Faire du vélo pour perdre du poids !

Faire du vélo pour perdre du poids !

Faire du vélo pour perdre du poids !

Faire du vélo pour perdre du poids ! Pratiquez-vous le vélo régulièrement ? Savez-vous que pédaler permet de perdre efficacement du poids, de vous muscler et d’améliorer votre endurance ? Comment faire du vélo pour atteindre ces objectifs ?

Les avantages du vélo

Outre les objectifs déjà indiqués, la pratique du vélo présente de nombreux avantages.

D’abord, c’est une activité sportive que l’on peut pratiquer toute l’année, que ce soit en extérieur ou en salle (lorsque le temps est moins clément notamment). A moins que vous n’optiez pour le vélo pour vos déplacements quotidiens !

Ensuite, c’est une activité à faible impact, ce qui veut dire que les articulations sont peu sollicitées, ce qui en fait un sport très complémentaire au running par exemple.

Enfin, c’est une activité que vous pouvez pratiquer à l’intensité que vous souhaitez, en cohérence avec votre état de forme !

Quelle durée et quel niveau d’intensité pour le vélo ?

Tout dépend de votre état de forme et de vos objectifs ! Ce sera à vous de le déterminer en écoutant votre corps et vos sensations lorsque vous pédalez.

Pour démarrer

Ainsi, si vous démarrez le vélo et/ou reprenez une activité physique régulière (ce en quoi le vélo est particulièrement indiqué), optez pour une intensité modérée avec des promenades pouvant aller jusqu’à une heure. Il ne s’agit pas d’aller trop vite, mais d’habituer votre corps à un nouveau type d’effort.

Le vélo : pour brûler des calories

Si vous souhaitez brûler des calories, il vous faudra augmenter le niveau d’intensité car plus vite vous irez, plus votre corps aura du mal à travailler, et plus vous dépenserez d’énergie.

Vous manquez de temps et souhaitez brûler très efficacement des calories tout en améliorant votre niveau de forme cardiovasculaire ? Faites le choix d’entraînements fractionnés : alternez les périodes d’intensité élevée et d’intensité faible.

Pédalez pour renforcer vos muscles

Pour renforcer vos muscles, prévoyez un parcours vallonné si vous êtes en extérieur : identifiez des collines avec une pente raide afin que vos muscles exercent plus d’effort. En salle, trouvez le réglage qui vous convient, c’est-à-dire jusqu’à ce que vous trouviez un niveau difficile mais vous permet de continuer à avancer à un bon rythme.

Améliorez votre endurance grâce à la pratique du vélo

Pour renforcer vos capacités cardio-vasculaires, il vous faudra cette fois opter pour des sorties plus longues. A minima une heure si vous êtes plutôt débutant, mais vous pouvez considérer qu’à partir de 90 minutes, vous êtes dans le cadre d’une sortie orientée endurance.

Et pour garder toujours autant de plaisir, variez et combinez les éléments présentés dans cet article : niveau d’intensité, longueur, dénivelé !

L’été approche et avec lui les beaux jours… Profitez-en donc pour enfourcher votre vélo et faire du sport à l’occasion de belles balades (pensez à bien préparer vos itinéraires) !

Barre protéinée : Pourquoi et quand en manger ?

Barre protéinée : Pourquoi et quand en manger ?

Barre protéinée : Pourquoi et quand en manger ?

Barre protéinée, il peut y avoir pleins de raisons d’en consommer ! Vous vous êtes déjà interrogé sur les barres protéinées ?  leurs avantages et comment vous pourriez les intégrer à votre alimentation ? Herbalife Nutrition vous en dit plus sur l’intérêt des barres protéinées . Ce qu’elles peuvent apporter à votre entrainement sportif !  Les meilleurs moments pour en consommer.

Barre protéinée : Pourquoi en manger  ?

La consommation de barres protéinées, aussi appelées barres énergétiques, est intéressante dans le cadre d’une pratique sportive régulière à intensive. Mais aussi parce qu’elles constituent un encas rapide pour une collation efficace dans ses apports en protéines.

