Running : quels autres sports pratiquer pour progresser en course à pied ?

Running : quels autres sports pratiquer pour progresser en course à pied ?

Running : quels autres sports pratiquer pour progresser en course à pied ?

Pour progresser en matière de running, plusieurs actions sont à mener : il faut bien sûr que les bases soient là (notamment les aspects techniques).  Etre bien équipé (et particulièrement en hiver) et avoir une alimentation adaptée.

Pratiquer d’autres sports est aussi une manière de vous améliorer au niveau de la course à pied ! Lesquels pratiquer ? Voici les préconisations d’Herbalife Nutrition

Progresser en running grâce à d’autres sports d’endurance

La course à pied présente l’inconvénient d’être un sport à impact. Ainsi, en vous tournant vers d’autres sports d’endurance, vous continuer à travailler celle-ci. Et à vous renforcer musculairement, sans pour autant solliciter autant l’organisme.

La pratique du vélo est ainsi complémentaire du running, tout en s’adaptant à vos objectifs. Ainsi, si vous cherchez à renforcer vos capacités cardio-vasculaires, vous opterez pour des sorties plutôt longues. Si votre objectif est de renforcer vos muscles, choisissez plutôt des parcours vallonnés, avec quelques pentes raides (que ce soit sur route ou avec un VTT).

Lorsque le temps est moins beau (ce qui est le cas en hiver), les sorties en vélo se remplacent facilement par des sessions de vélo d’intérieur, que ce soit chez vous en ou salle de sport.

La natation est une activité sportive qui permet de travailler son endurance, de renforcer ses capacités cardio-vasculaires, et de solliciter l’ensemble de son corps (épaules, mollets, fessiers…), en préservant ses articulations (activité sans impact au sol). Les piscines sont souvent ouvertes toute l’année, parfait pour progresser et avoir une activité physique y compris lorsqu’il fait froid dehors !

Autres sports d’endurance à pratiquer : randonnée, marche rapide, aviron, roller, ski de fond, aquarunning

S’améliorer en course à pied grâce au renforcement musculaire général

Si le runner court sur ses 2 pieds en sollicitant notamment cuisses et mollets, tout son corps est en fait mobilisé par la course à pied.

Avec une à deux séances de renforcement musculaire par semaine, vous veillerez à ce que votre corps soit équilibré et apte à vous accompagner dans vos sorties running.

Sans établir une séance type (le contenu est souvent propre à chacun), pensez aux :

  • Abdominaux, que les crunchs soient classiques ou obliques,
  • Gainage, en mixant des planches où vous êtes en appui sur les 2 mains (planche sur avant-bras, planche haute, planche araignée, etc.) et les planches latérales (importantes pour la stabilité du runner),
  • Pompes, dont des pompes Superman qui renforceront le dos

–> Vous trouverez dans cet article nos indications pour réaliser abdominaux et planches.

Vous avez peut-être dans votre entourage des personnes qui pratiquent le crossfit. Cette activité est très complémentaire des exercices qui viennent d’être décrits. Elle présente plusieurs avantages :

  • Le crossfit combine la force athlétique, l’haltérophilie, la gymnastique et les sports d’endurance: en bref, c’est une méthode complète qui renforce le corps.
  • Se pratiquant au sein d’un club (cette méthode est en effet une marque commerciale), le crossfit se pratique avec un entraîneur qui s’assure de la bonne réalisation des gestes (ce qui permet d’optimiser leur efficacité, et de limiter le risque de blessure).

Mais encore…

D’autres sports peuvent être pratiqués en complément de la course à pied pour s’améliorer. Citons :

  • Le football qui fait travailler les qualités du runner: endurance fondamentale, résistance, vitesse…
  • Le golf qui est intéressant pour la récupération, tout en faisant travailler la concentration,
  • Le tennis qui est complet, permettant de travailler les appuis, les réflexes, l’explosivité…

Et vous, quels autres sports pratiquez-vous en complément du running ?

Source : Samantha Clayton Herbalif Nutrition, sportive

Et si vous faisiez un Triathlon

Et si vous faisiez un Triathlon

Special View of the Start during ITU World Championship Dextro Energy Triathlon Kitzbuehel, Tyrol, Austria on 19/06/2011

Vous courez, vous pédalez ou nagez ?

