôt inoubliables

Les fruits et légumes d'hiver oubliés, bientôt inoubliables

 

Les fruits et légumes d’hiver oubliés, bientôt inoubliables.

Cela fait maintenant plusieurs années que les fruits et légumes oubliés gagnent en popularité et viennent occuper les assiettes des grands restaurants et les plateaux des émissions de télévision culinaires. L’engouement pour ces produits à la réputation rustique s’explique facilement : ils sont vendus à la bonne saison, ce qui permet à la fois de les payer moins cher, de favoriser une agriculture responsable et de cuisiner des produits aux qualités gustatives et nutritionnelles incomparables. Pourtant, on peine souvent à franchir le cap d’achat, souvent par peur de ne pas savoir les cuisiner. Nous vous proposons quelques recettes pour faire connaissance avec ces aliments de l’hiver aux propriétés nutritionnelles insoupçonnées, oubliés à tort.

Les légumes

Avec les jours qui raccourcissent et le thermomètre qui descend, l’hiver invite à se retrouver autour de grosses potées réconfortantes, qui semblent devoir inexorablement composer avec le trio chou, carottes et pommes de terre. Mais les légumes d’antan sont là pour vous montrer que l’hiver aussi peut être une saison de réjouissance aux fourneaux ! Panaistopinambourcourge butternutrutabagacrosnecerfeuil tubéreuxsalsifis ou encore radis noir… une longue liste de saveurs jusque là oubliées, mais méritant d’être mises à l’honneur.

Avec son goût qui rappelle celui de la noisette et ses teneurs particulièrement intéressantes en fer (51 % des AJR pour 100 g) et vitamine B9 (30 % des AJR pour 100 g), le panaispeut se préparer de la même manière que sa cousine orange, la carotte, et se décline très facilement en chips salées.

Une fois pelé, débitez le panais en très fines tranches à l’aide d’une mandoline. Mélangez-les dans un saladier avec 2 cuillères à soupe d’huile et du sel de Guérande avant de les disposer sur une plaque de cuisson pour les enfourner 15 minutes à 205 °C. Une fois bien dorées, laissez-les sécher 15 minutes supplémentaires, la porte du four entrouverte.

Recettes :

Vous pourrez aussi apprécier tout simplement ces légumes en velouté, avec par exemple un velouté de courge butternut et topinambour :

  • Une belle courge butternut d’1 kg
  • 6 à 8 topinambours selon la taille (600 g)
  • 1 oignon
  • De la crème semi-épaisse
  • Du poivre

Pelez et coupez la courge, les topinambours et l’oignon. Placez-les dans une cocotte avant de les recouvrir d’eau. Laissez-les cuire 20 à 25 minutes avant de mixer le tout et ajoutez deux cuillères de crème.
En plus d’être parfait pour les discussions au coin du feu, ce plat couvrira plus de 70 % de vos besoins journaliers en vitamine A (570 µg) et potassium (1 450 mg).

Recette avec la châtaigne qui est aussi un fruit :

  •  500 g de châtaignes fraîches
  •  1 branche de céleri, 1 gousse d’ail
  •  1 litre de bouillon (bœuf, poule, légume ou eau) à votre choix
  • 20 cl de lait
  •  2 cuillères à soupe de crème fraîche, sel, poivre

Préparation :

Fendez l’écorce des châtaignes, plongez les dans l’eau bouillante et attendez quelques minutes. Retirez-les et épluchez-les. Coupez la branche de céleri en deux, pelez l’ail. Versez le bouillon ou l’eau dans une casserole et ajouter les châtaignes, le céleri et l’ail et portez à ébullition. Laissez frémir 30 mn. Retirez la branche de  céleri et passez le contenu de la casserole au moulin à légumes.

Reversez dans la casserole et incorporez le lait, la crème fraîche, salez modérément et poivrez. Vous vous retrouver avec une source de fibres, de vitamine du groupe B, cuivre et de manganèse. Elle est riche en glucide

A rôtir au four, à poêler, en chips, en soupe ou en velouté… Ces légumes se cuisinent aussi facilement que les stars de nos bacs réfrigérés, et feront partie de vos meilleurs alliés nutritions de l’hiver. A titre d’exemple, les salsifis sont riches en cuivre et en fibres et le rutabaga en potassium et vitamine C.

Les fruits


Vous l’aurez compris, hiver ne rime pas forcément avec rigueur et grisaille ! Du côté de l’assiette les fruits de saison, en partie tropicaux, ont comme un goût d’été ensoleillé. Grenadepapayegoyavepomélochâtaigne et coing sont prêts à ôter leur parure pour pleinement s’exprimer.