Pour rappel, la fonction des protéines est très importante pour le corps puisqu’elles permettent d’augmenter et d’entretenir la masse musculaire.  Elles participent aussi à la réparation des tissus. Autre bonne nouvelle, les protéines contribuent au contrôle du poids !

En effet, le corps humain transforme les protéines  en énergie.

Quand manger des barres protéinées ?

En fonction de votre pratique sportive et de vos besoins. Vous pouvez consommer des barres protéinées avant, pendant ou après l’entraînement. Cependant attention, cela ne constitue pas un substitut de repas ! Il n’est donc pas recommandé de sauter un repas sous prétexte que vous avez mangé une barre protéinée ! Leur consommation est à envisager sous forme de collation. c’est là qu’elles seront le plus efficaces et que vous en tirerez tous les bénéfices.

Manger des barres protéinées avant l’entraînement

Consommées avant le sport, les barres protéinées vous permettent de meilleures performances. Car votre organisme bénéficiera d’une source “fraîche” de protéines et d’énergie pour prendre soin des muscles. Idéalement il est recommandé de consommer la barre énergétique environ 30 minutes avant l’effort, en association avec une bonne hydratation !

Manger des barres protéinées pendant l’effort

La consommation de barres protéinées pendant l’effort est adaptée sur des activités longues et intenses qui mobilisent beaucoup de ressources énergétiques avec une forte sollicitation des muscles. C’est le cas par exemple si vous courrez de longues distances en préparation d’un semi-marathon ou d’un marathon. Dans ces circonstances, les barres énergétiques vous permettent de combler les pertes en énergie. Et d’éviter un coup de barre dû à la fatigue.

Manger des barres protéinées en phase de récupération

Durant la phase de récupération après l’activité physique. L’apport en protéines est important pour favoriser la reconstruction des fibres musculaires détruites durant l’effort, pour maintenir et construire la masse musculaire. La barre de protéines va également permettre de reconstituer les apports en minéraux.

Barre protéinées : quelle alternative ?

Vous préférez un encas qui conjugue à la fois les bienfaits des barres protéinées, avec l’hydratation ? Pourquoi ne pas opter pour un shake de Tri-Blend Select Herbalife Nutrition ? Toujours à base de produits naturels, le Tri-Blend Select est riche en protéines et fibres, avec à la clé de délicieux parfums !

 

Vous débutez le trail : comment gérer les dénivelés ?

Vous débutez le trail : comment gérer les dénivelés ?

Vous débutez le trail : comment gérer les dénivelés ?

Lorsque l’on pratique le trail, on est quasiment assuré de se confronter à des montées et à des descentes. Bref, il faut savoir gérer le dénivelé ! Voici nos conseils.

Qu’est-ce qu’un trail ?

Le trail (ou « course nature » ou, en anglais, « trail running ») est un sport de course à pied, sur des distances très variables (de quelques kilomètres pour les trails « découvertes » à bien plus de 100 kilomètres pour les plus aguerris – on parle alors d’ultra-trail), en milieu naturel, souvent sur des chemins de terre et des sentiers de randonnée en plaine, en forêt ou en montagne.

Que vous pratiquiez le trail (c’est-à-dire fassiez des sorties de course nature) ou que vous couriez un trail (comprendre : fassiez une course chronométrée dans la nature), vous serez confronté à la problématique de la gestion des dénivelés.

Le dénivelé en trail : des montées, mais aussi des descentes

Tout traileur ou traileuse le sait : il faut savoir gérer tant les montées que les descentes !

Trail : bien appréhender les montées

Le traileur ou la traileuse fait face à des montées, mais d’intensité très variable. Certaines seront « roulantes » (et l’on pourra courir sur ces portions) quand d’autres seront bien plus raides : dans ce cas, opter pour une phase de marche (plus économique pour l’organisme) est une solution efficace. Comment savoir quand courir et quand marcher en côtes ? L’entraînement et la pratique vous l’apprendront car il n’y a pas de règle absolue : c’est à chacun de bien se connaître.