 Et si vous faisiez un Triathlon

C’est un fait : le triathlon a de plus en plus la cote ! Pour se tester, passer un moment sportif entre amis ou encore dépasser ses limites, le triathlon est un sport complet qui s’adresse aux sportifs ayant déjà un certain niveau dans les trois disciplines (natation, cyclisme, running) et une bonne endurance.

 Qu’est-ce que le triathlon?

Le triathlon est un sport olympique apparut dans les années 1970. Il combine trois disciplines d’endurance dans une même épreuve dans cet ordre : natation, cyclisme puis course à pied. La distance parcourue sur les trois disciplines varie entre 12 kilomètres pour un triathlon découverte à 226 kilomètres pour les triathlons extrêmes, aussi connus sous le nom d’Iron Man.

 Quelques conseils pour bien préparer son triathlon !

La Natation

L’épreuve de natation en triathlon se fait généralement en eau vive (lac, étangs, mer…). Il faut notamment prendre en compte la composante « foule » lors des départs de ce genre de course. Prévoyez une combinaison confortable mais vous protégeant du froid, et des lunettes bien ajustées au cas où elles prendraient des coups.

Pensez aussi à l’après ! Mémorisez bien l’emplacement de vos affaires pour ne pas perdre de temps à la sortie de l’eau (baskets, chaussettes, vélo).

On peut être bon en running, en cyclisme et en natation, et ne pas réussir un triathlon. Deux des paramètres à ne pas négliger, ce sont les transitions entre les disciplines ( Ces transitions sont comptées dans le temps de course total et peuvent tout à fait pénaliser un athlète mal préparé. ) ainsi que l’alimentation. Robin Pasteur, sorti de l’eau premier lors du triathlon de Gérardmer en première position, témoigne de l’importance d’une bonne alimentation lors de la préparation de cette épreuve :

« Je consomme les produits Herbalife depuis maintenant deux ans, essentiellement les produits de la gamme Herbalife 24 pour ma préparation en triathlon. Au quotidien, j’utilise le petit déjeuner vitalité et les deux compléments alimentaires Herbalifeline (riches en Omega 3) et Roseguard. Ma rencontre avec une équipe de Membres Herbalife passionnés et compétents a été déterminante dans ma gestion sportive.

C’est devenu incontournable suite à mon passage sur les formats longue distance et Ironman. C’est à l’occasion du triathlon de Royan que j’ai rencontré Patrice et Anne-Marie Blouzat avec qui j’ai échangé sur mon alimentation sportive et quotidienne et qui m’ont fait tester un produit de la gamme Herbalife 24. Après deux semaines d’essais sur ce produit, Patrice m’a fait un bilan nutritionnel complet avec impédancemétrie et m’a conseillé pour la préparation à l’Ironman d’Embrun. »

Le Cyclisme

À ce stade de la course, il est grand temps de vous hydrater pour pouvoir assurer dans la durée (à relire, nos conseils pour réussir une course longue durée). En vélo, prenez quelques gorgées toutes les 10 minutes.

Au-delà de l’hydratation, une bonne préparation physique et alimentaire avant l’épreuve est indispensable.

La course

La transition entre la course et le vélo est connue comme étant la plus difficile. N’hésitez pas à vous entrainer plusieurs fois à cet exercice avant le jour J. Pourquoi pas de temps en temps après vos sessions #irunherbalife par exemple ?

Prévoyez de bonnes chaussures, dans lesquelles vous êtes bien, avec ou sans chaussettes (suivant ce que vous choisissez de mettre après la natation). Sur des courtes distances, certains courent même pieds nus ! 

Mais n’oubliez pas : hydratez-vous, vous éviterez bien des crampes ! 

Alors, le triathlon, ça vous tente ?

Herbalife est partenaire du triathlon de Gerardmer depuis 11 éditions. cette année, 52 athlètes portaient nos couleurs ! Retrouvez une vidéo du triathlon de Gérardmer sur notre page Facebook !

Source : Herbalife