Mais que faire de ces fruits pleins de couleurs et de saveurs ? La salade de fruits reste un grand classique qui permet de consommer les fruits facilement, et avec un minimum de préparation. L’absence de cuisson permet en outre de conserver le maximum des nutriments contenus dans les fruits, les vitamines étant sensibles à la chaleur et les minéraux à la dissolution dans l’eau de cuisson.

Autrement, vous pouvez par exemple opter pour un biscuit compoté de papaye :

  • 1 papaye
  • 1 citron
  • 20 g de sucre
  • 2 cuillères à soupe de lait
  • des gâteaux sablés

Pelez, égrainez et découpez la papaye en dés. Placez les morceaux dans une casserole avec le sucre et le jus du citron. Faites cuire à feux doux jusqu’à ce que le mélange gagne en consistance et laissez refroidir. Emiettez les sablés et mélangez-les avec le lait. Dans un cercle à pâtisserie, placez et tassez la préparation aux sablés puis surmontez-la de la compotée de papaye. Selon l’envie, couvrez de crème chantilly ou servez avec une boule de sorbet !

La châtaigne

C’est un autre fruit d’hiver qui accompagne traditionnellement les volailles de fin d’année et qu’on rechigne souvent à cuisiner. Sa préparation est pourtant très simple !
Une fois l’enveloppe incisée, il suffit de les laisser cuire au four, une vingtaine de minutes à 220°C.
A ramasser lors d’une simple balade en forêt, 100 g de ce fruit riche en nutriments couvriront 30 % des AJR en potassium33 % des AJR en vitamine C36 % des AJR en vitamine B660 % des AJR en manganèse et 82 % des AJR en vitamine B9 ! Un aliment dont il faut profiter en cette saison et donc à ne pas reléguer en simple accompagnement du repas de réveillon.

Plus besoin d’être un grand chef pour imaginer des recettes simples et savoureuses avec ces fruits et légumes oubliés, qui sauront retrouver une place de choix dans vos paniers d’hiver !

Comment renforcer son système immunitaire ?

Comment renforcer son système immunitaire ?

Comment renforcer son système immunitaire ?

Comment renforcer son système immunitaire ?  Le système immunitaire assure notamment la lutte contre les infections.  Alors que l’hiver s’installe. Comment renforcer son système immunitaire pour lutter contre les rhumes et autres grippes, et passer un hiver en pleine forme ?

Comment savoir que notre système immunitaire est affaibli ?

Différents symptômes doivent alerter : fatigue persistante (pouvant être due au stress et/ou au manque de sommeil). Plus grande sensibilité aux infections (rhumes à répétition par exemple). Blessures plus longues à cicatriser… Ils sont le signe qu’il faut faire attention à notre santé. Mais, même sans alerte, il est important, en période hivernale, de faire attention à son système immunitaire !

Pourquoi notre système immunitaire peut-il être affaibli ?

Plusieurs raisons expliquent que notre système immunitaire peut être déficient : alimentation non équilibrée ou insuffisante, sédentarité ou surentrainement (il faut trouver le juste milieu !), manque de sommeil, stress et surpoids.

Comment avoir un système immunitaire en pleine forme ?

Avoir une alimentation variée et équilibrée est essentiel. Elle doit vous apporter des vitamines (notamment A, B12, C et D), des minéraux et des protéines (les anticorps sont des protéines). Comment faire ? Manger des fruits et légumes, et des aliments riches en protéines (poisson, volaille, soja…). Nombreuses sont les recettes savoureuses et équilibrées qui existent pour préserver son système immunitaire tout en se faisant plaisir. Bref, votre alimentation vous aidera à affronter l’hiver !

Avoir une activité physique modérée est également indispensable (le choix est vaste !). Eviter ou simplement limiter son niveau de stress aura également des conséquences bénéfiques pour l’ensemble de l’organisme.

Soyez attentif à votre sommeil et à votre poids de forme (calculez votre IMC sur notre site, et suivez son évolution).

Les aliments à intégrer pour booster notre système immunitaire

Le kiwi gold est particulièrement intéressant pour prévenir et limiter la gravité des rhumes (comme les champignons). Toujours contre les rhumes, mais aussi contre les grippes, le gingembre se révèle efficace ! Le brocoli est riche en antioxydants et en vitamine D (autre source intéressante de vitamine D : le saumon et les poissons gras en général).

Le thé, vert ou noir, a des propriétés antibactériennes, antivirales et anti-inflammatoires (pour boire plus facilement du thé, pensez à Thémix). Le miel, outre le soulagement immédiat qu’il procure lorsqu’on a mal à la gorge, a des propriétés antioxydantes (comme d’ailleurs certaines épices : safran, clous de girofle, cannelle…) et antibactériennes.