Quelle que soit l’allure, en mettant les mains sur les cuisses, le traileur ou la traileuse abaissera son centre de gravité, ce qui lui permettra de moins puiser dans ses réserves, tout en restant efficace.

L’alternative (à choisir notamment en alternance avec les mains sur les cuisses) est de positionner ses mains dans le bas du dos, tout en se penchant vers l’avant.

En termes d’équipement, des bâtons vous aideront dans les montées, puisque vous mobiliserez aussi le haut du corps !

Trail : bien gérer les descentes

A l’inverse du vélo, les descentes en trail ne sont pas de tout repos (pas de « roue libre »).

Même si le traileur ou la traileuse a souvent tendance à se pencher en arrière (pour ne pas se laisser emporter par la vitesse), le mieux est à l’inverse de se pencher légèrement en avant.

Cela permet d’utiliser la pente pour avoir de la vitesse en se fatiguant moins, et de moins faire souffrir ses articulations (en effet, qui dit posture en arrière dit attaque talon, et donc un organisme et des articulations très impactés par ce type de foulée).

En descente, il faut aussi être lucide : sur les chemins, les pièges peuvent être nombreux. Ainsi, regarder devant soi est essentiel pour les anticiper et les éviter. N’hésitez pas à modérer votre allure pour descendre en toute sécurité, notamment si vous avez en coup de moins bien mental (et donc moins de lucidité et de réactivité aux imprévus).

De la pratique !

Au-delà de ces conseils, tout nouveau pratiquant du trail doit se faire sa propre expérience des montées et descentes, et apprendre comment réagit son organisme. La prudence reste de mise, particulièrement au début.

Peut-être existe-t-il des groupes de coureurs pratiquant le course nature près de chez vous ? En ce cas, n’hésitez pas à vous rapprocher d’eux : vous apprendrez avec une plus grande efficacité aux côtés de traileurs et traileuses plus expérimentés !

Le sport, c’est aussi de la récupération ! Pour l’optimiser au mieux, pensez à la boisson de l’effort CR7 et à la gamme Herbalife Rebuild Endurance.

Renforcez vos fessiers et vos jambes avec un entraînement Tabata !

Renforcez vos fessiers et vos jambes avec un entraînement Tabata !

Renforcez vos fessiers et vos jambes avec un entraînement Tabata !

Ajouter un entraînement Tabata à votre routine fitness habituelle peut vous permettre d’améliorer votre niveau général et de pousser vos limites encore plus loin.

Le modèle Tabata implique un entraînement haute intensité. Nombreux sont celles et ceux qui ont adopté cette méthode qui permet d’obtenir un maximum de résultats en un temps minime. C’est donc le premier choix des sportifs contraints par un emploi du temps serré.

L’entraînement Tabata s’appuie sur un protocole défini d’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT). L’entraînement Tabata alterne des exercices de forte intensité et des moments de repos. 10 secondes de repos font systématiquement suite à 20 secondes d’exercice intense, selon un cycle de 8 répétitions des exercices. En règle générale, un entraînement Tabata compte 4 exercices au total, soit un temps d’entraînement d’environ 4 minutes (3 minutes et 50 secondes pour être précis).

Bien qu’extrêmement intenses, ces 4 minutes ne suffisent pas pour un grand nombre de personnes et donnent envie de poursuivre l’entraînement. Il est possible de cumuler trois ou quatre entraînements Tabata, avec un temps de repos entre chaque, pour arriver à un entraînement d’une vingtaine de minutes. J’ai assisté à ce format d’entraînement. Il permet de travailler les muscles profonds de tout le corps et la résistance cardio.

De par leur nature intense, les entraînements Tabata ne sont pas conseillés aux débutants. Les participants ne doivent pas pratiquer s’ils sont blessés, ils doivent avoir une bonne condition physique et afficher un niveau de fitness intermédiaire ou avancé avant de passer aux formats haute intensité. Au départ, un seul entraînement Tabata devait être effectué par session. J’ai donc choisi de partager ma routine jambes et fessiers préférée.

Challenge Tabata jambes et fessiers

Exercice 1 : Squat – 20 secondes

Repos : 10 secondes

Exercice 2 : Fente inversée jambe droite et montée du genou – 20 secondes

Repos : 10 secondes

Exercice 3 : Fente inversée jambe gauche et montée du genou – 20 secondes

Repos : 10 secondes

Exercice 4 : Fente latérale alternée – 20 secondes

Repos : 10 secondes

Faites cet enchaînement 2 fois afin d’atteindre le nombre de 8 exercices

Pensez à bien vous hydrater !

L’hydratation reste toujours un élément clé de tout entraînement. L’occasion de vous rappeler que #ThemixChallenge se poursuit 😉

Source :Samantha Clayton, Vice-présidente du département Worldwide Sports Performance and Fitness au sein de Herbalife

Comment bien vous entraîner le matin ? Les 5 astuces Herbalife Nutrition !

Comment bien vous entraîner le matin ? Les 5 astuces Herbalife Nutrition !

Comment vous entraîner le matin ?

Comment bien vous entraîner le matin ? Les 5 astuces Herbalife Nutrition ! Créneau idéal pour optimiser son temps, le matin est propice à l’exercice physique pour réveiller le corps et l’esprit, voici nos 5 conseils pour bien vous entraîner le matin !

1 – Prendre l’habitude de se réveiller plus tôt

Pour s’entraîner le matin il faut déjà se réveiller plus tôt ! Si vous n’êtes “pas du matin”, changez progressivement l’heure de votre réveil, quelques jours par semaine pour commencer. Petit à petit, vous arriverez à mettre votre réveil 15 minutes, puis 30 minutes plus tôt etc.

2 – Commencer en douceur

Pas question d’attaquer dès le réveil par une séance haute en cardio ou en charges ! Il est important d’aider votre organisme à se réveiller grâce à des exercices d’étirements/stretching, quelques postures de yoga ou de Pilates… 10-15 minutes pour commencer à habituer le corps à ce nouveau rythme, avant d’accroître progressivement l’intensité des efforts !

3 – Trouver une motivation

Il n’y a pas de secret, il est plus facile de se lever ou d’aller à une séance de sport quand il y a une motivation intéressante à la clé ! Pour vous motiver à vous entraîner le matin, rien de tel qu’une récompense ! Trouvez ce qui peut vous inciter à vous entraîner le matin : un bon petit-déjeuner équilibré, une bonne douche bien chaude, le plaisir de voir le soleil se lever, regarder un épisode de votre série favorite, etc.

4 – Respecter votre planning d’entrainement

Lorsque vous placez votre entraînement le soir ou à l’heure du déjeuner, vous prenez le risque de voir vos plans bouleversés par une liste de choses à faire… et de reporter la séance !

En plaçant votre séance le matin, pas d’excuse ! C’est l’occasion de vous accorder un moment de paix et de tranquillité rien que pour vous, avant le rush de la journée.

5 – Éviter les heures de pointe en salle de sport

Si vous pratiquez votre entraînement en salle de sport, vous savez qu’il est parfois compliqué d’accéder aux appareils aux heures “de pointe”, à l’heure du déjeuner et le soir après le travail. En revanche, moins de personnes s’entraînent le matin ! L’idéal pour profiter des installations de votre salle, dans une ambiance calme.

Le bonus en devenant du matin ? Avec un entraînement le matin, vous démarrez la journée sereinement et sans prendre le risque d’arriver en retard !

5 Manières étonnantes de vous entraîner pour ne jamais manquer de motivation !

5 Manières étonnantes de vous entraîner

pour ne jamais manquer de motivation !

5 Manières étonnantes de vous entraîner pour ne jamais manquer de motivation !

5 Manières étonnantes de vous entraîner pour ne jamais manquer de motivation ! Si vous êtes comme tout le monde ou presque, l’idée de « devenir sportif » se place ex aequo avec celle de gagner au loto, soit très loin, avec les objectifs non atteignables. Vous avez peut-être pris un abonnement à la salle de sport pour bouger et intégrer le sport à votre quotidien.