L’ail, antibiotique puissant, est intéressant pour déboucher la gorge et le nez.

Complémenter notre alimentation

En complément d’une alimentation équilibrée, pensez par exemple à Mineral complex Plus source de potassium et de magnésium, ou à RoseGuard, nouveau complément alimentaire apportant 100% des Valeurs de Référence Nutritionnelles (VNR) en vitamines A et C (pour soutenir le fonctionnement normal du système immunitaire) et source de vitamine E pour protéger les cellules contre le stress oxydatif. RoseGuard contient également des phytonutriments et convient aux végétariens. De leur côté, les sportifs ne négligeront pas la boisson hypotonique d’Herbalife CR7 Drive.

Source : Herbalife Nutrition

Une alimentation équilibrée pour affronter l’hiver en pleine forme

Une alimentation équilibrée pour affronter l’hiver en pleine forme

alimentation-equilibree-hiver

Comment bien manger en hiver

Une alimentation équilibrée pour affronter l’hiver en pleine forme. Le froid, le manque de luminosité, la fatigue…l’hiver met notre corps et notre mental à rude épreuve. Premier réflexe pour affronter l’hiver en pleine forme : manger équilibré et opter pour les aliments qui renforcent nos défenses immunitaires.

Parce que l’hiver est une période où l’on est plus exposé à la fatigue, aux rhumes ou encore aux grippes ! Donc le meilleur moyen de lutter contre les virus reste d’adopter une alimentation qui favorise un fonctionnement optimal du système immunitaire.

Ainsi nous commençons d’emblée par bannir son ennemi numéro un : les mauvaises graisses, propices aux infections. Tout en veillant à avoir un apport calorique suffisant (pas moins de 1200 calories quotidiennes). Cependant, il existe de nombreuses recettes savoureuses et équilibrées, pour préserver son capital santé tout en se régalant.

Les vitamines à la rescousse

Pour stimuler la production de globules blancs, qui défendent l’organisme contre les agressions extérieures, et retrouver du tonus.  On mise sur les vitamines, notamment :

Les vitamines

  • A (les poissons gras, également riches en Oméga 3, ainsi que le foie, les œufs, le beurre, les fromages) et la provitamine A (les épinards, navets, abricots, le persil..).
  •  E (les huiles végétales, colza, maïs, tournesol, soja, riches en Oméga 3, les céréales, noix, œufs, épinards..).
  • C (les crudités, légumes verts, agrumes, kiwis, poivrons, choux, brocolis…).
  •  B12 (poissons, fruits de mer, le foie).
  •  D (le maquereau, le saumon, la sardine, le hareng, le jus d’orange ou encore le jaune d’œuf…).

En outre, on peut ajouter à cette liste la consommation de thé vert, qui contient des polyphénols, au pouvoir antioxydant. Additionné d’une cuillerée de miel, vous voilà parés !

Les minéraux, des alliés incontournables

Second atout pour lutter contre les infections et accroître notre résistance, mettre au menu des aliments riches en minéraux. Parmi eux :

  • Le sélénium (poissons, huîtres, moules…).
  • Le zinc (huîtres, noix, foie, pain complet…).

Les acides aminés ont leur rôle à jouer

Le rôle des acides aminés pour fortifier le système immunitaire est fondamental. Deux d’entre eux sont précieux :

  • L’arginine (viandes, poissons, légumineuses),
  • La glutamine (poissons, produits laitiers). Associée aux probiotiques (la choucroute, le pain au levain, les laitages fermentés…) elle favorise la vigueur de la muqueuse intestinale et évite aux germes de se répandre dans le système sanguin.

Enfin, ne négligez pas de vous hydrater correctement (1,5l par jour), d’autant qu’en hiver la sensation de soif est souvent moindre.

 

Source : Herbalife nutrition

Running Pourquoi et comment courir en hiver

Running Pourquoi et comment courir en hiver

Runners running in winter snow with city skyline background. Healthy multiracial young couple. Asian woman runner and Caucasian man running with Montreal skyline, Quebec, Canada

Soyez motivé pour courir

Running Pourquoi et comment courir en hiver

Running  pourquoi et comment courir en hiver. Le temps est incertain (il va peut-être pleuvoir…), les températures sont basses, les jours sont courts : pas de doute, nous sommes en hiver. Mais pourquoi se priver de courir en cette saison ?

Pourquoi courir en hiver ?

Courir par temps froid et/ou humide ? Les arguments ne manquent pas !

C’est l’occasion de sortir et d’admirer la nature qui a aussi son charme en hiver. Pour les citadins, c’est aussi l’opportunité de voir la ville différemment, avec ses éclairages ! En tout cas, une sortie est toujours bonne pour le moral !

Pour ceux qui privilégient en général les salles de sport dès lors que l’automne s’installe, aller courir en extérieur est le prétexte idéal pour casser la routine, et donc renforcer ses entraînements. Pour les aventureux, c’est le moment de tester de nouvelles sensations et de s’amuser – avec prudence – sur des chemins boueux ou dans la neige.

S’il est vrai que les sorties sont souvent plus difficiles pour le corps, dites-vous que plus vous serez performant lors de la saison hivernale, plus vous serez à votre aise lorsque les beaux jours reviendront !

Comment s’équiper pour courir en hiver ?

Un équipement adapté aux conditions climatiques

On l’a dit, en hiver, il fait plus froid et il peut pleuvoir : les tenues (vêtements et chaussures) doivent bien vous couvrir et être imperméables. Pensez notamment à mettre une écharpe, des gants, des chaussettes plus épaisses et un bonnet. En fait, la tête, les mains et les pieds doivent être parfaitement protégés. Au niveau des couches de vêtements, fiez-vous à la température qu’il fera le jour de votre sortie et aux caractéristiques de vos vêtements (plus ou moins chauds selon les modèles) pour vous assurer d’être suffisamment couvert, mais pas trop ! On recommande en général 3 couches : la première est comme une seconde peau, la deuxième est un vêtement isolant et la troisième protège contre les éléments.

Des chaussures adaptées au terrain

En hiver, les sols sont plus souvent humides et gras : pensez à choisir des chaussures adaptées à des sols moins stables !

Voir et être vu

Pour la sécurité, il est également primordial de voir et d’être vu : une torche frontale est essentielle dès lors que l’on court hors des zones éclairées et dès que la luminosité baisse. Privilégiez les vêtements avec des bandes réfléchissantes de manière à être bien visible des autres usagers de la route. Vous pouvez aussi opter pour vêtements ou des brassards équipés de Led.

Des sorties adaptées

En hiver, soyez en général raisonnables dans vos objectifs : c’est rarement la saison des records. Faire du running en hiver permet de garder la forme, de maintenir votre niveau en la matière. Privilégiez des sessions pas trop longues et préparez vos sorties avec soin (sera-t-il éclairé ? quelles seront les conditions météorologiques ?). Ne visez pas des allures trop élevées et travaillez plus le fond. Prenez également, encore plus qu’en été, le temps de vous échauffer afin de limiter les risques de blessure.

Côté alimentation et hydratation, ne soyez pas négligent : votre corps aura besoin de plus d’énergie qu’à l’habitude (pour courir et lutter contre le froid), et respirer par temps froid accélère la déshydratation (buvez donc régulièrement lors de vos sorties) !

Alors, prêt pour faire une session running en plein hiver ?

Source : Herbalife

Le froid cet ami qui vous veut du bien

personnage feminin dans le froid du 28 01 15Pour la plupart, l’ hiver est synonyme d’hibernation. Peu de personne dans les rues. Pourtant le froid peut être un allié pour votre bien-être. Imaginez une chaudière, pour qu’elle fonctionne elle brûle le combustible qu’on lui met. C’est la même chose pour votre corps. Il va brûler des calories pour résister au froid et maintenir le corps à la température normale. Bien sur, la quantité de colories brûlés n’est pas aussi important que lors d’un exercice intensif  .  Ce n’est pas pour autant qu’il faut manger deux fois plus. Profitez des longueurs de l’hiver pour rééquilibrer votre alimentation. Manger les bons légumes et fruits de saison. Il en est de même pour votre peau. Vous devez la protéger du froid, des variations de température. Vous pouvez constater que votre peau est plus ferme. C’est normal le froid participe à la vasoconstriction des vaisseaux sanguins. C’est à dire que les vaisseaux sanguin se rétractent, paraissent plus petits. Par exemple, à partir d’un certain âge, les veines sur les mains sont très apparentes en période de chaleur. En hiver c’est le  contraire. C’est une réaction normale au froid, la peau se raffermit, se dessèche. Il est très important en hiver d’hydrater votre corps et votre peau autant qu’en période d’été. Le froid peut vous aider à avoir de beau cheveux. Lors des shampoings, il est conseillé de faire le dernier rinçage à l’eau froide pour avoir les cheveux plus brillants. C’est la raison pour laquelle vos cheveux vous paraissent plus brillant en hiver. Le froid referme les écailles des cheveux pour lui donner cet aspect lisse qui donne la brillance en faisant refléter la lumière. Il faut avoir pour cela des cheveux en bon état. pour en savoir plus sur le froid, cet ami qui vous veut du bien

Cliquez ici pour lire la suite