Mais aujourd’hui, quelques mois plus tard, vous vous ennuyez et votre motivation a fondu comme neige au soleil.

Et bien il est temps de vous y remettre ! La pratique régulière d’une activité physique est bénéfique pour la santé, et ce quels que soient votre âge et votre morphologie. Nous pouvons tous être actifs. Essayez ces activités plus originales pour reprendre de bonnes habitudes.

Les raisons sont nombreuses de vous sentir bien après ce type d’exercice. Vous participez au contrôle de votre poids, vous réduisez le risque de développer une maladie cardiovasculaire, vous maîtrisez votre glycémie, vous prenez soin de votre santé mentale et vous renforcez vos os et vos muscles.

1. Trapèze

Zendaya, actrice et chanteuse, pratique le trapèze dans le film « The Greatest Showman » (film sorti en 2017). Vous n’en serez peut-être pas à voler dans les airs comme un oiseau (enfin au début du moins), mais si prendre de la hauteur stimule votre esprit d’aventure, alors lancez-vous dans cette nouvelle discipline.

N’essayez pas de le faire chez vous. Nous vous conseillons plutôt de prendre contact avec une école de trapèze qui a pignon sur rue.

L’exercice du trapèze peut développer vos membres supérieurs et travailler votre souplesse ainsi que votre capacité de coordination. En outre, votre humeur et votre estime de vous n’en seront que boostées quand vous aurez réussi à dépasser cette impression que vous n’y arriverez jamais. Vous êtes prêt à aller plus loin encore.

2. Yoga aérien

Puisque nous étions dans les airs avec le trapèze, il nous fallait mentionner cet exercice si original : le yoga aérien. Des hamacs prévus à cet effet vous soulèveront pour vous permettre des positions et alignements de yoga. Mais ne paniquez pas, vous ne commencerez pas directement à 3 mètres de haut, quelques centimètres tout au plus.

En 2016, le Conseil Américain de l’Exercice (American Council on Exercice, ou ACE) a réalisé une enquête sur le yoga aérien et en a déduit qu’il s’accompagnait de certains bénéfices de l’ordre de ceux obtenus lors de la pratique d’une activité aérobique de faible intensité à intensité modérée. À l’issue des six semaines du programme, les participants ont constaté une amélioration en termes de poids, de masse adipeuse et de pression artérielle.

3. Trampoline

Les infrastructures équipées de trampolines en salle sont de plus en plus nombreuses. Certaines salles et studios de fitness proposent même des cours sur trampolines individuels pour tous les âges. Ces entraînements à faible impact renforcent les fessiers, les ischiojambiers et les abdominaux. Et, à chaque saut, vous travaillez votre équilibre.

4. Danse

Une étude de 2016 publiée dans le Journal of Sport and Health Science a conclu qu’une heure de danse cardio permettait de brûler au minimum 400 calories, en s’amusant. La danse sollicite également la coordination globale du corps et permet de le muscler.

5. Aquabike

Toutes n’en sont pas équipées, mais les grandes villes ont généralement une piscine. Et si vous avez votre propre piscine, vous pouvez également envisager de vous mettre à l’aquabike.

Les adeptes assurent qu’il s’agît d’une discipline à faible impact puisque le corps humain est constitué à 60% d’eau et que vos membres inférieurs et vos muscles profonds travaillent dans l’eau. Il s’agit d’un sport qui sollicite tout le corps et brûle jusqu’à 800 calories par heure.

L’eau permet de ne pas soumettre vos articulations à trop de pression. Vous travaillez également des groupes musculaires qui ne sont pas nécessairement sollicités lors d’une séance de cyclisme classique.

Alors, vous êtes réconcilié avec le mot « sport » ? Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

Petit rappel : il est toujours préférable de consulter votre médecin avant de commencer une activité pour vérifier qu’elle vous sera bénéfique.

Source : Herbalife Nutrition